DiscoverLe Collimateur
Le Collimateur
Claim Ownership

Le Collimateur

Author: Alexandre Jubelin

Subscribed: 276Played: 8,647
Share

Description

Bienvenue dans le Collimateur, le podcast de l'IRSEM consacré aux questions militaires et stratégiques.
Deux formats hebdomadaires animés par Alexandre Jubelin :
- Un entretien-analyse sur des questions de défense, diffusé le mardi à 8h
- Un récit d'opérations par des militaires (en partenariat avec l'Ecole de guerre), intitulé "Dans le viseur", le vendredi à 8h.

AVERTISSEMENT : l’IRSEM a vocation à contribuer au débat public sur les questions de défense et de sécurité. Les propos tenus par les invités du podcast n'engagent qu'eux et ne peuvent d'aucune manière être attribués à l'IRSEM. Plus généralement, les publications et activités de l'IRSEM n’engagent que leurs auteurs et ne peuvent d'aucune manière être attribués au ministère des Armées.
132 Episodes
Reverse
La Libye des lambeaux

La Libye des lambeaux

2020-09-2201:42:29

Cette semaine, le Collimateur se tourne vers la situation en Libye, dans ses récents développements mais aussi en remontant aux causes profondes de l’instabilité qui règne dans la région, grâce à Jalel Harchaoui, spécialiste de la Libye et chercheur à l’Institut Clingendael de La Haye. En compagnie d’Alexandre Jubelin, celui-ci évoque tout d’abord la structure de l’Etat libyen depuis sa création en 1945 (3:00), puis le coup d’Etat amenant à la prise progressive du pouvoir par Khadafi à partir de 1969 et le régime alors mis en place (13:30), et son évolution sur la scène internationale (20:00). Ils discutent ensuite l’émergence et la structure de la révolte en 2011 (30:00), puis le moment où celle-ci commence à glisser vers une guerre civile au sein de la rébellion (44:00). Ils abordent alors de la problématique de l’islamisme dans la situation libyenne, les attitudes que les analystes peuvent adopter face à la notion (55:00), de l’influence du coup d’Etat egyptien de 2013 sur la situation libyenne (1:02:00), et la figure et l’émergence du maréchal Haftar (1:05:00). Ils discutent enfin du rôle de la France dans la situation libyenne (1:14:00), puis les derniers événements depuis l’offensive du maréchal Haftar au printemps 2019 (1:23:30), et notamment l’implication de puissances étrangères aux côtés des différents partis du conflit, notamment la Turquie (1:28:30) et la Russie (1:34:00), avant de terminer par les perspectives de sortie (1:35:00). Extraits audio : - Muhamad Hasan : « Laïsh b’ta » ("Pourquoi tant de retard") - https://www.youtube.com/watch?v=yPJsr9i0M6I&feature=emb_title - Ahmad Alshafee, « Ya sharaena » ("Ô notre rue") - https://www.youtube.com/watch?v=87b-YIhnh9Y&feature=emb_title - The Beatles, « With a Little Help from my Friends » sur l’album « Yellow Submarine » (1967)
Pour le début de la troisième saison du Collimateur, le podcast a le plaisir et l'honneur de recevoir la ministre des Armées, Florence Parly. Après avoir évoqué avec Alexandre Jubelin son parcours et sa prise de fonctions en juin 2017 (2:00), ils discutent de ce que représente le fait d’être une femme dans un univers militaire très majoritairement masculin (12:10). Ils abordent ensuite la difficile construction d’une Europe de la Défense (23:15), puis les difficultés posées par les aléas de la relation avec les Etats-Unis (34:40). Ils discutent enfin des enjeux et de la philosophie des interventions militaires extérieures pour la France (42:30), et des problématiques de recrutement et fidélisation des carrières militaires (55:00). Extraits audio : - Creedence Clearwater Revival, "Fortunate Son", sur l'album "Willy and the Poor Boys" (1969) - Dire Straits, "Brothers in Arms", sur l'album du même nom (1985)
Après quelques mots pour clore la deuxième saison du Collimateur, Alexandre Jubelin reçoit pour ce dernier épisode de l’année le géographe Philippe Boulanger, auteur de « La Géographie, reine des batailles » (Perrin/Ministère des Armées). Après avoir proposé une première définition de la géographie (9:00) et proposé quelques exemples historiques où la géographie se révèle décisive dans la bataille (12:30), ils s’attachent à replacer l’émergence de la géographie militaire comme discipline depuis le XVIIe siècle (18:45), et sa centralité complète au moment de la Première Guerre mondiale (26:00). Ils évoquent ensuite l’émergence des notions de géopolitique et de géostratégie dans la seconde moitié du XXe siècle (38:30), puis les manières dont les armées mettent en usage l’information géographie (46:00), notamment avec le retour de la géographie humaine au XXIe siècle (55:30). Ils développent ensuite le processus de dématérialisation et de digitalisation des outils cartographiques (1:03:00), la numérisation du champ de bataille (1:07:00) et les fragilités que cela induit (1:09:30) ; avant de terminer par l’émergence d’une nouvelle discipline et d’un nouveau domaine : le Geographic intellligence (GeoInt) (1:12:30). Extraits audio : - Anne Sylvestre, « Marie Géographie » sur l’album « J'ai de bonnes nouvelles (1977-1978) » - Alan Parsons Project, « Eye in the Sky » sur l’album « Eye in the Sky » (1982).
Energie et puissance

Energie et puissance

2020-07-1501:02:451

Pour l'avant-dernier épisode de l'année, le Collimateur se penche sur une donnée géopolitique souvent ignorée et pourtant essentielle, à savoir la géostratégie des matières énergétiques. Après avoir discuté avec Joseph Henrotin de la nouvelle formule de DSI, et d’un gros dossier du hors-série n°72 sur l’artillerie (01:00), Alexandre Jubelin reçoit Angélique Palle, chercheur énergies et matières premières à l’IRSEM, pour détailler cette géostratégie des ressources énergétiques. Après avoir évoqué les besoins français et européens et l’objectif inatteignable de l’autosuffisance (11:00), ils discutent de la dépendance européenne au gaz russe (16:30) et du projet de gazoduc Nordstream 2 (19:00) ; de la révolution technique apparue avec la généralisation du gaz de schiste depuis une quinzaine d’années (28:30), de la stratégie énergétique de la Chine (38:00) et de l’Union européenne (43:00). Ils abordent enfin les différentes vulnérabilités des réseaux d’énergie (50:30) Extrait audio : Snap! - The Power (1990)
Le Collimateur est cette semaine consacré à un retour vers la première Guerre mondiale, et aux adolescents qui firent le choix interdit d'y combattre, contre les règlements qui le leur interdisaient, en compagnie de Manon Pignot, historienne, maîtresse de conférences à l'Université de Picardie, et auteur de "L'enfance de la guerre. Des adolescents dans la tranchée" (Anamosa, 2018). Avec Alexandre Jubelin, celle-ci commence par caractériser la classe d’âge particulière que sont les adolescents dans la Première guerre mondiale (2:30) ; puis ils discutent de la question centrale des raisons d’un tel engagement volontaire (13:00) et de l’ambiguïté des réactions institutionnelles et humaines face au phénomène (26:30). Ils envisagent ensuite la diversité des attitudes et des réactions face au feu (36:30), ainsi que les conséquences de la guerre pour ces combattants sur un plan psychologique (47:00) ainsi que biographique (53:00). Extraits audio : chansons de la Première guerre mondiale (disponibles sur gallica.fr) - Harry Fragson, "En avant les p'tits gars !", 1913 - John McCormack, "It's a long way to Tipperary", 1914 - Blon d'Hin, "La marche des gros souliers", 1910
Pour ce dernier numéro de l'année des "Têtes chercheuses", Alexandre Jubelin reçoit Pierre Haroche, chercheur "Sécurité européenne"à l'IRSEM, pour discuter de son article "Supranationalism strikes back: a neofunctionalist account of the European Defence Fund", publié l'an dernier dans le "Journal of European Public Policy".
Israël et le Hezbollah

Israël et le Hezbollah

2020-06-3001:29:391

Quelques semaines après le 20e anniversaire du retrait israélien du sud-Liban, le Collimateur se penche sur le conflit qui explique et suit ce retrait, à savoir l'opposition larvée et parfois ouverte entre Israël et le Hezbollah — en compagnie de Michel Goya, colonel et auteur notamment avec M-A Brillant de "Israël contre le Hezbollah. Chronique d’une défaite annoncée, 12 juillet-14 août 2006", éditions du Rocher, 2014 ; et du colonel Olivier Passot, chercheur associé à l'IRSEM et auteur de la note de recherche n°87, intitulée "La stratégie d'Israël face au Hezbollah : la centralité du renseignement". Michel Goya s'attèle au premier chapitre de cette histoire en compagnie d'Alexandre Jubelin : après avoir replacé les raisons de la présence israélienne au Liban depuis 1982 et les mouvements de réaction que cette présence provoque — notamment la création du Hezbollah, ils évoquent l’ancrage du Hezbollah dans la population locale et son organisation (11:00), et la réorganisation et la montée en puissance du mouvement après le retrait israélien en 2000 suivi de l’entrée en guerre de 2006 (15:00). Ils examinent ensuite le bilan de cette guerre, qui s’il est militairement ambigu, revient en tout cas à une défaite apparente pour Israël (18:00) et les raisons de cette impasse opérationnelle pour les Israéliens (31:00), avant de faire le bilan de la situation au lendemain de la guerre (35:00). Le colonel Oliver Passot, auteur d’une note de recherche sur l’IRSEM, continue ensuite en commençant par faire le bilan opérationnel de la guerre de 2006 en s’appuyant sur les conclusions de la commission Winograd (43:00), avant de parler de la montée en gamme du Hezbollah notamment en Syrie (48:00) et de ses nouveaux objectifs par rapport à Israël (53:00), puis de la stratégie israélienne (56:00) et notamment du système « Iron Dome » (1:07:30), et de la centralité du renseignement dans le dispositif (1:14:00). Extraits audio : - Zeev Tene, "I bombed Beirut every day", sur l'album "Zoom" (2007) - Mashrou 'Leila, "Cavalry" sur l'album "The Beirut School" (2019)
Pour ce dernier épisode dans le viseur de la saison, c'est l'officier de Marine François Narolles qui passe dans le Collimateur, et vient raconter un souvenir de déploiement en Méditerranée et discuter du fameux sens marin, et de pourquoi il convient de savoir le mettre à distance en mer.
Le Collimateur se penche cette semaine sur le terrorisme suicide, son origine contemporaine et la tactique qui l'entoure en compagnie de Benoît Schnoebelen, auteur de "La balistique du martyre. Comprendre le terrorisme suicide" qui paraît aux éditions de l'Ecole de guerre. En compagnie d'Alexandre Jubelin, il réfléchit d'abord à la définition, et aux contours qu'il est possible de donner au terrorisme suicide (2:00), puis sur son apparition contemporaine à partir de la révolution iranienne de 1979 (8:00) et la centralité de la notion de sanctuaire pour son émergence (16:00). Ils envisagent ensuite l'utilité tactique des attentats suicide, notamment sur le théâtre afghan (21:45), sa complexification dans les années 2010 (27:00), et le problème des ressources et leur gestion presque comptable par les groupes terroristes (29:00), et la nécessité donc de penser le recrutement et l'efficacité de l'idéologie derrière ces groupes terroristes (34:00). Extrait audio : Sadegh Ahangaran, "Karavane Karbala"
Pour ce dernier épisode de la saison en partenariat avec l'Ecole de guerre, c'est le commandant Paul qui vient raconter l'épisode d'une intervention aux Antilles, dans la foulée de l'ouragan Irma.
A l'occasion de l'annonce récente de l'élimination d'Abdelmalek Droukdel, dirigeant d'Al-Qaeda au Maghreb islamique (AQMI), le Collimateur se penche cette semaine sur cette élimination et ses conséquences, et reçoit Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des mouvements jihadistes et auteur d'une récente étude pour le Center for Global Policy, "ISIS in Africa : the End of the "Sahel exception"". Avec Alexandre Jubelin, ils évoquent d'abord l'origine de la mouvance jihadiste dans la région, qui plonge ses racines que dans les montagnes d'Afghanistan face aux forces soviétiques que dans la guerre civile algérienne et dans l'intervention occidentale en Libye (3:00), son inscription par rapport aux populations locales (8:15), la configuration de ces forces au moment de l'intervention française de 2013 (13:45) et l'arrivée de l'Etat islamique dans la région à partir de 2015 (18:30). Ils envisagent ensuite les relations entre AQMI et l'Etat islamique (26:30), ainsi que les relations entre les Etats, notamment malien, avec AQMI et les possibilités de négociations (40:00). Ils envisagent enfin les conséquences de la mort de Droukdel, notamment sur la suite des négociations (48:00) et l'évolution des relations entre AQMI et l'EI (57:00) ainsi que les possibilités qui s'ouvrent à la France pour diminuer progressivement son engagement (58:45) Extraits audio : - Tikoubaouine, "Tiniri" sur l'album "Ahaney" (2019) (musique touarègue) - Rachid Taha, "Rock el Casbah" sur l'album "Tékitoi" (2004)
A l'occasion de la saison de passation des commandements, le lieutenant-colonel Michelin revient dans le viseur pour raconter à quoi ressemble ce genre de moment, et comment il a lui-même rendu sa compagnie en revenant d'Afghanistan.
Dans la foulée du discours important d'Emmanuel Macron sur la posture de dissuasion nucléaire de la France, le Collimateur se penche sur ce discours, son contenu et la manière dont il entre en résonance avec l'actualité, en compagnie de Corentin Brustlein, directeur du Centre des études de sécurité de l'IFRI, et Emmanuelle Maître, chargée de recherches à la FRS. Avec Alexandre Jubelin, ils évoquent tout d'abord le discours du 7 février d'Emmanuel Macron à l'Ecole de guerre, son importance en tant qu'événement au sein d'un quinquennat et ses principales originalités (3:45), notamment dans sa dimension européenne (13:45) et son insistance sur la maîtrise des armements nucléaires à l'échelle mondiale (26:15). Ils passent ensuite au contexte général et à l'actualité de détricotage des traités de maîtrise des armements, notamment Open Sky (33:00), le traité INF (41:00) ainsi que le traité New Start (55:00), et la perspective d'une inflation des arsenaux à l'échelle mondiale. Extrait audio : Weird Al Yankovic, "Christmas at Ground Zero", 1986
Pour ce nouvel épisode des "têtes chercheuses", c'est Damien van Puyvelde, maître de conférences à l'Université de Glasgow, chercheur associé à l'IRSEM et spécialiste du renseignement, qui vient présenter la méthodologie et les conclusions d'un article rédigé avec S. Coulthart et M.S. Hossainen 2017 : "Beyond the buzzword: big data and national security decision-making" paru dans la revue "International Affairs", 93(6), pp. 1397-1416.
C'est cette semaine aux confins des couloirs du pouvoir et des services de renseignement que se penche cette semaine le Collimateur, en compagnie d'Alexandre Papaemmanuel, enseignant à Sciences Po et cadre dans le secteur privé, auteur avec Floran Vadillo des "Espions de l'Elysée", paru en 2019 chez Taillandier ; qui propose une plongée dans la galaxie du renseignement, au prisme de la création du poste de "coordinateur national du renseignement" (CNR) depuis 2007, qui éclaire d'une lumière particulière les relations entre le pouvoir politique et le renseignement en France. Avec Alexandre Jubelin, il commence par évoquer les liens distants entre le politique et le renseignement sous la Ve République (1:30), avant de détailler la longue histoire et la logique menant à la création du poste de CNR en 2007-2008 (5:45), ses similarités avec le poste de "Director of National Intelligence" aux Etats-Unis (13:30) et l'importance de sa proximité avec le président de la République (17:30). Puis ils envisagent les limites du pouvoir du CNR (23:30) avant de passer en revue les différents profils de ces CNR, qui indiquent le sens que prend le poste (33:00), et d'essayer de mesurer dans quelle mesure le poste a réussi à s'imposer dans le paysage du renseignement (44:30) et de réfléchir à la manière dont le poste a encaissé les vagues sucessives d'attentats en France (48:45) Extraits audio : - Dead Kennedys, "I Spy" sur l'album "Bedtime for Democracy" (1986) - Smokey Robinson and The Miracles, "Come Spy with Me" (1967)
Pour ce nouvel épisode "dans le viseur", le colonel Hervé Pierre vient raconter un souvenir d'opération République centrafricaine et de reprise de ville aux mains des milices, au cours de l'opération Sangaris en 2015.
C’est cette semaine la situation du nord-est syrien qui se trouve dans le Collimateur de l’IRSEM, en compagnie d’Arthur Quesnay, chercheur au sein du projet ERC « Social Dynamics of Civil Wars » de Paris I. La région, ancien bastion de l’Etat islamique, a été regagnée notamment par les forces militaires kurdes depuis 2015 ; et se trouve en plein trouble depuis l’intervention militaire turque face à ces mêmes Kurdes à l’octobre 2019 — moment auquel Arthur Quesnay se trouvait sur place. Avec Alexandre Jubelin, il évoque d’abord les grandes dynamiques historiques et géographiques du mouvement indépendantiste kurde, et son opposition face à l’Etat turc (1:30), les liens entre les différents mouvements kurdes (6:30), et la place des kurdes dans la révolution syrienne à partir de 2011 (9:30). Puis ils abordent la montée de l’Etat islamique dans la région, et le pivot que constitue la bataille de Kobané en 2015, qui pousse les puissances occidentales à soutenir les forces kurdes selon des termes ambigus (20:45), ainsi que les contradictions internes à la position et même à la structure militaire américaine (26:20). Ils discutent enfin de l’intervention turque de l’automne 2019 et de la surprise que celle-ci a constitué (30:00, ainsi que ses conséquences militaires pour le PKK (36:30) et le rôle que la Russie reprend dans ce contexte (41:00), avant enfin d’envisager les perspectives dans une situation plus que volatile, où le PKK ne peut s’installer dans la durée (45:45). Extrait audio : "Keça Kurda", chanson traditionnelle kurde — https://www.youtube.com/watch?v=1rSeBemtmKo&feature=youtu.be
Après quelques semaines d'absence, les partenariats "dans le viseur" avec l'Ecole de guerre reviennent, pour une histoire par le commandant Paul, de répression du braconnage maritime aux frontières de la Guyane.
F-35, l'oiseau maudit

F-35, l'oiseau maudit

2020-05-1201:30:55

En cette sortie de confinement, le Collimateur se consacre à un épisode depuis longtemps annoncé et jusqu'ici repoussé, consacré au F-35, à son développement, à sa philosophie et à ses déboires — en compagnie de Joseph Henrotin, rédacteur en chef du magazine DSI, et de David Pappalardo, lieutenant-colonel dans l'armée de l'air et ancien pilote de chasse, ayant commandé notamment le régiment de chasse "Normandie-Niémen". Ils sont d’abord cruellement forcés par Alexandre Jubelin à se fendre d'un compliment sur le projet F-35 (4:00). Ils détaillent ensuite la généalogie des avions de chasse américains, en partant du F-14 (9:00), puis parlent du projet et de la feuille de mission du F-35, destiné à remplir de nombreuses tâches différentes (23:00). Ils abordent ensuite les ressorts de la furtivité du F-35 (34:00), puis ses objectifs de collecte et de synthèse d’information (45:00) ; avant de passer aux difficultés du projet, notamment les dépassements budgétaires (51:00), puis aux problèmes opérationnels (59:00). Ils abordent enfin les enjeux du déploiement du F-35 à l’international, notamment dans les problématiques de coopération avec des appareils étrangers (1:08:30), et notamment avec le SCAF (1:18:00) Extraits audio : - Little Richard, "Hound Dog", sur l'album "Little RIchard is Back" (1964) - Tom Petty and the Heartbreakers, "Learning to Fly", sur l'album "Into the Great Wide Open" (1991) Toutes nos excuses pour la qualité audio difficile, les enregistrements acrobatiques de ce genre devaient toucher à leur fin !
Pour le clap de fin de ces épisodes "Dans le bunker", Yves Trotignon revient dans le Collimateur pour discuter d'un film gigantesque : l'"Apocalypse Now" de Francis Ford Coppola, qui représente la folie de la guerre du Vietnam.
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store