DiscoverPasserelles : a French podcast for intermediate learners
Passerelles : a French podcast for intermediate learners
Claim Ownership

Passerelles : a French podcast for intermediate learners

Author: Emilie

Subscribed: 544Played: 15,486
Share

Description

Pensé pour éveiller la curiosité des apprenant·e·s de français, à partir du niveau intermédiaire.

Passerelles est un podcast crée par moi, Emilie, prof de FLE. À travers chaque épisode, je vous accompagne dans votre pratique de la compréhension orale du français. On explore ensemble des thèmes variés. On apprend à mieux écouter, et à utiliser les outils à notre disposition pour prendre la parole avec confiance et authenticité.

Pour plus d'informations, retrouvez-moi sur Instagram : @frenchdiaries
105 Episodes
Reverse
✨ Pour échanger dans un atelier de conversation mensuel sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce qui se joue dans notre quête de beauté ? La phrase à retenir : Pour être attentif à la beauté, c’est d’abord essentiel de s’ouvrir, au monde qui nous entoure et à l’autre. Résumé de l'épisode : Qu’est-ce que la beauté ? On pourrait se dire que c’est un sujet léger, un peu superficiel. Et pourtant, la quête de beauté révèle beaucoup de choses sur notre société. Elle traverse les cultures, et les époques aussi. Les miroirs, et maintenant les écrans bouleversent notre rapport à notre corps. Pour rentrer dans le moule, certaines personnes adoptent des comportements qui vont trop loin, parfois au détriment de leur santé. (02:51) Dans l’épisode de cette semaine, la question qu’on se pose, c’est la suivante : qu’est-ce qui se joue dans notre quête de beauté ? (03:45) D’abord, on se demande comment la beauté se définit. Évidemment, on peut pas définir LA beauté humaine. Ce serait ignorer complètement sa diversité. (09:20) Ensuite, on évoque les privilèges de la beauté et l’influence que l’apparence peut avoir sur nos vies. (15:34) Et pour finir, on essaye d’imaginer l’avenir. Parce que n’oublions pas que les discours et les images qui circulent façonnent notre rapport à la beauté. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le numéro "447, 17 Mai 2023 - La tyrannie de la beauté", du journal Le 1 Hebdo L’épisode "Voir la beauté du quotidien", du podcast "Grand bien vous fasse !" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans un atelier de conversation mensuel sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : D’où vient cette obsession qu’on peut avoir pour une personnalité ? Pourquoi on est fan ? La phrase à retenir : Le mot fan vient de fanum, qui signifie temple en latin. La communauté de fans, c’est donc un espace où est censé se sentir accueilli et protégé. Résumé de l'épisode : Une chanteuse, un groupe de musique ou une équipe de football, on grandit souvent avec des idoles. Aujourd’hui, on parle de ces passions qui nous animent. On essaye d’entrer dans la tête des fans pour mieux les comprendre. Bientôt, il y aura de nouvelles élections législatives en France. Et je vois un parallèle se dessiner avec le sujet du jour. Une célébrité, un homme politique, on a tendance à idolâtrer des personnalités. (02:25) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : pourquoi on est fan ? (03:38) D’abord, on s’arrête sur ce mot, fan, sur ce qu’il signifie, et sur les émotions que ça provoque en nous d’être fan. (08:55) Ensuite, on cherche à expliquer pourquoi la passion de ces fans, elle est parfois vue comme quelque chose de méprisable. (15:07) Et pour finir, pour prendre un peu de recul sur ce sujet… et pour revenir à des réflexions un peu plus positives, on voit que partager une passion commune, ça permet de cultiver un sentiment d’appartenance à un groupe. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Admiration : comment nos idoles nous aident à nous construire ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L’épisode "Faut-il être fou pour être fan ?", du podcast "La question qui" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans un atelier de conversation mensuel sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce qui nous pousse à voyager ou à préférer rester chez soi ? La phrase à retenir : Le voyage, c'est l’occasion de changer de point de vue. Résumé de l'épisode : On peut tout à fait conserver l’esprit de voyage à quelques mètres de chez soi. Cette semaine, on va parler de voyages. Il existe plein de raisons différentes de voyager. Parfois, on va ailleurs parce qu’on aime être troublé, être désorienté par un changement de décor, de milieu ou d’habitudes. Il existe aussi plein de raisons de ne pas voyager. (02:35) Dans l’épisode de cette semaine, la question qu’on se pose, c’est la suivante : qu’est-ce qui nous pousse à voyager ou à préférer rester chez soi ? (03:42) D’abord, on évoque notre conception du voyage et comment elle a évolué au fil du temps. (08:57) Ensuite, on voyage quand même un peu, au moins par la pensée, en découvrant quelques paysages français dont le sentier des douaniers en Bretagne. (14:36) Et pour finir, on réfléchit autour de ce qui nous empêche de voyager. Dans la vie, je dirais que je voyage pas autant que je le souhaiterais. Mais quand on peut pas se déplacer, on peut aussi faire cette expérience par l’imagination. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "#61 — Les mille et une nuits noires, avec Isabel Del Real", du podcast "Les Baladeurs" sur Apple Podcasts Le dialogue "Interview sur le GR34 avec Sylvie", à écouter sur le site internet du magazine "Ecoute" ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Être plurilingue, qu’est-ce que ça nous apporte ? La phrase à retenir : Comprendre d’autres langues, c’est accéder à des versions différentes de la vie. Résumé de l'épisode : Le plurilinguisme, c’est le fait pour une personne de parler plusieurs langues. Grâce à cette capacité, pouvoir comprendre plusieurs langues, notre vie s’agrandit et nos pensées s’enrichissent. Cette semaine, pour la première fois depuis longtemps, je savais pas trop de quoi j’allais vous parler. Et puis, j’ai repensé à un jeu de cartes que j’avais acheté récemment. Le principe, c’est de lancer des débats à partir de questions. (02:32) En m’inspirant d’une question posée sur une des cartes de ce jeu, la question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : être plurilingue, qu’est-ce que ça nous apporte ? (03:29) D’abord, on s’intéresse aux origines du plurilinguisme. C’est en 1953 qu’on commence à étudier ce concept. (08:37) Ensuite, parler plusieurs langues, on va se demander quelles conséquences ça peut avoir sur notre cerveau. (13:48) Et pour finir, on a une relation unique à chaque langue. On va voir comment elle change, selon les types de situation et de communication. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "30 | Celui où on parlait du bilinguisme", du podcast "Neurosapiens" sur Apple Podcasts L’épisode "Le plurilinguisme", du podcast "Zoom zoom zen" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment cultiver nos amitiés ? La phrase à retenir : Les relations amicales, elles participent à rendre la vie plus intéressante, à travers les choses qu’on partage comme, entre autres, la langue, les goûts, une vision du monde et un sens de l'humour. Résumé de l'épisode : Cette semaine, j’ai eu envie de m’intéresser à nos relations amicales, à la place qu’elles occupent dans notre vie, à ce qu’elles nous apportent, et à pourquoi ça nous touche autant quand une de ces relations se termine. Aujourd’hui, on parle donc d’amitié, des amitiés au pluriel. La confiance, la transparence aussi, ce sont des conditions essentielles à l’amitié. Une relation amicale dans laquelle on a un sentiment de confiance, normalement, elle devrait résister au temps. (02:38) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : comment cultiver nos amitiés ? (03:36) D’abord, on évoque ce qui caractérise une amitié durable. (09:16) Ensuite, on a parfois l’impression que plus le temps avance, plus c’est difficile de se faire de nouveaux amis. Alors, on se demande d’où vient ce sentiment. (14:28) Et pour finir, on s’arrête sur ce qu’on ressent quand une amitié prend fin. Ça peut causer un vrai chagrin, une douleur qui n’est pas si différente de celle qu’on ressent pour un chagrin d’amour. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Comment cultiver l’amitié ?", du podcast "Grand bien vous fasse !" sur France Inter Le numéro "1748-49 - Les amis pour la vie", du magazine Courrier International ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment mieux dormir aujourd’hui ? La phrase à retenir : Notre sommeil, la manière dont il évolue au fil du temps, c’est le reflet de nos préoccupations, à la fois personnelles et collectives. Résumé de l'épisode : Est-ce que vous dormez bien ? Aujourd’hui, on parle de sommeil. Comment se libérer de l’insomnie ? Qu’est-ce que le "bon sommeil", entre guillemets ? Ce sont des questions qui nous concernent toutes et tous. En une phrase, l’insomnie, c’est quand on angoisse à l’idée de ne pas dormir. On demande beaucoup au sommeil. On oublie que se réveiller la nuit, c’est normal, c’est quelque chose de naturel. On oublie qu’on met parfois des heures à dormir. On oublie que quand ça va pas dans la vie, le sommeil se dégrade. (02:50) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : comment mieux dormir aujourd’hui ? (03:40) D’abord, on fait le point sur ce qu’est le sommeil, autrement dit sur les connaissances scientifiques qu’on a sur le sommeil. (08:54) Ensuite, le temps qu’on passe à dormir a largement reculé depuis le début du siècle. On s’interroge sur les raisons qui expliquent ce recul. (14:10) Et pour finir, on évoque quelques pistes possibles pour mieux dormir aujourd’hui. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Crises du sommeil : nos nuits sont moins belles que nos jours ?", du podcast "L’invité(e) des Matins" sur France Culture Le numéro "491 - Dormir : où est passé notre sommeil ?", du magazine Le 1 hebdo ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce que le printemps nous inspire ? À quoi on associe cette saison ? La phrase à retenir : Dans quoi on place son énergie ? Voilà peut-être la question que nous pose le printemps. Il nous propose de réfléchir à ce qu’on veut voir éclore. Il en faut du courage pour bourgeonner et de l’énergie pour donner naissance. Résumé de l'épisode : Depuis quelques jours, les températures s’adoucissent chez moi. Et le moral remonte avec les températures. Aujourd’hui, on parle du printemps. Les oiseaux chantent, les abeilles bourdonnent, les arbres sont en fleurs… La nature se réveille. Elle se prépare à une nouvelle vie. Le printemps marque le retour du soleil et des températures plus douces. Il marque aussi le retour des allergies pour certaines personnes. (02:34) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : qu’est-ce que le printemps nous inspire ? (03:33) D’abord, on se demande pourquoi certaines personnes sont allergiques au pollen pendant cette saison. (09:06) Ensuite, avec l’aide de la philosophie, on réfléchit aux liens qui existent entre le printemps et l’idée de recommencement. (14:42) Et pour finir, on se sent parfois vulnérable dans cette transition entre l’hiver et le printemps. Je partage avec vous quelques pistes de réflexion qui peuvent nous aider à canaliser nos forces pendant cette saison du renouveau. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Recommencer, encore", du podcast "Avec philosophie" sur France Culture Sur l’idée des printemps qui évoquent les âges, un aperçu du livre, "Les printemps" d’Adrien Parlange, publié aux Éditions La Partie ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi l'Histoire de France fait aussi peu de place à ses figures noires ? Et qui sont-elles ? La phrase à retenir : Si la majorité de ces figures ne sont plus de ce monde, si elles tournent notre regard vers le passé, leurs destins gagnent à être mieux connus, parce qu’ils continuent de faire écho dans notre monde actuel. Résumé de l'épisode : Des pionnières de la littérature, un esclave affranchi devenu le chef cuisinier le plus populaire de Bordeaux, une chanteuse d'opéra à la carrière internationale… Pour cet épisode, je me suis inspirée d’un livre que j’ai lu récemment, un livre qui se présente sous la forme d’une série de portraits illustrés et qui nous fait découvrir les histoires de 42 personnalités noires. Elles ont fait l’histoire de France. Et pourtant, beaucoup d’entre elles ont été oubliées dans le roman national. (02:44) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : Pourquoi l'Histoire de France fait aussi peu de place à ses figures noires ? (05:04) D’abord, on s’intéresse à la démarche des auteurs, ce qui leur a donné envie de créer ce livre. (09:05) Ensuite, une question encore plus importante, c’est : qui sont ces figures noires ? On s’arrête sur quelques portraits. (14:31) Et pour finir, on parle d’invisibilisation et de l’importance de donner un visage à ces personnalités qui ont marqué l’histoire de France. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le reportage "Visibles ! : le livre qui redonne vie aux figures noires oubliées de l'histoire de France", sur France 24 Un aperçu du livre, "Visibles ! Figures noires de l’histoire de France" (éd. Stock) : https://www.liseuse-hachette.fr/?ean=9782234096226 ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi on aime jouer ? Qu’est-ce que ça nous apporte ? La phrase à retenir : « Tous les artistes en devenir sont confrontés à cet instant où les goûts l’emportent sur les capacités. Le seul moyen de le traverser c’est d’agir malgré tout. » (Extrait du roman de l’autrice américaine Gabrielle Zevin, Demain, et demain, et demain) Résumé de l'épisode : Monopoly, Cluedo, Uno… Vous connaissez certainement ces jeux de société auxquels on joue en famille ou entre amis. Même si on aime pas jouer, il existe un jeu pour chaque joueur. L’épisode de cette semaine est inspiré par un roman que j’ai lu récemment, un roman qui s’appelle Demain, et demain, et demain, et qui a été écrit par l’autrice américaine Gabrielle Zevin. Son histoire se passe dans un univers bien précis, celui des jeux vidéo. J’ai pas grandi en jouant à des jeux vidéo. Et pourtant, j’ai adoré ce roman. Ça m’a fait réfléchir au lien entre le jeu et l’enfance. L’enfance, c’est le moment où on apprend à jouer. Et les jeux influencent la manière dont on découvre le monde. (03:05) La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : pourquoi on aime jouer ? (03:47) D’abord, on évoque les jeux de société qui existent et les personnes qui y jouent. (09:18) Ensuite, on s’intéresse aux bienfaits des jeux de société. (14:40) Et pour finir, on parle du jeu et de ce qu’il apporte dans l’apprentissage. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Les bienfaits des jeux de société", du podcast "Grand bien vous fasse !" sur France Inter L’épisode "Florence, le plus touchant des jeux tactiles", du podcast "La faute aux jeux vidéo" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment expliquer le succès international d’Anatomie d’une chute ? La phrase à retenir : Dans son discours, Sandra Hüller dit que sur le plateau de tournage, la langue, l'origine n'était jamais un obstacle. Elle souhaite et elle demande que ce soit toujours comme ça, partout, que la langue soit une possibilité. Résumé de l'épisode : En ce moment, il y a un film dont on parle beaucoup en France, Anatomie d’une chute. Ça raconte l’histoire de Sandra, de Samuel et de leur fils, Daniel. Tous les trois, ils vivent loin de tout, à la montagne. Un jour, Samuel est retrouvé mort au pied de leur maison. Une enquête pour mort suspecte est ouverte. Ce film raconte la chute d’un homme, mais aussi la chute d’un couple et de leur histoire d’amour. Anatomie d’une chute plaît au public et à la critique, en France et ailleurs dans le monde. (02:47) Ensemble, on se pose la question suivante : comment expliquer le succès international de ce film ? (04:43) D’abord, je vous raconte l’histoire d’Anatomie d’une chute, sans dévoiler la fin bien sûr. (10:30) Ensuite, on revient sur le parcours de ce film, sur les raisons de son succès. (15:53) Et pour finir, on parle de discours. Anatomie d’une chute a gagné de multiples récompenses. Ça a été l’occasion pour sa réalisatrice, Justine Triet, de faire des discours engagés et de remercier ses actrices adorées. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : La bande-annonce du film "Anatomie d’une chute", sur YouTube Le discours de Sandra Hüller pour le César de la meilleure actrice, sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoins la communauté des auditeur.ices de Passerelles. Tu trouveras toutes les infos sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonne-toi à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver ta curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui t'accompagnera dans ta pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec toi une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Tu peux participer en t'abonnant à Passerelles, sur ton application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour ton écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment la musique nous permet de nous évader ? Qu’est-ce qu’elle raconte de nous ? La phrase à retenir : « Être sensible, c’est être vivant et nous ne sommes jamais trop vivants. » (Zaho de Sagazan) Résumé de l'épisode : Chose promise, chose due, cette semaine, on parle de la chanteuse belge Angèle. Comme beaucoup de personnes, j’ai eu un coup de cœur pour sa musique en découvrant son premier album, Brol. Je trouvais ça intéressant d’élargir notre discussion à la musique plus largement, à ce qu’elle nous apporte. La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : comment la musique nous permet de nous évader ? Qu’est-ce qu’elle raconte de nous (02:34) ? Avant de commencer, je dis un petit mot sur les rencontres que j’organise avec les membres de la communauté du podcast, sur Zoom (03:34). Tout d’abord, on fait le portrait d’Angèle et on s’arrête sur les thèmes importants qu’elle aborde dans ses chansons (04:47). Ensuite, on parle de la musique comme un moyen de s’évader, de se raconter, de faire passer des messages (10:13). Et pour finir, je vous dis quelques mots sur mon dernier coup de cœur musical, Zaho de Sagazan (15:14). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le documentaire "Angèle", sur Netflix La chanson "La symphonie des éclairs", de Zaho de Sagazan sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
Vous avez une question pour moi ? Un sujet vous intéresse et vous aimeriez que j'en parle dans le podcast ? N'hésitez pas à partager vos suggestions avec moi en complétant ce formulaire : https://forms.gle/QtmqKrry3aXvEc829 ---- ✨ Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi certaines personnes ont confiance en elles et d’autres non ? La phrase à retenir : Dans l’apprentissage, moi, je crois très fort qu’on prend confiance en soi en écoutant les autres. Ça permet de se rendre compte qu’on partage les mêmes questionnements, les mêmes doutes, les mêmes joies aussi. Résumé de l'épisode : La semaine dernière, j’ai remarqué qu’il y avait un thème récurrent dans mes ateliers de conversation, dans mes lectures aussi. Ce thème, et on va en parler aujourd’hui, c’est la confiance en soi. Qu’est-ce qui vous rend sûr de vous ? C’est une question qu’on entend dans une publicité pour une voiture électrique qui passe à la télé française en ce moment. C’est vrai que c’est pas évident de mettre le doigt sur ce qui différencie les personnes qui ont confiance en elles. Est-ce que c’est une histoire de personnalité, d’audace, d’éducation ? D’où vient-elle ? Cette semaine, le sujet qui nous intéresse, c’est donc la confiance en soi. Et la question qu’on se pose, c’est la suivante : Pourquoi certaines personnes ont confiance en elles et d’autres non (02:48) ? D’abord, on se demande ce qui favorise la confiance en soi (03:38). Ensuite, on s’arrête sur le rôle des interactions sociales dans tout ça (09:10). Et pour finir, moi aussi, ça m’arrive de douter parfois. Je partage avec vous certaines choses qui m’aident quand je manque de confiance en moi (14:25). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "La confiance en soi : comment peut-on apprendre à la ressentir ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L’épisode "Comment avoir confiance en soi ? La réponse du philosophe Charles Pépin", de l’émission "Tranché/L’Obs" sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Un mois sans alcool, pourquoi relever ce défi ? La phrase à retenir : Janvier sobre, c’est un mouvement qui invite simplement à repenser sa consommation et ses habitudes. […] C’est un cheminement très personnel, de réfléchir à ce que l’alcool nous fait ressentir. Résumé de l'épisode : De plus en plus de Françaises et de Français se lancent un défi : ne pas boire d’alcool pendant un mois. On appelle ça janvier sobre, c’est une campagne de santé publique qui vient du Royaume-Uni et qui nous invite à réfléchir à notre consommation. Dans cet épisode, on parle de notre rapport à l’alcool. C’est un sujet qui m’intéresse, même si je dois dire que j’en bois quasiment jamais. En France, il y a un fort enjeu culturel autour de l’alcool. Une bonne bouteille de vin, c’est associé à la convivialité. Et pendant longtemps, ça a empêché de réfléchir aux enjeux de santé publique, aux effets d’une consommation régulière d’alcool. La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : un mois sans alcool, pourquoi relever ce défi (02:33) ? D’abord, on évoque ce qui se passe dans notre corps, pour notre santé, quand on arrête de boire (03:22). Ensuite, on cherche à expliquer un changement dans les habitudes, le fait que les jeunes boivent de moins en moins (08:20). Et pour finir, on s’intéresse aux boissons sans alcool, une tendance qui rencontre de plus en plus de succès (13:46). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Quels sont les effets de l’arrêt de l'alcool sur le corps et la santé ?", du podcast "Grand bien vous fasse !" sur France Inter L’épisode "Alcool : ces jeunes qui se tournent vers la sobriété", du podcast "L’Heure du Monde" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Quand il faut s'adapter à l'inadapté, qui est le plus inadapté finalement ? La phrase à retenir : S’adapter raconte l’arrivée d’un enfant handicapé dans une fratrie. Et au-delà de ça, c’est une histoire qui laisse une trace lumineuse qui ouvre les portes de la tolérance face au handicap. Résumé de l'épisode : Si vous avez écouté le dernier épisode, vous savez déjà que mon activité préférée pour me reposer, c’est la lecture. J’ai justement profité des fêtes de fin d’année pour lire plusieurs livres. Et je me suis dit que, aujourd’hui, je pourrais vous parler de celui qui m’a le plus marquée. Le roman dont je vous parle cette semaine, c’est l’histoire d’une fratrie. En quelques mots, ce livre raconte l’histoire d’un enfant handicapé qui arrive dans une famille. Et Clara Dupont-Monod, l’autrice, elle a choisi d’écrire cette histoire du point de vue de cette fratrie qui va devoir s’adapter à quelque chose qui n’est pas habituel. S’adapter, c’est justement le titre de ce roman. La question qu’on se pose cette semaine, la question qui est posée par ce roman, c’est la suivante : quand il faut s'adapter à l'inadapté, qui est le plus inadapté finalement (02:39) ? D’abord, je vous parle un peu plus en détail de l’histoire racontée dans ce roman (03:32). Ensuite, je reviens sur ce qui m’a marquée dans cette lecture (08:49). Et pour finir, on voit que ce livre nous invite à réfléchir à notre rapport à la différence (14:05). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Les premières pages de S’adapter de Clara Dupont-Monod à lire sur le site internet des Éditions Stock L’épisode "S'adapter - Clara Dupont-Monod", du podcast "La Rébliothèque" sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
Aujourd’hui, on se plonge dans les archives du podcast. Quel épisode avez-vous envie d’explorer (à nouveau) ?  Pendant les fêtes, je vous invite, avant tout, à vous reposer, et pourquoi pas à ré(écouter) d’anciens épisodes de Passerelles ✨  Comme je sais que vous êtes nombreux et nombreuses à partager mon amour des livres, j’en ai choisi un pour vous donner une idée de lecture 📚 Je vous propose de (re)découvrir l’épisode 20 où je vous parle de Pénélope Bagieu et de sa BD, Les Culottées.  Ce sujet ne vous tente pas ? N’hésitez à en choisir un autre. Avec plus de 80 épisodes, vous avez l’embarras du choix ! Ça a été un drôle d’exercice pour moi de me replonger dans cet épisode, de constater les progrès, les choses qu’il y a à améliorer, encore aujourd’hui. Cette aventure a commencé il y a presque trois ans. Que vous soyez là depuis le début où que vous ayez découvert Passerelles récemment, merci d’avoir fait ce bout de chemin avec moi.  Bonne (ré)écoute, et on se retrouve en janvier pour un nouvel épisode ! ---- La question du jour : Comment, à travers son art, un auteur ou une autrice engagée peut contribuer à des changements concrets dans la société ? La phrase à retenir : “Culottées” est juste un exemple qui montre bien que les bandes dessinées peuvent non seulement vous aider à progresser en français, mais aussi à construire une réflexion critique autour de différents sujets de société. Résumé de l'épisode : “Rock star ou femme à barbe, athlète ou chamane, exploratrice ou travailleuse sociale, les Culottées ont tracé leur voie. Trente portraits de femmes qui ont lutté contre vents et marées pour faire ce qu'elles avaient à faire.” C’est comme ça que le thème des "Culottées" est résumé dans l’édition intégrale qui réunit en un seul volume les tomes 1 et 2 de cette bande dessinée résolument féministe. Cette semaine, la question qui nous occupe est la suivante : comment, à travers son art, un auteur ou une autrice engagée peut contribuer à des changements concrets dans la société ? (02:02). Pour commencer, on s'intéresse à l’histoire de cette BD et au contexte dans lequel Pénélope Bagieu s’est lancée dans ce projet (03:29). Le point commun de toutes les femmes qu'elle nous fait découvrir, c’est qu’elles ont eu un destin qui nous touche et qui peut nous inspirer (08:26). Puis, on s'interroge sur la démarche militante de Pénélope Bagieu (10:07). On va aussi voir en quoi la BD est un support particulièrement efficace pour faire passer un message. Il s'agit en effet d'un art populaire, qui est là pour raconter des histoires, à des gens qui ont n'importe quel âge. Enfin, lire est un moyen fantastique d’élargir votre vocabulaire. Cet épisode se termine donc avec quelques réflexions sur ce que la lecture de bandes dessinées ou de romans graphiques peut vous apporter dans l'apprentissage (16:13). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "7 - Pénélope Bagieu", du podcast "La Poudre" sur ⁠Apple Podcasts⁠ L'épisode "Le mythe de Pénélope Bagieu", du podcast "L'Heure bleue" sur ⁠France Inter⁠ ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠Blue Dot Sessions
Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Au-delà du sommeil, quels sont les différents types de repos qui nous permettent de nous sentir enfin reposé.e.s ? La phrase à retenir : Se reposer, ça veut pas dire ne rien faire. Ralentir, ça ne veut pas dire s’arrêter, bien au contraire. Parfois, on a besoin de ralentir pour aller plus loin. Résumé de l'épisode : Ça y est ! Nous y voilà, la fin de l’année approche à grands pas. Et je sais pas comment, vous, vous vous sentez en ce moment. Mais moi, je ressens un besoin profond de ralentir le rythme et de me reposer. Se reposer, ça veut pas dire ne rien faire de ses journées. Même s’il y a pas de mal à ça. Tous les ans, en décembre, je me répète. Chaque épisode commence par cette phrase : j’ai bien besoin de vacances. Comme tout le monde, j’ai envie de dire. On se retrouve donc en janvier pour de nouvelles histoires. En attendant, aujourd’hui, on s’intéresse au repos. De nos jours, on a parfois tendance à confondre repos et sommeil. Dans l’épisode de cette semaine, la question qu’on se pose, c’est la suivante : Au-delà du sommeil, quels sont les différents types de repos qui nous permettent de nous sentir enfin reposé.e.s (02:35) ? Ensemble, on parle de ce qu’on peut faire pour apprendre à mieux se reposer (03:25), mais aussi des différents types de repos qui existent, en plus du sommeil (08:44), et enfin de ce qu’on a envie de retenir de cette année, ce qu’on a envie de garder avec nous pour la suite (14:01). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : "Apprendre à se reposer", un article publié dans le n°159 du magazine "Cerveau & Psycho", novembre 2023 L’épisode "Comment bien se reposer ?", du podcast "Grand bien vous fasse !" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
La transcription de cet épisode est disponible ici : https://passerelles.substack.com/p/e88-chez-soi-home-cest-un-sentiment ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠⁠) ---- Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment la langue dans laquelle on pense, dans laquelle on écrit influence notre vision du chez-soi ? La phrase à retenir : Ce que j'adore dans les déménagements et quand j'arrive dans un endroit inconnu, dans une ville inconnue, c'est vraiment le fait que tout est à découvrir et tout est possible. Résumé de l'épisode : Cette semaine, je vous propose une nouvelle conversation. Quand je pense aux belles rencontres que j’ai eu la chance de faire ces dernières années, Nadia, notre invitée du jour, est l’une des personnes qui me viennent à l’esprit. Il y a pas mal de choses qui nous relient dans nos approches de l’apprentissage. La curiosité, l’émerveillement aussi. Dans sa vie, Nadia a pas mal bougé. Elle a vécu dans plein d’endroits différents. Elle est passionnée par le théâtre, les langues, les mots, les histoires. Et si écrire en français, c’est quelque chose qui vous attire, ou au contraire qui vous intimide un peu, je vous encourage à écouter la suite de cette conversation. Dans l’épisode de cette semaine, la question qu’on va se poser, c’est la suivante : Comment la langue dans laquelle on pense, dans laquelle on écrit influence notre vision du chez-soi (02:53) ? Avec Nadia, on a parlé d’un meuble qui appartenait à sa grand-mère (04:42), de déménagements (07:51), de l’idée de chez-soi, de ce que ça signifie pour elle (13:57) et de son beau projet d’ateliers d’écriture (19:27). Chez Nadia, l’apprentissage se fait dans la joie, avec douceur et créativité et en curiosité (28:07). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le compte Instagram de Nadia pour suivre son travail, connaître les futures dates de ses ateliers d’écriture… Matin Crayon, un programme d’Amélie Charcosset pour écrire en autonomie ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qui était Agnès Varda ? Et pourquoi elle est un personnage unique, notamment dans le monde du cinéma ? La phrase à retenir : "Je joue le rôle d’une petite vieille, rondouillarde et bavarde qui raconte sa vie… Et pourtant ce sont les autres qui m’intéressent vraiment et que j’aime filmer. Les autres qui m’intriguent, me motivent, m’interpellent, me déconcertent, me passionnent. Cette fois-ci, pour parler de moi j’ai pensé : si on ouvrait les gens, on trouverait des paysages. Moi si on m’ouvrait, on trouverait des plages." (Agnès Varda dans Les Plages d’Agnès) Résumé de l'épisode : Agnès Varda est une cinéaste, mais aussi une photographe et une plasticienne. Dans ses films, elle navigue entre la fiction et le documentaire. Elle interroge son époque avec une grande liberté et beaucoup de créativité. En ce moment, la Cinémathèque française lui consacre une exposition : Viva Varda ! C’est aussi le titre d’un documentaire que j’ai regardé cette semaine et qui m’a donné envie de vous parler de ce personnage. Agnès Varda, c’est ça, un personnage qui apparaît dans ses films, un look très particulier aussi. Ensemble, on va explorer les questions suivantes : Qui était Agnès Varda ? Et pourquoi elle est un personnage unique, notamment dans le monde du cinéma (02:22) ? D’abord, on essaye de retracer les moments marquants de sa vie et de sa carrière (03:19). Alors qu’elle a pas vraiment de contact dans l’industrie du cinéma, elle investit tout l’héritage de son père dans ce projet improbable, son premier film : La Pointe Courte, tourné à Sète (07:05). Ensuite, on se focalise sur ce qui caractérise son cinéma (10:25). Et pour finir, je vous présente un de ses documentaires : Les Plages d’Agnès (17:22). Vous découvrez peut-être Agnès Varda en écoutant cet épisode. Alors, j’espère que ce petit aperçu vous donnera envie d’en savoir un peu plus sur son univers. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Agnès Varda en 7 minutes", de l’émission "Blow Up" sur YouTube L’expo "Viva Varda !" à la Cinémathèque (du 11 octobre 2023 au 28 janvier 2024) ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
La transcription de cet épisode est disponible ici : https://passerelles.substack.com/p/e86-plus-on-ecoute-plus-on-apprend La routine d'écoute de Catherine, en français, ou "Comment écouter un podcast (en profondeur) ?" : ⁠https://passerelles.substack.com/p/comment-ecouter-un-podcast-en-profondeur⁠ Pour en savoir plus sur notre invitée du jour, je vous invite à consulter son site internet : englishwithcatherine.com Vous pouvez également la retrouver sur Instagram (@catherineangus_hearyougo). ---- ✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠⁠https://passerelles.substack.com/⁠⁠) ---- Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Écouter les gens qui nous entourent, écouter en profondeur, qu’est-ce que ça nous apprend ? La phrase à retenir : Mon but, c'est d'encourager les élèves à vraiment écouter, mais écouter les sons de l'anglais. Pas seulement les mots et les idées, mais les sons. Parce que c'est en faisant cela qu'on peut parler. Résumé de l'épisode : Mon invitée du jour a un vrai don pour raconter des histoires d'une manière captivante. Elle et moi, on partage des points communs, dans nos parcours, dans la manière dont on envisage l’écoute aussi. Catherine est enseignante, elle est prof d’anglais en ligne. Et elle aussi, elle a un podcast, un podcast merveilleux, qui s’appelle Hear You Go. Après avoir vécu pendant de nombreuses années aux États-Unis, elle est rentrée au bercail, au Canada, avec sa famille. Depuis son déménagement, Catherine a recommencé son parcours en français. Son expérience à l’étranger a été l’occasion, entre autres, de créer des liens, de faire des rencontres qui l’ont marquée. Dans l’épisode de cette semaine, la question qu’on va se poser, c’est la suivante : Écouter les gens qui nous entourent, écouter en profondeur, qu’est-ce que ça nous apprend (02:54) ? Avec Catherine, on a parlé des photos affichées dans son bureau (04:44), de son histoire avec l’apprentissage du français (08:44), de l’énergie de ses élèves (16:50) et de ce qu’on gagne, quand on fait attention à l’écoute (20:54). Gentillesse et réécouter, notre conversation se termine avec ces deux mots de la fin (27:15). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le podcast de Catherine, "Hear You Go", est disponible sur Apple Podcasts, Spotify… Sur son compte Instagram, Catherine nous parle dans une vidéo courte, en anglais, de sa routine d’écoute ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
✉️ ⁠⁠⁠Abonnez-vous à la newsletter⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ pour cultiver votre curiosité et recevoir un petit guide gratuit qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (⁠https://passerelles.substack.com/⁠) ---- Pour échanger dans une rencontre-discussion mensuelle sur Zoom, pour accéder aux transcriptions des épisodes et à des ressources supplémentaires, rejoignez la communauté des auditeur.ices de Passerelles (⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠www.patreon.com/passerelles⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠) ---- ☕ Est-ce que vous écoutez Passerelles régulièrement ? Est-ce que vous attendez les nouveaux épisodes avec impatience ? Est-ce que le podcast a eu un impact positif dans votre apprentissage ? Vous pouvez soutenir mon travail : en vous abonnant au podcast sur les plateformes d'écoute et en le partageant autour de vous, en mettant ⭐⭐⭐⭐⭐ étoiles sur ⁠⁠⁠⁠Apple Podcasts⁠⁠⁠⁠ et ⁠⁠⁠⁠Spotify⁠⁠⁠⁠, ou ⁠en m'offrant un café⁠ (⁠⁠⁠https://tr.ee/3OElCeyBs4⁠⁠⁠) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠@frenchdiaries⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠ Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Quelles relations on entretient avec les objets ? Et surtout comment on peut mieux en prendre soin ? La phrase à retenir : Le care, c’est une "activité caractéristique de l’espèce humaine, qui recouvre tout ce que nous faisons dans le but de maintenir, de perpétuer et de réparer notre monde, afin que nous puissions y vivre aussi bien que possible. Ce monde comprend nos corps, nos personnes et notre environnement, tout ce que nous cherchons à relier en un réseau complexe en soutien à la vie." (Joan Tronto) Résumé de l'épisode : De nos jours, tout un tas de penseurs et de théoriciens parlent d’une crise de la sensibilité au vivant. Ils observent qu'on a perdu tout un tas de compétences : reconnaître des plantes ou des chants d'oiseaux. Dans "Le soin des choses", les sociologues Jérôme Denis et David Pontille élargissent cette crise de la sensibilité à la sensibilité aux objets. Dans ce livre, ils nous invitent à réfléchir à la maintenance, c’est-à-dire l’art de faire durer les choses. Cette semaine, je me suis intéressée à ce sujet, entre autres, parce que je viens d’acheter un portable reconditionné. Dans cet épisode, j’ai eu envie de réfléchir aux questions suivantes : Quelles relations on entretient avec les objets ? Et surtout comment on peut mieux en prendre soin (02:08) ? D’abord, on s’intéresse à un concept qui va contre l’idée de faire durer les choses : l’obsolescence programmée (03:03). Dans les années 1920, aux États-Unis, ce concept passe du domaine de la production à la consommation (06:48). Ensuite, on revient sur l'importance de prendre soin des choses. Ça veut aussi dire prendre soin des personnes qui font ce travail de maintenance (09:35). Et pour finir, on évoque différentes manières de faire vivre les objets plus longtemps et donc de lutter contre leur obsolescence (16:21). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "C’est mieux quand ça dure : prendre soin des objets", du podcast "Vivons heureux avant la fin du monde" sur Apple Podcasts Le site internet de l’association HOP : https://www.produitsdurables.fr/ ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by ⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Blue Dot Sessions⁠
loading
Comments (18)

negar

🌻

Apr 3rd
Reply

negar

🌻

Apr 3rd
Reply

Leila Aboufazeli

pas du tout..tu nous a dégoûté

Jun 2nd
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie! À mon sens le meilleur moyen de se défaire du syndrome de l'imposteur analyser comment tu as atteint tes résultats c'est-à -dire regarder sur ça sous un autre angle. En faisant ça, on peut voir tout ton parcours et comprendre mieux si c'était en fait ta petite victoire.

Mar 10th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie ! Pour moi, la définition de la réussite dans la vie est banale - c'est d'avoir le travaille qui te fait plaisir et la grande famille qui t'aime. Toutes autres choses, qui sont associées à la réussite sont son entourage. C'est la découverte du vrai sens de la vie qui dépend d'une personne à une autre. La durée de la recherche est longue et quand tu la trouve, tu apprécie la vie plus que d'habitude.

Feb 25th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie! Je pense que le journal intime est comme la réservoir qui accumule tous nos pensées et souvenirs dont, parfois, on ne se souvient pas assez bien. Il est aussi ton interlocuteur à qui tu confies tous ce qui te préoccupe et ainsi tu gagne le soulagement. C'est toujours mieux de partager ça avec quelqu'un ou quelque chose au lieu de garder tout en toi-même. Et c'est cette volonté de partager qui te pousse encore et encore à écrire. J'apprends les langues étrangères depuis à peu près 10 ans et je crois qu'il n'y a pas de meilleur moyen de pratiquer la langue que l'écriture. Tout d'abord, pour écrire, tu ne dois pas nécessairement chercher quelqu'un pour échanger. Deuxièmement, c'est moins stressant. Finalement, tu peux reformuler plusieurs fois ce que tu veux dire sans frustrer ou confondre quelqu'un alors que oralement ça se passe de temps en temps.

Feb 24th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie ! Je pense que le moment exacte quand on forme l'amitié avec quelqu'un est parfois inperceptible. Je démenageais dans plusieurs villes dans mon pays quand j'étais adolescent et, à être honnête, je me souviens pas vraiment comment je me suis fait de nouveaux amis dans chacun des endroits. On communique, on échange, on trouve les intérêts communs et on commence à être amis. Parfois, c'est souvent le hasard qui t'émmene vers ton nouvel ami comme si c'est ton déstin. Je valorise beaucoup l'amitié. Pour moi, les amis sont comme mes frères, surtout les amis proches. Je leur fais confiance dans tous les domaines de la vie. Je peux sans doute compter sur leur aide et, en échange, ils peuvent compter sur mon aide dans n'importe quelle situation.

Feb 18th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie ! Je connais les choses très basiques sur Taïwan genre c'est une île à côté de la Chine où les gens principalement parlent chinois, il y a la mer de Chine méridionale qui lave cette île. Je connais aussi que il a une histoire longue et les relations tendues avec la Chine. J'ai jamais quitté mon pays et je ne sais pas en quoi consiste la vie d'immigrant. Pourtant, j'avais envie d'aller habiter hors de mon pays avant et je faisais même des recherches à propos de ce sujet, j'avais des plans. Maintenant, c'est plus le cas et je préfère de passer toute me vie dans mon pays car je crains que je puisse rester tout seule entouré de la culture étrangère et ne pas trouver les amis là-bas. P.S. Merci de tes podcasts qui font rèflechir. Ton podcast est unique. J'ai la possibilité de pratiquer la compréhension orale, l'expression orale (en répondant sur tes questions oralement) et l'expression écrite.

Feb 17th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Émilie. J'écris la réponse sur tes questions quand, même si le COVID est encore présent, on n'a pas le confinement presque omniprésent mais, tout de même, j'essaie d'y répondre. C'est un peu compliqué de dire si cette expérience commune de la solitude nous a rapproché pendant le confinement. Les seuls moyens de communication pour la plupart des gens étaient le portable, la tablette ou l'ordinateur qui ont accès à Internet. On avait déjà utilisé ces outils pendant une décennie et, peut être, ne valorisait pas tellement beaucoup la communication réelle, vis-à-vis avec notre interlocuteur ou interlocutrice. Et puis, quand on avait ce confinement, on était presque privé de ça. Je crois que la faim d'interaction réelle pas virtuelle et tous ce qu'elle représente nous a rapproché beaucoup. Pourtant, pour beaucoup de personnes ce moyen de communication restait et reste toujours préféré et le confinement ne les a pas tellement influencé pour qu'ils souffrent de la solitude. Comme mon tr

Feb 16th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Emilie! Étant une personne assez timide et introverti, c'est stressant pour moi de parler auprès du public. Si jamais je parle à plusieurs personnes qui me regardent et m'écoutent, je suis tellement stressé que, parfois, ma voix tremble et je n'arrive pas à raconter les choses de façon cohérente. Le seul soulagement ici c'est que ces gens essaient toujours de me calmer et encourager à continuer mon discours. Je suis une personne qui garde toujours en tête la réaction négative, souvent critiquante, d'autres gens à ce que je raconte. Comme je l'ai déjà dit, je suis timide et c'est la timidité qui cause aussi beaucoup de problème à chaque fois que je parle à un groupe de personnes. C'est à peu près tout ce que je veux dire. Merci pour ton podcast immersif et super pratique!

Feb 15th
Reply

Евгений Шевченко

Salut, Emilie! La lecture est une partie incontournable de ma vie quotidienne. Chaque jour, je prends 30 minutes au minimum pour lire un livre le matin et le soir. J'ai vraiment une liste de bouquins infinie et cette liste ne cesse pas à s'allonger. Mais auparavant, j'étais pas un rat de bibliothéque. Quand j'étais enfant, j'ai lu quelques ouvrages dont je me souviens presque rien. C'était le cas jusqu'à la fin de mon adolescence c'est-à-dire 18 ans. Dès ce moment j'ai commencé à lire les livres historiques ou scientifiques. Puis, j'ai commencé à m'intéresser à la litterature en général. Je me souviens même qu'une fois, j'ai lu un livre sur ma tablette en marchant vers l'arrêt de bus. Bref, ma passion pour les livres a beaucoup evolué. Quant à mon tout premier livre dans une langue étrangère, c'était le Comte de Monte Cristo. C'était dur bien sûr car il y a beaucoup de vocabulaire peu utilisé ou avancé. Ça m'a pris 6 mois de lire jusqu'à la fin. J'étais vraiment aux anges en ce momen

Feb 14th
Reply

Mohammad Sadegh Ostovar

merci infiniment

Apr 3rd
Reply

Mary Bakhtyari

Bonjour et meci pour expliquer les rêves mais je pense que ,c'est intéressant si vous parlez apropos de differents rêves.Par example queles rêves que sont variétes.C'est dire que par exapmle dans le rêve nous comprenez que quelles que chose passent à future et dans la variète ils passent.

Jan 19th
Reply

Sarah haghighi

C’est magnifique! Merci à vous

Dec 7th
Reply

Deb Mills

Merci beaucoup, tres interessant

Nov 27th
Reply

ghazal moosavi

c'était magnifique, merci😊

Aug 4th
Reply

hedieh mohammadi

j'ai déjà lu ces livres. je les ai aimè bcp❤❤❤

Jun 29th
Reply

faezeh bagheri

merci bcp

Apr 14th
Reply
loading