DiscoverQuoi de Meuf
Quoi de Meuf
Claim Ownership

Quoi de Meuf

Author: Nouvelles Écoutes

Subscribed: 8,507Played: 167,782
Share

Description

Une conversation générationnelle et intersectionnelle sur la pop culture. Aux commandes : Clémentine Gallot co-créatrice de la newsletter du même nom. Une discussion déjantée et sans tabou, où l’on prendra Beyoncé très au sérieux.

138 Episodes
Reverse
Skam est initialement une série norvégienne, créée en 2015, écrite par Julie Andem, diffusée sur la chaîne NKR. Elle suit la vie quotidienne d’adolescent-e-s à Oslo. Devenue l’un des programmes les plus vus de l’histoire de la NRK, la série Skam s’est étendue, et a été adaptée dans divers pays, notamment en France. Dans cet épisode court, Pauline Verduzier et Clémentine Gallot s’intéressent à sa septième saison, disponible en ligne sur Francetv Slash.Les références entendues dans l’épisode :Skam (France), de Nils Raout et David Hourrège (saison 1 à 7) puis de Deborah Hassoun et Shirley Montsarrat (saison 7) Skam (Norvège) de Julie Andem, NKR (depuis 2015)Emilie Lemoine, L’adolescence made in USA: sexe, genre et conservatisme dans les séries pour ados, Hermann (2016) Clémentin Gallot, « Skam »: du Bergman pour adolescents », Libération (2017) Bande de filles, de Céline Sciamma (2014) « Le déni de grossesse: « un phénomène rare et mystérieux » », Libération (2009)Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019)Hartley, coeurs à vif, de Ben Gannon, Network 10 (1994-1999)Freaks and Geeks, de Paul Feig, NBC (1999-2000)Dawson’s Creek, de Kevin Williamson, WB (1998-2003)Sofia, de Meryem Benm’Barek (2018)La Brindille, d’Emmanuelle Millet (2011)Lol, de Lisa Azuelos (2009)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
Les questions liées aux handicaps sont souvent oubliées lorsque l’on parle de race, de classe de genre…Dans ce nouvel épisode, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau retracent l’histoire des luttes des personnes en situation de handicap et à leur représentation dans la pop culture. Les références entendues dans l’épisode :Hélène Chevallier, « poussé par une pétition, le Sénat envisage de revoir l’attribution de l’allocation Adulte Handicapé », France Inter (2021)Derrick Bryson Taylor, « For the Deaf, Social Distancing Can Mean Social Isolation », New York Times (2020)Romane Pellen, « Les cours à distance, à double tranchant pour les étudiants handicapés », Le Monde (2020)Caroline Vinet, « Avec le coronavirus, la percée de la langue des signes à la télévision », Slate (2020)Charles Gardou (dir.), Handicap, une encyclopédie des savoirs: des obscurantismes à de Nouvelles Lumières, Eres (2014)Yann Lastennet, « Mobilité: les deux tiers des personnes handicapées ont des difficultés à se déplacer », France Bleu Maine (2020)Marina Carlos, Je vais m’arranger: comment le validisme impact la vie des personnes handicapées (2020)Lucy Webster, « The Politics of Being Me », BuzzFeed (2017)Le site Ecoute violence femmes handicapéesElsa Maudet, « Femmes handicapées: plus concernées par les violences et moins protégées », Libération (2020) Charlotte Puiseux, « Handicap + Queer = Crip », Les Ourses à plumes (2018)Anne-Claire Orban, « Burn-out, handicap et racisme: témoignage », BePax (2019)La rubrique « Voyager en fauteuil roulant » sur le blog Roulettes & sac à dos d’Audrey BarbaudHandiplanet est un guide de voyage collaboratif et social pour les voyageur-euse-s à mobilité réduite. Il a été fondé par Mélina et Emmanuel Kouratoras. Les disability advocates / militant.e.s handicap à suivre:Nakia Smith (@itscarmay sur Tik Tok) BASL: Black American sign languageLa journaliste américaine Melissa Blake. Elle a été victime de harcèlement en ligne et a écrit un message aux parents qui utilisent son visage pour faire pleurer leurs enfants sur tiktok. La Youtubeuse Elsa Make upL’actrice porno Marie Léa Kinka La photographe japonaise Mari KatayamaLa chorégraphe et danse thérapeute Angelina Bruno L’avocate Elisa Rojas, hôtesse du blog Aux marches du palaisLe Youtubeur Alistair - H ParadoxaeL’illustrateur Freaks Arielle Zipporah (@coffeespoonie sur instagram) Matthieu (@vivreavec_ sur Instagram et Twitter) Alice Wong, la créatrice du disability visibility project (@disability_visibility sur instagram)Le collectif handiféministe Les Dévalideuses (@LesDevalideuses sur Twitter et Instagram)« Féminismes et handicaps: les corps indociles (19) », Un podcast à soi, Charlotte Bienaimé Le collectif Irrécupérables, fondé en 2018 (@CIrrecuperables sur twitter) Julie Dachez, Mademoiselle Caroline, La différence Invisible, Delcourt (2016)Le site « Zinzin zine: boîte à outils pour les luttes des personnes psychiatrisées » La mannequin britannique Ellie Goldstein Vincent Bresson, « Le « cripping up », ou le malaise des handicapés joués par des valides à l’écran », Slate (2020)Judith Chetrit, « Le cinéma, presque’intouchable pour les handicapés », Slate (2011) Ramy, de Ari Katcher, Ramy Youssef et Ryan Welch, Hulp (depuis 2019)Deaf U, de Nyle DiMarco, Netflix (depuis 2020)Elisa Rojas, Mister T & moi, Marabout (2020)Goldie Goldbloom, Division avenue, traduction par Eric Chédaille, Christian Bourgois éditeur (2021)Marie Dubois, Un bébé si je peux, Florent Massot (2021)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Anne-Laure Pineau. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Montage, réalisation et coordination par Ashley Tola.
La vengeance m’appartient de Marie NDiaye est un thriller psychologique, inspiré de l’histoire de Fabienne Kabou, mère infanticide. Le roman dialogue avec des préoccupations actuelles : la mémoire traumatique, les soupçons d’inceste, la parole des victimes, les femmes en situation de précarité et l’emprise du mariage. Clémentine Gallot et Emeline Ametis en discutent dans ce nouvel épisode court. Les références entendues dans l’épisode :Marie NDdiaye, La vengeance m’appartient, Gallimard (2021) L’heure bleue, « Fureurs féminines avec Marie Ndiaye », France Inter (2021)Nedjma Bouakra, Marie-Laure Ciboulet, Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, Série Fabienne Kabou, épisode 2 « Une femme sous influence », France Culture (2019)Saint-Omer, d’Alice Diop (prochainement) Blandine Guettier, Sylvain Berdah, Annick Le Nestour, Introduction dans Enfances et Psy (2009)Elisabeth Philippe, « Marie Ndiaye: « ça ne me dérange pas d’avoir des intérêts malsains » », Nouvel Obs (2021)Marie NDiaye, Les grandes personnes, Gallimard (2011)Marie NDiaye, Rosie Carpe, Editions de Minuit (2001)Marie NDiaye, Trois femmes puissantes, Gallimard (2009)Andreea-Madalina Neamtu Voicu, « Regards prismatiques des personnages de Marie Ndiaye (Comédie classique et Ladivine) » OtsiumQuoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Émeline Ametis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique . Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
Qu’il s’agisse de quelques verres pour l’apéro, d’ouvrir une bouteille pour les grandes occasions, ou encore de boire à outrance et le plus vite possible pour épater les autres, l’alcool a une place très importante dans notre société. Alors que certain·e·s pratiquent le « dry January » (un mois sans consommer de boisson alcoolisée), d’autres se servent peut-être un verre de vin à la fin d’une dure journée. Dans ce nouvel épisode, Clémentine et Pauline s’intéressent à la relation qu’entretiennent les femmes à l’alcool et sa représentation dans la pop culture. Les références entendues dans l’épisode :Camille Kouchner, La familia grande, Seuil (2021)Chambre 2806: L’affaire DSK, de Jalil Lespert, Netflix (2020)La fille sur le canapé, un podcast d’Axelle Jah Njiké, Nouvelles Écoutes (2020)Stéphanie Braquehais, Jour Zéro, Iconoclaste (2021)Claire Touzard, Sans alcool, Flammarion (2021)Alix Strauss, « ‘Vodka in Your Coffee Cup’: When Pandemic Drinking Goes Too Far », New York Times (2020) « Ninkasi : Déesse sumérienne de la bière et de l’alcool », Anguille sous roche (2019) Sascha Cohen, « No Unescorted Ladies Will Be Served », Daily Jstor (2019) Dans un café, dit aussi L’absinthe, d’Edgar Degas, huile sur toile peinte entre 1875 et 1876 Les œuvres du peintre Toulouse-Lautrec (1864-1901)Émile Zola, L’Assommoir, 1877 Ouvrage collectif de Delphine Dulong, Erik Neveu et Christine Guionnet, Boys don’t cry! Les coûts de la domination masculine, Presses universitaires de Rennes (2012) : Troisième partie « Injonctions et prix à payer pour des masculinités plurielles », chapitre intitulé « Privilèges et coûts de la masculinité en matière de consommation d’alcool »Camille Wernaers « Femmes et alcool : une longue histoire de stéréotypes », rtbf.be (2020) Laurent Karila, L’alcoolisme au féminin : en finir avec les tabous. S’en sortir, Leduc. S Pratique (2020) Clémentine Maligorne et AFP agence, « Alcool : chez les femmes, ce sont les cadres qui boivent le plus » , Le Figaro (2018) Pauline Fréour, « L’instagrameuse mystère était… en campagne contre l’alcool », Le Figaro santé (2016) Le site dryjanuary.frDr Muriel Salmona, « L’analyse de la mémoire traumatique et des autres symptômes psychotraumatiques : une technique thérapeutique et médico-légale au secours des droits des victimes de viol pour obtenir soins, justice et réparations », Mémoire traumatique (2020) Jerry Carino, « Why are lesbians drinking so much? », Eu app Skam, de Julie Andem, NRK (2015) Renée Greusard, Enceinte tout est possible, J-C.Lattès (2016)Renée Greusard, « Zéro alcool pendant la grossesse. Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles », Nouvel Obs, Rue 89 (2017)Renée Greusard, « Un peu d’alcool pendant la grossesse, c’est risqué ? Les études ne concordent pas », Nouvel Obs, Rue 89 (2017)@Payetonpinard sur InstagramOlivier Joyard, « Sexisme et agressions sexuelles dans le milieu du vin : trois victimes témoignent », Les Inrockuptibles (2017) Julie Miller, « Olivia Pope’s Red-Wine Habit Scrutinized by The New York Times », Vanity Fair (2014)« 10 Celebrities Who are Sober Women », Avalon Recovery Society Annick Cojean, « Virginie Despentes: ‘‘cette histoire de féminité, c’est de l’arnaque’’ », Le monde (2018)Desperate Housewives, de Bob Daily et Marc Cherry, ABC (2004-2012)The Real Housewives, émission de télé-réalité, produit par Scott Dunlop (depuis 2006) Le journal de Bridget Jones, de Sharon Maguire (2001)Sex and the City, de Darren Star, HBO (1998-2004)Insecure, de Issa Rae et Larry Wilmore, HBO (depuis 2016) The Bold Type, de Sarah Watson, Freeform (depuis 2017)Scandal, de Shonda Rhimes, ABC (2012-2018)The Flight Attendant, de Steve Yockey, HBO Max (depuis 2020) The L Word: Generation Q, de Ilene Chaiken, Kathy Greenberg et Michele Abbott, Showtime (depuis 2019)Britni de la Cretaz, « ‘The L word: Generation Q’ Stumbles Over a Alcoholism Storyline - Again », Bitch Media (2020)Skins, de Jamie Brittain et Bryan Elsley, Channel (Grande-Bretagne), (2007-2013)Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019)Projet X, de Nima Nourizadeh (2012) The Hangover, de Todd Philips (2009) Pire Soirée, de Lucia Aniello (2017)Girls Trip, de Malcolm D. Lee (2017)Clémence Michallon, La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps, Editions IXE (2020)Soul, de Pete Docter et Kemp Powers (2020) L’ABCD de l’égalité est un programme d’enseignement français proposé par Najat Vallaud-Belkacem (2013)Les associations évoquées dans l’épisode :Vinifilles, un bataillon au féminin engagé dans la viticulture en Occitanie Les Fa’Bulleuses de champagne Femmes de vin ŒnologouineQuoi de meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline VerduzierGénérique et réalisation : Aurore Meyer MahieuEnregistrement : Adrien Beccaria au studio l’Arrière BoutiqueMixage : Laurie GalliganiCoordination : Ashley Tola
À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, fille aînée d'une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs. Tel est le synopsis de “La Chronique des Bridgerton, nouvelle série de Chris Van Dursen, produite par Shonda Rhimes et disponible sur Netflix.Depuis le 25 décembre 2020, date de sa sortie, on estime que la série a été regardée par 63 millions de foyers abonnés pendant le premier mois de diffusion. Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi ont pris le temps de regarder “La Chronique des Bridgerton” et reviennent pour nous sur cette série qui fait beaucoup parler d’elle. Les références entendues dans l’épisode :La chronique de Bridgerton, de Chris Van Dusen et Shonda Rhimes, Netflix (depuis 2020)Julia Quinn, La chronique de Bridgerton, traduit par Cécile Desthuilliers et Edwige Hennebelle (J’ai lu, 2021)Black-ish, de Kenya Barris, Abc (depuis 2014)Grey’s Anatomy, de Shonda Rhimes, Abc (depuis 2005)Scandal, de Shoda Rhimes, Abc (2012-2018) Hot Chocolate Nutcracker: Casse-noisette revisité, de Oliver Bokelberg, Netflix (2020)Tess Kornfeld, « Shonda Rhimes’s Shows on Netflix: Guide to Every Shondaland Project Streaming Service », Glamour (2021)Isabel Wilkerson, The warmth of other suns (2010)Virgin River, de Sue Tenney, Netflix (depuis 2019)Yasmine Modestine, Noires mes blanches, blanches mes noires: les figures féminines noires ou métisses au théâtre de Cléopâtre à Ourika, l’Harmattan (2020)Chloé Friedmann, « Regé-Jean Page, le duc d’Hastings qui fait chavirer « La Chronique des Bridgerton » », Madame Le Figaro (2020) Amina Chagar, « La chronique des Bridgerton: la vraie reine Charlotte était-elle noire? », Madmoizelle (2020)McKenzie Jean-Philippe, « Bridgerton Doesn’t Need to Elaborate on Its Inclusion of Black Characters », The Oprah Magazine (2020)Outlander, de Ronald D. Moore, Netflix (2014)I May Destroy You, de Michaela Coel, HBO (depuis 2020)Pauline Weiss, Morgane Giuliani, « « La Chronique des Briddgerton »: la scène de viol conjugal qui pose problème », Marie Claire (2021)Audrey Fournier, « Pause séries: « La Chronique des Bridgerton », cachez ce viol que je ne saurais voir », Le Monde ‘2021)Jane Austen est une femmes de lettres anglaise. Elle est notamment l’autrice de Pride and Prejudice (1813), roman ensuite adapté sur grand écran depuis 1938. Bridget Jones’s Diary, de Helen Fielding (1996)Hedy Phillipss, « 20 Steamy ‘Bridgerton’ Tweets About Simon the Duke That Explain Everyone’s Thirst », Hello Giggles (2021)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
Habité depuis des dizaines de milliers d’années puis envahi par les colons français et britanniques à la fin du XVIème siècle, le territoire québécois a derrière lui un passé douloureux. Aujourd’hui pourtant, le Québec est, dans l’imaginaire collectif, plus progressiste que la France et considéré par certain-e-s comme la terre promise de l’exil féministe. Qu’en est-il réellement? Clémentine en discute avec Émeline dans ce nouvel épisode.  Les références entendues de l’épisode :Camille Kouchner, La familia grande, Seuil (2021)« Premières Nations », L’encyclopédie canadienne Erin Blakemore, « Canada’s Long, Gradual Road to Independence », History Stories (2018)« Jusque’à ce qu’il n’y ait plus un seul Indien au Canada », Facing History and ourselvesAnne-Marie Yvon, « Réconciliation avec les Autochtones à Montréal: enthousiasme et questionnement », Radio Canada (2020)« Front de libération des femmes du Québec », Wikipédia, L’encyclopédie libreDiane Lamoureux, « Les ambivalences du féminisme québécois face au discours postcolonial », Département de science politique, Université Laval (Québec)Jean-Louis Bordeleau, « Idle No More Québec, cinq ans plus tard », Radio Canada (2017)François Marmouyet, « #MoiAussi: Le roi du rire Gilbert Rozon accusé d’agressions sexuelles », France 24 (2017)Marie-Eve Maheu, « #AgressionNonDénoncée: des victimes brisent le silence », Radio Canada (2014)Hélène Jouan, « « Féminisme du lynchage » ou « éclatant continuum »: la seconde vague de #metoo au Québec », Le Monde (2020)Francis Dupuis Déri, La crise de la masculinité: autopsie d’un mythe tenace, Eds du Remue-Menace (2018)Bénédicte Magnier, « La mort de Joyce Echaquan au Québec réveille le débat sur le racisme », Huffpost (2020) Sylvie Braibant, « Stérilisation forcée des femmes des Premières nations au Canada: la taille optimale d’une famille selon les autorités », Information tv5 monde (2017)Betty Ann Adam, « Saskatchewan women pressured to have tubal ligations », Saskatoon Star Phoenix (2015) « Quand la police est une menace pour les femmes autochtones de Val-d’Or », Radio Canada (2015)Catherine François, « Au Québec, des femmes autochtones brisées par des agressions sexuelles et par l’absence de justice », Information tv5 monde (2016)« Nos femmes et nos filles sont sacrées, Rapport provisoire, l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (2014)Lucile Bellan, Thomas Messias, « Polytechnique, le massacre qui fascine encore ceux qui ont la haine des femmes », Slate (2017)Sarah Labarre, « Le Québec, une société matriarcale? », Urbania (2014)Mélodie Nelson, « Papa, Maman, j’étais escorte », Urbania (2020)« Le Bulletin des cousins », un podcast de Garance et Julio Mendy (2020)« Ferry, traversée érotique » un podcast de Catherine Lavoie, Radio Canada (depuis 2018)Emilie, la passion d’une vie, de Jean Baudin et Fernand Dansereau (1990)La femme de mon frère, Monia Chokri (2019) Crazy, de Jean-Marc Vallée (2006)Une colonie, de Geneviève Dulude-De Celles (2019)Antigone, de Sophie Deraspe (2020)Aline, de Valérie Lemercier (2021)Féminin, féminin, de Chloé Robichaud (2014) Amours d’occasion, d’Eva Kabuya (2020)Gabrielle Roy, Bonheur d’occasion, Boréal (1976)Nelly Arcan, Putain, Seuil (2002)Marie-Eve Thuot, La trajectoire des confettis, ed. Du Sous-sol (2020)Michel Rabagliatti, la série de bd Paul, La Pastèque Mirion Malle, C’est comme ça que je disparais, La ville brûle (2020Julie Delporte, Journal, L’agrume (2014)Vinca Petersen, No system, Vinca Petersen (2020) Mum de Stefan Golaszewski, BBC two (2016)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Montage, réalisation et coordination Ashley Tola.
La transidentité est une thématique encore timidement traitée à l’écran. En 2020, Sébastien Lifschitz a pourtant rassemblé 1,5 millions de spectateur·ices devant son documentaire intitulé Petite Fille disponible jusqu’au 30 janvier sur Arte..Dans ce film, on suit Sasha de ses 7 à 8 ans, une année où elle affirme petit à petit son identité à l’école, hors du cercle familial. Dans ce QDM de poche, Clémentine et Anne-Laure partagent leurs avis sur Petite Fille et reviennent sur le travail de Sébastien Lifschitz.Les références de l’épisode :Petite fille, de Sébastien Lifschitz, 2020 La filmographie de Sébastien Lifschitz : Wild side, 2004Bambi, 2013Les vies de Thérèse, 2017Les invisibles, 2012Adolescentes, 2020Tomboy, de Céline Sciamma, 2011Girl, de Lukas Dhont, 2018Le Refuge est une fonction ayant pour objet de prévenir l’isolement et le suicides des jeunes LGBT+ de 14 à 25, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rupture familiale. David Perrotin et Rouen Tanguye, « Suivi défaillant des jeunes LGBT, équipes « humiliées »: la direction du Refuge gravement mise en cause », Médiapart (2020)Louise Thomann, « Emotion au lycée Fénelon, après le suicide d’une adolescente transgenre à Lille », France bleu Lille (2020) Eugénie Bastié, « Adolescents transgenres: « il existe un vrai phénomène de mode aux Etats-Unis » », Le Figaro (2020)Big mouth, de Nick Kroll, Mark Levin et Andrew Golberg, Netflix (depuis 2016)Alex Gino, George, Ecole des Loisirs (2017)Jessica Love, Julian est une sirène, Ecole des loisirs (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes, Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté par Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Thibault Delage Beccaria l’Arrière Boutique. Réalisation et coordination Ashley Tola. 
Instagram est souvent défini comme le réseau social de la libération du corps mais est-ce vraiment le cas? Sommes-nous toutes égales face à cette appli ? Dans le cadre du Paris Podcast Festival 2020, Clémentine, Kaoutar, Anne-Laure, Pauline et leur invitée Adeline Rapon se penchent sur la plateforme au 1 milliard d'utilisateurs et utilisatrices. Références entendues dans l’épisode :Adeline Rapon est une blogueuse et artiste photographe. Elle s’est fait remarquer par sa série de photos “fanm fò” sortie en 2020. Xavier Eutrope, « 5 événements qui ont marqué l’histoire d’Instagram », INA, la revue des médias (2018)Lorie Flor Eliès, « Image de soi sur Instagram », Ecole nationale supérieure Louis Lumière, 2018Louise Hermant, « Instagram est-il anti-féministe ? », Les Inrockuptibles (2019)Chanté Josephe, « Instagram’s murky ‘shadow bans’ just serve to censor marginalized communities », The guardian (2019)Judith Duportail, Nicolas Kayser-Bril (avec Kira Schacht et Edouard Richard), «Sur Instagram, la prime secrète à la nudité: se déshabiller pour gagner de l’audience », Mediapart (2020) Romy Alizée, « en furie contre la censure du Net », Libération (2018)Bertoulle beaurebec, Balance ton corps: manifeste pour le droit des femmes à disposer de leur corps, La Muzardine (2020)Emily Ratajkowski, « Buying Myself Back when does a model own her own image? » The Cut (2020)@lgbt_history @lesbianherstoryarchives@theaidsmemorial L’étude menée par la Royal Society for Public Health est disponible sur son site (rsph.org.uk)Jolianne Paul, « Réseaux sociaux et image corporelle », université d’Ottawa (2018)Jennifer Padjemi, « Instagram, antichambre de la psychothérapie », Slate (2019)@nadia.craddock sur Instagram: chercheuse en body imageKelly Oakes, « The complicated truth about social media and body image », Bbc (2019)Judith Duportail, « Qui est Miss Paddle? », Pavillon Sonore (2020)Sara Li, « The problems with Instagram’s most popular beauty filters, from augmentation to eurocentrism », Nylon (2020) Black Mirror, de Charlie Brooker, Netflix (depuis 2011)I May destroy you, de Michaela Noel, HBO (depuis 2020)Emily in Paris, de Darren Star, Netflix (depuis 2020)Gabrielle Wittkop, Les héritages, Bourgois (2020)Mademoiselle Caroline, Mathou, A volonté, tu t’es vue quand tu manges?, Delcourt (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode a été enregistré dans le cadre du PPF sur Zoom. Cet épisode a été conçu et présenté par Clémentine Gallot, Kaoutar Harchi, Anne-Laure Pineau, et Pauline Verduzier. Invitée Adeline Rapon Mixage Laurie Galligani Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu Montage et coordination Ashley Tola.
Dès le mois de décembre, nos chaînes de télé et nos plateformes de streaming préférées sont envahies par les films de Noël. Si c’est le plaisir coupable de certain-e-s, force est de constater que les représentations ne sont pas toujours très diversifiées. Dans ce dernier QDM de poche de l’année, Clémentine et Pauline décryptent ces films de Noël devenus des classiques à travers le prisme des féminismes. Les références de l’épisode :Newport Beach de Josh Schwartz et McG (2003-2007)HBO Max, « Chrismukkah Is The Best Holiday, The O.C, HBO Max », Youtube (2020) Happiest Season, de Clea DuVall (2020)Mon Beau-Père et moi, de Jay Roach (2001)Rachel Charlene Lewis, « « Happiest Season » Shows Queers Joy Is Sometimes Elusive », Bitchmedia (2020) Schitt’s Creek de Dan Levy et Eugene Levy (2015-2020) Aline Mayard, « Romcom de noël: les couples homos sont désormais les bienvenus », Cheek magazine (2020) Bad Moms de Scott Moore et Jon Lucas (2017)Home for Christmas, Per-Olav Sørensen et Anna Gutto, Netflix (2019) Holidate, de John Whitesell (2020) A Christmas prince de Alex Zamm (2018) Let it snow, Luke Snellin, Netflix (2019) Rachel Charlene Lewis, « « Holidate » Proves Netflix Hasn’t Nailed the Holiday Rom-Com », Bitch média (2020)Love Actually de Richard Curtis (2003) Family Man de Brett Ratner (2000)La vie est belle, Frank Capra (1947)Carol, de Todd Haynes (2016) Un conte de noël, d’Arnaud Desplechin (2008)A Very Murray Christmas de Sofia Coppola (2015) Jingle Jangle: A Christmas Journey de David E. Talbert (2020)Hot Chocolate Nutcracker: Casse-noisette revisité, de Oliver Bokelberg Fame, de Christopher Gore (1982-1987)Last holiday de Wayne Wang (2006)The Holiday Calendar de Bradley Walsh (2018)My One Christmas Wish, de James Head (2015)Ronda Racha Penrice, « Netflix Revitalized the Corny Christmas Special With Black Joy », Zora medium (2020)Happy Christmas, de Joe Swanberg (2014) Dash & Lily, de Joe Tracz (2020) Rachel Cohn, David Levithan, Davis & Lily, Michel Lafon (2020) Maman j’ai raté l’avion, de Chris Columbus (1990) Le père noël est une ordure, Jean-Marie Poiré (1982) Le père noël a les yeux bleus, de Jean Eustache (1966) The Holiday, de Nancy Meyers (2006) Tangerine de Sean Baker (2015)Les filles du Docteur March, de Greta Gerwig (2020)Louisa May Alcott, Les Quatre Filles du docteur March, Roberts Brothers (1868)Frank Olito, « Radio stations are banning ‘baby, It’s Cold Outside’ for its questionable language, but a historian says it was once a feminist anthem » , Insider (2018) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier.Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination Ashley Tola. 
2020 touche (enfin) à sa fin, il est donc temps de faire le bilan ! Dans cet épisode, Clémentine, Anne-Laure, Pauline, Emeline et Kaoutar se retrouvent masquées en studio pour revenir sur cette année confinée. Elles reviendront sur leurs tops, leurs flops mais aussi les recommandations culturelles qui leur ont permis de survivre à 2020. Références entendues dans l'épisode :Pauline Verduzier, Vilaines filles, Anne Carrière (2020)Page Facebook « Féminicides par compagnons ou ex » Marion Tillous, « Violences conjugales, un « confinement sans fin » », Libération (2020)Dilnur Reyhan, « J’attends toujours la solidarité des féministes envers les femmes ouïgoures », tribune dans Le Monde (2020) Gisèle Halimi, Le lait de l’oranger, Pocket (2001)Marcia Burnier, Les Orageuses, Cambourakis (2020)Perrine Kervran, Clémence Allezard, « Violé-e-s: une histoire de domination », LSD, la série documentaire, France Culture (2020)Les meurtres d’Alcasser de Elías León Siminiani, Netflix (depuis 2019)La Déferlante, la revue des révolutions féministesGaze magazine, la revue des regards féministesCharlotte Pudlowski, « Ou peut-être une nuit », Louie média (2020)Axelle Jah Njiké, « La fille sur le canapé », Nouvelles EcoutesPauline Harmange, Moi les hommes, je les déteste, Monstrograph (2020)Laylow, Trinity (2020) Dinos, Stamina (2020)Shay, Lost in It (2020)Lala &ce, Dodow&ve (2020)Aya Nakamura, Aya (2020)Normal, de Sally Rooney, Alice Birch et Mark O’Rowe, BBC Three (2020)This way up, de Aisling Be, Channel 4 (2020)I may destroy you, de Michaela Coel, HBO (2020)Industry, de Konrad Kay et Mickey Down, HBO (2020)Feel Good, de Mae Martin et Joe Hampson, Netflix (2020)Deborah Levy est romancière, dramaturge et poétesse britannique. Elle est l’autrice Le coût de la vie (éditions du Sous-sol 2020) et Ce que je ne veux pas savoir (éditions du Sous-sol 2020).Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019) L’effondrement, de Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard et Bastien Ughetto, Canal+ (depuis 2019) Tout le monde peut-être féministe, Bell Hooks, Divergences (2020) Bertoulle Beaurebec, Balance ton corps, La Musardine (2020) « The last of Us », Naughty DogLa soupe aux choux, de Jean Girault (1981)Quatre mariages et un enterrement, de Mike Newell (1994) Hugo Lindenberg, Un jour ce sera vide, Christian Bourgois éditeur (2020)Camille Laurens, Fille, Gallimard (2020)Le jeu de la dame, de Scott Franck et Allan Scott, Netflix (2020)Adolescentes, de Sébastien Liftshitz (2020)Petite fille, de Sébastien Lifshitz (2020)Josep, de Aurel (2020)Énorme, de Sophie Letourneur (2020)Unorthodox, de Anna Winger, Netflix (2020)Romain Gary, La vie devant soi, Gallimard (1982)Lola Lafon, Chavirer, Actes sud (2020) Dua Lipa, Angèle « Fever » (2020) Love is blind, de Chris Coelen, Netflix (2020)Virginie Despentes, Luz, Vernon Subutex, Albin Michel (2020)Lisa Mandel, Une année exemplaire, Lisa Mandel (2020)Moderna del pueblo, (Dés)enchantées: un conte fées-ministes, First Editions (2020)Audre Lorde, Zami: une nouvelle façon d’écrire mon nom, Mamamelis (2001) Luce Lebart, Marie Robert, Une histoire mondiale des femmes photographes, Textuel (2020) Edward Ross, Les mondes du jeu, ça et là (2020)Brigitte Minne, Trui Chielens, Princesse Pimprenelle se marie, CotCotCot éditions (2020)Fatima Daas, La petite dernière, Noir sur blanc (2020) Sarah Mazouz, Race, Anamosa (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Emeline Amétis, Anne-Laure Pineau, Pauline Verduzier et Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani.Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Montage et coordination Ashley Tola.
Malgré la fermeture des clubs et l’annulation des concerts et des festivals, la musique a envahi nos espaces confinés, et maintenu un lien entre nous. Dans cet épisode court, Clémentine et Émeline reviennent sur une année où la musique s’est consommée digitalement et en profitent pour partager les sons qui ont marqué 2020. Références entendues dans l'épisode : « How TikTok Has Changed The Music Industry », Text-Only Version (2020) Vice, « Inside Club Quarantine: The future of Nightlife », Youtube (2020)Marie Ottavi, « « L’appart chez moi », venons en aux fêtes », Libération (2020)Dayna Evans traduit par Sandra Proutry-Skrzypek, « De l’éthique du streaming musical sous le capitalisme », Vice (2020)Criticism of Spotify, Wikipédia Willa Köerner, René Kladzyk, « Music industry investigation report », The creative independent (2019)Tristan Gaudiaut, « Spotify va passer le cap des 300 millions d’utilisateurs », Statista (2020)Jari Muikku, Lottaliina Pokkinen, « Streaming: pro-rata vs user-centric distribution models », Fim (2018) Tech won’t save us, « How Spotify is Built On Artist Exploitation w/ Liz Pelly » Apple Podcast (2020)Liz Pelly, « Discover Weakly, sexism on Spotify » , The Baffler (2018)Jada E. Watson, « Reflecting on Spotify’s Recommender System », Songdata (2019) Damon Krukowski, « A Tale Of Two Ecosystems: On Bandcamp, Spotify And The Wide-Open Future », Text-Only Version (2020)Néon, « Le chanteur Spleen (The Voice 2014) visé par des accusations de violences sexuelles par plusieurs femmes » (2020)Survey on female and non-binary DJs & producers in 2020 - by L’Appel du 8 MarsBinge Audio, « Programme B: Troubles fêtes, hors série » (2020) Matt Moen, « Arca: Embracing the Flux », Paper (2020)Frankie Dunn, « Björk and arca reveal their intimate letters to each other », i-d Vice (2020)Emma Buoncristiani, « La nouvelle compile Nadsat rassemble les talents émergents de la scène électro », Trax (2020)Terrence Parker, « Detroit The Blueprint Of Techno », Youtube Nolan Feeney, « How Dua Lipa Brought the World to the Dancefloor - Amid a Pandemic », Billboard (2020)Lous and the Yakuza, « Lous and the Yakuza: Lous Plurielle », Youtube (2020)La playlist Quoi de Meuf: Quoi de Meuf - Hits 2020, Spotify. Vous pouvez acheter votre playlist Spotify sur Bandcamp Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Emelline Amétis. Mixage Laurie Galligani. Montage et coordination Ashley Tola.
L’intersectionnalité est un terme qu’on entend beaucoup, mais que signifie-t-il? Quelle grille de lecture peut-il fournir? A qui l’applique t-on? Dans un pays où la notion de race n’existerait pas, quelle place occupe l’intersectionnalité dans les mouvements féministes aujourd’hui? C’est ce que démêlent Clémentine et Kaoutar dans ce épisode long de Quoi de Meuf.Références entendues dans l'épisode : Kimberlé Crenshaw, « Demarginalizing the Intersection of Race and Sexe: A black Feminist Critique of Antidiscrimination Eléonore Lépinard, Sarah Mazouz, « Cartographie du surplomb », mouvement.info (2019)Elsa Dorlin (dir.), Black feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Hazel Carby, « Femme blanche écoute! Le féminisme noir et les frontières de la sororité » dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Nathalie Antiope, dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Marie Anna Jaime Guerrero est actrice, chercheuse, romancière et poète d’origine amérindienne.Danièle Kergoat est une universitaire et sociologue française. Kaoutar Harchi, « L’intersectionnalité, une critique émancipatrice », Libération (2020) Sarah Mazouz, La République et ses autres: politiques de l’altérité dans la France des années 2000, ENS Lsh Lyon (2017) Rokhaya Diallo, « Peut-on exister dans l’espace public français quand on porte un hijab? », Slate (2020) Miranda Fricker est une philosophe et chercheuse anglaiseMoya Bailey est une chercheuse et militante féministe africaine-américaine (https://www.moyabailey.com)Test « white fragility », Sansblancderien, InstagramReni Eddo-Lodge, Why I’m No Longer Talking to White People About Race, Bloomsbury Libri (2018) traduit en français Le racisme est un problème de blancs, Autrement (2018)Roxane Gay est autrice, professeure d’université et éditrice américaine. Comptes Instagram conseillés:@Ziwef @Decolonisonsnous@quotidienderacisees@hijabeuses@Personnesraciseesvsgringr @collectif_ntarajelMrs America, de Dahvi Waller, Fx networks, 2020Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019)The Bisexual, de Desiree Akhavan et Rowan Riley, Channel 4 (depuis 2018)High Fidelity, de Veronica West et Sarah Kucserka, Hulu (2020)Rachel Charlene Lewis, « A Goodbye to the Black Bisexual Messiness of « High Fidelity » », Bitch media (2020)I may destroy you, de Michaela Coel, HBO (depuis 2020)Jason Okundaye, « I May Destroy You’s Kwame honors the Black British gay male experience », Dazed (2020)The Queen’s Gambit, de Scott Frank et Allan Scott, Netflix (2020)Naya Ali, « La meilleure amie racisme, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries », Slate (2020)Princess Weekes, « Sex Education Is Great, but One Relationship Is a Huge Problem », The Mary Sue (2019)Grand Army, de Kati Cappiello, Netflix (depuis 2020)Dash & Lily, de Joe Tacz, Netflix (depuis 2020)To All the Boys I’ve Love Before, de Susan Johnson (2018)Trinkets, de Amy Anderson, Emily Meyer et Kristen smith, Netflix (2019-2020)Never have I ever, de Mindy Kaling et Lang Fisher, Netflix (2020)On my Block, de Eddie Gonzalez, Lauren Lungerich, Jeremy Haft, Netflix (depuis 2018)Mériam Cheikh, Les filles qui sortent, Université de Bruxelles (2020) Audrey Célestine, Des vies de combat: Femmes, noires et libres, L’Iconoclaste (2020)Industry, de Konrad Kay et Mickey Down, HBO (depuis 2020)Elise Thiébaut, Les règles…Quelle aventure!, Ville Brule (2017)Perrine Bonafos, Jennifer Bouron, Agnès, Les mini confettisAlex Gino, George, L’école des loisirs (2017)Davide Cali, Cruelle Joëlle, Sarbacane (2018)Laura Nsafou, Barbara brun, Le chemin de Jada, Cambourakis (2020)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola.
La saison 4 The Crown, la série qui retrace la vie de la reine Elisabeth II, est sortie  sur Netflix ! Si les avis sont partagés, l’engouement du public semble rester majoritaire.Pourquoi cette série historique provoque-t-elle autant de passion chez son public? Comment s’articulent fiction et réalité dans cette saison? D’ailleurs, est-ce vraiment nécessaire de le savoir?En attendant la saison 5, Clémentine et Anne-Laure démêlent ces questionnements dans ce nouvel épisode court de Quoi de Meuf.Les références entendues dans l’épisode: The Crown, de Peter Morgan et Stephen Dadldry, Netflix (depuis 2016)The Queen de Stephen frears (2006) Elisabeth 1ere (1533-1603) fut couronnée reine d’Angleterre en 1558 et occupa ce titre jusqu’à sa mort, en 1603. Succession est une série de Jesse Armstrong (depuis 0216) La Favorite, de Yorgos Lanthimos (2019) Margaret Rose (1930-2002) est la petite soeur de la reine Elisabeth II Outlander, de Ronald D. Moore ( depuis 2016) Camilla Parker Bowles, Duchesse de Cornouailles est depuis 2005, l’épouse de Charles, prince de Galles.Edouard VIII (1894-1972) et Wallis simpson (1896-1986): leur relation amoureuse a été jugée scandaleuse. Killing Eve, de Phoebe Waller-Bridge (depuis 2018)Diana Spencer, dite Lady Di (1961-1997), fut l’épouse (de raison) de Charles, prince de Galles entre 1981 et 1996. TCA : Troubles de comportements alimentaire Julie Miller, « Inside The crown’s depiction of princess Diana’s Bulimia », Vanityfair (2020) La dame de fer, de Phyllida Lloyd, 2012 Margaret Thatcher (1925-2013) est une femme politique britannique, première ministre entre 1979 et 1990. The X-Files, de Chris Carter (1993-2018)Sex Education, de Laurie Nunn (depuis 2019)The Falls, de Allan Cubitt (2013)Anne-Laure Pineau, « Gillian Anderson est Margaret Thatcher: « à l’époque, il était très inhabituel de voir des femmes leaders » », Les Inrockuptibles (2020) Marc Roche, « Elisabeth II et Tatcher: « the crown » entre réalité et fiction », Le Point (2020) Diana in her own words, de Tom Jennings et David Tillman (2017) The story of Diana, de Rebecca Gitliz (2017)Elizabeth, de Shekhar Kapur (1998)Elizabeth: l’âge d’or, de Shekhar Kapur (2007) Le discours d’un roi, de Tom Hooper (2011) Downton Abbey, de Julian Fellowes (2010-2015)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté par Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola 
Les femmes pratiquent la médecine depuis la nuit des temps. Encore aujourd’hui, les étudiant-e-s “mobilisé-e-s, les infirmier.e.s, les aides soignant.e.s, les personnel des ehpad sont aujourd’hui majoritairement des femmes. Malgré leur forte présence dans les métiers du care, les corps féminins continuent d’être maltraités et peu considérés dans ce domaine encore plus lorsqu’ils ne sont pas blancs. En pleine seconde vague du Covid-19, Clémentine et Emeline questionnent la place des femmes dans la médecine. Les références entendues dans l’épisode :Siham Jibril, Génération XX (podcast)A l’écoute, le magazine hors-série de Génération XXPierre Bouvier, “En Géorgie, Joe Biden récolte les fruits du travail de terrain de Stacey Abrams”, Le Monde (2020)Wren Sanders, “Unpacking Kamala Harris’s Record on Trans and Sex Work Issues”, Them, Août 2020“US election 2020: Sarah Mcbride to be first trans state senator”, BBC (2020) Guillaume Perrodeau, “Marine Martin, lanceuse d’alerte: « je ne pouvais pas me taire »”, Europe 1 (2019)Delphine Bauer, Ariane Puccini, Mauvais traitements: Pourquoi les femmes sont mal soignées (Seuil, 2020)Wassila Belhacine, “Coronavirus: les femmes représentent 5% des experts scientifiques invités dans les médias”, Néon (2020). Amandine Mathivet, Au turbin!, Regards (podcast)Loïc Le Clerc, “Covid-19: mais où est donc passé le « plan massif » pour l’hôpital promis par Macron?”, Regards (2020). “Bas les masques!: « à toutes les personnes qui n’en peuvent plus de cette gestion de crise calamiteuse »”, Bastamag (2020). J. Léonard, Femmes, religion et médecine, PerséeNatalie Pigeard-Micault, “Histoire de l’entrée des femmes en médecine”, université de ParisPerles d’Histoire, 1902: Le destin tragique de Typhoid Mary (YouTube) Siddhesh Joshi, “James Barry (surgeon)”, Alchetron Aude Lorriaux, “Comment le sexisme s’est solidement ancré dans la médecine française”, Slate (2015)Collectif, “Accès des femmes aux postes hospitalo-universitaires: il est temps de passer à l’action”, Le Monde (2018)Soazig Le Nevé, “Harcèlement sexuel, violences morales: le cauchemar des stages en internes en médecine générale”, Le Monde (2020)Emma Strack, “Distilbène: une troisième génération de victimes”, Allodocteur (2011)Aude Lorriaux, “On apprend encore aux futurs gynécologues à toucher les patientes endormies sans leur consentement”, Slate (2018)Erin Blakemore, “The First Birth Control Pill Used Puerto Rican Women as Guinea Pigs”, History (2019) Alice Sangouard, “Des soignants noirs pour des patients noirs? L’initiative « Globule Noir » divise le monde médical”, Huffpost (2020)Dorothée Duchemin, “Martin Winckler, bouffeur de médecins”, Slate (2020)Perry Garfinkel, “Television/Radio; As Doctors on TV, Women Still Battle The Old Clichés”, NY times (2002) Bonnie Banane est une chanteuse française. Elle a sorti son premier album Sexy Planet, le 13 novembre dernier.This Way Up, de Aisling Bea, Canal+ (depuis 2019)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Emeline Amétis. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola.
Depuis très jeune, Anaïs Nin rêve de fiction. Cette autrice américaine,  connue et reconnue pour ses écrits érotiques, a toujours été tiraillée entre les convenances de son temps, son image de bonne épouse, et son aspiration plus profonde: un désir de liberté. Une femme autrice qui n’a cessée de rencontrer dees hommes prêts à modifier son écriture. Une vie haute en couleur retracée dans  Anaïs Nin: sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff.Clémentine et Pauline s’intéressent à cette histoire, développée dans la bande dessinée de l’artiste suisesse. Les références entendues dans l’épisode : Léonie Bischoff, Anaïs Nin: sur la mer des mensonges (Casterman, 2020)David Herbert Lawrence, connu sous le nom de D.H Lawrence est un écrivain britannique. Anaïs Nin, D.H Lawrence: une étude non professionnelle (Bibliothèque Rivages, 1932)D.H Lawrence, L’amant de lady chatterley (Gallimard, 1993)Anaïs Nin, Journal (I) 1931-1934 (Le livre de poche, 1987)“Léonie Bischoff: Comment dessiner Anaïs Nin sur la mer des mensonges”, France Inter, 2020 Henry Miller, Tropique du Cancer (Gallimard, 1972) “En 1970, Anaïs Nin revient sur sa vie telle que livrée dans son célèbre journal”, archivesRC, 2020 (YouTube)Henry et June, de Philip Kaufman, 2013 “Avec Anaïs Nin, le désir est-il encore libérateur?” Dans La Grande Table idées, par Olivia Gesbert (France culture 2020) Sophie Taam, Anaïs Nin: genèse et jeunesse,  (Chèvre-feuille étoilée, 2014)Clémentine Billé, “Anaïs Nin ou la libération individuelle par le sexe”,  Slate 2018Anaïs Nin, Venus Erotica (Stock, 1978) Catel, José-Louis Bocquet, Kiki de Montparnasse (Casterman, 2016) Anaïs Nin, Les Petits Oiseaux (Stock, 1979)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola.
Cet épisode a été enregistré le 2 novembre 2020 avant le résultats des élections américaines. Femmes reines ou déesses des morts, sorcières, tentatrices, femmes fantômes…les femmes font peur : pourquoi et comment ? À l’occasion d’Halloween, Clémentine et Anne-Laure se penchent sur la place des femmes dans le monde de l’horreur et la magie. Pour cet épisode spécial Halloween, qui de mieux que Taous Merakchi en invitée ? L’autrice du podcast et du livre Mortel aux éditions Marabout partage au micro de Quoi de Meuf sa passion pour les monstresses et autres créatures. Références entendues pendant l’épisode Taous Merakchi, du podcast Mortel est autrice du Grand Mystère des Règles (Flammarion, 2017), Lettres à l’ado que j’ai été (2018) et Witch, Please (Pygmalion 2019). Elle publie en novembre 2020 Mortel, livre tiré du podcast du même nom, aux éditions Marabout.Hubert Haddad, Théorie de la vilaine petite fille (Zulma, 2014)Stephen King est un romancier américain célèbre dans le domaine de l’horreur.Edgar Allan Poe, romancier et poète américain est surtout connu pour ses contes fantastiques, et ses romans policiers. Edith Wharton, autrice américaine, est connue pour ses romans gothiques. Elle est aussi la première femme à avoir obtenu le prix pullitzer. Mary Shelley, romancière britannique est surtout connue pour son roman Frankenstein ou le prométhée moderne (Lackington, Allen & Co, 1818)Hephzibah Anderson, « The secret meaning of ghost stories », BBC Culture, janvier 2016The Haunting of Hill House, Mike Flanagan, 2018 (Netflix)Shirley, réalisé par Joséphine Decker, 2020 Riza Putri, « Scary Ghost are always women: Misogyny in the real world and the paranormal world »Hemanth Kumar C R, « Why are ghosts always ‘wronged women’ in horror films? Telugu cinema needs fresh ideas », octobre 2017Vonette est une chasseuse de fantôme française.S.O.S Fantômes, de Paul Feig, 2016 Michel de Certeau, La possession de Loudun (Gallimard, 2005)Jennifer Savin, « The scientific reason why women are more likely to believe in the supernatural », Cosmopolitan, juin 2020Evil, de Michelle et Robert King, 2019 (série)Maniac, de Franck Khalfoun, 2012Invisible man, de Leigh Whannell, 2020Rosemary’s baby, de Roman Polanski, 2014Alien, de Ridley Scott, 1979-2017 (série de films)Teeth, de Mitchell Lichtenstein, 2008Carrie au bal du diable, de Brian De Palma, 1977L’exorciste, de William Friedkin, 1974Emalie Soderback, « Ghoul, you’ll be a woman soon: supernatural puberty & the horror of periods » Jennifer’s body de Karyn Kusama réalisé en 2009.Anne Billson, « Ghouls on film: why women make the scariest ghosts », The Guardian, janvier 2012Ratched, de Evan Romansky er Ryan Murphy, 2020 Larry fitz Maurice, « Scientists think these 10 horror films are the scariest you’ll ever see », Buzzfeed, octobre 2020 In tenebris, de Marine Benoit est un podcast qui, à chaque épisode revient sur un fait réel qui n’a jamais pu, ou presque, être expliqué rationnellement. « 10 feminist horror flicks to watch this summer », Bust Get out, de Jordan Peel, 2017US, de Jordan Peel, 2019 His House, de Remi Weekes, 2020Lucky Luke - Tome 9 : Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris - Un cow-boy dans le coton, 2020 Kudos de Rachel Cusk (éditions de l’olivier, 2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination, Ashley Tola. 
En août 2020, le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine Joe Biden annonce que Kamala Harris sera sa colistière. Ancienne procureure générale de Californie et sénatrice depuis 2017, elle est la première femme noire à prétendre au poste suprême de numéro 2 de l’Admnistration. Critiquée pour avoir participé à la politique de répression dure à l’égard de la criminalité mais revendiquant des positions progressistes, Kamala Harris est un personnage complexe et contradictoire qui a également dû essuyer les assauts du sexisme et racisme durant toute sa carrière. À l’occasion des élections présidentielles américaines qui se tiendront le 3 novembre 2020, Clémentine et Kaoutar reviennent sur le parcours et les ambitions de cette femme politique, peut-ête promise au poste de vice-présidente des États-Unis. Références entendues dans l’épisode : Glenn Thrush, Jennifer Medina, “California Republican Party Admits It Placed Misleading Ballot Boxes Around State”, New York Times, octobre 2020. Mehar Gujral, “Willfully Mispronouncing Sen. Kamala Harris' Name Tells South Asian-Americans We Don't Belong”, Teen Vogue, octobre 2020. Robin Givhan, “Kamala Harris grew up in a mostly white world. Then she went to a black university in a black city.”, The Washington Post, octobre 2020. Back on track est un programme d’aide pour les personnes ayant été condamnées pour des infractions routières en Ontario. Il est pensé pour aider les personnes à séparer la conduite de la boisson et de la drogue. Le Truancy Program est une loi votée en 2011 qui autorise les procureurs à poursuivre les parents pour délit si leurs enfants manquent 10 pourcent de l’année scolaire sans raison valable. Benjamin Wallace-Wells, “Kamala Harris Gives New Meaning to the Biden Campaign”, The New Yorker, août 2020. Nicole Narea, “A post-debate focus group of undecided voters suggests that Kamala Harris faces an uphill battle”, Vox, octobre 2020. Reportage de CNN,  “Who is Kamala Harris ? A look at her background and career in politics”, août 2020. Gilles Vandal, “Le ticket Biden-Harris: un partenariat idéal”, La Tribune, octobre 2020. Iman Sultan, “Kamala Harris Presents a Political Paradox for South Asian Voters”, Bitch Media, octobre 2020. Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination Ashley Tola.
Tenue “républicaine” exigée, longueur des jupes réglementaire, épaules et nombrils à couvrir… Scrutées et contrôlées depuis toujours, les tenues des jeunes filles reviennent au centre du débat en ce début d’année scolaire. Après que plusieurs établissements aient sanctionné des jeunes filles au motif qu’elles s’habillaient de façon indécente et qu’un sondage IFOP demande aux français.e.s ce qu’est une tenue “correcte” pour une fille au lycée, nous voilà revenu.e.s quelques décennies en arrière. Clémentine et Pauline reviennent sur ce débat qui montre que le patriarcat a de beaux jours devant lui. Références entendues dans l’épisode : Pauline Verduzier, Vilaines filles, Anne Carrière, 2020. Interview d’Océane Delien, Tapage, 2020 La vidéo du compte TikTok @elsa_tlsp, septembre 2020. Guillaume Meurice, “Le Crop Top est-il une tenue républicaine ?”, Par Jupiter, France Inter, septembre 2020. Hugo Couillard, “Un professeur juge le décolleté d'une collégienne "trop voyant" : le coup de gueule de son père”, L’Est Républicain, septembre 2020. Delphine Tanguy, “Les collèges pris de court par la révolte des crop top”, La Provence, Septembre 2020. Titiou Lecoq, “Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion”, Slate, septembre 2020. Communiqué de Prenons la Une, « Marianne » relaie un sondage sexiste de l’Ifop sur la tenue des lycéennes, octobre 2020. Marc Beaugé, “Le crop top, de Thomas Edison à Zac Efron en passant par « Flashdance »”, Le Monde, octobre 2020. Séverine Pierron, “Victoria Beckham période Spice Girls, la vraie icône mode de 2020”, Slate, octobre 2020. “Ce qu'il faut savoir sur la jupe pas «laïque»”, Libération, avril 2015. Christine Bard, Ce que soulève la jupe. Identités, transgressions, résistances, Éditions Autrement, 2010. Valentine Faure, “Tenues au lycée : « Voilé ou dévoilé, le corps féminin est toujours coupable »”, Entretien avec Christine Bard, Le Monde, octobre 2020. Nathalie Bajos et Michel Bozon, Enquête sur la sexualité en France, Pratiques, genre et santé, La Découverte, 2008. Michel Bozon, « Autonomie sexuelle des jeunes et panique morale des adultes. Le garçon sans frein et la fille responsable », Agora débats/jeunesses, 2012.Laura Piccand, « Mesurer la puberté. La médicalisation de l’adolescence, Suisse 1950-1970», Travail, genre et sociétés, 2015.Alexandra Klinnik, “À Londres, une école privée veut autoriser les garçons à porter des jupes”, Le Monde, mai 2017. Paul Goodman, Growing Up Absurd: Problems of Youth in the Organized System, social critic, Random House, 1960. Ovidie, A quoi rêvent les jeunes filles ?, Yami Production, 2015Inès Léraud et Pierre Van Hove, Algues Vertes. L’histoire interdite, Delcourt, 2019. Tiffany McDaniel, Betty, Éditions Gallmeister, 2020. Chimamanda Ngozi Adichie, L’autre moitié du soleil, Gallimard, 2008. Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination Ashley Tola. 
Objet d’une polémique violente, de harcèlement et de menaces depuis l’affaire Christophe Girard et la publication du Génie Lesbien chez Grasset en 2020, Alice Coffin, militante LGBTQI+ et élue EELV à la mairie du 12ème arrondissement de Paris entend porter le discours de la marge pour faire avancer le collectif. Essai militant sur l’invisibilisation des lesbiennes dans l’espace public, historique et médiatique, Le Génie Lesbien contient le récit de son parcours militant, de son enfance et des obstacles qu’elle a rencontrés en tant que lesbienne dans sa carrière pour parler des questions LGBTQI+. Cette semaine, Anne-Laure et Clémentine vous donnent leurs avis sur Le Génie Lesbien et reviennent sur le parcours d’Alice Coffin.Références entendues dans l’épisode : Alice Coffin, Le génie lesbien, Grasset, 2020. La Barbe est un groupe d’action féministe fondé en 2008 qui mènent des opérations où les militantes, affublées de fausses barbes se rendent devant des assemblées masculine pour les féliciter de leur résistance à l’avancée féminine. Le Collectif Oui oui oui défend l'ouverture à toutes et tous du mariage, de l'adoption et de la PMA depuis 2012. La Conférence lesbienne européenne est l'une des premières conférences indépendantes lesbiennes en Europe, qui s'est tenue du 5 au 8 octobre 2017 à la Brotfabrik à Vienne, en Autriche. L'Association des journalistes LGBTI est une association LGBT fondée en 2013 qui  vise à un meilleur traitement des questions LGBTI, de l’identité de genre et de l’orientation sexuelle, dans les médias français.Les Out d’Or  sont une cérémonie annuelle organisée par l’AJL depuis 2017 qui récompense les initiatives médiatiques permettant la visibilité des problématiques LGBT.Komitid est un média LGBT+ français lancé en avril 2018.Violette and Co est une librairie parisienne qui vend essais, fictions et revues sur le féminisme, l'homosexualité et les questions de genre.Lesbien Raisonnable est un blog et une newsletter dédiée à l’actualité médiatique des lesbiennes et des questions LGBTQ. Silvia Yuri Casalino est une ingénieure spatiale (CNES), une réalisatrice, scénariste et autrice d'origine italienne, née en 1971. Lesbiennes d'intérêt général est un organisme créé pour financer les initiatives, encourager les projets et agir pour l’affirmation individuelle et collective des lesbiennes en France. SEO Lesbienne est un collectif qui propose de mettre en place des actions concrètes pour améliorer le référencement du mot “lesbienne” sur Google. Susan Faludi, Backlash : la guerre froide contre les femmes, Éditions des Femmes, prix Pullitzer 1991. Christophe Girard est un ancien conseiller à la mairie de Paris, proche de Gabriel Matzneff et aujourd’hui accusé d’agression sexuel. La première marche des fiertés de la Roche-Sur-Yon en Vendée a été organisée le 10 octobre 2020. La Poudre, épisode 74, “Alice Coffin”, Nouvelles Écoutes, 2020. Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination, Ashley Tola. 
Pour l’instant toujours publique et (partiellement) gratuite, l’Université est un lieu de construction de savoirs et d’existences qui n’échappe pourtant pas aux travers de la société. Racisme, sexisme, harcèlement sexuel, invisibilisation du travail des chercheuses… Mais si l’Université est un lieu où des violences sont subies, c’est aussi là où se construisent les luttes, et ce, depuis bien longtemps. Aujourd’hui, Clémentine et Kaoutar font un état des lieux de la situation universitaire actuelle et reviennent sur les luttes qui traverse cette institution. Références entendues dans l’épisode : “SOPK le syndrome qui met le cycle KO”, Causette n°115, p.68, 30 septembreMathieu Dejean, “Eric Fassin : “Le président de la République attise l’anti-intellectualisme”, Les Inrockuptibles, juin 2020. Mathilde Munos, “Marie Sonnette : "L'avenir de l'éducation, ce n'est pas seulement la recherche, c'est l'avenir tout court", France Inter, septembre 2020. Christophe Granger, La destruction de l’université française, Éditions La Fabrique, 2015. Le site du CLASCHES, collectif de lutte contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur.Les invités de Médiapart, “Violences sexuelles: dans l’enseignement supérieur et la recherche aussi, #SupToo !”, décembre 2018. Camille Zimmermann, “De la toute puissance des prédateurs hauts placés”, Medium, septembre 2020. Azadeh Kian, Harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur, quand l’impunité et la pédagogie font mauvais ménage, Cahiers du CEDREF, 2014. Colette Guillaumin est une sociologue française et une militante antiraciste et féministe matérialiste. Margaret Rossiter est une historienne des sciences américaines à l’origine de l'effet Matilda. Collectif LKJ, “Vos astérisques sont trop étroits pour nos vécus. À propos du racisme dans l’enseignement supérieur et la recherche en France, et de son déni”, avril 2020. “Racisme et Antisémitisme au cœur des universités de médecine, la Conférence des Doyens s’en saisit”, Communiqué de presse, février 2019. Amélie Nothomb, Pétronille, Albin Michel, 2014. L’Étudiante, film de Claude Pinoteau, 1988.  La Belle saison, film de Catherine Corsini, 2015. Le Fond de l’air est rouge, film de Chris Marker, 1977. Dear white people film de Justin Simien, 2014. Le Brio, film d’Yvan Attal, 2017. Philip Roth, La Tache, Gallimard, 2002. Nabil Wakim, L’arabe pour tous. Pourquoi ma langue est taboue en France, Seuil, 202. Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination Ashley Tola. 
loading
Comments (19)

Aurore Benard

« Vous avez le syndrome de l’imposteur, ou de l’impostrice si vous etes une femmes ou identifiée comme telle » —> ? Quel rapport avec le « ou identifié-e comme tel-le » ? Soit la personne est identifiée comme une femme et est une femme donc elle a le syndrome de l’imposTRICE parcequ’elle est une femme Soit la personne n’est pas une femme mais est identifiée comme telle et donc n’a pas le syndrome de l’impostrice vu qu’elle n’est pas une femme

Feb 26th
Reply

Aurore Benard

« Vous avez le syndrome de l’imposteur, ou de l’impostrice si vous etes une femmes ou identifiée comme telle » —> ? Quel rapport avec le « ou identifié-e comme tel-le » ? Soit la personne est identifiée comme une femme et est une femme donc elle a le syndrome de l’imposTRICE parcequ’elle est une femme Soit la personne n’est pas une femme mais est identifiée comme telle et donc n’a pas le syndrome de l’impostrice vu qu’elle n’est pas une femme

Feb 26th
Reply

Manu Sesf

Tout simplement si vous recherchez des hommes féministes, essayez de voir qui sont ceux qui écoutent votre podcast et d'autres sur le sujet :) Vous trouverez quelques gars comme moi qui sont de sensibilité féministe et qui n'en ont pas honte !

Feb 21st
Reply

Aurore Benard

Donc vous expliquez qu’elle avait des poils faciaux « parceque son mec aimait ca » (et non pour la seule raison qu’elle etait une femme pubère) et c’est « body positive » :( ?

Feb 3rd
Reply (1)

Aurore Benard

Dommage de renvoyer a l’article d’un homme concernant la reappropriation par les femmes d’une insulte a leur endroit

Jan 14th
Reply (2)

Aurore Benard

Lorsqu’on parle d’un « mariage (hetero) féministe » en parlant du nom de famille et de l’organisation, c’est un peu comme cette histoire de cache pot en papier mâché de la mutinerie ... :/.

Oct 21st
Reply

Aurore Benard

Je suis étonnée que le festival ecoqueer soit évoqué. Les ateliers disponibles étaient de l’ordre de la conception de ses propres serviettes hygiéniques (ca encore ca passe) ou de caches pots en papier mâché. Le rapport avec l’ecologie ou les questions de genre m’a tellement échappé que j’ai renoncé a y participer.

Oct 21st
Reply

Minerva

j'ai vu très récemment cette série et je la trouve géniale, merci d'en parler, c'est vraiment une série à voir.

Oct 19th
Reply

Joël Begue

>, intersectionnalité, minorités, soumission anglo-saxonne décomplexée, bref tout ce que déteste mais je vous écoute quand même.

Aug 25th
Reply

Mélissa Souad

le parallèle entre la mort et l'allaitement, pour critiquer les arguments naturalistes me choque vraiment ! j'apprécie votre podcast mais la description de la leche league est partiale. un peu déçue je dois dire...

Jun 2nd
Reply

maeva gu

Je

May 28th
Reply

Ikram Boularbah

superbe episode! j'adooore votre conversation ouverte aux auditeurs 😍

Feb 25th
Reply

Mattéo Mordelet

et aussi du féminisme (le mouvement les bases etc..) merkii

May 16th
Reply

Mattéo Mordelet

salut les filles j adore vos podcasts ^^ vous pourriez parler du capitalisme un jour ? 😁

May 16th
Reply

Juliana B

Je les adore!

Apr 4th
Reply

Juliana B

superbe !

Mar 22nd
Reply
Download from Google Play
Download from App Store