Claim Ownership

Author:

Subscribed: 0Played: 0
Share

Description

 Episodes
Reverse
Son nom de scène :  une lettre majuscule entre deux tirets. Un -M- que le grand public associe immédiatement à des tubes comme «Machistador», «Qui de nous deux ?», ou encore «La Seine». -M-, c’est aussi un personnage. Celui que Matthieu Chedid incarne, comme un double excentrique de lui-même, sur scène depuis le milieu des années 1990.Depuis 25 ans, ce descendant d’une lignée d’artistes et de poètes a su tracer sa propre route dans la musique : il partage aujourd’hui le record de récompenses aux Victoires de la musique, à égalité avec Alain Bashung. Trois ans après son dernier disque, Matthieu Chedid revient début juin avec son 7e album, intitulé « Rêvalité », qui inaugure une tournée à travers la France.Code source retrace son parcours avec Emmanuel Marolle, chef du service Culture du Parisien, et Eric Bureau, journaliste musique dans ce service.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound, Matthieu Chedid - Identité graphique : Upian - Archives : INA. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le soir du samedi 11 décembre 2021, une Tesla accélère brutalement sur l’avenue d’Ivry, dans le XIIIe arrondissement de Paris. En quelques secondes, ce véhicule électrique haut de gamme file à plus de 100 km/h, fauche au passage plusieurs passants, avant de terminer sa course folle en s’encastrant dans une camionnette. Le bilan est lourd : un mort et une vingtaine de blessés.Depuis ce terrible accident, deux versions s’affrontent. Le conducteur de la Tesla, un chauffeur de taxi de 58 ans mis en examen pour homicide et blessures involontaires, affirme que le véhicule est devenu hors de contrôle, alors même que le pilotage automatique n’était pas activé.Pour la marque Tesla, il s’agit d’une erreur humaine. Le constructeur américain, propriété d’Elon Musk, est régulièrement pointé du doigt pour les dysfonctionnements repérés sur certains modèles, et qui peuvent causer des accidents.Code source fait le point sur cette affaire avec Loïc Pialat, correspondant du Parisien et de Radio France à Los Angeles, Denis Courtine, Mathieu Pelloli et Nicolas Goinard. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : ABC News. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
En février 2021, Le Parisien révèle qu’une romancière vient de porter plainte pour viols contre Patrick Poivre d’Arvor. Le visage de la plaignante, Florence Porcel, s’affiche à la une du journal : elle est la première femme à accuser publiquement l’ancienne star du JT de TF1. Les faits se seraient déroulés en 2004 et 2009.Depuis, les accusations à l’encontre de PPDA se multiplient. Une trentaine de femmes ont témoigné contre le journaliste, dont une vingtaine à visage découvert dans les médias. Toutes racontent avoir été agressées sexuellement ou violées par le journaliste, aux manettes du journal de 20 heures jusqu’en 2008. La quasi-totalité des faits dénoncés à ce jour sont prescrits. Patrick Poivre d’Arvor, qui réfute toutes ces accusations, a porté plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse. Code source fait le point sur cette affaire avec deux journalistes du Parisien : Jean-Michel Décugis du service police-justice, et Benoît Daragon de la cellule récit.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : INA, Quotidien (TMC), Complément d’enquête (France 2), Mediapart. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
On peut la voir dans la saison 2 de la série d’Arte «En Thérapie», dans laquelle elle incarne la psy du personnage principal, le Dr Dayan. Elle est également à l’affiche du film «Les Passagers de la Nuit», dans le rôle d’une femme qui tente de se reconstruire après un divorce… Charlotte Gainsbourg est dans l’actualité culturelle de ce printemps 2022. Voilà bientôt 40 ans que la fille du couple d’artistes mythique Serge Gainsbourg et Jane Birkin multiplie les albums et les rôles au cinéma, depuis sa première prestation remarquée dans «L’Effrontée» à l’âge de 14 ans.Charlotte Gainsbourg a joué dans plus de 50 films, enregistré 5 albums, et elle a réussi à imprimer sa marque… tout en assumant l’héritage de ses parents. Code source retrace sa vie avec Emmanuel Marolle et Catherine Balle, journalistes au service culture du Parisien.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound, Charlotte Gainsbourg, Serge Gainsbourg - Identité graphique : Upian - Archives : INA. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
113 féminicides ont été recensés l’an dernier en France, selon le collectif Féminicides par compagnons ou ex. Derrière ce chiffre aussi alarmant que tragique, combien de proches ont eu à surmonter la perte brutale d’une amie, d’une collègue, d’une mère tuée par son compagnon ou son ex-conjoint ? Cette réalité reste difficile à chiffrer.Sandrine Bouchait, 48 ans, fait partie de ces victimes collatérales. Sa petite sœur, Ghylaine, mère d’une fille de 7 ans, est décédée en 2017 dans des conditions épouvantables. Après le choc de la nouvelle, Sandrine recueille sa nièce, et se retrouve seule à prendre en charge toutes les procédures administratives et judiciaires.Aujourd’hui présidente de l’Union Nationale des Familles de Féminicide, une association qui vient en aide aux proches des victimes, Sandrine Bouchait publie au mois de mai Elle le quitte, il la tue (L’Archipel). Elle y raconte son histoire en espérant que cet ouvrage devienne un outil de préventionElle témoigne dans Code source au micro d’Ambre Rosala.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Un accord historique. Le mercredi 4 mai, le Parti socialiste parvient à s’entendre avec la France Insoumise pour rallier la Nouvelle union populaire écologique et sociale, en vue des élections législatives des 12 et 19 juin.Avec cette union, le PS espère obtenir une trentaine de sièges à l’Assemblée nationale. Mais en échange, il doit se ranger derrière le programme décidé par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Une stratégie aussitôt dénoncée par plusieurs ténors socialistes.Depuis la débâcle du PS à la présidentielle de 2017, le parti se divise entre ceux prônant l'union avec les autres partis de gauche et les tenants des «deux gauches irréconciliables», selon l'ancien Premier ministre Manuel Valls. Pour le Premier secrétaire du parti, Olivier Faure, il en va de la survie du PS de se rapprocher d’une gauche plus radicale.Code source revient sur ces semaines de divisions, avec Jannick Alimi et Julien Duffé, journalistes au service politique du Parisien. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : AFP, BFMTV, France Inter, France Info. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Elles sont six. Six jeunes femmes passées entre les mains du même chirurgien esthétique entre 2014 et 2021. Le jeudi 5 mai, elles ont accusé ce dernier d’avoir “mutilé” leur corps à la suite d’opérations ou d’injections ratées, dans une enquête publiée dans Le Parisien. Aucune d’entre elles n’a pour l’instant porté plainte.Deux influenceuses révélées dans des programmes de la télé-réalité, Luna Skye et Emilie Amar, disent avoir connu des complications après des injections censées leur faire gonfler les fesses. Le Dr Azoulay, suivi par plus de 57000 abonnés sur Instagram, est un praticien reconnu dans le milieu de l’influence et du petit écran. Il se targue d’avoir opéré plusieurs ex-candidates d’émissions comme « Les Anges » ou encore « Les Marseillais ». Les deux journalistes du Parisien qui ont recueilli ces témoignages, Ariane Riou et Elsa Mari, retracent leur enquête dans Code sourceDirection de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Luna Skye, Jeremstar, C8. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le nombre de transitions de genre a été multiplié par dix entre 2010 et 2020, selon les chiffres de la Caisse nationale d'assurance maladie. Elles permettent à toutes les personnes assignées à un genre dans lequel elles ne se reconnaissent pas d’en changer, pour pouvoir enfin vivre pleinement leur vie. Il est d’ailleurs possible de transitionner dès l'adolescence, avec ou sans traitements hormonaux.Dans un rapport publié en février 2022, l’Académie Nationale de médecine appelle toutefois les jeunes mineurs qui souhaitent faire leur transition à patienter plus longtemps. L’organisation tient à les mettre en garde contre certains effets irréversibles des traitements, et recommande «de prolonger autant que faire se peut la phase de prise en charge psychologique».Un collectif de parents inquiets abonde dans ce sens : que se passera-t-il si mon enfant regrette finalement son choix ? Ce cas de figure est pourtant extrêmement rare. Bérangère Lepetit, journaliste au service Société du Parisien, a rencontré un jeune «dé-transitionneur» qui souhaite revenir à son genre initial. Elle nous raconte son enquête dans Code source.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Marion Bothorel - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : Healthy Lalou. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le 4 novembre dernier, après avoir passé la soirée dans un restaurant huppé de la capitale, trois joueuses du PSG, Kheira Hamraoui, Sakina Karchaoui et Aminata Diallo repartent ensemble en voiture direction les Yvelines, là où elles habitent.Mais la soirée bascule quand deux hommes cagoulés interceptent le véhicule. Ils frappent violemment Kheira Hamraoui à l’aide d’une barre de fer, avant de prendre la fuite. Entendue par les enquêteurs, la milieu de terrain de 32 ans désigne plusieurs personnes qui auraient pu commanditer son agression, dont certaines de ses coéquipières au PSG.Le 10 novembre, sa coéquipière et amie Aminata Diallo est arrêtée à son domicile puis placée en garde à vue avant d’être disculpée. Dans les mois qui suivent, la situation se dégrade dans le vestiaire du PSG. Le 23 avril, à l'entraînement, Kheira Hamraoui en vient aux mains avec une de ses coéquipières, poussant la direction du club à la mettre à l’écart.Cet épisode de Code source est raconté par Sébastien Nieto, journaliste au service des sports du Parisien. Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Conception et production : Raphaël Pueyo - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : BFMTV, Canal +, FFF, Olympique Lyonnais, AS Saint-Etienne. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le 4 avril dernier, Elon Musk entre dans le capital de Twitter en rachetant 9,2 % des actions, devenant ainsi le premier actionnaire du réseau social. Mais l’homme le plus riche du monde ne s’arrête pas là.Le 14 avril, il  annonce avoir déposé une offre d'achat de l'ensemble des actions de Twitter au prix de 54,20 dollars l'action. C’est finalement le 25 avril que le conseil d’administration du réseau social tombe d’accord avec l’homme d’affaires, pour 44 milliards de dollars. Ce rachat suscite des questions car Elon Musk est connu pour être un partisan d’une liberté d’expression totale. En s’appropriant l’un des réseaux sociaux les plus populaires au monde, le milliardaire, qui compte plus de 90 millions d’abonnés sur Twitter, dit vouloir “sauver la liberté d’expression”, quitte à assouplir certaines règles de modération.Cet épisode de Code source est raconté par Loïc Pialat, correspondant aux Etats-Unis, à Los Angeles.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : National Geographic, CBS, MSNBC, TedTalks. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
En février 2015, Béatrice Huret se retrouve dans la “jungle” de Calais après avoir pris en stop un jeune réfugié soudanais. Jusqu’alors proche des idées d’extrême droite, elle découvre les conditions de vie déplorables sur place et décide de leur venir en aide.Elle devient bénévole pour une association d’aide aux migrants et en mars 2016, elle rencontre Mokhtar, un réfugié iranien qui cherche à se rendre en Angleterre. Ils tombent amoureux et Béatrice l’aide, lui et deux autres réfugiés, à traverser la Manche.Deux mois après le départ de Mokhtar, la police vient la trouver sur son lieu de travail. Elle est mise en examen pour avoir hébergé des réfugiés et les avoir aidés à rejoindre l’Angleterre. En 2017, elle est finalement condamnée mais dispensée de peine.Pour Code source, Béatrice Huret raconte son histoire au micro d’Ambre Rosala.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le 16 février, le monde de la nuit peut enfin célébrer. Deux mois après avoir dû fermer pour cause d’épidémie de Covid-19, les discothèques sont autorisées à rouvrir leurs portes au public.Mais la fête est de courte durée. Dans les semaines qui suivent, des témoignages inquiétants se multiplient sur les réseaux sociaux. Depuis la mi-février, une cinquantaine de personnes disent avoir été piquées par surprise pendant qu’elles faisaient la fête.Toutes décrivent une piqûre suivie de symptômes diffus comme des nausées, des vomissements ou encore des malaises, comme si elles avaient été droguées à leur insu. Un climat de psychose s’installe et les autorités peinent à apporter des réponses aux victimes.Cet épisode de Code source est raconté par Paméla Rougerie, journaliste au pôle Actualité du Parisien.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : TF1, France 3. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
“La lutte continue !” scande Jean-Luc Mélenchon après l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle, qui le placent troisième derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Quelque jours plus tard, il remonte dans l’arène pour demander aux Français de “l’élire Premier ministre”. Autrement dit : voter massivement pour les candidats investis par son mouvement, l’Union populaire, aux élections législatives de juin prochain. L’objectif ? Obtenir une majorité à l’Assemblée afin d’imposer un gouvernement de cohabitation au président réélu.Fort de son score au mois d’avril, Jean-Luc Mélenchon espère rallier à son projet l’ensemble des forces de gauche qui avaient jusque-là refusé de s’unir. Un objectif qu’il pourchasse sans relâche depuis le début de son engagement politique, il y a plus de 50 ans.Cet épisode de Code source est raconté par Jannick Alimi et Julien Duffé, journalistes au service politique du Parisien, en charge de la gauche.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Ambre Rosala, Clara Garnier-Amouroux et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : BFMTV, INA, TF1, France Inter, Partie de Gauche. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
C’était il y a 15 ans. Le 30 avril 2007, le chanteur Grégory Lemarchal disparaît brutalement à l’âge de 23 ans. Révélé, en 2004, par l’émission de TF1 « Star Academy », il avait conquis les téléspectateurs par sa voix et l’impressionnante justesse de ses interprétations.Il les avait aussi émus par son histoire. Car le jeune Savoyard s’est battu toute sa vie contre la mucoviscidose, une maladie qui affecte gravement les voies respiratoires. Son destin a bouleversé une grande partie du public en France, et a permis de faire parler de la maladie dont il souffrait. Code source retrace la vie de Grégory Lemarchal avec Marc Teynier, journaliste au service Loisirs du Parisien.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : TF1. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Au printemps 2020, en plein confinement, Nicole, Colette et Roger,  respectivement 88, 91 et 98 ans, se lancent une mission : ramener la dépouille d’Albert, leur frère aîné. Mort au combat pendant la Seconde Guerre mondiale et enterré à Oran, en Algérie, la fratrie souhaite qu’il puisse reposer en France auprès des siens.Michaël Zumstein, le fils de Colette, s’empare d’une caméra et décide de suivre la fratrie dans sa quête pour ramener leur frère. Entre méandres administratifs et souvenirs qui remontent à la surface, son documentaire « Il faut ramener Albert », diffusé sur LCP le 21 avril, brise le long silence familial qui entourait la mort de ce frère adulé. Code source raconte les coulisses de ce film drôle et émouvant avec son auteur Michaël Zumstein, au micro de Ambre Rosala.Le documentaire « Il faut ramener Albert » est à retrouver ici.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : LCP. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
La guerre en Ukraine, débutée le 24 février dernier, a entraîné une pluie de sanctions économiques à l’encontre de la Russie, infligées par l’Europe. De nombreux Russes se retrouvent impactés dans leur quotidien avec la fermeture de plusieurs enseignes occidentales et la hausse des prix.Ils sont également soumis à de nouvelles lois liberticides récemment votées par le Parlement. L’une d’entre elle punit à quinze ans d’emprisonnement ceux qui utiliseraient le mot « guerre » pour parler de l’invasion de l’Ukraine. Le gouvernement préfère parler « d’opération spéciale ».Pourtant, quelque 83 % d’entre eux approuvent l’action de Vladimir Poutine en Ukraine, selon l’enquête de l’institut russe indépendant Levada, malgré l’isolement croissant de leur pays sur la scène internationale. Une minorité de Russes a, elle, décidé de lutter contre la propagande du gouvernement.Pour Code source, Ariane Riou, journaliste à la cellule Récits du Parisien, nous emmène avec elle en Russie, entre les pro-Poutine et ceux qui s’opposent à la guerre en Ukraine.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Ambre Rosala et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : TMC, RMC, Vzgliad. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le 12 juillet 2013, en fin d’après-midi, le train Intercités numéro 3657 rentre en gare de Brétigny-sur-Orge, où aucun arrêt n’est prévu. Il roule à une vitesse réglementaire de 137 km/h vers Limoges, son terminus. La locomotive et les premières voitures passent sans encombre. Mais à 17h11 précise, le reste du convoi se désolidarise et se couche sur la voie. Un des wagons vient faucher mortellement des voyageurs sur le quai numéro 3. Le bilan est lourd : sept morts et plus de 400 blessés.Après des années d’instruction, un procès s’est ouvert le 25 avril devant le tribunal correctionnel d’Evry. La SNCF et l’un de ses employés, l’ancien directeur de proximité dans le secteur de Brétigny, sont jugés pour “homicides et blessures involontaires''.Code source vous raconte ce 12 juillet 2013, les années d’enquête ainsi que l’ouverture du procès avec Nolwenn Cosson, du bureau de l’Essonne, et Vincent Vérier, chargé des transports au service économie.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Ambre Rosala  et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : INA, France Inter, BFMTV. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
«Et un, et deux, et cinq ans de plus !» Il est 20h, le dimanche 24 avril. Des centaines de partisans d’Emmanuel Macron réunis sur le Champs-de-Mars (Paris VIIe) exultent : les premières estimations donnent le président-candidat réélu avec plus de 58% des suffrages. Marine Le Pen récolte quant à elle plus de 41% des voix au second tour de l’élection présidentielle, un record absolu pour l’extrême-droite.Une heure plus tard, le chef de l’Etat assure que son second mandat «ne sera pas dans la continuité du quinquennat qui s’achève». Emmanuel Macron le sait, c’est aussi le mécontentement voire le désintérêt à l’égard de sa politique qui s’est exprimé. 28% des électeurs inscrits ont voté blanc ou se sont abstenus, soit près de 3 points de plus qu’en 2017.Pour tenter de convaincre les sceptiques et les indécis, le président s’est lancé au lendemain du premier tour dans une campagne effrénée. Pendant deux semaines, Marine Le Pen et lui se sont rendus coup pour coup, en multipliant notamment les déclarations pour tenter de capter les électeurs de gauche, décisifs pour le second tour. Code source refait le film du second tour avec trois journalistes du service politique du Parisien : Alexandre Sulzer, Henri Vernet et Marcelo Wesfreid.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo, Sarah Hamny et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : France 2, BFMTV, LCI. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Connaissez-vous l’histoire d’Alfred Nakache ? Surnommé «le nageur d’Auschwitz», il a marqué l’histoire de la natation au XXème siècle. Un roman ainsi qu’une  pièce de théâtre sont consacrés ces jours-ci au parcours du sportif disparu en 1983. Alfred Nakache grandit à Constantine, en Algérie française, dans une famille juive. Effrayé par l’eau quand il est petit, il développe une passion pour la natation à 14 ans, grâce à un militaire français qui lui apprend les bases de la nage. Alfred arrive en France en 1933 et très vite, il enchaîne les titres de champion de France et pulvérise des records du monde.Son ascension s’arrête brutalement lorsqu’il est arrêté, et déporté à Auschwitz, où il est séparé de son épouse et de sa fille. Il entre alors dans une résistance passive et se bat pour continuer à nager en cachette dans les bassins d’eau du camp.L’auteur Renaud Leblond, qui publie le 5 mai « Le Nageur d’Auschwitz » (l’Archipel) après plusieurs années de recherches, raconte l’histoire d’Alfred Nakache dans Code source au micro de Sarah Hamny.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Sarah Hamny - Production : Raphaël Pueyo, Ambre Rosala et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Le mercredi 20 avril, les finalistes de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se sont affrontés lors du traditionnel débat de l’entre-deux-tours. Un match retour après un premier face-à-face très tendu en 2017, marqué par des échanges houleux entre les deux candidats. Cette fois encore, le président sortant et la candidate du Rassemblement national ont croisé le fer. Mais si le ton est monté, le débat est resté apaisé. Pouvoir d’achat, international, retraites, hôpital, écologie, sécurité… Pendant près de trois heures d’échanges, Emmanuel Macron s’est montré à l’offensive, et Marine Le Pen a défendu ses positions. Code source passe au crible ce débat de l’entre-deux-tours avec Henri Vernet et Alexandre Sulzer, journalistes au service politique du Parisien, et Nicolas Berrod, qui a  participé, pour Le Parisien, à la vérification des faits pendant ce face-à-face.Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert, Sarah Hamny et Ambre Rosala - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : TF1, France 2. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Comments (10)

Vincent Godard

documentaire très émouvant !

Mar 30th
Reply

Fako Nece

Émission fantastique, personnage remarquable. Passionant.

Jan 14th
Reply

Fako Nece

Super émission . Merci. J'ai lu 5 romans de MH. Je ne connaissais pas sa vie. Je me demande si Yuzu dans Sérotonine a à voir avec sa 3ème compagne. Ça m'a donné envie de voir son 2ème film.

Jan 14th
Reply

Marie KOPP

je viens de découvrir ce podcast. très intéressant. on ne se lasse pas. merci

Jan 14th
Reply

FERNANDO COUTO

bpn

Jun 27th
Reply (1)

Louis Daubié

Cool

Jun 9th
Reply

caroline guignot

non, covid-19 est le nom de la maladie, le nom du virus est le Sras-CoV-2...

Mar 7th
Reply

Federico Ibargüen

Délicieuse écoute. Dommage ne pas avoir des brives du réquisitoire du procureur et de son substitut...

Jun 19th
Reply

JULIEN LEMMER

Sujet intéressant, merci pour en avoir fait un épisode. je trouve dommage que le boucher ne voit que le côté "utilitaire" du bon traitement des animaux. "Si la bête n'est pas bien traité, alors ça fera de la mauvaise viande...". C'est triste de ne pas aller plus loin et de ne pas avoir plus de respect que ça pour un animal que l'on tue pour la manger. Je ne défend pas l'acte des militants Vegans, mais on peut simplement constater qu'à notre époque, manger de la viande n'est plus obligatoire pour survivre. Beaucoup d'autres alternatives permettent de remplacer les nutriments qu'elle apporte. Les mentalités mettront du temps à évoluer ... et encore beaucoup de meurtres pour notre plaisir.

May 31st
Reply
loading
Download from Google Play
Download from App Store