DiscoverLa Minute Crooner Attitude
La Minute Crooner Attitude
Claim Ownership

La Minute Crooner Attitude

Author: Crooner Radio

Subscribed: 1Played: 36
Share

Description

Jean-Baptiste TUZET revient sur Crooner Radio avec son amour du vintage, sa sensibilité d'homme dévoué aux femmes depuis sa plus tendre enfance, sa passion pour un art de vivre fait de belles automobiles, d'hommes chapeautés et de jolies femmes élégantes. Sa vision des sujets d'actualité n'oublie jamais d'aller puiser de délicieux onguents dans le passé de la mythologie littéraire, discographique et cinématographique. De la coupe du monde à la pollution sonore dans les villes en passant par le "hey manu" lancé au Président, tout est abordé joyeusement avec une "Crooner attitude", sans parler de sujets féminins tels que la passion des sacs à main, que Jean-Baptiste se plaît à comparer aux passions de ces grands enfants qu'on appelle des hommes ... La Minute Crooner Attitude, tous les jours de la semaine à 10h15 et 17h15 sur Crooner Radio.
445 Episodes
Reverse
En attendant de retrouver notre rendez-vous du samedi, Gentlemen Drivers, 14h-18h, c’est une joie et un scoop que de vous parler de la société Vision Automobiles, société Française qui vient de présenter un bolide automobile Hypercar dont le nom de code est "1789", comme un clin d’œil à cette nouvelle révolution française dans le monde automobile, à tel point que l’industrie automobile américaine désigne déjà ce bolide Française comme le concurrent direct de Bugatti. Cocorico ! Et oui La société Vision Automobiles Paris est créée par trois jeunes fondateurs Français dont Thomas Castex. Cette Hypercar est Inspirée esthétiquement par les prototypes destinés aux 24 heures du Mans dans les seventies, la Vision 1789 est magnifique et porte fièrement dans sa carrosserie aux lignes à la fois futuristes, néo seventies et aérodynamiques, un moteur révolutionnaire de 1000 chevaux !
Le syndrome TikTok

Le syndrome TikTok

2020-09-2305:11

Messieurs les grands patrons qui êtes à l’écoute, au volant de votre Range Rover Hybride rechargeable, à l’écoute de Crooner Radio sur votre équipement DAB+ d’origine, aujourd’hui j’ai envie de vous dire « il faudrait savoir de quoi on parle » : Trump et Tik Tok, Tik tok est les chinois, espionnage digital à la clef et prise d’actions par la société Oracle et commercialisation par la société Walmart, América first fin du dossier ! . Mais savez vous ce qu’est l’application Tik Tok ? Avez-vous 18 ans pour comprendre le génie ravageur et les algorithmes perfides de cette appli qui dépasse les 800 millions d’utilisateurs dans le monde, plus de 65 millions en Amérique ?
Il était mystérieux et envoutant, l’un des derniers grands du théâtre et du cinéma Français. Sa voix est unique, profonde et spirituelle, à tel point qu’il avait été choisi pour jouer le méchant dans James Bond (« Moonraker »). Il était également l’abbé du « Nom de la Rose », avec de nombreux rôles de prêtes. Sa croyance, omniprésente n’étonnait personne. Tous les Français connaissent cette voix et ce physique, que l’on pouvait admirer dans « Hibernatus », le dimanche soir, à l’occasion de la énième rediffusion du chef d’œuvre de Louis de Funès. Le professeur, en charge de surveiller « Hibernatus » c’était lui...
Depuis qu’il a surpris la France avec son premier succès dans les années 80, Dany Brillant n’a eu de cesse d’introduire dans ses albums la fine fleur des musiciens de jazz et de studio en général. Du bassiste à la section de cuivres, la qualité des arrangements, du swing, des percussions latinos, est digne de ces grandes productions américaines des années 50-60. Alors on peut ne pas vivre ses paroles, inspirées par la poésie des succès français vintages, ne pas vouloir entendre ses reprises de grands succès, on peut ignorer son allure à la Lino Ventura, force est de constater que Dany Brillant fait partie de ces artistes indispensables à nos vies...
Aujourd’hui je voudrais revenir, en pleine prise de conscience de valeurs essentielles au diapason du virus qui refait surface, je voudrais revenir sur l’esclavage moderne de la femme dans les milieux de la mode que l’on qualifie de "High Fashion", in french : haute mode, celle des plus grandes marques internationales. Après que la France ait réussie à faire voter plusieurs lois par rapport à l’extrême maigreur exigée chez tous ces jeunes mannequins, après cette loi salvatrice sur la retouche photographique en obligation d’être mentionnée pour que le grand public comprenne que la minceur est une illusion contraire avec l’épanouissement naturel d’une femme, signée par notre députée des bouches du Rhone Mme. Boyer. Rien n’a vraiement bougé...
 C’est après quelques jours d’hommages télévisés divers que nous nous décidons sur Crooner radio à vous dire un mot de cette excellente chanteuse et danseuse qu’était Annie Cordy. Bien loin de tata yoyo et des fantaisistes populaires des années 70-80, Annie Cordy, meneuse de revue, actrice et chanteuse belge était l’une des seules artistes en France à pouvoir tenir la dragée haute aux américaines et aux stars du music-hall... 
Sa voix désormais va représenter cette quiétude et cette liberté que nous avions dans l’ancien monde, celui de l’avant Corona Virus, celui de cette époque délicieuse où l’on pouvait rire de tout, faire happy hours en terrasse et rentrer un peu joyeux chez soi. Il nous rappellera à jamais ces moments où nous allions manger chez nos parents qui refusaient d’éteindre la télé, alors qu’on aurait bien aimé leur raconter ce qui se passe à Paris. Jean-Pierre Pernaut, décroche du JT à l'age de 70 ans et quelques petits soucis de santé... Et il a bien raison !
 Nos confrères artistes Américains font cela depuis toujours, à savoir chanter le répertoire classique populaire américain, c’est-à-dire reprendre les chansons de leurs ainés, elles-mêmes empruntées aux fameux song book, comédies musicales, films classiques américains, ce que l’on appelle les standards. En France cette très belle habitude est en train de s’installer avec beaucoup d’album de reprises et d’hommages à nos artistes populaires de l’ancien monde : Aznavour, Nougaro, Barbara…une nouvelle génération faisant revivre leurs chansons…jusqu’à la jeune ZAZ qui elle, chante carrément le répertoire de l’entre-deux guerres...
Au début, comme pas mal de parisiens non initiés, je me méfiais un peu de ce Dupont-Moretti, avocat pénaliste star de l’acquittement et le soir sur scène en one man show, cela me faisait penser à ces chirurgiens de l’impossible frayant avec le showbizz. Et puis le 22 juillet, quand j’ai vu celui que l’on surnomme l’ogre du nord monter les marches de l’Elysée, comme beaucoup d’entre nous je me suis intéressé à cet amateur de chasse, de corrida et d’alcools forts à qui le gouvernement avait décidé de faire confiance, à la barbe des magistrats et des féministes...
C’est en prenant de l’Age, maintenant que les enfants sont grands, que je suis heureux de vous dire Messieurs et Mesdames, il faut bien l’avouer, nous qui faisons partie de cette génération qui n’a pas connu de guerre, qui a toujours mangé à sa faim, oui, nous avons gagné 15 ans de vie et aujourd’hui à 45 ans les femmes sont souvent des gamines, toujours prêtes à se faire des diners de filles pour finir dans un bar dansant jusqu’à l’aube. C’est ainsi que les tabloïds affichent fièrement les photos de mariage de nos artistes de plus de cinquante ans : Sean Penn, bientôt 60 ans, vient d’épouser en troisième noce une jolie australienne de 28 ans et il n’est pas ridicule, presque une tête de bébé...
Il est l’homme fort des verts, il est aussi le frère de son frère, Thierry Jadot,  Président en partance de la société de communication Dentsu Aegis, ex Carat, que je remercie pour la mise en relation, car nous aimerions faire avec Yannick Jadot, une émission « Crooner And Friends » émaillée chaque jour de la semaine, d’une chanson de Western choisie par Yannick Jadot, car Yannick Jadot, l’écologiste a un petit faible délicieux : il est fan de westerns américains et italiens...
Ce nouvel opus de la série mondialement connue sortira finalement le 11 novembre prochain, suite à la pandémie qui a failli ruiner l’industrie du cinéma. Daniel Craig, cascades époustouflantes, décors naturels à couper le souffle, mission guerrière digne du nouveau monde et bien sûr « James Bond Girls » sexy et actives plus que jamais. Sauf que ces nouvelles héroïnes ne sont plus des faire-valoir de l’espion en smoking, elles font partie du nouveau monde. Le héros lui-même laisse à présent aller sa sensibilité, ses failles personnelles et ses sentiments… Une constante cependant, reliant l’ancien monde au nouveau monde : la forte présence, plus importante que jamais, de la marque Aston Martin dans le film. Quatre Aston Martin rayonnent dans la super production : la légendaire DB5 des 60’s, Une V8 Saloon des années 80, la DBS Superleggera et la Valhalla, concept car, pour une brève apparition...
Après avoir vécu une grande partie du confinement à Paris, avec une vue sur les toits de la plus belle ville du monde, l’artiste Melody Gardot a rapidement été inspirée pour son nouvel album « Sunset In The Blue » qui sortira le 23 octobre prochain. C’est un magnifique duo avec Sting qui préfigure ce nouvel opus de la diva des temps modernes. Sa voix, immédiatement reconnaissable s’harmonise avec celle, également charismatique, de Sting pour une ballade emplie de pureté et de justesse, aux influences latinos...
Il a une voix de velours et une gueule de cinéma et depuis le 19 Août, date de sortie de son autobiographie « Le Temps gagné » il est l’auteur qui fait trembler la classe dominante de Saint-Germain-Des-Près, le quartier des éditeurs, à commencer par son père Jean-Paul Enthoven, tycoon de chez Grasset, qui n’en revient pas que son fils Raphaël, son champion, sa merveille, publie dans une maison concurrente une autobiographie enflammée par des règlements de compte avec toute la famille et la famille est grande...
Je vous en ai parlé maintes fois, Le Théâtre De l’Européen à Paris, que l’on appelle désormais « L’Européen », tout court, est devenu ces dernières années "the place to be" pour toute la nouvelle garde artistique parisienne : à l’image de la Factory d’Andy Warhol des 60’s on y croise humoristes, musiciens, peintres, gens de spectacle, l’ensemble dans une ambiance arty, chaleureuse et décalée avec le spectacle et son after, à tel point que certains artistes exigent désormais de jouer à l’Européen...
Sorti à l’origine le 11 mars dernier avec un très bon démarrage, le film de Martin Provost, qui nous avait déjà donné le film « Séraphine » avec l’indispensable Yolande Moreau, le film « La bonne épouse », interprétée par Juliette Binoche, ressort cette semaine, comme pour le film « Une sirène à Paris », au profit du déconfinement tant attendu des salles obscures. Alors, bien sûr, ce film, également retient l’attention de Crooner radio, car nous revoici dans cette France, née de l’après-guerre, en pleine période des trente glorieuses, à cette époque où hommes et femmes avaient encore un bel art de porter robes et costumes, encore des chapeaux pour les messieurs…
Winston Churchill aimait à dire « Cigare, Whisky and no sport ! » il n’a pas connu la Pandémie de 2020, plus douce que la grippe espagnole, avec son confinement et son dé-confinement qui nous a révélé l’envie du jogging avec un grand bataillon de nouveaux adeptes, depuis le dé-confinement un autre bataillon de cyclistes en herbes est en train de faire exploser l’action du business du vélo et la proche campagne parisienne fait un carton dans l’immobilier avec la migration de jeunes familles parisiennes qui cherchent un peu d’air, un peu de verdure pour faire courir les enfants...
Extrait de son nouvel Album Rise, le sixième, à paraître le 28 août, prochain, le titre « Mister Holland » pourrait être un hommage à la Love Story de notre ancien Président si ce n’est l’orthographe du nom, à l’Américaine, sans e, je ne parle pas des gens mais de la lettre. Grégory Porter c’est ce grand monsieur costaud, black et barbu, portant toujours une casquette et une veste de costume à revers qui chante avec une chaude voix de Crooner et pour cause, son idole a toujours été le grand, l’immense Nat King Cole, disparu en 1965 à l’âge de 45 ans pour avoir trop fumé, ce qui lui donnait cette voix inimitable. Grégory Porter, lui, fait partie du nouveau monde et sa vie semble réglée et dévouée à la musique également. Il fait partie de ces artistes, à l’image de Melody Gardot, qui veulent sortir du carcan jazz...
Melody Gardot, certains d’entre vous le savent à l’écoute de notre antenne, a choisi Paris pour son confinement, admirant depuis sa terrasse la plus belle ville du monde,  désertée des automobiles dans une attitude d’inspiration forte, contemplative et active. Elle a donc décidé de lancer par voie digitale un casting international pour réunir des musiciens, sur la base unique de leur talent et sous la houlette de ses directeurs musicaux de haut niveau tels que Larry Klein, Vince Mendoza ou encore l’ingénieur du son Al Schmitt, habitué à travailler avec Michael Bublé, Paul Anka ou Georges Benson…et aujourd’hui, avec des moyens confinement et post confinement sort le magnifique premier single de son futur album intitulé « From Paris With Love »...
L’autre jour, ma fille de 18 ans, a comme bien souvent coupé la radio pour se mettre en bluetooth et me faire découvrir ses musiques préférées : quelle joie d’entendre soudain le remix de Nino Ferrer en train de nous délivrer sa chanson « La Rua Madureira » remixée par le collectif « Bon Entendeur »…avec son très nostalgique refrain, poignant, incitant à la nostalgie amoureuse et rehaussé par le remix de trois garçons : Nicolas Boisselot, Arthur Bonnet et Pierre Della Monica, un collectif de passionnés du son, de la musique vintage et du remix qui de par l’élégance de leur site « Bon Entendeur », de leurs communications digitales et la qualité de leurs réinterprétations sonores, permettent aux connectés et aux nouvelles générations de découvrir la voix et l’esprit d’icônes françaises...
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store