DécouvrirBrise Glace
Brise Glace
Claim Ownership

Brise Glace

Auteur: Célia Héron

Abonnements: 791Lu: 15,583
partager

Description

Ce printemps, "Le Temps" lance "Brise Glace". Pour ce premier podcast, on a eu envie de plonger tête la première dans les sujets qu'on évite soigneusement lors des conversations polies, ces sujets liés au sexe, aux drogues, au handicap, à la mort, bref, à la vie, et qui nous mettent face à nos stéréotypes.


Un jeudi sur deux à partir du 3 mai, "Le Temps" donnera la parole à celles et ceux qui ont accepté de nous raconter une facette de leur quotidien, souvent tue de peur d'être jugé.e.s



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

53 Episodes
Reverse
Boulimie et anorexie ne sont faciles à aborder pour personne. Mais le silence pèse peut-être plus lourd encore sur les hommes, qu'on entend rarement au sujet de leurs troubles alimentaires, souvent perçus comme «féminins». Au micro de «Brise Glace», Christian, 48 ans, raconte son rapport complexe avec la nourriture, ses idoles masculins si minces, fins et torturés. Sa descente aux enfers. Et ce qui lui a permis de résister à «l'appel du vide». Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
On l'a appelé «Bol de riz» ou «Jackie Chan». On lui a dit: «Vous les bridés, vous êtes travailleurs». On lui a demandé de réparer des ordinateurs. Né à Genève d'une mère indonésienne et d'un père vietnamien, Yan raconte le «bon racisme» visant la communauté asiatique: des clichés collants, latents. Et une occasionnelle hostilité encore exacerbée par la pandémie. Qu'il a décidé de ne plus tolérer. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Grégory, la quarantaine, a fondu d'amour pour son premier enfant. Après quelques mois à temps partiel et la naissance du deuxième, il a choisi de devenir père au foyer. Au micro de Brise Glace, il raconte son expérience, les grandes joies, mais aussi les clichés dans le regard des autres Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Sabrina, quadragénaire, est en couple avec une femme. Quand le désir de «faire famille» ensemble devient une évidence, les questions se se bousculent: fallait-il faire appel à un ami? Partir à l'étranger et chercher un donneur? Comment expliquer à son employeur la naissance d'un enfant sans avoir été soi-même enceinte? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
C'est sans doute le plus vieux tabou du monde - et l'expérience la plus innommable qui soit. François, 62 ans aujourd'hui, a pourtant souhaité en parler. Raconter ces années où son père, pédiatre reconnu, a abusé de lui dans une chambre du deuxième étage. Pour dire que l'on peut survivre, surmonter le traumatisme et la culpabilité. Mais aussi dans l'espoir d'aider d'autres langues à se délier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Tout a commencé, ado, avec un verre de vin blanc (pour faire comme tout le monde). Catherine a bu le premier cul sec, pour faire passer le goût désagréable. Puis un deuxième, puis un troisième. Jusqu'au lit qui tangue. Au fil des années et des alcools, l'engrenage l'a emmenée tout près de la noyade. Une double vie de brillante scientifique le jour, et d'alcoolique la nuit, dont elle est enfin sortie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Après son divorce, Carole, quinquagénaire romande, avait «besoin d'aventures». Un soir, elle se rend dans un château, pour une soirée privée échangiste. «Quand on arrive, on a l'impression que c'est une fête de famille, on prend l'apéro, et d'un coup: "pouf", tout le monde se mélange». Dans le respect et le consentement, elle découvre un univers de possibilités, tout en restant lucide sur les risques et les dérives, notamment liés à une forme d'addiction Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Marie a 8 ans lorsque son père tue sa mère avant de se donner la mort. Lorsqu'elle se retrouve orpheline. Scindée entre deux maisons, deux éducations, elle a dû se construire sans ces repères ultimes que représentent les parents. Quadragénaire aujourd'hui, Marie raconte l'absence, la colère mais surtout la résilience - et son propre désir d'enfants, plus fort que tout le reste. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Elle est de ces femmes qui s’affichent aux bras d’hommes fortunés dans les soirées mondaines. Loin des clichés que l’on se fait sur le métier d’escort, Virginie, quadragénaire, travaille à son compte et parle six langues. Mais il y a le revers de la médaille: cette Genevoise ne peut se confier sans affronter le regard des autres. Les tabous ont la peau dure: escort et libre, une vision pas toujours comprise ni acceptée. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
“Soigner des gens en étant en mauvaise santé, ce n’est pas possible”: voilà ce Vicky, aspirante infirmière, s’est entendue dire à cause de sa taille 52. Elle ne souffrait pourtant d’aucun soucis de santé. Un exemple parmi tant d’autres de grossophobie, un terme entré dans le dictionnaire en 2019. Et pourtant le quotidien des personnes concernées est encore souvent pavé de jugements et d’hostilité. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Au coeur du consentement

Au coeur du consentement

2020-05-0730:012

Sa première fois, Ludivine la vit à 15 ans, ivre, dans un dortoir à Malte. Pas de cris ni de pleurs, mais la douleur, le corps qui se fige. Vient ensuite la phase de déni, puis une longue dépression. Ludivine a été violée. Mais comment, quand on a 15 ans et jamais entendu parler de consentement, mettre un mot sur ce qu'on a subi? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Les médecins lui avaient donné 20 ans: Lisa, née avec le syndrome de Marfan, en a 27 aujourd'hui et se bat toujours contre cette maladie génétique méconnue qui affecte son cœur et son espérance de vie. Du sentiment d'injustice aux opérations à hauts risques, cette Genevoise raconte comment on dompte la mort - quand elle peut nous emporter à chaque instant. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Il y en a qui aiment les femmes, d'autres les hommes et puis il y a celles et ceux qui aiment les deux - comme Morgane. Des amourettes de primaire au coming-out, cette prof de batterie de 36 ans raconte la difficulté de s'affirmer «fluide» dans un monde friand d'étiquettes. Et en profite pour démonter les clichés qui collent à la bisexualité...véhiculés au sein même de la communauté LGBT. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
D'abord, l'heureuse nouvelle. Puis les soupçons du gynécologue et enfin, le résultat tombé comme un couperet: l'enfant en devenir est atteint de trisomie 21. Le monde s'écroule pour Claude et sa femme, qui décident d'interrompre la grossesse après 12 semaines. Un choix fait d'angoisses, de doutes et de culpabilité, que raconte au micro ce Genevois de 57 ans. Parce que les mots, trop rares, permettent de libérer. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Que deviennent les personnes qui ont, courageusement, accepté de raconter leur histoire au micro de «Brise Glace»? C'est une question qu'on nous pose régulièrement. Pour clore cette deuxième saison, nous avons donc retrouvé deux anciens invités afin qu'ils nous confient comment ils ont vécu l'enregistrement et surtout, comment ils ont géré l'après - lorsque leur témoignage a été lâché dans le vaste océan du web. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Racisme et islamophobie empruntent parfois des chemins sinueux. Ainsi Lena, Bâloise de 28 ans, avait bien «des amis musulmans», mais admet qu'elle n'aurait jamais pensé épouser un jour ni un musulman, ni un «Arabe», terme qui la renvoyait à des «valeurs» contraires aux siennes. Jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse. Son ancien collègue jordanien est aujourd'hui son mari et le père de leur enfant. Entre ses propres craintes, ses préjugés et ceux des autres, elle raconte combien cette histoire d'amour et de famille l'a mise face à ses propres contradictions Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Un jour, Manon prend conscience d'une douleur au sein. Les examens révèlent que c'est un cancer. Comment parler de la maladie aux enfants? Comment dire que le champs lexical guerrier, les «il faut te battre», sont inappropriés? Comment faire face au regard des autres après une mastectomie? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
A l'âge de dix ans, Serena commence à s'arracher les cheveux - littéralement. Un à un, puis par poignées. Des gestes compulsifs, une forme de TOC, qu'elle ne peut au départ ni expliquer ni contrôler mais qui laisse des trous visibles au niveau du cuir chevelu. Aujourd'hui étudiante, Serena raconte ces années de souffrance discrète, la honte, les remarques des camarades. Et son travail, long et courageux, pour sortir du cercle vicieux. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Perdre un proche est une expérience tragique, déchirante. Mais que dire de ceux et celles qui voient un être cher s'ôter la vie? Gabriel, quinquagénaire vaudois, a vécu ce trou noir par deux fois. Avec le suicide de sa femme, emportée par la dépression, puis celui de sa fille Nelly, vingt ans plus tard. Au micro, il raconte la violence du choc, le chagrin intolérable, l'errance, le silence qui s'installe. Et enfin la vie qui reprend, malgré tout, chargée de souvenirs et de cicatrices. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Myriam, 40 ans, est «thanatopractrice»: elle prend soin des défunts. En les embaumant, afin d'éviter une décomposition rapide, mais surtout en leur redonnant un aspect paisible pour l'ultime adieu à la famille. Ils ne sont que quatre en Suisse romande à exercer ce métier, que beaucoup trouvent glauque, bizarre. Pas Myriam, qui nous raconte, sans tabou, son rapport au corps et à la mort. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
loading
Commentaires (2)

Louise Calvo

merci Brise Glace, je vous aime ❤

Jun 23rd
Réponse

Winna

Témoignage poignant ❤

Jan 15th
Réponse
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store