DiscoverDesign Journeys
Design Journeys
Claim Ownership

Design Journeys

Author: Gautier Zimmermann

Subscribed: 23Played: 438
Share

Description

Design Journeys est le podcast qui part à la rencontre des talents du design francophones.
A chaque nouvel épisode, je discute avec un ou une designer a propos de son parcours, de son métier et de son quotidien. Mon objectif est de comprendre et de vous partager leurs processus créatifs, leurs méthodes de travail et leurs façons de se réinventer.
38 Episodes
Reverse
Tiphaine est fondatrice du studio La Racine. Tiphaine fait des études de commerce en se spécialisant dans le marketing haut de gamme. Après un passage chez Christian Dior, elle rejoint Emile Henri, une PME spécialisée dans la céramique et l’art de la table. Elle y développe la marque en Italie avant de travailler sur les produits et l’image de marque de l’entreprise. Après 6 ans chez Emile Henri, Tiphaine fonde le studio La Racine pour aider les marques héritage françaises à pérenniser les savoir-faire au moyen du design. Pour cela, elle passe du temps à définir la marque et ses valeurs et à concevoir les produits pour lesquels l’entreprise est légitime. Cet épisode est d’ailleurs l’occasion de se rappeler à quel point la stratégie est importante dans la création d’un produit (qu’il soit physique ou numérique). Tiphaine prend le temps de nous expliquer comment travailler sur la stratégie d’une entreprise. En l’écoutant, on réalise qu’il s’agit d’un processus similaire à celui de la création d’un produit : discuter avec les utilisateurs, analyser des données sur l’entreprise et analyser la concurrence. De ça découle la plateforme de marque, qui permettra d’établir les valeurs de la marque mais aussi sa charte éditoriale et graphique. Une fois la stratégie établie, il est temps de passer au produit. Là encore, l’environnent compte avant même la conception du produit : analyser les tendances du marché, prendre en compte de l’appareil de production du client, etc. Une fois l’environnement compris, le produit ne part pas tout de suite en production, il faut réfléchir le produit : faire des croquis, les rendre en 3D, travailler avec les bureaux d’études pour adapter le prototype aux appareils de production et enfin créer un prototype physique pour se projeter sur le produit final. Avec Tiphaine, nous prenons le temps de comprendre ces PME font appel à des designers externes : rythme de production plus long ou rapport coût/bénéfice trop faible. D’ailleurs, ces entreprises fabriquent des produits fait pour durer dans le temps et donc qui ne seront pas renouvelés tous les ans. Les marques héritage proposent de beaux produits qui doivent durer dans le temps et qui ont un coût de développement important. Ces entreprises ne doivent pas se tromper lorsqu’elles démarrent la production d’un produit. Et pour éviter les erreurs, la recherche utilisateur est nécessaire. Tiphaine nous explique comment elle mène la recherche utilisateur pour ses clients, en fonction des besoins et surtout des produits qu’il faut créer. La recherche ne peut être menée de la même façon si l’on crée des plats pour le four, des verres à whisky ou bien des cartes de jeu. C’est d’ailleurs quelque chose d’apprécié par les clients de Tiphaine qui, elle le reconnait, ne connaissent pas très bien leurs clients. J’ai également demandé, assez naïvement, à Tiphaine, s’il est encore possible de révolutionner un produit physique. Et bien qu’il semble évident qu’un produit physique ne peut pas être réinventé, ce sont les matériaux utilisés ou les formes qui peuvent différés pour créer de nouvelles tendances. Enfin, lorsqu’un produit est mise en vente, il faut s’assurer qu’il remplit sa fonction première et qu’il est apprécié. Ce n’est pas une chose facile, surtout lorsque l’on travaille sur de nouveaux projets, mais Tiphaine nous explique comment elle suit les retours des clients sur les produits qu’elle a créé. Aussi, Tiphaine et son équipe travaillent-ils sur ce qui entoure le produit : le packaging, la photographie ou l’argumentaire de vente. Là encore, ces éléments découlent de la réflexion stratégique et l’image de marque de l’entreprise. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de La Racine La coupe de conservation d’Emile Henry Nouveau Départ Les rendez-vous de la matière Le podcast Dessin Dessein Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #16 avec Solène Borrat, Head of Product Design @ Getaround L’épisode #26 avec Aymeric Joubert, Lead Product Designer @ Frichti Pour contacter Tiphaine : LinkedIn Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
Aurore est illustratrice Freelance. Depuis toujours, Aurore dessine. Ne voulant pas que faire de l’illustration à ses débuts, elle décide de suivre des études de Direction Artistique (DA). Après un an en tant que freelance DA, Aurore réalise qu’elle veut remettre l’illustration au centre de son travail. D’un côté, elle revoit son portfolio pour l’accès illustration. De l’autre, elle prend du temps pour dessiner sur son iPad et poste ces illustrations sur Instagram. Durant notre discussion, Aurore nous explique comment elle travaille avec ses clients pour créer des illustrations et comment elle entretien leurs relations dans le temps. Lorsqu’elle travaille pour des clients, Aurore est souvent simple exécutante : elle illustre en fonction du style demandé. Aujourd’hui, Aurore cherche non plus à vendre ses compétences d’illustratrice, mais son style. L’occasion d’en savoir plus sur son style : Comment le définir ? Comment le trouver ? Comment l’adapter à chacune de ses cibles ? Nous parlons aussi de toutes la dimension artistique du métier d’Aurore. D’ailleurs, elle ne se considère pas comme artiste et cherche avant une utilité à son travail : pouvoir le vendre en ligne, lui faire de la publicité sur les réseaux sociaux, etc. Pour progresser, Aurore a, pendant un an, publié chaque jour une nouvelle illustration sur Instagram. Elle explique comment elle a relevé ce défi et surtout comment elle a fait pour avoir de l’inspiration tous les jours durant aussi longue période de temps. Elle revient également sur tous les effets bénéfiques de ce défi, tant sur ses compétences que son organisation. Aurore ne fait pas que de l’illustration pour ses clients. A côté elle publie ses illustrations en ligne, à ouvert une boutique, fait des live pour Adobe ou créer des illustrations qu’elle vend sur des stocks d’images. L’occasion de discuter avec elle de l’image artistique accolée au monde de l’illustration et des possibilités de faire évoluer le secteur. En sens, on aborde les moyens qu’elle est en train de mettre en place pour que ses illustrations lui génèrent du revenu passif. En changement de paradigme qui la pousse aujourd’hui à moins travailler pour des clients. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site, Instagram, YouTube et la boutique d’Aurore La chaîne d’Ali Abdaal Les livres Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent de Stephen R. Covey Les podcasts Young, Wild & Freelance Tribu Indé Sens Créatif Inspiration Créative Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #4 avec Loïc Guay, Head of Design @ Malt L’épisode #1 de Case Study avec Loïc Guay Pour contacter Aurore : Instagram Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
Aymeric est Lead Product Designer chez Frichti. Après un Bac L option Arts Plastiques, Aymeric part en Licence d’Arts, Lettres et Langues pour devenir professeur d’Arts Plastiques. Il y suit un cours d’Arts Numériques et découvre Flash… C’est la révélation ! C’est cela qu’il veut faire : créer sur un ordinateur. Il enchaine donc avec un BTS Multimedia, puis un diplôme d’Arts Appliqués dans le multimedia en alternance. Durant ses études, il travaille pour l’agence Marcel, pour laquelle il va réaliser des bannières Flash et faire des sites pour différentes entreprises. Après un an, Aymeric veut devenir Directeur Artistique (DA) et rejoint l’agence TBWA. Dans le même temps, Aymeric co-fonde la start-up Puuulp, un réseau social de partage de vidéo regroupé par lieu. C’est la première fois qu’il travaille sur un produit. Alors qu’en agence il ne peut pas re-travailler sur ses projets ; avec Puuulp, il itère et améliore son produit grâce aux retours utilisateurs. Après 4 ans, le projet Puuulp s’arrête, Aymeric réalise qu’il s’inspire désormais du travail de start-ups plutôt que d’agences et il n’est plus en phase avec le fonctionnement de ses dernières. Il décide de quitter son agence et rejoint Meetic. Aymeric à la chance d’arriver en plein redesign des produits Meetic. Le redesign est réalisé par l’agence IDEAN, qui commence à infuser la notion de Design System. Aymeric se rattache au projet en réalisant les nouvelles icônes du produit. Lorsque IDEAN se retire du projet, Aymeric reprend le lead sur le Design System, l’améliore grâce aux retours des utilisateurs et le restructure en fonction des besoins internes. En parallèle, Aymeric travaille sur des refontes d’écrans avec l’aide de User Research. C’est à cette occasion qu’il apprend à faire de la recherche utilisateur : trouver les bonnes questions, les poser de la bonne manière, etc. Habitué aux appels d’offre en agence, Aymeric à pour réflexe d’aller vite. Sauf qu’il se retrouve, chez Meetic, dans une entreprise avec énormément d’inertie où les projets mettent du temps à être réaliser et où chaque projet est cloisonné à une équipe. Cela frustre Aymeric qui, après un an et demi, quitte l’entreprise pour rejoindre Frichti. Lorsqu’il arrive chez Frichti, Aymeric est le seul designer. L’entreprise a fait appel à des designers différents, des agences, des freelances créant une expérience confuse. Aymeric se pose donc sur l’ensemble des problèmes du produit tout en s’intéressant aux retours donnés par les utilisateurs pour l’améliorer. Autre constat, il n’y a pas de Design System. Aymeric souhaite donc tout reprendre de zéro et cela tombe bien, car la marque fait son re-branding. L’occasion d’allier Produit et Brand pour créer une cohérence commune. Par ailleurs, Aymeric prend la temps de décrire sa relation avec l’équipe Brand et explique comment le Brand et le Product Design travaillent ensemble pour améliorer l’expérience client. Il en fait de même sur sa relation avec les Product Managers et les développeurs. Aymeric revient aussi dans le détail sur ses premiers projets chez Frichti. Un retour d’expérience riche qui nous permet de comprendre les différentes étapes pour améliorer une fonctionnalité et surtout l’importance de la recherche utilisateur. Enfin, il aborde son passage d’unique designer à manager d’une équipe de 3 et les implications que cela apporte.  Les ressources de l'épisodes Les liens Être Brand Designer en startup TheSketchMonkey Jane Wong Shit User Story Les livres Vous allez commettre une terrible erreur ! d’Olivier Sibony The Universal Principles of Design Universal Methods of Design Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel, Product Designer @ Heetch L’épisode #7 avec Marie Dehayes, Product Designer @ Alan & ex-Swile L’épisode #15 avec Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms Pour contacter Aymeric : Twitter LinkedIn Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
Morgane est Directrice de l’Experience Design chez Société Générale Corporate and Investment Banking (SGCIB). Alors qu’elle est en école de commerce, Morgane crée des jeux Flash et des sites web. En sortant d’école, elle rejoint la banque de financement et d’investissement de la Société Générale. D’abord en contact direct avec les clients, elle change de rôle pour travailler sur une plateforme de trading. Connaissant son appétence pour le design, les responsables de Morgane lui confient l’audit UX de la plateforme de la SGCIB. Une fois l’audit finalisé, Morgane se retrouve en charge d’améliorer l’expérience utilisateur de la plateforme et commence sa carrière dans le design. Au cours du podcast, Morgane revient sur la croissance de son équipe et de son rôle. Elle nous explique comment tout a commencé grâce à la confiance de son responsable. Puis comment, en travaillant sur ses premiers projets elle a acquis la confiance d’autres personnes dans l’entreprise, jusqu’à devenir un point de passage obligé dans la création produit. On aborde également la création de son équipe. Les profils qu’elle a dû recruter et les raisons de ces recrutements. Les profils qu’elle recherche désormais pour agrandir son équipe. Les méthodes qu’elle a mis en place pour attirer des potentiels, surtout en France où le secteur bancaire n’attire pas particulièrement. Morgane revient aussi la forte implication de son équipe dans le recrutement des nouveaux designers : ce sont eux qui font passer les premiers entretiens pour s’assurer que les candidats correspondent bien à l’esprit de l’équipe. Aujourd’hui composée d’une vingtaine de designers répartie entre Londres et Paris, Morgane a dû mettre en place de nombreux rituels pour faciliter la communication et les interactions entre designers : Peer-design Design Critique Rédaction de notes sur chaque choix pris au cours d’un projet Meetup d’équipe annuel pour revoir l’ensemble des projets réalisés par l’équipe Dans cet épisode, Morgane nous parle également de ses missions en tant que Directrice de l’Experience Design : Pour chaque projet, trouver la bonne personne pour le designer sans impacter sur ses autres projets Faire adhérer à la vision Design les autres équipes Continuer de travailler sur ses projets. Car oui, Morgane continue de designer malgré son rôle ! Enfin on prend le temps de parler de la mise en place du Design System de la SGCIB et de la façon dont il est utilisé à travers les différentes entités de la Société Générale. Les ressources de l'épisodes Les liens Medium de Morgane Medium de la SGCIB Le site de Stéphanie Walter et sa sélection de livres  Le Vortex Les livres Org Design for Design Orgs de Kristin Skinner & Peter Merholz Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #15 avec Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms Pour contacter Morgane : LinkedIn Twitter Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
Bastien, alias Basti Ui, est UX Designer, Youtuber & Streamer. Depuis tout petit, Bastien souhaite faire du graphisme. Malheureusement, après le lycée il n’est pas retenu dans l’école a laquelle il postule, il part donc en DUT Informatique. A la fin de son DUT, Bastien veut toujours faire du graphisme et rejoint l’école des Gobelins pour faire sa licence. Durant cette licence, il découvre le développement applicatif sur iPhone et surtout la conception d’interface. Au fil du temps, il travaille sur de petites applications, gagne en compétences design et découvre qu’il veut devenir UX/UI Designer Mobile. A la fin de ses études, il rejoint une entreprise bruxelloise dans laquelle il travaille comme développeur mobile et Designer d’interface, c’est là qu’il apprend tout du métier de Designer. Puis il rejoint Capgemini à Lille comme “graphiste” où il travaille sur les applications mobile de la FNAC ou Leroy Merlin. Au même moment, Windows 8 sort et Microsoft paie les grandes enseignes de la distribution pour porter leurs applications sur la plateforme. Bastien est le Designer derrière la conception graphique de ses applications qui lui permettent d’acquérir très rapidement de l’expérience et à comprendre ce qu’est vraiment l’UI Design. Véritable touche à touche, Bastien nous explique comment il s’est mis à faire de la DA et de l’animation pour les clients pour lesquels il travaille. Bastien est le premier invité du podcast à travailler en agence. C’est donc l’occasion de comprendre ce milieu, d’en comprendre les avantages et inconvénients, mais également d’en déconstruire les clichés. On aborde donc des sujets variés comme la relation entre un Designer et son client, la place de la user research au cours d’une mission ou encore l’impossibilité de savoir si le travail que l’on a fourni a permis ou non d’aider son client. Avec le temps, Bastien gravit les échelons et occupe un poste de manager. C’est l’occasion de revenir sur son parcours professionnel, comprendre ce qui lui plait dans son métier et qui ce qui lui déplait, mais surtout les raisons derrières ces envies. Cette conversation est un excellent moyen de se poser les bonnes questions savoir comment l’on souhaite évoluer en tant que Designer. D’ailleurs, Bastien nous explique pourquoi il n’aime pas le rôle de manager dans son métier et préfère s’apparenter un mentor afin d’aider les autres designers de son agence à monter en compétence et partager leurs savoirs. Dans son agence, ATECNA, Bastien est l’un de ceux qui connait le mieux l’outil Sketch, on lui demande donc de former les reste des designers à cet outil. Etant tous chez les clients, Bastien décide de faire sa formation sous la forme d’une vidéo… Qu’il finit par poster sur YouTube. Grâce à cette, puis ces vidéos, ATECNA commence à recevoir des demandes de formation de la part de ses clients. Cependant, cela ne rapporte pas assez d’argent à l’agence et Bastien décide de continuer son projet seul. Bastien revient sur les formations qu’il a créé et donné dans son agence : Comment construire un design system ? Comment mettre à plat ses fichiers ? Comment travailler entre designers et développeurs ? Passionné par son métier, Bastien ouvre sa chaine Twitch. Avec lui, on revient sur les raisons qui l’on poussé à partager ses connaissances et faire du contenu régulier autour du métier de designer. On revient aussi sur les raisons de son succès : contenus pratiques, simples et ancrés dans le réel. Dernièrement, Bastien est devenu freelance. L’occasion de comprendre sa décision, la différence entre le freelancing et l’agence et de comprendre ce qu’apporte cette façon de travailler lorsque l’on est designer. Les ressources de l'épisodes Les liens La chaine YouTube Basti Ui La chaine Twitch Basti Ui Le discord de Basti Ui Underscore Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #5 avec Romain Briaux, 3D Artists et Co-fondateur chez Hervé Studio L’épisode #20 avec Julien Hillion, Lead Product Designer chez Qonto L’épisode #15 Avec Audrey Hacq, Product Design Director chez OpenClassrooms  Pour contacter Bastien : YouTube Twitch Twitter Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Roxane est User Researcher Freelance Au cours de ses études en école de commerce, Roxane à l’opportunité de partir aux Etats-Unis poursuivre sa formation à Indianapolis. C’est là qu’elle découvre ce qu’est le métier d’UX Designer. Elle s’oriente tout de même vers le marketing et découvre que parler avec ses clients permet d’avancer dans ces projets de manière efficace. C’est là qu’elle découvre le métier qui lui correspond : User Researcher. Pour faire de la User Research son métier, Roxane rejoint Axance en tant que chef de projet UX. Au cours de cette expérience, elle travaillera avec des UX Designers, UI Designers et des UX Researchers et montera en compétences sur ces sujets. Après 2 ans, elle saute le pas et devient User Researcher et commence à exercer chez AirFrance ou encore Natixis. Après presque 3 ans chez Axance, Roxane décide de quitter l’agence Axance et devenir freelance afin d’accompagner principalement des start-ups et des scale-ups. Suite à une prise de contact, elle accompagne Luchr (désormais Swile), puis Heetch et découvre l’entrain qu’ont ses entreprises autour de la recherche, d’appliquer les enseignements d’une discovery pour faire changer les choses, etc. C’est cette dynamique qui lui donne envie de continuer à travailler dans ce type de structures. Au cours de la discussion, Roxane est revenue sur sa manière de mettre en avant la user research chez ses clients. Pour cela elle revient sur 3 points : Apprendre à connaître les personnes avec qui elle va travailler Mettre en place un meetup interne pour expliquer son métier et ce que cela va apporter à l’entreprise Organiser une weekly research : un point où elle planifie les recherches à venir et résume les résultats des recherches précédentes Roxane revient également sur les raisons qui font que l’on fait appel à elle : apporter un regard impartial sur les résultats et offrir une bouffée d’oxygène aux équipes. Durant ses missions, Roxane transmet également sa culture user-centric afin de faire prendre conscience aux gens de son importance dans les organisations produit. Elle nous explique comme elle fait cela et à quel point les entreprises sont réceptives à cette montée en compétence. Elle nous donne également ses conseils sur ce qu’il faut faire pour être un.e meilleur.e User Researcher. Dans ce podcast, Roxane revient également sur de nombreuses notions de la user research : Les personae UX La relation entre les données quantitatives et la recherche qualitative Le recrutement des utilisateurs La recherche exploratoire Définir ses hypothèses et questions de recherche Centraliser l’ensemble des insights utilisateur Restituer et partager les résultats de sa recherche Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Luky Primadani Les podcasts Product Squad Awkward Silences Generation Do It Yourself Phénix Podcast Quote Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel de Heetch L’épisode #7 avec Marie Dehayes de Alan et ex-Lunchr L’épisode #16 avec Solène Borrat de Getaround L’épisode #17 avec Luc Chaffard d’Agicap Pour contacter Roxane : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Solène est Head of Product Design chez Getaround. Depuis le lycée, Solène sait qu'elle veut travailler dans le Design. Mais, pour faire plaisir à ses parents, elle s'engage en classe préparatoire, avant d'entre aux Arts et Métiers. Elle y suivra une spécialisation en conception des produits innovants et travaillera avec des designers et des ergonomes. Elle rejoint ensuite l’ENSI-Les Ateliers, où elle va apprendre le métier de Designer : apprendre à faire des choix, renouer avec son intuition et remettre l’utilisateur au centre de tout. En sortant d’école, Solène se spécialise dans le Service Design : ne plus concevoir l’objet, mais l’usage que l’on en fait. Puis elle se spécialise dans le Strategic Design : réfléchir son service pour savoir quand le sortir sur le marché, à quel prix, etc. En même temps, Solène apprend à concevoir ses premières applications. Travaillant en agence, Solène ne suit jamais son travail, passant d'un client à l'autre. Ses choix ne sont pas challengés et elle ne sait pas s'ils sont les bons ou si elle progresse dans son métier. Pour progresser, Solène rejoint la start-up Koolicar, en tant que Product Designer, où elle y développa la culture et la vision design de l’entreprise. Elle nous explique l’importance de démocratiser une culture design au sein d’une entreprise. Cette démocratisation, Solène nous donne quelques clés pour la mener à bien : Expliquer chacun de ses choix, pour montrer qu’ils sont basés sur une vraie réflexion Partager avec l’ensemble de l’entreprise sur son travail pour éveiller les consciences Connaître ses utilisateurs pour argumenter ses choix et prendre une place plus forte dans les discussions, sans être remis en cause Ce travail de vision, nécessaire pour avoir un cap et ne pas s'éparpiller, prend du temps. Solène nous explique comme elle prend le temps de la travailler et de s'extraire du rush quotidien pour la construire. Après la fermeture de Koolicar, Solène rejoint son concurrent : Drivy (désormais Getaround), d’abord en tant que Product Designer puis en tant que Head of Design. Ce qui passionne Solène, c’est la recherche utilisateur. Et c’est pour cela qu’elle est recrutée : Pousser les tests utilisateurs, c’est-à-dire tester une fonctionnalité avant quelle ne soit développée Clarifier les problèmes et les besoins des utilisateurs avant même de créer une fonctionnalité Développer la recherche fondamentale : connaitre qui sont nos utilisateurs, ce qu’ils font sur notre plateforme et pourquoi Pour éduquer l’entreprise à la recherche utilisateur, il faut une nouvelle fois de la patience, mais différentes méthodes sont possibles : Payer des entreprises pour faire la recherche utilisateur pour en montrer les bienfaits, sans réduire la bande-passante des équipes… Faire du shadowing, c’est-à-dire passer du temps, avec d’autres personnes de l’entreprise, à regarder comment interagissent les utilisateurs avec un produit dans leur contexte habituel On aborde également les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on fait de la recherche utilisateur. Comment en faire lorsque l’on ne peut pas rencontrer ses utilisateurs en personne ? Comment centraliser les retours clients alors qu’ils peuvent venir de différentes sources ? Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Getaround Les livres Une vie de création de Charlotte Perriand Les livres de Naoto Fukasawa  Méthodes de design UX de Carine Lallemand Les articles de Deliveroo Design Les articles de Spotify Design Lean In de Sheryl Sandberg Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #6 avec Jeremy Barre de Getaround L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze Pour contacter Solène : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Géraud est concepteur de jeux vidéo indépendant et Youtuber. Dans cet épisode, nous allons en apprendre plus sur la création d’un jeu vidéo : recherche d’un concept, recherche utilisateur, création des mécaniques de jeu ou des graphismes. Nous revenons avec Géraud sur son parcours dans le jeu vidéo et nous explique la différence entre un Game Designer et Ergonome. Le premier est là pour définir les règles d’un jeu vidéo et de les communiquer à l’ensemble des équipes qui travaillent sur le jeu. Le second est là pour se concentrer uniquement sur la recherche utilisateur : comment mettre en place les tests utilisateurs, comment rédiger des hypothèses, auprès de quels profils les tester… Géraud commence son parcours vidéoludique au sein d’Ubisoft comme Game User Researcher. Comme nous parlons souvent de recherche dans ce podcast, je voulais savoir si la recherche dans le jeu vidéo est fondamentalement différente de la recherche en start-up. Géraud nous explique à quelles étapes du développement d’un jeu les tests sont menés et à quoi ils servent. On retiendra surtout 2 grandes catégories : les tests d’utilisabilité qui servent à déterminer si les contrôles du jeu vidéo sont les bons, s’il n’y a pas de difficulté ; et les tests d’appréciation qui servent à savoir si le jeu plaît ou pas. Après un an, Géraud change de rôle et devient Game Designer, toujours chez Ubisoft. Il nous explique comment il y concevait des jeux et comment il conseillait d’autres équipes pour améliorer l’expérience utilisateur de leurs jeux. Même si le jeu vidéo est une grosse industrie, il a été simple de faire le pareil entre cette industrie et le produit : même avec les intentions les plus claires et la recherche mise en place pour limiter les risques, le jeu vidéo est un processus très interactif avec une vision qui s’affine au fur et à mesure de sa création. Géraud est désormais concepteur de jeux vidéo indépendant. Après la sortie de son premier, Un Pas Fragile, Géraud s’est lancé il y un an dans la création d’un second : Buissons, un jeu de cache-cache où l’on incarne un buisson qui doit péter sur d’autres buissons pour les tuer. On revient sur le cheminement qui a mené à cette idée : Inspiration d’autres jeux que Géraud voulait adapter dans un nouvel univers  Etablissement de piliers auxquels il ne faut surtout pas déroger Mise en place de mécanique de jeu précises Au cours de la création de Buissons, mon invité a commis plusieurs erreurs sur lesquelles il revient. Il vous montre ainsi l’importance de la recherche utilisateur explorative et de l’étude de marché, pour savoir si son idée est bien comprise du public. Géraud crée son jeu seul - sauf pour la musique. Il revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour créer un univers graphique cohérent et qui lui plaise, mais qui plait également à sa communauté. Il revient sur la façon dont cette dernière l’aide à obtenir des retours et construire un jeu attrayant. Buissons qui ne devait prendre que 3 mois de développement, a en fait mis plus d’un an à sortir. J’ai donc voulu savoir à quel moment on en fait trop et arrêter le jeu pour le rendre disponible aux joueurs. Les ressources de l'épisodes Les liens La chaine Youtube de Géraud Un pas fragile Amusez-vous en pétant avec des Buissons Hidden in Plain Sight Les livres Concevoir un jeu vidéo de Marc Albinet L’art du game design de Jesse Schell The Design of Everyday Things Les chaines Youtube La développeuse du dimanche Game Next Door Game Spectrum Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #12 avec Marine Dias d’Algolia Pour contacter Géraud : Twitter Youtube Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Merci à tous pour vos retours pour cette saison 2020/2021 ! On se retrouve en septembre pour une nouvelle saison ! Pour soutenir le podcast, c'est par ici 🙏  Pour la newsletter, c'est par là 📬 
Mathilde est User Researcher chez PayFit. Mathilde a suivi des études de communication. Au cours d’un stage, elle découvre que l’application sur laquelle travaille son entreprise a raté le coche : l’app n’a pas été conçu en prenant en compte les besoins des utilisateurs. A ce moment, Mathilde ne comprend pas que l’on n’ait pas parlé à des utilisateurs au cours de la conception produit. Par la suite, Mathilde découvre le métier UX Designer grâce à l’ECV Digital. Il n’en faut pas plus pour la convaincre de rejoindre l’école. Au cours de ses études, elle rencontrera Léa Mendes Da Silva, VP Design chez PayFit, qui lui demandera de rejoindre l’entreprise en tant que première User Researcher de l’entreprise. Au cours de notre discussion, Mathilde revient sur la constitution de l’équipe Design chez PayFit et de son rôle au sein de l’équipe. Elle revient sur son arrivée, dans une équipe de 3 Product Designers qui n’avaient pas le temps de faire de la recherche : certaines features mises en ligne on fait un flop, puisqu’elles ne répondaient à aucun besoin. Mathilde arrive dans ce contexte pour faire le bilan de la recherche utilisateur chez PayFit. Elle se rend compte qu’elle n’est quasiment jamais faite ou alors dans la douleur. Sauf qu’elle reste seule pour entreprise de 300 personnes - à l’époque. Elle décide donc de mettre en place une toolbox pour donner les outils nécessaires à n’importe qui chez PayFit pour faire de la recherche. Son objectif principal : simplifier la réalisation de recherche et le partage de l’information. Pour atteindre son objectif, elle forme des personnes dans chaque pays pour qu’ils y deviennent ambassadeur de la recherche. Pour y arriver, elle : Forme sur l’enjeux de la recherche Explique les raisons d’en faire et les dangers de ne pas en faire Fait des mises en situation Enfin, elle essaie de résoudre un dernier point : recruter les utilisateurs, en créant une communauté de personnes intéressées pour tester les nouvelles fonctionnalités de PayFit. Mathilde prend le temps de revenir sur la boite à outils qu’elle a créé pour PayFit. Elle nous explique tout ce qu’elle contient : Qu’est-ce que la user research ? Comment recherche et avec quelle méthode de recherche ? Pourquoi fait-on cette recherche ? Comment trouver les bons testeurs ? Comment conduire une recherche ? Elle revient aussi sur la façon dont est utilisée cette toolbox par l’ensemble des employés pour faire de la recherche utilisateur sans que Mathilde de ne fasse goulot d’étranglement. Cependant, si tout le monde peut faire de la recherche, cela veut dire que tout le monde peut rechercher la même chose et donc, perdre du temps. Pour éviter cela, Mathilde aide les équipes se rapprocher les unes des autres lorsqu’elles ont un sujet commun, mais s’occupe de catégoriser les résultats de recherche pour en simplifier l’utilisation par l’ensemble des équipes produit. Pour faire de la recherche, il faut des testeurs. Mathilde nous explique comment les recruter, comment communiquer avec, comment faire en sorte qu’ils ne sont pas contactés tous les deux jours, etc. En plus de cela, Mathilde s’occupe de faire de la recherche exploratoire. Son but ? Comprendre ce que ressentent les utilisateurs et s’en servir pour trouver de nouvelles fonctionnalités ou de nouvelles verticales. Une fois ces nouvelles connaissances acquises, Mathilde nous explique comment elle les diffuse auprès des équipes produit. Les ressources de l'épisodes : Les liens : Le site de Payfit Le podcast Quote Les autres épisodes de Design Journeys : L’épisode #19 avec Roxane Lacotte, UX Researcher Freelance L’épisode #21 avec Grégoire Devoucoux du Buysson, UX Researcher @ Mozza & Co-founder @ Cousto Pour contacter Mathilde : LinkedIn
Becky est Senior UX Writer chez Spotify. Becky fait des études d’écriture créative en Anglais et en Français et cherche un métier qui lui permette d’écrire. Elle commence donc par faire de la rédaction d’article SEO pour des entreprises locales de New-York. Elle rejoint ensuite Maxymiser pour faire de la rédaction marketing. Puis, elle travaille sur la refonte du site de l’entreprise et commence à découvrir l’UX Design et l’UX Writing. Elle voyage ensuite en France pour devenir enseignante. Après 7 mois, elle rejoint BlaBlaCar et devient “Spécialiste Contenu Produit”. C’est là qu’elle travaille pour la première fois avec une équipe Produit. L’occasion de revenir sur le rôle et les missions d’une UX Writer, ainsi que sur la façon de le devenir. En rejoignant BlaBlaCar, Becky n’a pas tout de suite écrit pour le produit, elle a d’abord rédigé du contenu “support” pour aider les utilisateurs. Une fois ses armes faites, elle commence a travaillé sur des features. Elle revient dans le détail sur la création du système d’abonnement dédié à la Pologne et sur la façon dont elle a dû créer du contenu en Polonais et pour un marché qu’elle ne connait pas. Lorsqu’elle était chez BlaBlaCar, Becky a également participé au rebranding de l’entreprise. Elle nous explique l’impact que cela a eu sur le wording et les méthodes mise en place pour garder une cohérence entre les différents rédacteurs. Becky nous donne aussi ses bonnes pratiques pour maintenir et faire évoluer un glossaire au cours du temps. 18 mois plus tard, elle traverse la Manche et rejoint Deliveroo comme Senior Content Designer. Au cours de cette expérience, en plus d’écrire de la micro-copie, Becky gère des projets de bout en bout. Elle parle donc de ce rôle qui n’a pas pour habitude d’être confié à une UX Writer. Au cours de la conversation, Becky parle également des méthodes qu’elle suit chez Deliveroo pour rédiger la microscopie. A la suite du départ du Head of Content Design, Becky prend sa place par interim. Elle gère alors l’équipe Content Design, les recrutements et les évolutions de carrière… Tout en restant contributrice individuelle. Cette expérience, lui a d’ailleurs permis de savoir qu’elle ne voudrait plus faire de management dans la suite de sa carrière. En gérant une équipe, Becky doit s’assurer que ce qui est livré a un niveau de qualité élevé. Becky nous explique comment elle s’y prend donc pour que son équipe crée un contenu de qualité, sans trop interférer et en faisant les retours les plus pertinents possibles. Enfin, Deliveroo est une produit international : la question de la traduction du contenu est donc centrale. Becky revient sur les éléments à prendre en compte pour simplifier le travail de traduction. Après 2 ans, elle rentre à New-York pour rejoindre Spotify, sur la partie Marketplace, c’est-à-dire tout ce qui ne concerne pas les auditeurs sur la plateforme. Becky nous en dit plus sur cette partie peu connue de Spotify et sur ses missions et la façon dont elle travaille dessus. Au sein de Spotify, il y a 17 UX Writers. J’ai donc saisi l’occasion pour comprendre comment ces personnes travaillent-elles ensemble et comment font-elles pour créer une cohérence rédactionnelle, malgré la taille de l’équipe. Enfin, on aborde la place de la recherche utilisateur lorsque l’on est UX Writer et la façon de la faire, surtout lorsque l’on travaille sur un projet confidentiel. Les ressources de l'épisodes Les liens Le Medium de Becky Le blog de Figma Les guidelines de Material Design Le blog de Facebook Design Le blog d’UX Shopify La newsletter Dense Discovery Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #10 avec Nicolas Duval, Head of Product Design chez BlaBlaCar   L’épisode #11 avec Sophie Ianiro, UX Writer chez Doctolib L’épisode #14 avec Camille Promerat, UX Writer Freelance L’épisode #21 avec Julien Hillion, Lead Product Designer chez Qonto  L’épisode #22 avec Bastien Marécaux (Basti Ui), UX Designer chez ATECNA Pour contacter Becky : LinkedIn Twitter
Bastien, alias Basti Ui, est UX Designer, Youtuber & Streamer. Depuis tout petit, Bastien souhaite faire du graphisme. Malheureusement, après le lycée il n’est pas retenu dans l’école a laquelle il postule, il part donc en DUT Informatique. A la fin de son DUT, Bastien veut toujours faire du graphisme et rejoint l’école des Gobelins pour faire sa licence. Durant cette licence, il découvre le développement applicatif sur iPhone et surtout la conception d’interface. Au fil du temps, il travaille sur de petites applications, gagne en compétences design et découvre qu’il veut devenir UX/UI Designer Mobile. A la fin de ses études, il rejoint une entreprise bruxelloise dans laquelle il travaille comme développeur mobile et Designer d’interface, c’est là qu’il apprend tout du métier de Designer. Puis il rejoint Capgemini à Lille comme “graphiste” où il travaille sur les applications mobile de la FNAC ou Leroy Merlin. Au même moment, Windows 8 sort et Microsoft paie les grandes enseignes de la distribution pour porter leurs applications sur la plateforme. Bastien est le Designer derrière la conception graphique de ses applications qui lui permettent d’acquérir très rapidement de l’expérience et à comprendre ce qu’est vraiment l’UI Design. Véritable touche à touche, Bastien nous explique comment il s’est mis à faire de la DA et de l’animation pour les clients pour lesquels il travaille. Bastien est le premier invité du podcast à travailler en agence. C’est donc l’occasion de comprendre ce milieu, d’en comprendre les avantages et inconvénients, mais également d’en déconstruire les clichés. On aborde donc des sujets variés comme la relation entre un Designer et son client, la place de la user research au cours d’une mission ou encore l’impossibilité de savoir si le travail que l’on a fourni a permis ou non d’aider son client. Avec le temps, Bastien gravit les échelons et occupe un poste de manager. C’est l’occasion de revenir sur son parcours professionnel, comprendre ce qui lui plait dans son métier et qui ce qui lui déplait, mais surtout les raisons derrières ces envies. Cette conversation est un excellent moyen de se poser les bonnes questions savoir comment l’on souhaite évoluer en tant que Designer. D’ailleurs, Bastien nous explique pourquoi il n’aime pas le rôle de manager dans son métier et préfère s’apparenter un mentor afin d’aider les autres designers de son agence à monter en compétence et partager leurs savoirs. Dans son agence, ATECNA, Bastien est l’un de ceux qui connait le mieux l’outil Sketch, on lui demande donc de former les reste des designers à cet outil. Etant tous chez les clients, Bastien décide de faire sa formation sous la forme d’une vidéo… Qu’il finit par poster sur YouTube. Grâce à cette, puis ces vidéos, ATECNA commence à recevoir des demandes de formation de la part de ses clients. Cependant, cela ne rapporte pas assez d’argent à l’agence et Bastien décide de continuer son projet seul. Bastien revient sur les formations qu’il a créé et donné dans son agence : Comment construire un design system ? Comment mettre à plat ses fichiers ? Comment travailler entre designers et développeurs ? Passionné par son métier, Bastien ouvre sa chaine Twitch. Avec lui, on revient sur les raisons qui l’on poussé à partager ses connaissances et faire du contenu régulier autour du métier de designer. On revient aussi sur les raisons de son succès : contenus pratiques, simples et ancrés dans le réel. Dernièrement, Bastien est devenu freelance. L’occasion de comprendre sa décision, la différence entre le freelancing et l’agence et de comprendre ce qu’apporte cette façon de travailler lorsque l’on est designer. Les ressources de l'épisodes Les liens La chaine YouTube Basti Ui La chaine Twitch Basti Ui Le discord de Basti Ui Underscore Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #5 avec Romain Briaux, 3D Artists et Co-fondateur chez Hervé Studio L’épisode #20 avec Julien Hillion, Lead Product Designer chez Qonto L’épisode #15 Avec Audrey Hacq, Product Design Director chez OpenClassrooms  Pour contacter Bastien : YouTube Twitch Twitter Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Grégoire est UX Researcher chez Mozza et co-fondateur du collectif Cousto. Sans trop savoir ce qu’il veut faire dans la vie, Grégoire suit une formation dans le marketing digital en école de commerce. Ses études l'amène à faire un stage chez Coca-Cola au service marketing. Parmi ses projets, il doit gérer le développement d’un jeu mobile. Une fois développé, il le fait tester à des stagiaires de 3ème et en apprend plus en 2 heures qu’en 6 mois de développement. C’est là que Grégoire et son manager réalise qu’il y a un problème : il n’y a pas de pont entre les constructeurs et les utilisateurs. Et cela ne concerne pas que Coca-Cola, ils réalisent que le problème est le même dans des entreprises comme Vestiaire Collective, BlaBlaCar ou Parrot. Pour s’assurer que le besoin existe vraiment, Grégoire et son équipe font… Des tests utilisateurs pour Vestiaire Collective. L’entreprise en retire de nombreux apprentissages et valide le besoin. Grégoire et ses associés créent alors Ferpection, une entreprise de conseil en user research. Avec Grégoire, nous discutons de la séparation actuelle entre la recherche marketing et la recherche utilisateur. Pour lui, cette distinction n’a pas de sens. C’est en combinant les 2 que l’on peut faire une recherche beaucoup plus stratégique et bénéfique pour les entreprises. On aborde également la question de la user research dans les grands groupes. Le discours de Grégoire à ce propos est original. Pour lui, ses entreprises sont habituées à la recherche, mais au niveau du marketing. Sauf qu'elles ne savent pas comment l'utiliser pour développer leurs produits. Par ailleurs, ces entreprises cherchent avant tout à minimiser les risques, elles sont donc plus enclin à faire de la recherche utilisateur, comparé à des start-ups qui cherchent à déliverer rapidement. Il revient également sur un point important de la user research : elle sera forcément biaisée. En effet, la méthode de recherche, le contexte, les questions ou encore les utilisateurs ont tous une influence sur les résultats qui seraient différent dans un autre contexte. En soi, la recherche réduit l’incertitude, mais elle ne se le sera jamais de 100% du fait de ces biais. Grégoire revient aussi sur les différents profils de user researchers. Quelles sont leurs forces et faiblesses ? Quelles les compétences a absolument avoir pour remplir cette fonction ? Après 5 ans, Grégoire a envie d’explorer de nouveaux sujets et de redevenir contributeur individuel. Il rejoint alors Mozza, un collectif des Product Strategists, Designers et Researcher qui travaille pour des start-ups en devenir ou des scale-ups. L’occasion de comprendre comment la User Research aide les entrepreneurs à cadrer leur projet. Grégoire nous explique également pourquoi et comment il intervient en tant que User Researcher dans des entreprises comme Airbnb ou Uber. Pour aider les entreprises à progresser en User Research, Grégoire à fonder Cousto, un programme de formation à la User Research à destination des Product Designers et Product Managers. Les ressources de l'épisodes Les liens Ferpection Mozza Tandemz Cousto Les livres Running Lean de Ash Mauraya Lean Startup d’Eric Ries Système 1 / Système 2 (Thinking Fast & Slow) de Daniel Kahneman Votre cerveau vous joue des tours d’Albert Moukheiber Les podcasts Mixed Methods Quote de Roxane Lacotte Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel, Product Designer chez Heetch L’épisode #8 avec Jonathan Widawski, fondateur de Maze L’épisode #12 avec Marine Dias, Senior User Researcher chez Algolia L’épisode #19 avec Roxane Lacotte, freelance User Researcher Pour contacter Grégoire : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Julien est Lead Product Designer chez Qonto Après une licence et un master 1 d’histoire, Julien décide de se réorienter et de poursuivre ses études dans les métiers du web. Féru de lecture, Julien se renseigne par ce moyen sur l’UX Design et fait des stages qui le poussent, par la force des choses, à devenir Product Designer. Après ses stages en Design, Julien rejoint Viadeo en tant qu’UX Designer. C’est lors de cette expérience que Julien va mettre à profit ses compétences en recherche utilisateur, acquises durant ses études d’histoire, et ses compétences en Design, développées durant ses stages. Il y rencontre Amélie Boucher, Directrice Expérience Utilisateur et Design, qui va le faire grandir dans son métier de designer. L’occasion de parler avec Julien de l’importance des mentors dans l’évolution professionnelle d’un.e Designer. Voulant sortir de sa zone de confort, Julien décide de partir en agence. Après 2 ans en agence, il rejoint Adobe Stock en tant qu’unique Designer français. On aborde la différence de mentalité Design entre la France et les Etats-Unis et la difficulté d’être loin (très loin) de son équipe et donc de travailler seul sans pouvoir profiter d’une culture design forte. 4 ans après son arrivée chez Abode, Julien rejoint Qonto, la néobanque pour les TPE/PME, en tant que Lead Product Designer. Son rôle est avant tout de structurer l’équipe Product Design en apportant des méthodologies Design pour délivrer plus rapidement, en définissant ses priorités de travail ou encore en la faisant monter en compétences. Dans ce nouveau rôle, Julien laisse de côté le Design au profit du management d’une équipe Design. Grâce à son retour d’expérience, Julien nous explique les raisons qui l’ont poussé à endosser ce rôle et les qualités requises pour y prétendre. Il revient également sur sa façon de se tenir à jour sur les évolutions Product Design pour pouvoir parler le même language que son équipe et continuer d’évoluer avec elle. Au cours de cette discussion, Julien nous parle du Design Studio de Qonto, des différents rôles qui le composent, de la cohésion d’équipe entre les différents rôles et des ambitions de cette équipe à terme. Nous en profitons pour parler plus dans le détail de l’équipe Product Design et de la façon dont l’équipe est organisée et des rituels mis en place pour proposer des Designs toujours plus qualitatifs. On aborde également le processus de création Design au sein du Design Studio de Qonto et des différents rituels mis en place, là encore pour améliorer le travail des designers et les faire monter en compétences. Enfin, nous discutons de l’organisation en Design Studio tout en ayant un Designer référent par squad. Julien nous explique les raisons derrière ce choix et la façon dont il est mis en place, là encore pour garantir la meilleure qualité de travail possible. Les ressources de l'épisodes Les livres L’été où tout arriva de Bill Bryson A More Beautiful Question de Warren Berger Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #17 avec Luc Chaffard d’Agicap Pour contacter Julien : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Roxane est User Researcher Freelance Au cours de ses études en école de commerce, Roxane à l’opportunité de partir aux Etats-Unis poursuivre sa formation à Indianapolis. C’est là qu’elle découvre ce qu’est le métier d’UX Designer. Elle s’oriente tout de même vers le marketing et découvre que parler avec ses clients permet d’avancer dans ces projets de manière efficace. C’est là qu’elle découvre le métier qui lui correspond : User Researcher. Pour faire de la User Research son métier, Roxane rejoint Axance en tant que chef de projet UX. Au cours de cette expérience, elle travaillera avec des UX Designers, UI Designers et des UX Researchers et montera en compétences sur ces sujets. Après 2 ans, elle saute le pas et devient User Researcher et commence à exercer chez AirFrance ou encore Natixis. Après presque 3 ans chez Axance, Roxane décide de quitter l’agence Axance et devenir freelance afin d’accompagner principalement des start-ups et des scale-ups. Suite à une prise de contact, elle accompagne Luchr (désormais Swile), puis Heetch et découvre l’entrain qu’ont ses entreprises autour de la recherche, d’appliquer les enseignements d’une discovery pour faire changer les choses, etc. C’est cette dynamique qui lui donne envie de continuer à travailler dans ce type de structures. Au cours de la discussion, Roxane est revenue sur sa manière de mettre en avant la user research chez ses clients. Pour cela elle revient sur 3 points : Apprendre à connaître les personnes avec qui elle va travailler Mettre en place un meetup interne pour expliquer son métier et ce que cela va apporter à l’entreprise Organiser une weekly research : un point où elle planifie les recherches à venir et résume les résultats des recherches précédentes Roxane revient également sur les raisons qui font que l’on fait appel à elle : apporter un regard impartial sur les résultats et offrir une bouffée d’oxygène aux équipes. Durant ses missions, Roxane transmet également sa culture user-centric afin de faire prendre conscience aux gens de son importance dans les organisations produit. Elle nous explique comme elle fait cela et à quel point les entreprises sont réceptives à cette montée en compétence. Elle nous donne également ses conseils sur ce qu’il faut faire pour être un.e meilleur.e User Researcher. Dans ce podcast, Roxane revient également sur de nombreuses notions de la user research : Les personae UX La relation entre les données quantitatives et la recherche qualitative Le recrutement des utilisateurs La recherche exploratoire Définir ses hypothèses et questions de recherche Centraliser l’ensemble des insights utilisateur Restituer et partager les résultats de sa recherche Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Luky Primadani Les podcasts Product Squad Awkward Silences Generation Do It Yourself Phénix Podcast Quote Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel de Heetch L’épisode #7 avec Marie Dehayes de Alan et ex-Lunchr L’épisode #16 avec Solène Borrat de Getaround L’épisode #17 avec Luc Chaffard d’Agicap Pour contacter Roxane : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Maxime est Designer chez Yeeld Alors qu’il fait des études de bioanalyse, Maxime découvre le graphisme en préparant des présentations PowerPoint. Il se forme ensuite au développement web et découvre le métier de Web Designer, puis de Product Designer. Pour en apprendre plus sur le Design, Maxime suit des cours professionnalisants d’infographiste et de web designer. Comme il ne sait pas ce qu’il veut vraiment faire, il va procéder par tâtonnement et s’essayer à tous les métiers du design : marque, illustration, icône ou encore interface ; ce qui fait de lui à véritable couteau-suisse du Design. A contre courant de l’hyper spécialisation dans le Design, Maxime est toujours resté un designer généraliste. Ayant toujours travaillé dans des petites structures, il a su mettre à profit ses compétences généralistes pour travailler dans tous les domaines : marketing, produit, développement web… Pour parler de son profil couteau-suisse, nous avons abordé la dernière expérience en date de Maxime chez Yeeld. Une application gamifiée pour aider les personnes à mettre de l’argent de côté. A l’origine, l’entreprise s’appelle Piggou, mais à la suite d’une restructuration, elle devient Yeeld et fait appelle à Maxime pour mettre en place la nouvelle plateforme et diversifier les méthodes d’épargne pour les utilisateurs.  Mais Maxime ne s’occupe pas que du produit. Encore une fois, il gère le marketing, le développement web, le branding… Il revient sur tous ses rôles et nous explique comment s’organiser et passer de l’un à l’autre, en fonction des besoins et des priorités de l’entreprise. Ensemble, nous revenons sur le premier projet de Maxime chez Yeeld : la création d’un nouveau logo et d’une nouvelle charte graphique. Il revient sur les raisons et les arguments mis en avant pour retravailler une identité de marque. Maxime revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour retravaillé l’image de marque et le logo de Yeeld. Sans Product Manager pour gérer la roadmap, l’équipe de Yeeld utilisait la méthode Shape Up de Basecamp pour itérer sur le produit. Nous revenons avec Maxime sur sa place dans cette organisation et la façon qu’il a de travailler avec les développeurs pour itérer. Au cours de notre discussion, Maxime m’a fait découvrir une notion que je ne connaissais pas, le breadboarding : un outil qui permet de faire le lien entre le designer et le développer, où l’on décrit uniquement les écrans avec du texte et uniquement en fonction des actions demandées sur l’écran et des résultats attendus. Nous abordons également la recherche utilisateur : à quel moment du processus est-elle mise en place ? Pour quelles raisons ? Comment s’assurer que les sujets sur lesquelles avancer sont les bons et que les fonctionnalités qui vont être développées sont utiles et répondent à un besoin ? Nous évoquons également les manières de récupérer des retours utilisateurs et de rencontrer les utilisateurs pertinents pour avoir des retours pertinents. Enfin, on aborde la passion de Maxime : la création d’icône. Il revient pour nous sur sa passion et sur ce qu’il faut faire pour mettre en place sa propre librairie d’icônes. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Yeeld Retour vers le nouveau logo de Yeeld Le site de Sebastien Gabriel Le Dribbble de James Le site de Ueno Le site de Fantasy Le Slack French Product Designers Le Slack French Designers Club Le Twitter de Pablo Stanley Les livres Shape Up par Basecamp Les autres épisodes de Design Journeys Case Study #1 sur la Nouvelle identité de marque de Malt L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze Pour contacter Maxime : Twitter Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Luc est Head of Design chez Agicap. Après le bac, Luc a pris l’habitude de faire du flyers pour des amis et commence à utiliser Photoshop. C’est une première marche qui l’amène vers le Design et le print. Après son expérience dans le print, Luc rejoint son frère à Shanghai pour monter une entreprise : Skimbl, une sorte de La Fourchette pour les étrangers en Chine. Luc revient en toute franchise sur cette expérience et les erreurs qu’il a commises : absence de recherche utilisateur, démarche centrée utilisateur inexistante… Alors que l’entreprise ne marche pas, Skimbl pivote et cette fois, Luc part à la rencontre de potentiel client pour tester son idée et son produit. Et cela fonctionne ! Après avoir essayé de s’étendre dans d’autres pays asiatiques, Luc et son équipe réalisent que leur produit ne fonctionnera pas car les cultures sont différentes. Ils décident de revendre Skimbl. Luc va gravir tous les échelons du Product Designer, jusqu’à devenir Product Design Manager chez Agicap. Luc est le premier Product Designer à rejoindre l’entreprise. Dans une premier temps, il doit agir vite pour délivrer le plus de maquettes possibles pour les équipes techniques. Mais l’objectif est de faire grandir son équipe, il doit rapidement m’être en place des outils, comme un Design System, pour aider à son expansion. A son arrivée, le Design System est un sujet déjà évangélisé en interne, Luc n’a qu’à le créer. Luc revient sur sa création, les méthodes utilisées pour le construire rapidement et l’importance d’une bonne documentation pour rendre autonome chaque Designer qui souhaite l’utiliser. On aborde également l’évolution de ce Design System : Qui est en le garant ? Qui peut le faire évoluer ? Comment se passe la relation entre Designers et Développeurs ? Comment s’assurer que les composants créer par les Designers sont bien développés sur le site internet ? Aujourd’hui, l’équipe de Luc compte 4 designers et compte tripler au cours de l’année 2020. Pour construire son équipe, Luc a réfléchi aux compétences nécessaires pour la rejoindre et a déterminé les valeurs de son équipe. Au cours de cet épisode, Luc nous détaille les 6 valeurs clés de son entreprise ainsi que les 4 compétences qu’il recherche à tout prix chez un Product Designer. Pour éviter de répéter les erreurs du passé, Luc a décidé de passer d’une équipe organisée en feature team à un Design Studio. Ce choix, il l’a fait pour développer une forte collaboration entre les designers, pour forcer la communication et la transmission d’information sur un projet et d’améliorer la pertinence des design critiques et de la création des projets. On aborde également les processus mis en place dans l’équipe de Luc pour améliorer la façon de travailler des designers. Il revient sur les cérémonies mises en place pour motiver son équipe, l’organisation des Design Critiques et des Reviews, la mise en place du pairing pour aider chaque designer à progresser sur de nouvelles compétences. Enfin, on parle du changement de rôle de Luc de Product Design Manager à Head of Design et de l’implication que cela à dans son travail du quotidien. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site d’Agicap Sidebar de Sacha Grief Case Study Club The Year of the Looking Glass de Julie Zhuo Les livres Design for Real Life de Eric Meyer & Sara Wachter-Boettcher Latitude Zéro de Mike Horne Les podcasts Vlan! de Grégory Pouy Histoire de darons & Histoire de succès de Fabrice Florent  Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel de Heetch L’épisode #15 avec Audrey Hacq d’OpenClassrooms Pour contacter Luc : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Case Study est un nouveau format du podcast Design Journeys au cours duquel nous revenons dans le détail sur l’un des projets de mon invité.e. Pour ce premier épisode, j’ai le plaisir de recevoir une nouvelle fois Loïc Guay, Head of Design chez Malt, pour parler de la création de nouvelle identité de marque de l’entreprise. Dans cet épisode, Loïc explique : Qu’est-ce qu’une identité de marque ? Pourquoi la faire évoluer ? Par quelles étapes passer pour créer une nouvelle identité de marque ? Pourquoi faire appel à une agence pour repenser cette identité ? Comment travailler avec cette agence ? Quel est le rôle de l’équipe Design de Malt dans ce processus ? Comment communiquer auprès des employés sur les avancées de cette nouvelle identité ? Qu’est-ce qu’une identité visuelle et qu’est-ce qui la compose ? Comment transposer l’identité de marque et l’identité visuelle dans le produit et à quel moment le faire ? Les erreurs à ne pas commettre. Si vous voulez en savoir plus sur Loïc, vous pouvez également écouter l’épisode #4 de Design Journeys. On y parle de son parcours, de son rôle de Head of Design mais aussi de la création de la marque Hopwork et de son rebranding en Malt. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Malt Le site de Koto Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #4 avec Loïc Guay de Malt L’épisode #10 avec Nicolas Duval de BlaBlaCar Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Solène est Head of Product Design chez Getaround. Depuis le lycée, Solène sait qu'elle veut travailler dans le Design. Mais, pour faire plaisir à ses parents, elle s'engage en classe préparatoire, avant d'entre aux Arts et Métiers. Elle y suivra une spécialisation en conception des produits innovants et travaillera avec des designers et des ergonomes. Elle rejoint ensuite l’ENSI-Les Ateliers, où elle va apprendre le métier de Designer : apprendre à faire des choix, renouer avec son intuition et remettre l’utilisateur au centre de tout. En sortant d’école, Solène se spécialise dans le Service Design : ne plus concevoir l’objet, mais l’usage que l’on en fait. Puis elle se spécialise dans le Strategic Design : réfléchir son service pour savoir quand le sortir sur le marché, à quel prix, etc. En même temps, Solène apprend à concevoir ses premières applications. Travaillant en agence, Solène ne suit jamais son travail, passant d'un client à l'autre. Ses choix ne sont pas challengés et elle ne sait pas s'ils sont les bons ou si elle progresse dans son métier. Pour progresser, Solène rejoint la start-up Koolicar, en tant que Product Designer, où elle y développa la culture et la vision design de l’entreprise. Elle nous explique l’importance de démocratiser une culture design au sein d’une entreprise. Cette démocratisation, Solène nous donne quelques clés pour la mener à bien : Expliquer chacun de ses choix, pour montrer qu’ils sont basés sur une vraie réflexion Partager avec l’ensemble de l’entreprise sur son travail pour éveiller les consciences Connaître ses utilisateurs pour argumenter ses choix et prendre une place plus forte dans les discussions, sans être remis en cause Ce travail de vision, nécessaire pour avoir un cap et ne pas s'éparpiller, prend du temps. Solène nous explique comme elle prend le temps de la travailler et de s'extraire du rush quotidien pour la construire. Après la fermeture de Koolicar, Solène rejoint son concurrent : Drivy (désormais Getaround), d’abord en tant que Product Designer puis en tant que Head of Design. Ce qui passionne Solène, c’est la recherche utilisateur. Et c’est pour cela qu’elle est recrutée : Pousser les tests utilisateurs, c’est-à-dire tester une fonctionnalité avant quelle ne soit développée Clarifier les problèmes et les besoins des utilisateurs avant même de créer une fonctionnalité Développer la recherche fondamentale : connaitre qui sont nos utilisateurs, ce qu’ils font sur notre plateforme et pourquoi Pour éduquer l’entreprise à la recherche utilisateur, il faut une nouvelle fois de la patience, mais différentes méthodes sont possibles : Payer des entreprises pour faire la recherche utilisateur pour en montrer les bienfaits, sans réduire la bande-passante des équipes… Faire du shadowing, c’est-à-dire passer du temps, avec d’autres personnes de l’entreprise, à regarder comment interagissent les utilisateurs avec un produit dans leur contexte habituel On aborde également les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on fait de la recherche utilisateur. Comment en faire lorsque l’on ne peut pas rencontrer ses utilisateurs en personne ? Comment centraliser les retours clients alors qu’ils peuvent venir de différentes sources ? Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Getaround Les livres Une vie de création de Charlotte Perriand Les livres de Naoto Fukasawa  Méthodes de design UX de Carine Lallemand Les articles de Deliveroo Design Les articles de Spotify Design Lean In de Sheryl Sandberg Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #6 avec Jeremy Barre de Getaround L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze Pour contacter Solène : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
Cet épisode est la seconde partie partie de ma discussion avec Audrey. Vous pouvez retrouver la première partie ici. Alors qu’elle s’est spécialisée dans l’Atomic Design et le Design System, Audrey ne souhaite pas être contrainte par sa spécialisation et souhaite rejoindre une entreprise dans laquelle elle pourra suivre un produit de bout en bout. Elle cherche aussi une entreprise avec du sens et dans laquelle elle n’a pas à faire de l’évangélisation produit en interne, comme elle devait le faire chez ses clients, lorsqu’elle travaillait en agence. C’est alors qu’elle rejoint OpenClassrooms en tant que Product Design Director, où elle aura la charge d’organiser et manager l’équipe Product Design. Avec Audrey, nous revenons sur les process qu’elle a mis en place dans son équipe afin de développer l’apprentissage, l’entraide et la responsabilisation : Sessions d’apprentissage organisées par un Product Designer expert sur une compétence pour faire monter l’ensemble de l’équipe sur cette dernière Sessions de Pair Design au cours desquelles un Designer avec des compétences plus faibles se fait aider par un autre Designer pour progresser Des sessions de revue durant lesquelles un Designer va regarder dans les détails l’ensemble des maquettes d’un autre Designer et lui donner des conseils pour s’améliorer OpenClassrooms est une entreprise avec des grilles de salaire transparentes. Le succès de ces grilles reposent sur les compétences nécessaires pour un poste donné. Audrey nous explique comment elle a mis en place la grille de compétences des Product Designers et UX Writers de son équipe et comment cela permet à chacun de progresser sur les compétences où ils ont le plus de lacunes. Enfin, Audrey nous explique comment elle recrute son équipe, quels sont les profils qu’elle recherche et comment la complémentarité des compétences de chacun permet d’avoir une équipe plus performante et compétente. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site d’OpenClassrooms Le Medium d’Audrey Le Medium de Nathan Curtis Design Systems France TouchUp Les livres Hackez le Design System d’IDEAN Design Systems de Alla Kholmatova Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg Les vidéos Focus sur la création d’un Design System avec Audrey Questions réponses sur le Design System avec Audrey Hacq et et Nicolas Duval Les podcasts Vlan! de Grégory Pouy Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #10 avec Nicolas Duval de BlaBlaCar L’épisode #11 avec Sophie Ianiro de Doctolib L’épisode #14 avec Camille Promérat Pour contacter Audrey : LinkedIn Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store