Splash
Claim Ownership

Splash

Auteur: Nouvelles Écoutes

Abonnements: 5,112Lu: 97,449
partager

Description

Faut-il supprimer l’héritage ? Pourquoi on finance mal les universités ? C’est quoi l’histoire du cartel de la farine ? Emmanuel Martin, prof d’éco et de socio, s'empare des questions les plus épineuses du débat public en compagnie d'économistes et de chercheur.euse.s. 

Spla$h, c’est l’émission qui jette un pavé dans la mare de l’économie ! Rendez-vous chaque lundi pour un nouvel épisode d'une vingtaine de minutes.


85 Episodes
Reverse
Dans ce nouvel épisode de Splash, Emmanuel Martin s’intéresse au chômage des jeunes en France. Fin 2020, pour les 15-24 ans, le taux d'emploi était de 26,6%, soit le plus bas niveau jamais enregistré par l'INSEE (depuis 1975). Pourquoi certains jeunes, les 18-25, sont au chômage ? Comment peuvent-ils trouver du travail ? Est-ce qu'il faut mettre en place d'autres aides, à côté des politiques de l'emploi ?Pour répondre à ces questions, notre prof d’éco à rencontré Michael Zemmour, maître de conférence à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
Dans ce nouvel épisode de Splash, Emmanuel Martin s’intéresse à un sujet à la fois actuel et intemporel : la privatisation d’EDF. Le sujet fait de nouveau l’actualité, mis en avant par le Projet Hercule : le démantèlement de l’entreprise en trois entités différentes.Pour comprendre les enjeux de ce projet mais également le fonctionnement de l’entreprise qui possède le monopole de la production d'électricité en France, Emmanuel Martin a convié à son micro l’économiste Jacques Percebois ainsi que Philippe Page Le Mérour, représentant syndical CGT à EDF.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
Dans ce deuxième épisode de Splash consacré à l’héritage, Emmanuel Martin se pose une question simple : Faut-il supprimer l’héritage ?L'idée semblait révolutionnaire il y a encore trois ou quatre ans, mais aux Etat-Unis, par exemple, c'est devenu l'un des débats centraux de la primaire démocrate en 2020. Pourquoi ? Parce que, de nos jours, on voit le poids de l'héritage s'alourdir très fortement, y compris dans la propriété des entreprises, ce qui accentue toujours plus les inégalités économiques et sociales au sein de la société. Comment parvenir à une société plus égalitaire, où chacun possède les mêmes chances ? Est-il même possible de supprimer l’héritage ? Pour répondre à ses questions, Emmanuel Martin retrouve ses invité.e.s : Céline Bessière (sociologue) et co-autrice avec Sibylle Gollac (sociologue), d'un livre tout récent, Le genre du capital, ainsi que Clément Dherbécourt économiste à France Stratégie.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
En 2020, les Français ont accumulé 200 milliards d'euros d'épargne ! Ça a donné une idée à Bruno Le Maire, notre ministre de l'économie : encourager les dons entre générations, potentiellement par une réduction du délai entre deux donations défiscalisées. Mais le patrimoine, c'est l'une des choses les plus inégales d'une famille à l'autre.  Dans cet épisode de Splash, Emmanuel Martin a invité Céline Bessière (sociologue) et co-autrice avec Sibylle Gollac (sociologue), d'un livre tout récent, Le genre du capital, ainsi que Clément Dherbécourt économiste à France Stratégie, afin de comprendre le rapport de notre société à l’héritage, et des inégalités qui le constituent.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
Aujourd'hui dans Splash, on va parler de spéculation, de cryptographie, et de banques centrales. On s'attaque au sujet des crypto-actifs, qu’on appelle aussi parfois “cryptomonnaies”.Depuis quelques années maintenant, les cryptoactifs, et surtout, les bitcoins, sont dans toutes les bouches. Emmanuel Martin se demande si un jour ces crypto-monnaies peuvent devenir une véritable monnaie, dans laquelle on peut avoir confiance. Payera-t-on un jour en bitcoin ? Peut-on faire confiance à des entreprises privées, comme par exemple Facebook ou Amazon, pour prendre part à la circulation d’une nouvelle monnaie ? Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
Dans ce nouvel épisode de Splash, Emmanuel Martin s’intéresse à 30 % du territoire français, dont on ne parle pas beaucoup : les forêts. Contrairement à ce que le pourrait penser, nos forêts françaises sont en pleine croissance malgré l’urbanisation du pays.Chaque année, 45 000 hectares de forêts sont coupés, sur plus de 90 000. Dans l’équipe (très) citadine de Splash, on s’est demandé comment nous gérions la forêt française. Faudrait-il en couper plus, faut-il protéger cette écrin de biodiversité, ou les deux sont-ils compatibles ? Pour répondre à ces questions, Emmanuel Martin a discuté avec l'économiste de l'environnement spécialisé dans les forêts, Philippe Delacote.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. Bibliographie : « Gérer les forêts », ONF.fr En France, filière bois = 400 000 emplois, + que l'industrie automobile. L'ONF fournit 40% du bois sur le marché en France. « Des forêts publiques aux différents visages », ONF. « En forêt publique, une gestion raisonnée de la ressource en bois », ONF.fr5 « La forêt française poursuit son expansion pour atteindre aujourd'hui 31 % du territoire métropolitain », Environnement magazine« Gestion forestière, coupe et vente de bois », Maforêt.fr7.   « En Sologne, pour la chasse, des kilomètres de grillages étouffent la forêt », Reporterre.net8 Les chasseurs nourrissent le gibier pour pouvoir mieux le piéger ensuite. Souvent de riches propriétaires à la tête de domaines de plusieurs dizaines d'hectares. Bénédicte Rulleau, Jeoffroy Dehez, Patrick Point (2010), « Une approche multi-attributs de la demande de loisirs sur les espaces naturels : l'exemple de la forêt publique », Revue française d'économie, vol. XXV, n1, p. 175-211.
Aujourd'hui, on va parler de sacs de poudre blanche, de réunions secrètes, de gros profits illicites, et de repentis de la mafia ! Comment un cartel se met en place ? Et comment le détruit-on ?Dans ce nouvel épisode de Splash, Emmanuel Martin se penche sur le fonctionnement des cartels en analysant le cartel de la farine. En 2012, France Farine (l'entreprise qui commercialise la marque Francine) ainsi que plusieurs autres entreprises françaises et allemandes ont écopé d'une amende de 242 millions d'euros.Les fabricants de farine français et allemands ont réussi à générer des millions d’euros de bénéfices, sur le dos des consommateurs. Pour vous expliquer cette affaire d’entente commerciale internationale, Emmanuel Martin a rencontré Mathieu Relange de l'Autorité de la concurrence.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. Bibliographie :1. https://www.vie-publique.fr/rapport/28408-conseil-de-la-concurrence-19eme-rapport-annuel-2005 07/brochure_clemence_nov12.pdf2. L'OCDE publie des rapports de qualité sur la lutte contre les cartels au niveau mondial : https://www.oecd.org/competition/cartels/ 3. https://ec.europa.eu/competition/cartels/overview/index_en.html. Le communiqué de presse sur le(s) cartel(s) des opérateurs logiques du fret aérien est accessible ici: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_12_314, et la décision est là: https://ec.europa.eu/competition/antitrust/cases/dec_docs/39462/39462_6408_3.pdf 4.  https://www.youtube.com/watch?v=6reTgnv2-SU  
En 2021, c’est un fait, les étudiants sont déprimés. Dans cet épisode de Splash, Emmanuel Martin se demande la raison de cet abattement général. Car si la crise n’a rien arrangé pour le moral de ces jeunes adultes, cela fait bien plus longtemps que la condition étudiante est précaire. En compagnie de Philippe Cordazzo, professeur de démographie à Strasbourg, Emmanuel Martin décortique la situation des étudiants : les bourses peu élevées, l’augmentation des loyers et la fragilité économique des familles sont autant de facteurs qui jouent sur les parcours et l’employabilité des étudiants d’aujourd’hui.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. Bibliographie :https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/coviprev-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie-de-covid-19#block-249162https://start.lesechos.fr/apprendre/universites-ecoles/tout-juste-diplomes-ils-reprennent-des-etudes-pour-contourner-la-crise-1224170« The Long-Run Effects of Recessions on Education and Income », IZA DP n°12426. 
Les universités sont touchées de plein fouet par la crise sanitaire. Elles ont été fermées au printemps dernier, puis de nouveau en octobre, et très peu de cours en présentiel ont repris actuellement. Mais l’état des universités n’est pas dû qu’à la crise du Covid : il faut y ajouter toutes les tâches administratives qui se multiplient ces dix dernières années et des budgets à la fois très limités et difficiles à obtenir.Dans cet épisode de Splash, Emmanuel Martin a décidé de se pencher sur le financement des universités : pourquoi sont-elles de plus en plus pauvres ? Comment se fait-il qu’elles soient sous-financées ?Pour répondre à cette question, il a rencontré Sophie Orange, maîtresse de conférences en sociologie à Nantes ainsi que  Georgia Thébault, doctorante en économie à l'École des hautes études en sciences sociales.Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. 
En juillet 2021, les pères pourront prendre un mois de congé paternité. Il était temps car, comparée à ses voisins européens, la France était à la traîne ! Ces quatre semaines de congés ne seront toutefois pas rendues obligatoires. Pour que les pères puissent assumer leur rôle, que les tâches ménagères soient mieux réparties dans le couple et que les femmes bénéficient des mêmes chance sur le marché du travail, l’instauration d’un congé de paternité d’un mois est-elle une mesure suffisante et efficace ? Pour répondre à cette question, Emmanuel Martin a rencontré Hélène Périvier, économiste à l'OFCE.Spla$h devient hebdomadaire ! Retrouvez-nous tous les lundis pour un nouvel épisode. Spla$h est une émission de Nouvelles Écoutes présentée et animée par Emmanuel Martin. Elle est produite et réalisée par Marine Raut. Coordonnée par Mathilde Jonin. Bibliographie :Périvier, Hélène (23 sept 2020), "Congé paternité : « Pour un impact fort sur l’égalité professionnelle hommes-femmes, il faut repenser le parcours d’accueil des jeunes enfants »"https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/23/le-conge-paternite-ne-va-pas-changer-fondamentalement-la-question-des-inegalites-professionnelles-hommes-femmes_6053346_3224.htmlhttps://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/23/le-conge-paternite-ne-va-pas-changer-fondamentalement-la-question-des-inegalites-professionnelles-hommes-femmes_6053346_3224.htmlAlet, Claire (1er juin 2016), "Le congé parental en débat", Alternatives économiques, n°380,https://www.alternatives-economiques.fr/conge-parental-debat/00084788 Foulon, Sandrine (30 sept 2020), "Congé paternité : 28 jours et après...?", Alternatives économiques,https://www.alternatives-economiques.fr/conge-paternite-28-jours-apres/00094059Silvera, Rachel (5 octobre 2020), "Congé paternité : encore du chemin vers l'égalité", Alternatives économiques,https://www.alternatives-economiques.fr/rachel-silvera/conge-paternite-chemin-vers-legalite/00094065Périvier, Hélène et Victoire Tuaillon (26 novembre 2020), "Congé paternité, le miracle ?", Les couilles sur la table, podcast https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/conge-paternite-le-miracleGosselin, Hervé et Carole Lépine (juin 2018), "Evaluation du congé de paternité", Rapport de l'IGAS, n° 2018-022R.  Farré & Gonzalez, 2017 : https://www.iza.org/publications/dp/10865/the-effects-of-paternity-leave-on-fertility-and-labor-market-outcomes
Faut-il allonger le congé paternité ? Finance-t-on assez les universités ? Et les étudiants précaires ? C’est quoi le cartel de la farine ? Splash revient pour décortiquer les questions les plus épineuses de l’économie. Et toujours avec cette même envie faire comprendre simplement les questions qui agitent le débat publique en allant interroger les chercheurs et chercheuses les plus pertinents. Rendez-vous tous les lundis matin pour un nouvel épisode.
L’attention à autrui et le soin n’ont pas pour habitude d’occuper le centre de la scène politique et économique. Pourtant, la crise sanitaire que nous venons de traverser a permis de révéler l’importance capitale d’un secteur pour notre société : le care. Infirmières, femmes de ménage, femmes au foyer, aides à domiciles… La plupart du temps, ce sont des femmes qui prennent en charge ces tâches difficiles. Pourtant, elles sont bien peu rémunérées par rapport à l’utilité qu’elles ont pour le collectif. Si la société repose sur ce secteur, une économie du care peut-elle émerger ? Valoriser économiquement l’attention à autrui, est-ce compatible avec la rationalité de notre système économique ? Hôpitaux publics, écologie, féminisme... Au delà des choix économiques, c’est la question de la valeur du care pour notre société qui est posée, que des choix politiques devront décider. Pour ce dernier épisode de la saison, Laureen Melka a carte blanche. Elle s’entoure cette semaine de l’économiste Emmanuel Petit (L'Économie du Care, PUF, 2013), de Mireille Chiroleu Assouline, professeure associé à l’école d’économie de Paris et spécialiste de l’économie de l’environnement ainsi que d’Anne-Laure Delatte, économiste au CEPII. _____________________________Cet épisode est rendu possible par Tediber, la marque française en ligne de literie et produits pour le sommeil. En ce moment, tentez de remporter un incroyable matelas en jouant sur Tediber.com/Splash_____________________________Sources documentaires : Carol Gilligan, In a different voice : Psychological Theory and Women's Development, Harvard University Press, 1982.Sylvie Perdriolle, Carol Gilligan et l’éthique du care, Livre coordonné par Vanessa Nurock, Editions PUF, 2010 Par Sylvie PerdriolleEmmanuel Petit, L’économie du care. Presses Universitaires de France, « Care studies », 2013.François-Xavier Schweyer, « L’hôpital, une transformation sous contrainte. Hôpital et hospitaliers », Revue française des affaires sociales, 2006. Jean-Paul Domin, « Réformer l’hôpital comme une entreprise. Les errements de trente ans de politique hospitalière (1983-2013) », Revue de la régulation, 2015.Panorama de la santé 2017 « Les indicateurs de l’OCDE » : www.oecd.org/fr/sante/panorama-de-la-sante-19991320.htmJulien Bouissou, « Une récession brutale devrait frapper la France en 2020», Le Monde, 10 juin 2020.Thierry Fabre, « Des économistes évaluent le choc du coronavirus jusqu’à 10% du PIB », Challenge, 18 mars 2020. Jean Jouzel, Michel Badré, Conseil économique, social et environnemental « Accord de Paris et neutralité carbone en 2050 : comment respecter les engagements de la France ? », mars 2020 : www.lecese.fr/travaux-publies/accord-de-paris-et-neutralite-carbone-en-2050-comment-respecter-les-engagements-de-la-franceCommuniqué de presse ONU, « Il faut réduire les émissions mondiales de 7,6 % par an au cours de la prochaine décennie pour atteindre l’objectif de 1,5°C fixé à Paris », 26 novembre 2019.Antonio Guterres, neuvième Secrétaire général de l’ONU, “Une crise humaine qui fait appel à notre solidarité”de l’ONU, 20 mars 2020. Alexandra Leistner, « Féminisme : des allemandes présentent la facture de leur travail domestique pendant le confinement », Euronews 14 mai 2020. Delphine Roy, « Le travail domestique : 60 milliards d’heures en 2010 », division Redistribution et politiques sociales, Insee.Tribune au Monde, « Confinement et numérique : « Taire les risques que nous faisons prendre à nos enfants n’est pas tolérable », 6 juin 2020.Communiqué de presse ONU, « Deux milliards de personnes de plus sur la Terre en 2050 », 17 juin 2019.Max Weber, Essais sur la théorie de la science, 1922. Pierre Cahuc et Thomas Zylberberg, Le négationnisme économique. Et comment s’en débarrasser, Flammarion,  2017. Thomas Porcher, Traité d’économie hérétique. En finir avec le discours dominant, Fayard, 2018. Bassem Hassan, Alexandra Auffret, « Oui à la controverse scientifique, non à la polémique », The Conversation, 5 avril 2018. Patrick Criqui, Sébastien Treyer, « Penser l’après : La reconstruction plutôt que la reprise » The Conversation 24 avril 2020.Tiphaine de Rocquigny, “Penser l’économie de demain avec Philippe Aghion”, Entendez-vous l’éco ?, France culture, 24 avril 2020. Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, écrit et animé par Laureen Melka. Cet épisode est réalisé et produit par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
Les applications de rencontre veulent-elles nous voir tomber amoureux ?Tinder, Bumble, Okcupid, Happn... ces applications de rencontre caracolent en tête des ventes d'applications. Comment leur business model sert-il à la rencontre amoureuse et sexuelle de ces utilisateur.ice.s, tout en voulant les voir revenir sur l'application ? Comment les stéréotypes de genre influent-ils sur leur algorithme ?Ce sont les questions que se pose la journaliste Léa Lejeune dans ce nouvel épisode de Splash. Pour y répondre, elle a rencontré la journaliste Judith Duportail, autrice de l'enquête L'amour sous algorithme (Editions La goutte d'or) et le fondateur de l'application de rencontres Happn, Didier Rappaport.Note : Tinder a officiellement déclaré avoir abandonné l'utilisation de "l'elo score". _____________________________Cet épisode est rendu possible par Tediber, la marque française en ligne de literie et produits pour le sommeil. En ce moment, tentez de remporter un incroyable matelas en jouant sur Tediber.com/Splash_____________________________Sources documentaires :-      « Sur Tinder, les hommes et les femmes évoluent dans des mondes parallèles », Judith Duportail et Nicolas Kayser-Bril, Le Monde, 27 juillet 2019.-      « Le marché des applications de rencontre est en plein boom », Gilles Fontaine, chronique sur France Inter, 14 septembre 2019.-      « What makes Match Group’s business model so powerful », The Motley Fool, Jeremy Bowman, 27 août 2016.-      « Happn lève 12,5 millions d’euros pour rattraper Tinder », Léa Lejeune, 1er octobre 2015.-      « Facebook peut-il devenir un vrai site de rencontres », Léa Lejeune et Adrien Schwyter, Challenges, 2 mai 2018.-      « La méthode d’Attractive world pour séduire les célibataires », Claire Bouleau, Challenges, 13 mars 2016.-      « How to get a match, according to Tinder’s sociologist », John Paul Titlow, Fast Company, 8 mars 2016.-      Intervention de Sean Rad au Web Summit, 1erfévrier 2017.-      Les nouvelles lois de l’amour. Sexualité, couple et rencontres au temps du numérique, Marie Bergström, éditions La Découverte, 2019.-      L’amour sous algorithme, Judith Duportail, éditions Goutte d’Or, 2019.-      La fin de l’amour, Eva Illouz, Le Seuil, 2020.Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes. Cet épisode est écrit par Léa Lejeune et co-animée avec Laureen Melka. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
/Cet épisode de Splash a été enregistré avant la période de confinement que nous vivons actuellement./Netflix, Spotify, Deezer, Canal +, Amazon Prime et Disney +... Les plateformes de streaming ont conquis les marchés de la musique, du cinéma et des séries. Nous sommes nombreux à les utiliser régulièrement, voire même quotidiennement.Pour autant, peu d'entre nous savent réellement comment cette économie florissante fonctionne vraiment. Qu'est-ce qu'il se passe à partir du moment où l'on appuie sur PLAY ?Pour répondre à cette question, le journaliste économique Jean-Philippe Louis et Laureen Melka ont convié Aurélie Jean, chercheuse, David Dubois, professeur associé de marketing à l’INSEAD et Sophian Fanen, journaliste pour le site d'information Les Jours.Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes.Cet épisode est réalisé par Jean-Phlippe Louis et co-animé avec Laureen Melka. Mixé par Charles De Cillia. Produit par Marine Raut.
Nous sommes le 31 mars 2020 et la majorité de la population française est confinée.Nos deux professeurs d’économie se sont passés un appel Skype pour analyser sous un angle économique et social les conséquences de la crise du Coronavirus. Cette situation de crise aurait-elle pu être évitable? Qui va en pâtir le plus ? D’un côté, Laureen Melka, confinée près de Lille, fera le point sur les répercussions économiques de la crise sur les petites et grandes entreprises tandis qu’Etienne Tabbagh, en confinement à Marseille, analysera la crise sanitaire sous le prisme des politiques néo libérales françaises.Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, co-écrite et co-animée avec Laureen Melka. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
Bonjour à toutes et tous. Pendant la période de confinement, nous ne sommes pas en mesure de produire de nouveaux épisodes pour le moment. Mais il nous semblait judicieux de rediffuser un épisode de circonstance, à savoir l'économie des hôpitaux. Pour comprendre notamment pourquoi il y a si peu de lits, masques et gants en réserve pendant cette période de pandémie. Le mot d'ordre managérial des années 2000 du "flux tendu", de la "chasse aux gaspillages" et de la "tarification à l'activité" posait déjà de nombreux problèmes avant cette épidémie, la situation est désormais critique et dangereuse pour les patient·es. Retour aux sources économiques de cette crise sanitaire. Prenez soin de vous, restez chez vous, ne prenez aucun risque inutile. Et bonne écoute.Etienne Tabbagh------Pourquoi maltraite-t-on nos hôpitaux ? C'est la question que se posent Laureen Melka et Etienne Tabbagh dans cet épisode. Depuis le début de l'année 2019, les grèves se multiplient en France. Les personnels hospitaliers revendiquent de meilleures conditions de travail et constatent l'incapacité matérielle de soigner correctement tous leurs patients.Pour comprendre l'état actuel de l'hôpital actuel en France, Etienne Tabbagh a renconré Bruno Pallier, chercheur au CNRS à Sciences Po et Quentin, pédopsychiatre à l'hôpital Edouard Toulouse à Marseille.Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, co-écrite et co-animée avec Laureen Melka. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
Migrer à la campagne pour changer la société ? Loin d’être une douce utopie, de nombreux citadins décident de prendre la clé des champ pour retourner à une vie plus simple et repenser leur quotidien. Ecoquartiers, coopératives d’habitants ou de sociétés, oasis,... un contre-modèle de société est-il possible ? Quelles sont les limites à ces initiatives ? Pour nous présenter toute la diversité de ces projets, Laureen Melka et Léa Lejeune ont interrogé Guillaume Faburel et Sylvie Charlot, deux chercheurs en économie géographique de l’Université Lyon II. Elles ont également donné la parole à Pauline et Daphné qui se sont engagées dans des projets alternatifs. Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, co-écrite et co-animée avec Laureen Melka. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
Plus d’un humain sur deux vit en ville. D’ici 2050, ce sera les deux tiers de l’humanité. La métropolisation qui accompagne l’inflation démographique est devenue un fait urbain généralisé. Mais qu’est-ce qui nous pousse, nous Terriens, à venir s’entasser les uns sur les autres dans des espaces toujours plus vastes et denses ? Quels avantages tire-t-on de cet environnement et du rythme de vie qu’il implique ? Quel impact à l’échelle du territoire ? Laureen Melka et Léa Lejeune seront accompagnées cette semaine de Sylvie Charlot, professeure à Lyon spécialiste des questions d’économie géographique, et de Guillaume Faburel, géographe, politiste, et auteur du prix du livre d’écologie politique Les métropoles barbares (Le Passager Clandestin, 2018).Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, co-écrite et co-animée avec Laureen Melka et Léa Lejeune. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
En 10 ans, l’humanité a regardé l’équivalent de 1,2 millions d’années de pornographie en ligne !Tandis que la facilité d’accès au grand public à la pornographie est créatrice de nombreuses polémiques, qu’en est-il de l’économie qu’elle génère ? Quel est le degré de précarité des femmes dans cette industrie ? Pourquoi le porno dit féministe ne parvient pas à séduire le grand public ? Pour tenter de dessiner les contours de cette économie encore floue, Léa Lejeune a discuté avec Robin d’Angelo, un journaliste indépendant qui a mené son enquête dans les coulisses du porno français. Pour cet épisode, elle a également interrogé Kim-Marlène Le, chercheuse et autrice d’une thèse sur la pornographie alternative. Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, co-écrite et co-animée avec Laureen Melka. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-MahieuSources documentaires : -      « Pornocratie, les nouvelles multinationales du sexe », Ovidie, Canal+, 2017 : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=253340.html-      « Judy, Lola, Sofia et moi », Robin d’Angelo, Editions Goutte d’Or, 2018 : https://www.amazon.fr/Judy-Lola-Sofia-Robin-dAngelo/dp/B07DY3ZGF1/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=robin+d%27Angelo&qid=1581422342&sr=8-1-      « Féminismes et pornographie », David Courbet, La Musardine, 2013 : https://www.amazon.fr/Féminismes-pornographie-David-Courbet-ebook/dp/B0797XW1SM/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=david+courbet&qid=1581422396&sr=8-1-      « Le rôle des communautés créatives et des entrepreneurs dans la production de contenu numérique sans propriété intellectuelle formelle : l’exemple de la pornographie alternative et féministe », Kim-Marlene Le, Docteure à l’Université de Strasbourg, 2019 :https://scholar.google.fr/citations?user=GmaIth0AAAAJ&hl=fr-      « Porn could have a bigger economic influence on the US than Netflix », Yahoo ! Finance, Ross Benes, juin 2018 : https://finance.yahoo.com/news/porn-could-bigger-economic-influence-121524565.html-      « Le porno et l’égalité des salaires », L’ADN, mars 2012, avec la vidéo « Sasha Grey supports equal pay » : https://www.ladn.eu/mondes-creatifs/top-des-pubs/le-porno-et-legalite-des-salaires/-      « Le travail pornographique. Enquête sur la production de fantasmes », Mathieu Trachman, chercheur à l’INED, La Découverte, 2013 : https://journals.openedition.org/lectures/10245-      « Understanding trendy neologisms », Adrienne Lehrer, Université d’Arizona Tucson, Italian Journal of Linguistics, 2003 : https://www.researchgate.net/publication/277284322_Understanding_trendy_neologisms-      « Le porno, une industrie en pleine mutation », Ines Clivio, Les Echos Start, août 2019 : https://start.lesechos.fr/societe/culture-tendances/le-porno-une-industrie-qui-n-a-pas-fini-sa-mutation-15873.php  Les références de contenus, pour aller plus loin dans le désir :-      Le Tag Parfait, magazine de la culture porn : https://www.letagparfait.com/fr/-      Lust Films : https://erikalust.com/fr/films/-      Carré Rose Films : https://carrerosefilms.com/fr/-      Pinklabel.tv : https://pinklabel.tv-      Notasexpert.com (Anoushka) : https://notasexpert.com-      Four Chambers (Vex Ashley) : https://afourchamberedheart.com-      OMGyes : https://www.omgyes.com/?gclid=CjwKCAiAvonyBRB7EiwAadauqYL_BBD3ELMwlctAEO_RowK5umr0H243Hv7P2fXfmKpRDpgCd0SjmxoCWVYQAvD_BwE
« la France s'endette de 2 665 € de plus chaque seconde ! » Pour ce premier épisode de la rentrée Laureen Melka accueille une nouvelle animatrice à ses côtés : la journaliste Léa Lejeune, journaliste économique à Challenges. Ensemble, elles vont discuter d'un sujet anxiogène qui revient souvent sur les plateaux télé : La dette.Dans cet épisode, elles se concentreront sur la dette publique en France. Laureen Melka a rencontré les économistes Bruno Tinel et Michel Luftalla pour discuter avec eux du poids de la dette publique en France et de la légitimité des inquiétudes à son sujet.Sources documentaires: ·      Dette publique: sortir du catastrophisme, 2016, Bruno Tinel, Raisons D’agir.·      Une histoire de la dette publique en France, collectif sous la direction de Michel Luftalla, Classiques Garnier, 2017.·      https://www.franceculture.fr/economie/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-la-dette-sans-jamais-oser-le-demander·      Causes et conséquences des taux d’intérêt négatifs, Christophe Blot et Paul Hubert OFCE, Sciences Po·      Pouvons-nous éviter une autre crise financière ? Steve Keen, 2017·      « En 2020, la zone euro continuera à se serrer la ceinture », Eric Albert, Le Monde, 20 janvier 2020.·      « La charge de la dette, une ardoise qui pèse de moins en moins », Libération, par Savinien de Rivet, 11 janvier 2019 ·      « L’endettement à 250 %, souci mineur du Japon », Philippe Mesmer, Le Monde, 11 mars 2017.·      « Le mythe d’un impôt sur le revenu payé par tous », les Échos, 18 sept 2017.Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, épisode écrit et animé par Laureen Melka, co-animé par Léa Lejeune. Cet épisode est réalisé par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
loading
Commentaires (14)

Maxime Larrat

3eme épisode écouté et déjà fan, bravo !

Oct 10th
Réponse

Aurore Zachayus

coucou ! j'avais lu et entendu que la colonisation -et plus particulièrement l'esclavage- avait aussi nuit économiquement aux pays d'Afrique en les vidant de leurs populations -jeunes, notamment. ces données démographiques ne sont pas étudiées dans l'épisode... est-ce normal ? car, même si l'esclavage a été aboli avant les périodes étudiées, les conséquences de ces comportements jouent sur le long terme, non?

Apr 22nd
Réponse

Chevallereau Agnès

Bonjour, je suis fan de SPLASH. je désespère de voir arriver un nouvel épisode depuis l'été dernier! Le programme va t il reprendre ?

Oct 19th
Réponse

Mathilde VH

Bravo pour l'immense travail de recherche et de vulgarisation sur l'économie ! C'est un travail conséquent et je ne puis que vous aplaudire et vous encourager vivement à continuer :)

Oct 10th
Réponse

Maxime A

bravo super travail !

Aug 22nd
Réponse

Seb

Très intéressant. Faut éviter d'écouter en pensant "bullshit" 😁

Apr 8th
Réponse

Ayawaw

Lucide

Feb 4th
Réponse

Joe Cool

Une U pour à de nouveaux défis il uu

Jan 14th
Réponse

Aloïs Broustet

bonjour bonne année je me demande combien coûte ou coûtera la blockchain

Jan 5th
Réponse

Jeanne Guilcher

P

Dec 18th
Réponse

Lucie Luuucie

(attention "chère" devrait être au masculin dans ce titre... adjectif qui ne s accorde pas ici...)

Dec 2nd
Réponse

s l

merci pour le podcast

Apr 27th
Réponse

Sonia A.

Excellent podcast !! Exactement ce que je recherchais!

Apr 6th
Réponse

Mustapha Baaddi

zirò

Oct 18th
Réponse
loading
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store