Claim Ownership

Auteur:

Abonnements: 0Lu: 0
partager

Description

 Episodes
Reverse
Est-ce qu'on peut défendre la décroissance comme projet économique de société quand on est en politique ?  Jusqu'à aujourd'hui, c'est un mot tabou dans les sphères de l'exécutif et à l'assemblée. on parle de découplage, de croissance verte, mais pas encore trop de ralentissement, trop considéré comme une récession. Et pourtant : la croissance comme on l'imagine, on ne la connait déjà plus depuis un petit moment. Et il faudra bien aller vers plus de sobriété pour un monde plus soutenable. Est-ce qu'un projet de décroissance peut être entendu par les français ? Est-ce qu'il peut être fédérateur ? Est-ce que les libertés seront conservées ?  Extrait de l'épisode 81 avec Marine Tondelier sur a vision de la décroissance!
Marine Tondelier a un travail conséquent pour les prochaines années : réconcilier les français avec l’écologie et tout ce qu’elle comporte.   Elle souhaite avoir 1 million de sympathisants en 2027 (à mettre en comparaison des 15000 adhérents aujourd’hui), obtenir l’indépendance de la NUPES, refonder le parti autour du thème fédérateur “les écologistes”, et organiser des grands états généraux de l’écologie pour coconstruire un mouvement national. En plus d’être une force d’opposition (”pragmatique”) au gouvernement en place. Rien que ça.    Dans cet épisode, on parle de ce qu’est l’écologie politique, de la vison de Marine Tondelier pour le parti, de l’étendu du rôle d’un parti écologiste dans le paysage politique…  Est-ce que la France peut être décroissante dans une Europe en croissance (ou qui n'accepte pas le principe de décroissance) ? Est-ce qu'un parti écolo peut être un parti généraliste ?  Quel lien entre écologie et justice sociale ? Profitez de cet épisode exceptionnel avec une invitée qui sera bientôt le visage de l'écologie en France, comme ont pu l'être Yannick Jadot ou Sandrine Rousseau ces dernières années.
L'écologie intérieure, qu'est ce que c'est ? C'est prendre le temps de s'occuper de soi, avant de s'occuper des autres et de rentrer dans l'action.  Florian Bourguignon me dit qu'au même titre que nos corps, nos esprits ont besoin d'entrainement. Et être dans la réaction, comme beaucoup d'activistes, c'est parfois juste un pansement. Pour le remède, il faut commencer par s'occuper de son bonheur personnel. Est-ce que c'est égoïste ?  Dans l'avion (super l'exemple Xavier), on demande toujours à mettre son propre masque avant d'aider les autres à mettre le leur pendant les annonces de sécurité. Terrible métaphore mais qui résonne un peu sur le sujet de l'éco-anxiété pour moi. Cet épisode est un extrait de l'épisode 80 sur le sujet de l'éco-anxiété avec Florian.
Dans nos vies d'écolos, on a souvent tendance à prendre comme une charge les actions des autres. Même quand le choix final ne nous revient pas ! C'est l'éco-anxiété qui nous pousse le faire, cette petite voix écologique mais sournoise qui nous pousse à nous raidir quand on entend "totalénergie est mon fournisseur d'éléctricité". Et alors ? 'il faut absolument que tu changes de banque " ; "il faut absolument que tu achètes plus en vrac" ; "il faut absolument que tu prennes le train et vende ta voiture".  Sauf qu'au delà de pourrir la vie de nos proches, au bout d'un moment, ça peut aussi nous rendre aigris, et amers. Ca ne veut pas dire qu'on ne doit pas sensibiliser, mais qu'on doit apprendre à reconnaitre quand nos proches ont les éléments de décision en leur possession. Après ça, c'est leur choix.  Sans rire, ça vous aidera aussi à enlever un sacré poids de vos épaules ! Ce Focus est un extrait de l'épisode 80 avec Florian Bourguignon, dans lequel on parle d'éco anxiété, d'écologie intérieure et d'utiliser notre influence à bon escient !
La première fois que Florian a ressenti un grand stress écologique, de l'éco-anxiété, c'est quand il s'est renseigné sur la cause animale et le traitement subi par le bétail notamment.  Il a alors suivi un long chemin de 5 ans pour comprendre les racines de cette anxiété, et réussir à dépasser cette angoisse pour être plus heureux. Dans cet épisode un peu différent, on parle d'écologie intérieur : comment s'écouter, prendre soin de soi, avant de prendre soin de la planète. C'est parfois nécessaire pour mieux agir auprès des autres par la suite. Comprendre les causes permet souvent d'avoir un recul qui facilite ensuite la démarche d'aide ou de sensibilisation des autres, sans colère. On évoque la notion des cercles d'influence et de préoccupation (où devez-vous mettre votre énergie et accepter la charge mentale ?), la notion de responsabilité aussi. J'espère que cet épisode aura l'effet d'un petit pansement pour mes chers auditeurs qui ont la boule au ventre en regardant les infos régulièrement ❤
L'affaire du siècle, c'est la plus grande condamnation de l'état français pour son inaction climatique. Mais on attaque qui quand on attaque l'état ? Qui nous répond ? Qui doit prendre des mesures correctives ? Est-ce que c'est pareil en France et dans d'autres pays ? Comment on engage le dialogue ? Justine Ripoll détaille ces éléments dans l'épisode 79, qui parle de Notre affaire à tous et de l'affaire du siècle.
La justice a validé la condamnation de l'état pour manquement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Oui, mais... Qu'est-ce que ça implique ? Est-ce qu'il va devoir payer des dommages et intérêts ? A qui ? Si ce n'est pas le cas, à quoi sert tout ce travail de fourmi ?  Justine Ripoll explique l'intérêt d'une telle démarche dans ce focus de l'épisode 79.
J'étais persuadé que l'Affaire du Siècle, c'était l'Affaire-Du-Siècle. C'est à dire que tout le monde en avait entendu parler ! Encore un biais de ma bulle écolo sans doute, mais apparemment, ce n'est pas autant le cas que je le croyais ! Voici donc un épisode avec Justine Ripoll qui vous aidera à y voir plus clair, vous y trouverez : - qu'est-ce que l'affaire du siècle et qui porte ce projet ? - Le tribunal administratif de Paris a reconnu l'état "responsable" de manquemants dans la lutte contre le changement climatique. Quel sanction encourt le gouvernement ? Qu'est-ce que cela changera ?  - Où en est l'affaire ? Qui en sont les protagonistes directs ? - Quels exemple européens pouvons-nous suivre sur ce sujet ? - Quelles actions doivent être mises en place dans les prochains mois ? Comme d'habitude, si vous avez aimé cet épisode, dites-le moi avec un petit commentaire sur apple podcasts et autant d'étoiles que votre coeur en est capable ! N'oubliez pas de vous abonner grâce à la petite cloche ! Bonne écoute !
Un sujet qui est bien discuté parmi les invités de The Big Shift : un projet doit-il être rentable pour avoir de l'impact à long terme ?  Florian nous donne son avis : non, et c'est même un pré requis de ne pas avoir de business model pour pouvoir avancer vite et avoir de l'impact à très court terme.  Alors comment ça se passe ? Est-ce que ce nouveau type d'actions citoyennes a de beaux jours devant lui ? Tout est dit dans ce Focus de l'épisode 78 avec Florian Gauthier, le fondateur de lareserve.tech.
Lightsoff.fr, c'est le projet porté par les réservistes qui permet de sensibiliser les commerçants à leur consommation d'électricité sur les horaires de fermeture de leur enseigne.  Ecoutez ce Focus de l'épisode 78 avec Florian Gauthier pour comprendre comment fonctionne la réserve. Pour me soutenir, notez cette émission avec le maximum d'étoiles que vous l'imaginez valoir, rien de moins ! Merci beaucoup pour vos écoutes de 2022, j'ai hâte de vous montrer ce que TBS a en réserve pour 2023 ! Bonne écoute :)
Que se passe-t-il quand on utilise le meilleur de l’agilité de la startup pour créer de l’impact à grande échelle en moins d’1 mois ? Lareserve.tech, c’est la meilleure réponse citoyenne pour combler les trous dans la raquette publique en cas de crise. Vous en entendrez parler, vous pouvez en être sûr (le climat est en crise, remember?) Vous vous souvenez de Vitemadose, ou CovidListe, ces applis qui ont surgi de nulle part en 2020 pour être utilisées par des millions de personnes en quelques semaines ? Elles viennent de citoyens ingénieux qui ont vu un manque et avaient les capacités pour le combler, sans les difficultés de la lourdeur d’un système administratif pachidermique (oups). Florian Gauthier a créé les nouveaux pompiers : des citoyens qui s’engagent pour mettre du temps de cerveau à disposition en cas de crise pour trouver des méthodes rapides pour passer des produits à l’usage national ou international en moins d’1 mois et accélérer la réponse de la société à la crise en question. Rien que ça. Comment ça se traduit en écologie ? Des trous dans la raquette énergétique en France, on en a un paquet. Le premier projet de la réserve, c’est lightsoff.fr, un outil et des process ultra simples pour sensibiliser les commerces à éteindre leurs lumières le soir. Et ça marche ! Vous voulez rejoindre la réserve ? C’est par ici : www.lareserve.tech Si ce n’est pas fait, abonnez-vous à The Big Shift ! 🔔 Offrez-nous une note ⭐⭐⭐⭐⭐ et un commentaire 💬 si le cœur vous en dit (MERCI !🙏🏼) → apple podcasts et spotify only Suivez-nous et venez discuter sur Instagram !  Besoin d’aide pour votre projet audio ? → www.echoes.studio Vous voulez vous lancer dans le podcast ? Utilisez notre formation → https://echoesacademy.podia.com/ Je vous fais bénéficier d’une réduction si vous me contactez depuis The Big Shift : xavier@echoes.studio ou Xavier Seux sur LinkedIn !
Quoi de mieux pour fêter la sortie du livre "Ralentir ou périr" de Timothée Parrique, et la nouvelle année 2023 (sous le signe de la sobriété énergétique) qu'une rediffusion de mon échange avec Timothée ?  Il est toujours terriblement d'actualité, plus d'un an après son passage.  Retrouvez son livre ici : https://www.parislibrairies.fr/livre/9782021508093-ralentir-ou-perir-l-economie-de-la-decroissance-timothee-parrique/ Aidez-moi en me suivant sur les réseaux (Linkedin et Instagram surtout), et en laissant 5 ⭐ sur apple podcasts et spotify, et même un commentaire sur apple podcasts ! Bonne écoute et bonne année ! -- La décroissance, c'est un sujet compliqué, et franchement, j'ai mis du temps à en parler dans The Big Shift, parce que j'avais du mal à trouver un angle d'attaque. Et puis j'ai découvert Timothée Parrique, l'économiste à la moustache qui explique très bien le concept ! Dans cet épisode on parle : - de la décroissance et de son origine (rapport Meadows de 1972 notamment) - de la différence entre récession et décroissance - de la nécessité de suivre de nouveaux indicateurs qui ne soient pas uniquement fondés sur la production de richesse économique (le PIB en tête) - de la croissance verte et son impossibilité - du découplage de nos émissions de GES et de notre croissance et de l'incertitude de l'amélioration de notre société via l'innovation et la technologie. ça fait beaucoup de points pour 45 min d'échange, mais c'est si clair que vous en redemanderez ! (on fera un nouvel épisode après la sortie de son livre en 2022). Bonne écoute !
Pour Noël, je vous fais découvrir un podcast que j'aime bien : celui de Pierre Chevelle, Soif de Sens. C'est par ici pour s'abonner : https://podcast.ausha.co/soif-de-sens l'épisode que vous allez écouter aujourd'hui, c'est avec Lamya Essemlali, la directrice de Sea Shepherd France : J'ai trouvé qu'on l'écoutait comme on pourrait lire un roman d'aventure, les premières minutes sont exaltantes ! J'ai appris pas mal de choses, comme la forte différenciation qu'on fait entre les animaux et les poissons, qu'on évoque en tonnes vs nombre, stocks vs individus, le manque d'empathie à cause du silence et du manque d'expression faciale. Je ne m'y attendais pas, mais j'ai été très touché !  J'espère que ça vous plaira autant qu'à moi, et je vous souhaite une bonne écoute de Soif de Sens dans The Big Shift !
Le mix énergétique de la France est assez décarboné, en comparaison aux pays voisins. Ayant dit cela, est-ce intéressant de développer une filière hydrogène à partir de cette électricité ?  Dès que cela est possible, dans les transports, il faut privilégier l'électricité comme source énergétique directe. Cela veut donc dire que le développement de voitures individuelles à hydrogène est un non sens écologique (en termes d'efficience : on a des pertes importantes à la conversion et les moteurs ont un rendement inférieur). Alors quelles applications sont intéressantes ? C'est la suite de ce FOCUS que vous pouvez retrouver dans l'épisode complet (à partir de 25:35). Bonne écoute !
L'hydrogène en tant qu'énergie dans les transports, c'est 0,003% des consommations d'énergie.  Pourtant, je suis prêt à parier que vous avez déjà vu des articles sur la pile à combustible comme moyen de remplacer les carburants de nos moteurs thermiques. L'hydrogène bénéficie d'un apport médiatique fort, qu'il faut à tout prix remettre dans le contexte de son intérêt immédiat qui est limité. Par ailleurs, les projets que l'on voit sont très tournés autour du luxe, ou du transport aérien pour communiquer sur l'avion vert ;  et pas du tout sur nos besoins de sobriété.  Alors, effet de com ou réelle solution ?  Cet épisode a été enregistré avec Aurélien Bigo, chercheur sur l'hydrogène dans les transports. L'épisode complet est le numéro 77.
Est-ce que l'hydrogène permettra rapidement de décarboner notre industrie et nos transports ?  Les nombreuses annonces qui mettent l'hydrogène vert en lumière lui donnent une importance médiatique qui n'est pas du tout représentatif de son développement réel : aujourd'hui, 22 bus et 2 poids-lourds roulent à l'hydrogène, avec quelques centaines de voitures individuelles. Pourtant, les applications les plus logiques sont bien celles de l'industrie et du transport lourd. Alors pourquoi ce décalage ? Pour Aurélien Bigo, mon invité du jour, c'est parce que l'hydrogène convient parfaitement au récit de transition technologique pour laquelle les usages n'auraient pas besoin d'êtres revus (temps de charge court et autonomie longue pour les véhicules par exemple, comme pour le pétrole). Alors quels sont les vrais intérêts de développer l'hydrogène, et quelles sont les fausses bonnes idées autour de ce vecteur énergétique ?  Dans cet épisode vous apprenez : - ce qu'est l'hydrogène et comment on le fabrique + la différence entre une énergie et un vecteur énergétique - les enjeux de l'hydrogène, et sa dépendance aux énergies propres pour en faire un vecteur énergétique propre - les fausses bonnes idées sur l'hydrogène (voiture individuelle notamment) Echoes studio lance sa formation ! 📚Vous souhaitez vous lancer dans la production de votre propre podcast ?  C’est par ici 👉🏽 https://echoesacademy.podia.com/pack-all-formation-coaching Besoin d'un accompagnement complet pour vous lancer ? 🚀 C'est par là 👉🏽 https://www.echoes.studio/  Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à The Big Shift ! Sur votre plateforme d’écoute et n’hésitez pas à laisser 5⭐ (Spotify ou Apple podcasts) et un commentaire avec vos retours ! Pour nous suivre et/ou papoter avec nous, c’est par là  https://www.instagram.com/the_bigshift/  
Évidemment, la réponse à cette question est “ça dépend”…  Mais de quoi ?  Ça dépend de son intérêt général. Ça dépend aussi du secteur dans lequel on évolue : si la compétitivité existe, il faut être compétitif soi-même ! Pour Maxime, le problème de fond, ce n’est presque pas la rentabilité, mais l’économie actuelle ! Est-ce que notre monde devrait être régi par d’autres lois que les simples lois physiques et de thermodynamique ?  Bonne écoute ! Echoes studio lance sa formation ! 📚Vous souhaitez vous lancer dans la production de votre propre podcast ? C’est par ici 👉🏽 https://echoesacademy.podia.com/pack-all-formation-coaching Besoin d'un accompagnement complet pour vous lancer ? 🚀 C'est par là 👉🏽 https://www.echoes.studio/  Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à The Big Shift ! Sur votre plateforme d’écoute et n’hésitez pas à laisser 5⭐ (Spotify ou Apple podcasts) et un commentaire avec vos retours ! Pour nous suivre et/ou papoter avec nous, c’est par là  https://www.instagram.com/the_bigshift/
 Investir des millions dans des startups qui tentent de trouver des solutions parfois très originales, avec un gros taux d’échec ; ou bien dans la paysannerie, dans la simplicité et la sobriété ?   Le débat est lancé, et vous avez ici l’avis (tranché) de Maxime sur le sujet ! L’innovation n’est pas toujours celle que l’on croit, bourrée de technos et de synthèse, mais parfois plus dans le process, dans la compréhension du vivant.   C’est peut-être vrai pour l’agriculture, mais est-ce que ça l’est pour tous les secteurs ?   Ce focus est extrait de l’épisode avec Maxime de Rostolan, le fondateur de Blue Bees, Fermes d’avenir et Sailcoop. C’est le numéro 76 dans votre liste !   Bonne écoute ! Echoes studio lance sa formation ! 📚Vous souhaitez vous lancer dans la production de votre propre podcast ? C’est par ici 👉🏽 https://echoesacademy.podia.com/pack-all-formation-coaching Besoin d'un accompagnement complet pour vous lancer ? 🚀 C'est par là 👉🏽 https://www.echoes.studio/  Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à The Big Shift ! Sur votre plateforme d’écoute et n’hésitez pas à laisser 5⭐ (Spotify ou Apple podcasts) et un commentaire avec vos retours ! Pour nous suivre et/ou papoter avec nous, c’est par là  https://www.instagram.com/the_bigshift/
Quand on parle d’entrepreneuriat, on imagine souvent l’entrepreneur star qui développe un produit tech de rupture qui va changer notre façon de voir le monde.   Parfois, il y a aussi l’entrepreneur humble qui agit hors des yeux du grand public, et qui change les règles du jeu de l’intérieur, pour qu’on puisse bénéficier d’une innovation culturelle plutôt que technologique.   Ça se voit un peu moins, mais c’est tout aussi important !   Et c’est ce que Maxime de Rostolan fait depuis plus de 10 ans. Fondateur de BlueBees, de Fermes d’Avenir, de Sailcoop et de La Bascule, à chaque fois, il a dû batailler pour avoir le droit d’exister :  - Faire du prêt de particulier à particulier était interdit avant BlueBees  - Fermes d’Avenir a démocratisé l’agro-écologie en France  - Faire des lignes régulières en bateau à voile à taille réduite était interdit avant Sailcoop.   Il a un avis très tranché aussi sur le financement des projets d’aujourd’hui, je ne vous en dis pas plus, il faut l’écouter ;)  Pour réserver votre projet trajet Continent-Corse à la voile, c’est par ici : http://resa.sailcoop.fr/fr/voir-et-a-faire Bonne écoute ! Echoes studio lance sa formation ! 📚Vous souhaitez vous lancer dans la production de votre propre podcast ?  C’est par ici 👉🏽 https://echoesacademy.podia.com/pack-all-formation-coaching Besoin d'un accompagnement complet pour vous lancer ? 🚀 C'est par là 👉🏽 https://www.echoes.studio/  Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à The Big Shift ! Sur votre plateforme d’écoute et n’hésitez pas à laisser 5⭐ (Spotify ou Apple podcasts) et un commentaire avec vos retours ! Pour nous suivre et/ou papoter avec nous, c’est par là  https://www.instagram.com/the_bigshift/  
 Dans cet épisode, Cécile me dit de façon sous-jacente quelque chose d’assez dur : toutes les entreprises qui n’ont pas de mission d’intérêt général devraient être dissoutes ou transformées.  Son point, c’est que le statut d’entreprise à mission (créé par la loi PACTE de 2018), ne devrait pas être sur base de volontariat, mais obligatoire. Qu’est-ce que vous en pensez ?  On en parle sur Instagram, retrouvez-nous là-bas pour échanger ! Bonne écoute ! Echoes studio lance sa formation ! 📚Vous souhaitez vous lancer dans la production de votre propre podcast ?  C’est par ici 👉🏽 https://echoesacademy.podia.com/pack-all-formation-coaching Besoin d'un accompagnement complet pour vous lancer ? 🚀 C'est par là 👉🏽 https://www.echoes.studio/  Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à The Big Shift ! Sur votre plateforme d’écoute et n’hésitez pas à laisser 5⭐ (Spotify ou Apple podcasts) et un commentaire avec vos retours ! Pour nous suivre et/ou papoter avec nous, c’est par là  https://www.instagram.com/the_bigshift/ 
Commentaires (1)

Etienne Toulouse

Bravo Xavier pour la qualité de tes émissions: choix des intervenants, préparation et questionnements. Je me nourris. Merci

Dec 22nd
Réponse
loading
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store