DécouvrirVues sur maires
Vues sur maires
Claim Ownership

Vues sur maires

Auteur: Centre France et Sud Ouest

Abonnements: 10Lu: 141
partager

Description

Le podcast où les maires se racontent. Élus de petites communes rurales ou de grandes métropoles, ils témoignent, partagent leurs difficultés et leurs joies de premiers édiles. Les épisodes sont à découvrir toutes les semaines jusqu'aux élections municipales de mars 2020.
Vues sur maires est un podcast des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest, produit par Grégoire Molle et Frédéric Sallet.
Musique : www.purple-planet.com
16 Episodes
Reverse
Certains ont la fonction de maire qui leur colle à la peau. En France, un maire sur trois est en poste depuis plus de dix-huit ans selon des chiffres du Figaro. Difficile de lâcher la tête d'une commune quand cela fait plusieurs années voire plusieurs décénies qu'ils dirigent le conseil municipal. Comment sera gérer la citée après leur départ ? Et par qui ? Laisseront-ils une empreinte, une trace dans l'histoire de leur ville ? Direction la Gironde et le Cher où deux maires ont fait le choix d'arrêter l'aventure. Après trente ans de bons et loyaux services à la tête de Bègles, ville de 28.000 habitants en Gironde, Noël Mamère, ancien candidat écologiste à la présidentielle, décide de tout arrêter en 2017 avant la fin de son mandat : "On ne peut pas appartenir à une famille politique qui réclame le renouvellement et s'accrocher aux branches indéfiniment". Après deux mandats de maire, Thierry Vinçon, ne se représente pas à Saint-Amand-Montrond, commune de 10.000 habitants située à une quarantaine de kilomètres au sud de Bourges, dans le Cher. Particularité : Thierry "succède" en 2008 à son frère Serge, décédé prématurément. À eux deux, ils ont dirigé la ville pendant trente-sept ans. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Frédéric Sallet & Antoine Busnel. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
En France, moins d'un maire sur cinq est une femme. Toutes communes confondues, le nombre de femmes dans les conseils municipaux n’atteignait pas les 40% l'année dernière. Pour un grand nombre d'élues, remporter une élection municipale ne signifie pas la fin des difficultés, c'est même parfois l'inverse. Entre remarques sexistes, doutes exprimés sur leur légitimité ou encore jeunisme, pour elles, la politique à l'échelle locale n'est pas toujours chose facile. Direction Decize, 5.500 habitants, dans la Nièvre. Justine Guyot est devenue la plus jeune femme maire de France. Elle a alors 26 ans  : "J'ai eu beaucoup de difficultés à m'affirmer en tant que maire, (...) je ne pouvais être que la marionnette de l'ancien maire". Entre légitimité et sexisme, Justine a soulevé une problématique inédite : comment concilier un congé maternité et son mandat de maire ? Dans les Landes à Sanguinet, Raphaëlle Miremont est à la tête d'une commune de plus de 4.000 habitants. Pour elle, même constat : " On est moins légitime pour prendre position sur des dossiers très bien maîtrisés par nos collègues". Pour autant, elle ne s'est jamais interdit de candidater : " Je suis issue du village, à aucun moment, cela a été un frein pour moi de m'investir parce que j'étais une femme (...), plus que le sexisme, c'est le problème de l'âge. C'est plus difficile de s'imposer quand on est jeune et femme". Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Alizée Golfier & Mathias Hardoy. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
Exercer la fonction de maire n'est pas toujours simple. Certains élus décident de démissionner en cours de mandat. Entre 2014 et 2018, plus de mille maires ont choisi de raccrocher leur écharpe tricolore d'après le journal Le Monde. Fin 2019, près d'un tiers des maires ne comptait pas se représenter aux élections municipales de 2020.  Les raisons sont nombreuses : une fonction trop technique, une vie de famille impactée, des indemnités trop faibles, ou encore un manque de reconnaissance de la part des administrés... Cette semaine, direction Anzême, commune de 600 habitants en Creuse, où Alain Favière, maire de 2008 à 2018, nous confie son mal-être et les raisons de sa démission. A Blandainville, petit village d'à peine 300 âmes situé en Eure-et-Loir, Régis Percheron a failli, lui aussi, jeter l'éponge. Il ira au bout de son mandat mais il raconte les difficultés d'être le premier élu d'une petite commune. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Martial Delecluse, Julien Rapegno, Stéphanie Zeimet & Sébastien Couratin Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
Gérer le budget d'une commune est un exercice d'équilibriste. D'un côté le maire ne veut pas prendre le risque de trop augmenter les impôts locaux pour ne pas attiser les mécontentements. De l'autre, les élus doivent faire face aux décisions qui leurs sont imposées par l'Etat comme la suppression de la taxe d'habitation ou la baisse des dotations de fonctionnement qui rognent leur budget. Cette semaine, direction le Sud-Ouest à la découverte de deux communes dites "riches"... Mais qu'est-ce qu'une ville riche ? Celles où les contribuables sont nombreux à payer l'impôt sur la fortune (devenu l'IFI) ? Celles dont les ressources budgétaires sont abondées par des impôts élevés, ou celles qui bénéficient des taxes payées par des entreprises florissantes installées sur leur territoire ? Jean-Jacques Eroles, maire de la Teste-de-Buch sur le bassin d'Arcachon en Gironde, et Laurent Civel, maire de Rion-des-Landes dans les Landes expliquent  les avantages qu'offrent une commune riche. Mais cette richesse suscite parfois aussi la convoitise de certains maires des communes voisines. Les interviews de cet épisode ont été réalisées par Frédéric Sallet & Mathias Hardoy Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
Etre maire, c'est contribuer à écrire l'histoire de sa ville. Les élus locaux héritent aussi du passé de leur commune, une histoire parfois lourde et difficile à supporter.  Vichy, dans l'Allier, est souvent associée au gouvernement de Philippe Pétain. Un gouvernement qui a collaboré avec l'Allemagne nazie en organisant l'arrestation et à la déportation de résistants et de juifs entre 1942 et 1944. 75 ans plus tard, le terme "régime de Vichy" est encore utilisé pour évoquer la collaboration française avec l'Allemagne du IIIe Reich. Au bord de l'Océan Atlantique, en Charente-Maritime, la commune de Royan semble plus connue pour ses atouts touristiques que pour son histoire. Pourtant en 1945, la citée balnéaire est ensevelie sous 1.600 tonnes de bombes alliées. Près de cinq cents habitants sont tués, une centaine d'autres est blessée. La ville est reconstruite dans les années cinquante dans un style moderne.  Le premier lutte pour réhabiliter sa commune, le second pour valoriser l'image de la sienne. Frédéric Aguilera et Patrick Marengo racontent leur combat. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Mathias Hardoy, Stéphanie Delannes & Matthieu Perrinaud. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
La mort peut s'immiscer parfois dans le quotidien d'un élu. Une mort violente lorsque se produit un accident de la route ou un fait divers sur la commune. Une mort plus discrète lorque s'éteint une personne âgée, ou des morts douloureuses lorqu'un proche se suicide. Officier de police judiciaire, le maire est souvent le premier informé et le premier témoin de ces scènes macabres. Jean-François Garrabos, maire de Feugarolles dans le Lot-et-Garonne et Jean-Claude Carra, maire de Brienon-sur-Armançon dans l'Yonne racontent la difficile mission qu'est la leur lorsqu'il faut annoncer la mort d'un proche à l'un de leur administré. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Mathias Hardoy et Grégoire Molle. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest.
Lorsqu’il s’agit de maintenir l’ordre dans leurs communes, les maires ont un certain nombre de responsabilités. Leurs pouvoirs concernent en particulier la sécurité, la tranquillité et la salubrité publiques. Ils peuvent décider de créer une police municipale, équiper les policiers municipaux d’armes à feu (ce qui est le cas de la moitié d’entre eux en France désormais), ou installer des caméras de vidéosurveillance. Dans le huitième épisode de Vues sur maires, nous vous emmenons dans l'Yonne et le Cher, où deux maires nous expliquent comment ils voient leur rôle en matière de sécurité.   Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Antoine Busnel et Grégoire Molle. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Grégoire Molle et Frédéric Sallet. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à gregoire.molle@centrefrance.com et f.sallet@sudouest.fr. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
Dans l'action d’un élu local, surtout dans les petites communes, il y a souvent du très concret. Nids de poule à combler, éclairage public à renouveler, création de places pour stationner, dépôts d’ordures à nettoyer… Bref, des problématiques qui concernent très directement la vie des habitants. Dans le septième épisode de Vues sur maires, nous vous emmenons en Charente et dans le Loiret, où deux élus nous expliquent comment ils font face aux problématiques très concrètes sur leur commune. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Bertrand Ruiz et Thomas Derais. Montage de l'épisode par Matthias Hardoy. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Frédéric Sallet et Grégoire Molle. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à f.sallet@sudouest.fr et gregoire.molle@centrefrance.com. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
Les petites communes, en France, deviennent plus rares. Des centaines d’entre elles ont décidé, ces dernières années, de se regrouper en communes nouvelles. Concrètement, une commune nouvelle naît d’une fusion de villes ou de villages : il n’y a ensuite plus qu’un seul maire pour l’ensemble des communes qui ont fusionné. Les autres maires, eux, restent maires délégués, mais avec des pouvoirs très réduits sur leur territoire. Cette évolution, qui permet aux communes de mutualiser leurs moyens, est accompagnée par l’État depuis quelques années. Ce dernier encourage en effet financièrement les villes à fusionner en entités plus grandes. Qu’est-ce que cette évolution change pour les communes concernées ? Dans cet épisode de Vues sur maires, nous vous emmenons dans l'Yonne, pour comprendre comment une commune déléguée intègre une commune nouvelle, et comment cette dernière trouve sa place dans un ensemble encore plus grand, la communauté de communes. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Grégoire Molle. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Grégoire Molle et Frédéric Sallet. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à gregoire.molle@centrefrance.com et f.sallet@sudouest.fr. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
Être dans la majorité, en politique c’est plutôt bon signe. Une personne qui est à la tête d’une majorité d’élus peut mettre en oeuvre les décisions de son camp. Cette règle vaut pour l’assemblée nationale, le conseil régional, départemental, et bien sûr, pour les conseils municipaux. Enfin, sauf peut-être à Pont-sur-Vanne. Dans cette commune de l'Yonne d'environ 200 habitants, le conseil municipal et le maire sont en opposition totale. Incapables de se mettre d’accord, sur quasiment toutes les décisions qui concernent la commune. En temps normal, le maire et les conseillers municipaux de la majorité sont du même bord. Mais à Pont-sur-Vanne, il s’est passé quelque chose de curieux : en 2017, trois ans après les dernières élections municipales, tous les conseillers municipaux ont démissionné, mais le maire est resté à son poste. L’élection qui a suivi la démission des conseillers n’a pas arrangé les choses, et aujourd’hui, difficile de voir comment la situation pourrait s’améliorer entre les deux camps.  Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Grégoire Molle. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Grégoire Molle et Frédéric Sallet. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à gregoire.molle@centrefrance.com et f.sallet@sudouest.fr. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
L’environnement est aujourd’hui une préoccupation majeure des Français. Les politiques écologiques peuvent se décliner à plusieurs niveaux : à l’international, au national, et bien entendu à l’échelon de chaque commune.  Par exemple, on a beaucoup parlé en 2019 de ces dizaines de maires qui ont adopté des arrêtés réduisant l’utilisation de pesticides sur leur commune. Ces arrêtés ont généralement été annulés par l’Etat, qui les considère comme illégaux. Quel est le pouvoir réel des maires voulant impulser des politiques écologiques au niveau de leur commune ? Dans l'épisode 4 de notre podcast Vues sur maires, deux élus de communes rurales, dans l'Yonne et en Dordogne, racontent comment, à leur échelle, ils ont agi en faveur de l’environnement.  Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Grégoire Molle et Frédéric Sallet. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Frédéric Sallet et Grégoire Molle. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à f.sallet@sudouest.fr et gregoire.molle@centrefrance.com. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
Vues sur maires vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année ! On fait une pause cette semaine, rendez-vous samedi 4 janvier pour un nouvel épisode.
En France, la question de l’accès aux services publics et aux autres services de la vie courante, dans les villes comme dans les campagnes, ne date pas d’hier. Mais elle se pose avec une force accrue depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, en novembre 2018.  Les ruraux, comme les Français en général, placent la "France des campagnes" en tête des territoires délaissés, révèle une étude réalisée par l'Ifop en 2018 pour Familles rurales. Selon cette même étude, 51% des ruraux estiment que le monde rural est “abandonné”. Dans les territoires où les services se raréfient, les élus ne savent pas toujours comment agir pour redynamiser leur commune.  Dans l'épisode 3 de Vues sur maires, on vous emmène dans la Nièvre, la Charente et le Cantal. Trois maires nous parlent des moyens qu'ils ont, ou qui leur manquent, pour tenter de (re)donner de l'attractivité à leur commune. Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Alizée Golfier, Frédéric Sallet, Martial Delecluse et Emmanuel Tremet. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Frédéric Sallet et Grégoire Molle. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à f.sallet@sudouest.fr et gregoire.molle@centrefrance.com. Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com.
En 2015, l’Union Européenne a connu un pic d’arrivées sur son territoire : cette année-là, un peu plus d’un million huit cent mille migrants sont entrés illégalement sur le Vieux continent. Un chiffre qui a ensuite été divisé par plus de dix entre 2015 et 2018. Ces flux migratoires ont parfois suscité des incompréhensions et des peurs au sein des populations européennes. En France, des communes ont vu l’installation sur leur territoire de camps en plein air, où les conditions de vie sont dures, et que les riverains ont tendance à voir d'un mauvais oeil. En théorie, c’est à l’Etat de gérer l’accueil des réfugiés. Mais en pratique, les villes et les associations se retrouvent le plus souvent en première ligne.  Cette semaine, Vues sur maires vous emmène dans deux communes, dans les départements du Puy-de-Dôme et du Loiret, où deux maires nous racontent comment ils ont été confrontés à l’arrivée de migrants. Ils nous expliquent les réponses qu’ils ont apporté à ces situations.  Les interviews dans cet épisode ont été réalisées par Stéphanie Delannes, Arthur Cesbron et Thomas Derais. Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Grégoire Molle et Frédéric Sallet. N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à f.sallet@sudouest.fr  ou gregoire.molle@centrefrance.com Musiques dans cet épisode : www.purple-planet.com et JC Lemay.
Dans ce premier épisode, nous nous intéressons aux premiers pas des maires, aux premières expériences. Que fait-on quand on se retrouve pour la première fois à la tête d'une commune? Le journaliste Frédéric Sallet est allé interroger trois des plus jeunes maires de France dans le Sud-Ouest pour leur demander de raconter leurs premiers pas.  N'hésitez pas à réagir et à nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode en écrivant à f.sallet@sudouest.fr  ou gregoire.molle@centrefrance.com Vues sur maires est une coproduction des rédactions des groupes Centre France et Sud Ouest. Conception et réalisation du podcast : Frédéric Sallet et Grégoire Molle. Musique : www.purple-planet.com
Rendez-vous le 7 décembre pour le premier épisode de Vue sur maires. Chaque samedi, retrouvez dans ce podcast des témoignages de maires, qui se confient au micro pour raconter leurs motivations, les difficultés et les joies liées à leur fonction. Vue sur maires est un podcast des groupes Centre France et Sud Ouest, produit par Grégoire Molle et Frédéric Sallet.
Commentaires 
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store