DiscoverLes couilles sur la table
Les couilles sur la table
Claim Ownership

Les couilles sur la table

Author: Binge Audio

Subscribed: 49,600Played: 412,672
Share

Description

Le premier podcast sur les masculinités. Un jeudi sur deux, Victoire Tuaillon parle en profondeur d’un aspect des masculinités contemporaines avec un·e invité·e. Parce qu’on ne naît pas homme, on le devient. Les couilles sur la table est un podcast de Binge Audio.
65 Episodes
Reverse
How come patriarchy persists ? That’s the question psychologist and ethicist Carol Gilligan and research fellow Naomi Scnider have tried to answer. In a book published in 2018, they examine how our traditional views of what masculinity and femininity are affect our ability to create and live deep relationships.In this episode, Victoire Tuaillon has a conversation with Carol Gilligan, co-author of « Why does patriarchy persist ? », about love and masculinity, about what patriarchy does to love.The complete transcript of the conversation is available on binge.audio.ABOUT LES COUILLES SUR LA TABLE Les Couilles sur la table is a conversational podcast with scholars and experts who work on men, manhood and masculinities, from a feminist point of view. What does it mean to be a man nowadays ? How is our world still built for men, made by men ? What effects does masculinity have on arts, music, movies ?Tell us what you think. Email us at lescouillessurlatable@binge.audio. Follow Victoire Tuaillon and Binge Audio on Twitter, Facebook and Instagram.CREDITSLes couilles sur la table is a Binge Audio podcast hosted by Victoire Tuaillon, edited by Quentin Bresson and Diane Jean, music by Théo Boulenger, produced by Joël Ronez, David Carzon and Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Dans cet épisode, Carol Gilligan, psychologue étasunienne et co-autrice de « Pourquoi le patriarcat ? » (éd. Climats, 2018) est l’invitée de Victoire Tuaillon. Leurs échanges ont été enregistrés en anglais. L’intégralité de la conversation est disponible dans sa version originale, non traduite.Une retranscription complète est disponible sur le site binge.audio.Pour les non-anglophones, voici un résumé succint, en français, de l’entretien.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Binge Audio animé par Victoire Tuaillon. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Compositeurs de symphonie, chanteurs de pop, ingénieurs du son, producteurs, critiques de jazz… le monde de la musique est majoritairement un milieu d’hommes, qu’ils soient sur le devant de la scène ou dans l’ombre. Qu’est ce que ça veut dire, jouer de la musique « comme un homme » ? Comment expliquer que notre conception du talent, des chefs d’oeuvres, des critères esthétiques musicaux soient genrés ? Pourquoi l’histoire de la musique est-elle essentiellement masculine ? Réponses avec la socio-musicologue Hyacinthe Ravet, autrice de l’enquête « Musiciennes, enquête sur les femmes et la musique ».RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉELe travail de Meredith Monk, dont l’oeuvre artistique mêle musique, danse et théâtre.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation : Solène Moulin Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Peut-on réinventer l’hétérosexualité ? Qu’est ce que cela implique ? Changer le regard que l’on porte sur la séduction, les relations amoureuses et sur soi-même. Virginie Despentes l’explique dans ce quatrième et dernier épisode, elle qui selon ses termes est « devenue lesbienne » à 35 ans, lorsqu’elle est tombée amoureuse d’une femme.  Elle raconte aussi pourquoi elle n’a pas eu d’enfants, pourquoi elle aime tant la radicalité des adolescent·es de 15 ans, et ce en quoi elle a encore de l’espoir.Enfin, elle pose un regard critique sur le féminisme français contemporain, le militantisme et la prise en charge des violences masculines par l’État. Puisque ni le recours à la police, ni à la justice ne règlent le problème de la violence masculine, que faire des hommes violents ?RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Elle est une grande écrivaine, mais aussi une immense lectrice : Virginie Despentes est d’ailleurs, depuis trois ans, membre de la prestigieuse académie Goncourt qui décerne chaque année le prix du même nom. Pour la troisième partie de cet entretien, il est question de féminisme et d’art. Comment ses convictions politiques, notamment son féminisme, ont-elles changé le regard qu’elle porte sur les oeuvres littéraires ? Plus largement, comment peut-on concilier ses convictions féministes avec sa consommation d’oeuvres artistiques - majoritairement masculines, souvent misogynes ? En quoi le cinéma a t-il permis de structurer notre vision binaire et stéréotypée du genre et des corps féminins ? En tant que créatrice, quelles sont les questions politiques qu’elle se pose lorsqu’elle est en train d’écrire, ou de relire, ses textes ? RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Binge Audio animé par Victoire Tuaillon. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Dans la deuxième partie de ce grand entretien avec Virginie Despentes, il est question de colère et de violence, à travers l’analyse des personnages masculins dans son oeuvre. De la violence incontrôlable des auteurs de violences conjugales, de celle bien plus acceptée et normalisée des hommes placés à de très hauts postes à responsabilité. De celle de la romancière aussi : comment la violence peut parfois la dépasser, mais aussi l’aider dans sa vie personnelle.Dans quels espaces, et de quelle manière déconstruire ses propres mécanismes de violence ? Que faire de tous les hommes violents, qu’ils soient pédophiles, violeurs, auteurs de violences conjugales ? En tant que féministes, hommes, femmes et autres, comment s’opposer à cette violence autrement que par la force ? Virginie Despentes analyse aussi certains de ses personnages plus positifs, ces pères souvent tendres et touchants, et rappelle pourquoi les hommes et la société auraient tout à gagner à réinvestir une parentalité différente. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Elle a été l’une des premières à proposer une vision radicale de la masculinité : l’écrivaine Virginie Despentes, l’autrice de « Baise-moi », « Apocalypse Bébé » ou « Vernon Subutex », est au micro de Victoire Tuaillon pour quatre épisodes.Treize ans après la publication de « King Kong Théorie », elle revient sur les thèmes de ce grand essai féministe : ses positions sur la prostitution et la pornographie ont-elles changé ? Comment faire pour éviter le viol : éduquer les garçons, ou apprendre aux filles à se défendre ? Est-ce qu’il y a vraiment des hommes qui ont violé « sans s’en rendre compte » ? Pourquoi le schéma du sexe sous contrainte est-il si présent dans la pornographie, et comment ouvrir les imaginaires érotiques ? Dans les trois prochains épisodes, il sera question de paternité, de lesbianisme politique, du choix d’avoir des enfants (ou non), de ce que le féminisme a fait au cinéma et à la littérature, et de bien d’autres choses encore.RÉFÉRENCES DES OEUVRES CITÉES PENDANT CET ÉPISODERetrouvez toutes les références sur www.binge.audio CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Il ne vous reste que quelques jours pour pré-commander votre livre des Couilles sur la table sur https://fr.ulule.com/livre-lescouillessurlatable/. Si 4000 exemplaires sont prévendus avant mercredi minuit, Victoire Tuaillon ira à la rencontre des auditeurices lors d'une tournée de dédicaces dans au moins 10 villes. Parlez-en autour de vous ! CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Après la théorie, place à la pratique. Dans la seconde partie de cet entretien avec le sociologue et philosophe Didier Eribon, il est question de l’influence de la psychanalyse sur le genre, l’homosexualité, la famille. Les garçons auraient tous besoin d’un père, les femmes et les hommes seraient fondamentalement différents, un papa et une maman : on ne ment pas aux enfants. En somme, tout l’inverse de ce que nous montrent les études de genre et l’anthropologie. Quel impact a la psychanalyse sur ce qu’on sait des hommes, des femmes, de la famille ?En quoi la culture psychanalytique perpétue t-elle des normes hétéro-sexistes et rétrogrades du point de vue des relations, des identités, de l’éducation ? Comment réinventer cette discipline en dehors de ces normes ? RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Pour clôturer cette deuxième saison, Victoire Tuaillon vous propose un entretien en deux épisodes avec le philosophe et sociologue Didier Eribon, spécialiste des masculinités gay. La première partie de ce cours particulier revient sur son ouvrage fondateur, « Réflexions sur la Question Gay », publié en 1999, l’un de ses ouvrages les plus importants.Qu’est-ce que ça veut dire d’être gay aujourd’hui ? Qu’est ce que ça implique de grandir en tant qu’homosexuel·le dans le monde ouvrier ? Quel impact ont les insultes sur la construction des individus ? En quoi le milieu intellectuel peut être un refuge pour les homosexuel·le·s ?Didier Eribon est l’un des pionniers des études gay et lesbiennes en France, il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur la politique, la gauche, les rapports entre la société et l’individu. Il a enseigné à l’université de Berkeley en Californie, il est actuellement professeur à l’université d’Amiens. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Dans cet épisode spécial, la parole est aux auditeur·ice·s. En direct ou en ligne, iels ont posé leurs questions à Victoire Tuaillon et ses deux invités : Josselin Tricou, spécialiste des masculinités dans le clergé et Dr Kpote, travailleur social et chroniqueur chez Causette.Vouloir plaire à un homme, est-ce forcément se soumettre ? Comment certaines femmes conservent-elles la foi en une Église qui perpétue des abus sexuels ? Peut-on distinguer l’homme de l’agresseur ?Merci à Manon, Sarah, Maxence, Cléa, Roxane, Cyprien, Florent, Vanessa, Edouard, Chloé, Agathe, Miranda, pour leurs messages, et à tous·te·s les auditeur·ice·s qui écoutent, partagent et réagissent ! Cet épisode a été enregistré en public dans les locaux de My Little Paris le 27 juin 2019 et diffusé en direct sur YouTube.Pour soutenir le projet de livre des Couilles sur la table, pré-commandez le vôtre dès maintenant sur ulule.com — merci à tous·te·s !RECOMMANDATIONS ET RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur le site binge.audioCRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Il y a le premier verre en famille, la pinte rituelle entre collègues en sortant du travail, le « binge drinking » entre étudiant·e·s… L’alcool est un élément essentiel de sociabilité, qui sépare celles et ceux qui tiennent l’alcool et les autres. Mais quand l’ivresse masculine amuse, l’ivresse féminine inquiète. Boire est une performance de genre, une preuve de virilité.Boire comme un homme, « savoir » boire, qu’est ce que cela signifie ? Pourquoi les personnes alcoolodépendantes sont en majorité de genre masculin ? Quelle est la frontière entre les buveur·euse·s respecté·e·s et dénigré·e·s ? Spécialisé dans l’étude de alcoolodépendance, Nicolas Palierne, invité de cet épisode, est doctorant en sociologie au sein du laboratoire d’études de l’EHESS, ingénieur d’études à l’INSERM et chargé d’enseignement à l’Université de Poitiers. RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉLes oeuvres de l’écrivain et poète américain Charles Bukowski, et notamment trois des adaptations cinématographiques qui ont été réalisées à partir de ses textes : « Contes de la folie ordinaire » (Marco Ferreri 1982), « Barfly » (Barbet Schroeder, 1987) et « Factotum » (Bent Hamer, 2005).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
« Ne changeons pas les femmes, changeons la société ! - La grève de 2019 »L’égalité n’ayant toujours pas été obtenue, de très nombreuses femmes préparent une nouvelle journée de grève. Vulves en pâte à sel accrochées dans l’espace public, badges portés aux revers de vestes, pauses symbolique dans la journée de travail, occupation temporaire d’un barrage… les actions prévues pour le 14 juin 2019 sont pensées pour être à la portée de chacune, et sont organisées depuis plus d’un an par une centaine de collectifs dans les cantons Suisses. Comment s’est opéré le passage de relais entre deux générations de femmes ? Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, ont rencontré celles qui perpétuent l’héritage de la grève de 1991.« La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
« Les femmes bras croisés, le pays perd pied - Retour sur la grève de 1991 »Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, plus de 500 000 suissesses descendent dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Elles demandent une assurance maternité, un congé parental, des places de crèche, une éducation sans sexisme ou encore un meilleur partage des tâches. Au bureau, à l’usine, à la maison, à l’école, elles décident de ne pas travailler pendant une journée, pour montrer que sans leur travail, la société ne peut continuer à fonctionner. Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, rencontrent les grévistes de l’époque, et reviennent avec elles sur les origines et conséquences de ce mouvement social inédit pour la Suisse.« La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
« Heureuses comme les femmes en Suisse »Lutte contre le harcèlement de rue et les violences sexuelles. Lutte contre la précarisation des emplois dits « féminins », les inégalités de salaires et des pensions de retraites, pour la reconnaissance du congé paternité, l’augmentation du nombre de places en crèches, la reconnaissance et partage du travail domestique et de la charge mentale. Ces luttes féministes, que signifient-elles en Suisse, aujourd’hui ? Quel est le quotidien des suissesses ?Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, les ont rencontrées. Elles ont entre 15 et 86 ans. Leurs histoires singulières tracent les contours universels du renouveau des luttes féministes. « La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Au bureau, à l’usine, à la maison, à l’école, elles décident de pas travailler pendant une journée, pour montrer que sans leur travail, la société ne peut continuer à fonctionner… Vingt-huit ans plus tard, l’égalité n’ayant toujours pas été obtenue, de très nombreuses femmes préparent une nouvelle journée de grève qui aura lieu le 14 juin prochain. Au pays de la « paix du travail », c’est un événement absolument exceptionnel, pour lequel se mobilisent particulièrement les jeunes générations de femmes.Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la RTS, ont interrogé ces femmes d’hier et d’aujourd’hui qui incarnent ce combat. Un documentaire en trois épisodes, à retrouver à partir du 11 juin dans Programme B pour Binge Audio, et sur Play RTS, Apple Podcasts et Spotify pour la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyons et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Masculinités asiatiques

Masculinités asiatiques

2019-05-3000:56:151

« Pas viril », « petite bite », « crevette » : les hommes asiatiques sont souvent moqués, marginalisés, dé-virilisés et dé-sexualisés. Exclus du marché de la séduction, ou au contraire fétichisés, les hommes asiatiques n’existent quasiment pas dans les représentations de la séduction. Pour beaucoup, ils appartiennent à un seul et même modèle - l’homme asiatique - sans distinction d’origines, et ne peuvent accéder à la virilité qui est incarnée par l’homme blanc.Qu’est ce que ça fait d’être un homme asiatique dans un pays en majorité blanche ? Comment se construisent les identités masculines asiatiques ?Pour répondre à ces questions, Victoire Tuaillon et Grace Ly - du podcast Kiffe ta Race - se penchent sur les articulations entre race et genre en compagnie de deux invités, tous deux hommes et asiatiques, qui partagent leur témoignage et leur vécu. Franco-cambodgien, Stewart Chau est consultant à l’institut Viavoice diplômé en sociologie. Stéphane Ly-Cuong, d’origine vietnamienne, est né et a grandi en France, il est réalisateur, auteur et metteur en scène.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
En tant qu’homme trans, Paul B. Preciado raconte son expérience de la masculinité dans un monde où « accéder à la masculinité revient à monter les échelons du système social et politique ». Faire une transition en tant qu’homme transgenre implique aussi de passer un « examen de masculinité » auprès des institutions : les juges, les médecins, la police. Il explique comment la testostérone change son rapport au monde. Si cette hormone produit bien des effets physiques et psychologiques spécifiques - par exemple de rendre plus agressif - comment répondre à celles et ceux qui prétendent que cela justifierait ou expliquerait la violence masculine ? Il montre comment la masculinité peut être analysée comme une autorisation légitime à faire usage de la violence sur les corps vivants. Les agressions transphobes, le viol, mais aussi la destruction de la planète peuvent donc être pensés comme différents effets de la masculinité.RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉ Paul B. Preciado recommande le film « Dandy Dust » de Hans Scheirl (1998), et tous les ouvrages d’Angela Davis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
« Féminin » ou « masculin » ? Dès la naissance, il faut choisir. Sur les papiers d’identité, les formulaires d’inscription, les bulletins d’adhésion, il y a toujours ces deux petites cases à cocher. Comme si le monde se divisait en deux catégories : les hommes et les femmes. C’est oublier que le genre est une fiction, un discours biopolitique. C’est oublier, aussi, que l’identité n’est jamais une essence mais une construction.D’où vient cette binarité du genre ? Pourquoi la citoyenneté n’est réservée qu’aux personnes cisgenres ? Comment déconstruire ce rapport normatif entre sexe, genre et reproduction ?Pour dépasser cette dichotomie de genre, Victoire Tuaillon reçoit Paul B. Preciado, philosophe, commissaire d’exposition et auteur dans un grand entretien en deux épisodes.La suite de ce cours particulier sera disponible dès le 9 mai 2019.PETIT LEXIQUE DES TERMES EMPLOYÉS DANS L’ÉPISODE Épistémologie de la binarité : Remise en question du fonctionnement binaire de la société.Binarisme / binarité de genre : classification de l’identité de genre en deux catégories distinctes et hiérarchisées : le masculin et le féminin. Ce discours dominant est porté par les institutions médicales, juridiques, éducatives à travers un ensemble de représentations, de pratiques et de discours normatifs.   Régime de différence sexuelle : système binaire de différenciation et de hiérarchisation entre hommes et femmes basé sur leurs différences biologiques, supposées justifier les inégalités de genre.Biopolitique : forme d’exercice du pouvoir qui porte sur la vie des individus d’un point de vue physique, politique, social. Cela passe par, entre autres, par l’assignation des corps des individus à des rôles politiques au sein de la société : les corps des femmes sont assignés à un rôle reproductif, etc.Appareil de vérification : ensemble de systèmes, de protocoles qui permettent de valider le caractère masculin ou féminin d’un corps. Ils peuvent être médicaux (opérations, traitements imposés aux personnes intersexes), administratifs (papiers d’identité qui n’admettent que deux sexes), etc. ŒUVRES DE L’INVITÉUn appartement sur Uranus (Paul B. Preciado, éd. Grasset, 2019), Pornotopie : Playboy et l’invention de la sexualité multimédia (Paul B. Preciado, éd. Flammarion, 2011), Manifeste contra-sexuel (Paul B. Preciado, éd. Broché, 2000)RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLes chroniques de Paul B. Preciado sur libération.fr Le travail de Donna J. Haraway, historienne et écrivaine, et en particulier, son approche féministe des discours scientifiques occidentaux, binaires et essentialistes – notamment « Manifeste cyborg », un essai paru en 1985 dans le magazine The Socialist Review« La Citoyenne paradoxale : Les féministes françaises et les droits de l’Homme » de Joan W. Scott, historienne américaineCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction gé...
Pénétrer

Pénétrer

2019-04-1100:37:041

Les hommes pénètrent, les femmes sont pénétrées : les rapports hétérosexuels se déroulent souvent selon le même scénario coït-pénis-vagin, érection-pénétration-éjaculation. Alors qu’elle est physiquement impossible pour certain·e·s, douloureuse pour d’autres, ou qu’elle ne procure que peu de plaisir, pourquoi la pénétration vaginale est-elle au coeur de la sexualité ? Pourquoi les autres pratiques sont reléguées au statut de « préliminaires » ? En quoi cette hiérarchisation des actes sexuels perpétue les normes viriles ?Pour interroger ces normes et les dépasser, l’écrivain Martin Page a récemment publié son essai “Au delà de la pénétration” aux éditions Monstrograph, maison d’édition qu’il a créée avec sa compagne. Loin de dicter de nouvelles normes sexuelles, cet épisode a pour objectif de décomplexer, de libérer les sexualités de chacun·e. RECOMMANDATION DE L’INVITÉ« Un féminisme décolonial » de Françoise Vergès (éditions La Fabrique, 2019).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONRetrouvez toutes les références sur le site www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
loading
Comments (30)

Mat

Cet épisode est incroyable 😮, merci pour ça !

Oct 28th
Reply

sarra hedhli

merci pour ce beau podcast qui donne à penser!!

Sep 24th
Reply

Amelie

j'apprends que ce podcast est né le même jour que moi 😍💜 un signe ? 😅 merci pour tout !! 🙏

Aug 7th
Reply

k-catcha@hotmail.fr

autant, les 2 premières émissions étaient pertinentes et offraient un esprit critique, autant celle-ci se base sur des anecdotes personnelles, subjectives, qui sont vos biais de confirmation et de surcroît de gros clichés.

Jul 24th
Reply

unknow1991

nul

Jul 7th
Reply

Gros Guizz

C'est vraiment difficile à écouter en tant qu'homme toutes les questions de la présentatrice sont orientés en permanence pour faire dire à l'intervant ce qu'elle a envie d'entendre. Même quand il cherche a nuancer, la présentatrice réoriente constamment le débat. Malgré tout je me suis surpris a rester jusqu'au bout car les propos du sociologue sont réellement intéressants. C'est évident qu'il y a des différences de "genre" sur ce sujet, c'est juste dommage de s'être concentrer principalement sur l'aspect "privilège" des hommes et d'avoir volontairement écourté l'ensemble des aspects négatifs lié à ces comportements. C'est objectivement mon ressenti après écoute.

Jun 20th
Reply

Aurore Zachayus

merciiiiiiii ! ça fait tellement de bien d'écouter ça !

Jun 19th
Reply

Abbygaelle Moimeme

J'aime beaucoup écouter et réfléchir avec ces créatures vivantes. ;)

Jun 18th
Reply

Julien Delavernhe

Pour ceux que le thème de la préhistoire passionnent, je conseille les podcasts de Jean-Jacques hublin. Il présente notamment la chasse vs la cueillette comme une fonction de prestige autant que d'alimentation. Merci pour vos podcasts.

Jun 11th
Reply

Abbygaelle Moimeme

Allô. j'adore vos podcast :) . Celui-ci m'a apris, à propos des lubrifiants surtout. Par contre le langage non-inclusif utilisé m'a mit mal a l'aise. Je trouva ca dommag. Il y a des femmes qui ont des pénis et donc qui utilise des préservatifs Externes. xx

Jun 6th
Reply

Guesar Media

Il faudrait organiser un débat entre Manon Garcia et Paul B. Preciado !

Jun 6th
Reply

Guesar Media

Il faudrait organiser un débat entre Manon Garcia et Paul B. Preciado !

Jun 6th
Reply

Bruno F

Coupe au bout de 23 minutes.

Jun 5th
Reply

1 2

Merci pour cette matière à réflexion et ces petites lumières pour les éclairer

May 6th
Reply

Renato Lazzaroni

Comme à chaque fois, CST est dense, pointu, éclairant, intéressant. L'écouter exige une concentration constante tant le contenu est riche. Bravo, et merci pour ce podcast de qualité

Apr 21st
Reply

Cécile

Mon podcast préféré, documenté et objectif, avec des invités intéressants et une animatrice extrêmement agréable. J'ai tout écouté en peu de temps et j'aimerais qu'il y ait des nouveaux numéros plus souvent !

Apr 9th
Reply

Barbara Cotillard

Les mots ont été très bien choisit, merci!

Apr 3rd
Reply

JULIEN LEMMER

désolé mais j'ai pas réussi à aller jusqu'au bout, difficile de supporter la manière de parler de l'invité. c'est triste car c'est sûrement très intéressant mais j'y arrive pas. suis-je trop habitué à entendre des gens parler comme des hommes ? ^^

Mar 29th
Reply

Lea Fontaine

Bonjour, je viens juste de découvrir les couilles sur la table et je dois dire que je suis déjà une fan! Sur cet épisode en particulier j'ai eu envie de réagir cependant, car j'ai senti un peu dans vos propos l'idée que dans cette situation particulière l'homme et la femme seraient comme adversaires. La femme doit se méfier de l'homme qui va essayer de prendre le contrôle sur son corps, ou au contraire complètement l'abandonner à son sort, et l'homme de son côté doit se méfier de la femme qui va vouloir soit nier complètement son existence et le fait qu'il vit aussi une situation difficile, soit lui demander un soutien inconditionnel sans pour autant prendre en compte qu'il peut ressentir quelque chose. Et pour ma part je pense que les deux situations peuvent être aussi violentes pour l'une que pour l'autre et peuvent entraîner des souffrances morales aussi importantes. Dans le dernier extrait, quand l'homme s'insurge de ne pas avoir été consulté au planning familial, je pense qu'il exprime surtout sa détresse d'être complètement mis à l'écart. Sans pour autant avoir le dernier mot car évidemment la femme a le contrôle de son corps et de ce qu'elle veux en faire, je comprends parfaitement qu'il ait besoin d'exprimer son opinion et d'être entendu. C'est un désir primitif. Si les hommes ont le sentiment que quoiqu'il se passe on ne les écoutera même pas, pourquoi devraient-ils dès le départ s'impliquer dans ce sujet? Plutôt que d'avoir des réactions dictées par la peur de ce que pourrait faire l'autre, peut-être qu'on pourrait se voir en partenaires de la même situation impossible et avoir de l'écoute, de la compréhension et de la compassion pour chacun. Ce qui m'amène à une question qui n'a pas été évoquée et qui me semble très importante, le fait d'anticiper. Ça peut arriver, on le sait, et quand on n'est pas dans le coeur du problème, il est plus facile de parler sereinement. Qui s'occupe de la contraception? A quel point le type de contraception choisie est fiable? Si jamais ça nous arrive, toi, comment tu voudrais gérer? L'avortement, pour toi, envisageable ou pas? Si tu veux le garder et moi pas, comment on gère? Si je veux le garder et toi pas, comment on gère? Mais si tout le monde a trop peur d'évoquer ces sujets par peur de ne pas être écouté, ou peur d'être envoyé sur les roses, ou peur d'être abandonné à son sort, ou peur de se voir nier son droit à disposer de son corps, ou juste peur du conflit que ça peut engendrer dans le couple, ou peur de ce que ce type de discussion peut vouloir dire du niveau de sérieux de la relation, toute discussion est impossible, donc toute anticipation, et quand ça arrive les deux sont sous le choc, pas préparés, et dans ce cas je dois dire qu'effectivement c'est un petit miracle si les choses se passent bien... Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue ou à côté du sujet, mais je suis contente si j'ai contribué un petit peu à ces questions d'une importance capitale pour nous tous. Bonne journée

Mar 18th
Reply

Chewbinette

Excellent épisode, encore... a partager !

Mar 17th
Reply
loading
Download from Google Play
Download from App Store