DécouvrirCapture Mag
Capture Mag
Claim Ownership

Capture Mag

Auteur: Capture Mag

Abonnements: 582Lu: 10,912
partager

Description

L'actu du cinéma et bien plus encore par l'équipe de Capture Mag.
Avec Arnaud Bordas, Rafik Djoumi, Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis mais aussi des apparitions de Yannick Dahan.
Retrouvez-nous sur :
www.capturemag.net
youtube.com/c/CaptureMaglachaine
Vous pouvez nous soutenir sur :
https://fr.tipeee.com/capture-mag/
91 Episodes
Reverse
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST amorce un retour en France, ou presque, pour parler de LUCY de Luc Besson. Hein ? Quoi ? Comment ? Vous pensez que c’est une plaisanterie ? Et bien jamais, sachez que chez Capture Mag, on ne plaisante jamais, et surtout pas quand il s’agit de parler du LUCY de Luc Besson ! Bon d’accord, c’est avec une certaine jubilation, il faut le reconnaître, que Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis s’emparent du micro pour parler de cet OVNI du cinéma d’action (et de science-fiction). Et si vous pensez que le terme « ovni » est un euphémisme pour ne pas utiliser le terme « navet », vous vous méprenez totalement. Ce n’est pas notre genre, enfin ! D’ailleurs, quand on parle de LUCY, on ne parle pas de navet, mais bel et bien de nanar absolument réjouissant qui n’hésite pas de faire montre de sa propre bêtise, ce qui est encore plus réjouissant dans le cadre d’un film qui se donne des grands airs intelligents. Si vous ne connaissez pas le pitch de LUCY, c’est très simple : Scarlett Johansson interprète Lucy, une jeune étudiante qui se retrouve embringué malgré elle dans une sale histoire en devenant la mule pour un baron de la drogue coréen. Quand la drogue se dissout dans son organisme, elle devient alors de plus en plus intelligente (et oui) au point de pouvoir bientôt utiliser absolument toutes ses facultés cérébrales et voyager à travers l’espace et le temps. Voilà, en dire plus serait criminel, on vous laisse à l’écoute de ce podcast qui n’est qu’amour et bienveillance ! STEROIDS – LE PODCAST : LUCY en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Et un nouveau format de podcast, un ! Au lancement de notre TIPEEE, nous vous avons fait part de nos envies de développer un peu plus les différentes possibilités du format podcast, et grâce à votre intérêt, nous avons décidés de lancer LE COM’ dont le concept est finalement assez simple : il s’agit de proposer un podcast en forme de commentaires audio pour les films qui n’en ont pas… et qui le méritent ! Pour lancer ce tout premier numéro, nous nous sommes tournés vers le cinéma fantastique français tout à fait récent, et notamment LA DERNIÈRE VIE DE SIMON, superbe conte pour enfants à la tonalité tour à tour poétique et adulte. Le film raconte l’histoire de Simon, un jeune orphelin doué d’un pouvoir très particulier : celui de pouvoir prendre la forme de n’importe quelle personne avec laquelle il rentre en contact. Un jour, il va se lier d’amitié avec une famille de substitution et prendre la place de l’un des enfants quand celui-ci disparaît lors d’un accident mortel. Combien de temps va-t-il tenir dans cet emploi qui n’est pas le sien ? LA DERNIÈRE VIE DE SIMON est réalisé par Léo Karmann, et ce dernier a eu la gentillesse de se prêter à l’exercice du commentaire audio auprès de Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis, non sans un certain panache. Au passage, il nous offre une véritable leçon de mise en scène, d’autant plus bluffante qu’il s’agit ici de son tout premier long-métrage. Si vous avez déjà vu le film, n’hésitez pas à lancer votre DVD, votre Blu-Ray ou votre copie digitale pour écouter ce que Léo Karmann a à dire sur son propre film, on vous a même calé un compte à rebours pour être synchro avec lui ! LE COM’ : LA DERNIÈRE VIE DE SIMON en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST change un peu de registre et se penche sur le néo-film noir avec RED ROCK WEST, second long-métrage du réalisateur John Dahl, avec Nicolas Cage, Lara Flynn Boyle et Dennis Hopper au casting, excusez du peu ! Arnaud Bordas et Stéphane Moïssakis se retrouvent en duplex de Nice – comme on dit dans le jargon – et cette fois, c’est pour évoquer RED ROCK WEST, étonnant petit film un peu oublié aujourd’hui. Et c’est bien dommage, car pour son second film, John Dahl renoue avec son amour du film noir, auquel il offre une petite patine de polar rural à l’imagerie « westernienne » en diable. Il serait vraiment criminel de spoiler le film pour ceux qui ne l’ont pas vu, notamment parce qu’il s’amuse précisément à retourner les attentes du spectateur, et même si nos deux podcasteurs tentent vraiment d’éviter d’en dévoiler trop, on vous encourage donc à voir (ou revoir) RED ROCK WEST avant d’écouter notre podcast ! À bon entendeur ! STEROIDS – LE PODCAST : RED ROCK WEST en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Les années 80, ce n’est pas forcément que des films de Van Damme, Chuck Norris et Sylvester Stallone. C’est aussi des films d’action avec des gros hélicoptères qui cassent tout, et ça tombe bien, c’est précisément le sujet de TONNERRE DE FEU de John Badham – qui est également le sujet de notre épisode de STEROIDS – LE PODCAST de la semaine ! Rafik Djoumi et Stéphane Moïssakis se partagent le micro de STEROIDS – LE PODCAST pour débattre de la qualité toute relative du travail de John « Badaboum » Badham, notamment sur ce TONNERRE DE FEU qui sera un succès au début des années 80. C’est par ailleurs le bon moyen de revenir sur la mise en place du projet, et la volonté du scénariste Dan O’Bannon (connu pour ALIEN – LE 8ÈME PASSAGER et TOTAL RECALL) de proposer un récit teinté de mythologie nordique, notamment pour évoquer le danger de l’état de surveillance. Il n’en reste finalement pas grand-chose dans le film terminé, mais peut-être que les nostalgiques des années 80 peuvent encore y trouver leur compte. STEROIDS – LE PODCAST : TONNERRE DE FEU en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST revient au début des années 2000, à l’époque où Wesley Snipes était une véritable vedette du cinéma d’action dont les films sortaient en salles. Mais si on revient aujourd’hui sur L’ART DE LA GUERRE, c’est surtout pour mettre en lumière son réalisateur, le québécois Christian Duguay. Dans L’ART DE LA GUERRE, Wesley Snipes interprète un agent secret plongé au centre d’une conspiration et qui doit alors prouver son innocence lorsqu’il est accusé du meurtre d’un dirigeant chinois. Au-delà des circonvolutions d’un scénario un peu cousu de fil blanc, Wesley Snipes sait mettre en valeur son personnage, proposant un véritable best-of de ce qu’il est capable de faire en matière de prouesses physiques. Mais si L’ART DE LA GUERRE reste une série B vraiment intéressante, c’est grâce au travail de Christian Duguay. Réalisateur des excellents PLANÈTE HURLANTE et CONTRAT SUR UN TERRORISTE, véritable expert du SteadyCam et shooter hors pair, Duguay emballe ce premier (et unique) film de studio avec un savoir-faire qui dépasse de loin celui des habituels « yes-man » du cinéma d’action. Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis se partagent le micro pour vous expliquer ce qu’il faut savoir sur ce cinéaste mésestimé. STEROIDS – LE PODCAST : L’ART DE LA GUERRE en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST se penche sur un autre film de Walter Hill, à savoir SANS RETOUR avec Powers Boothe, Fred Ward et Keith Carradine. Un survival âpre et violent, qui cache une étonnante étude de caractères. Moins connu que LES GUERRIERS DE LA NUIT mais plus apprécié que LES PILLEURS (pour citer un film que nous avons déjà chroniqué dans ce podcast), SANS RETOUR raconte comment un simple exercice militaire dans les bayous marécageux de la Louisiane tourne au carnage, suite à une blague de mauvais goût. Au moment de sa sortie en 1981, les critiques de cinéma y verront une allégorie sur la guerre du Vietnam. Walter Hill réfute cet argumentaire, même s’il reconnaît au moment du tournage que cette vision du projet fait sens. S’inscrivant dans le genre du survival, très représenté à la fin des années 70, SANS RETOUR distille une véritable finesse d’écriture qui dresse plusieurs portraits psychologiques sans jamais ralentir le récit. Rafik Djoumi et Stéphane Moïssakis reviennent sur ce film un peu oublié aujourd’hui, mais qui mérite amplement d’être revu à la hausse. STEROIDS – LE PODCAST : SANS RETOUR en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
27ème épisode de CAPTURE MAG – LE PODCAST, et premier podcast « déconfiné » en équipe. Du coup, on approche les 3h40 de contenu, et on se lance dans un sujet plutôt inédit en rapport à nos habitudes mais qui nous tient néanmoins à cœur : à savoir le cinéma du trio David Zucker / Jim Abrahams / Jerry Zucker, aussi connus sous le sobriquet de « ZAZ » ! En partant de leurs débuts dans la « stand-up comedy » avec le Kentucky Fried Theater pour arriver à une fin de carrière en dents de scie (pour rester poli), Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis reviennent sur les films les plus importants de ce trio de petits génies de la comédie américaine. Il y a bien évidemment Y’A-T-IL UN PILOTE DANS L’AVION ? et HOT SHOTS, la série des Y’A-T-IL UN FLIC… ? mais aussi quelques autres titres plus obscurs comme TOP SECRET et BASEKETBALL, et enfin ceux auxquels on ne pense pas forcément comme GHOST (réalisé en solo par Jerry Zucker), PROF ET REBELLE (écrit et produit par David Zucker) et même le dramatique AU RISQUE DE TE PERDRE avec Meryl Streep (une escapade télévisuelle de Jim Abrahams) : on ne peut pas trouver plus éloigné des coussins péteurs de Leslie Nielsen ! Même si AGENT ZÉRO ZÉRO, SEXY MOVIE et beaucoup d’autres navets ont dévalué le style très novateur des ZAZ en son temps, il nous fallait donc revenir sur ce que l’on peut objectivement considérer comme des classiques de la comédie américaine, voir des classiques tout court. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’on « adore ça » ! CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 27 en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Perdu dans les limbes du confinement, la version intégrale de l’épisode 26 de CAPTURE MAG – LE PODCAST consacré au cinéaste Michael Mann est enfin disponible pour le plaisir auditif de… nos auditeurs ! Cette version intégrale n’est ni plus ni moins que l’enregistrement initial de notre épisode, qui s’est déroulé le 13 mars dernier, soit tout juste quelques jours avant le confinement. Pour ceux qui n’ont pas écouté la version en trois parties, nous revenons sur la carrière de Michael Mann dans un épisode de 3h30, en partant de ses débuts à la télévision jusqu’à son dernier film en date, le très décrié HACKER (BLACKHAT en VO), qui date de 2015. Aux micros de cet épisode : Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis à la présentation. Les trois loustics reviennent bien évidemment sur toute la carrière du réalisateur de MANHUNTER et HEAT, en insistant également sur les films moins célébrés, comme son chef d’oeuvre RÉVÉLATIONS par exemple. CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 26 (INTÉGRALE) en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST se penche sur le film qui a constitué l’événement dans le domaine du cinéma d’action hollywoodien en ce début d’année pré-pandémique. Il s’agit bien évidemment de BAD BOYS FOR LIFE de Adil El Arbi & Bilall Fallah. Mais est-ce que cette suite tardive vaut vraiment le coup ? Difficile de passer après les extrêmes de Michael Bay et notamment de BAD BOYS II, suite certes polarisante mais qui représente réellement la franchise BAD BOYS aux yeux de beaucoup de spectateurs. D’abord confié à Joe Carnahan, BAD BOYS FOR LIFE tombe dans les mains du duo de réalisateurs belges Adil El Arbi et Billall Fallah, auxquels on doit BLACK (2015) et GANGSTA (2018). Et il n’est pas dit qu’on ait gagné au change, même si le réalisateur de NARC n’est pas forcément à l’aise dans le gros film de studio. Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis se lancent dans un débat qui n’en est pas un, étant donné qu’ils sont entièrement d’accord sur la qualité du film. Pas sûr qu’ils soient d’accord avec le consensus critique et public que BAD BOYS FOR LIFE a connu en début d’année par contre ! STEROIDS – LE PODCAST : BAD BOYS FOR LIFE en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique. Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/
Tout est dans le titre, mais on vous explique quand même ! 8 ans et toutes ses dents ! Aujourd’hui 29 juin 2020, CAPTURE MAG fête son anniversaire et si vous nous avez suivi depuis toutes ses années, vous savez que notre forme a beaucoup évoluée, puisque nous sommes passés d’un site écrit à une petite plateforme de podcasts, pour s’essayer ensuite au « YouTube Game » comme disent les jeunes, notamment avec l’émission vidéo STEROIDS – qui a elle-même générée son propre podcast dédié au cinéma d’action ! Si CAPTURE MAG lance son Tipee aujourd’hui, c’est pour vous proposer d’aller plus loin avec nous, pour proposer des nouvelles émissions, de nouveaux formats mais aussi et surtout de nous permettre de maintenir notre indépendance, autant que possible. Pour tout savoir, vous pouvez jeter un œil à la vidéo spécialement dédiée au lancement de notre Tipee… ÉGALEMENT DISPONIBLE EN VERSION AUDIO https://youtu.be/Rh5KlDX3QRI Et pour nous soutenir, une seule adresse : https://fr.tipeee.com/capture-mag/ Merci de nous suivre depuis toutes ses années, et merci pour la petite pièce !
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST colle aux basques de Michael Douglas pour parler de CHUTE LIBRE, l’un des films les plus emblématiques de la carrière du réalisateur Joel Schumacher, qui vient tout juste de nous quitter à l’âge de 80 ans. Selon la formule habituelle, STEROIDS – LE PODCAST se concentre sur un film, un seul, et il nous est apparu évident que CHUTE LIBRE est à la fois le meilleur film de Joel Schumacher, mais aussi celui qui restera le plus discuté dans sa longue carrière pour le moins étonnante. Sorte de film de Vigilante aux fortes connotations sociales, CHUTE LIBRE raconte la journée de D-Fens (Michael Douglas), un citoyen lambda qui finit par péter un câble et se mettre en guerre contre la société. Arnaud Bordas et Stéphane Moïssakis se retrouvent autour du micro de STEROIDS – LE PODCAST pour débattre des qualités du film, encore d’actualité près de 30 ans après sa sortie, tout en se demandant si Joel Schumacher était finalement allé au bout de sa démarche. Quoi qu’il en soit, CHUTE LIBRE reste le même film intriguant qu’au moment de sa sortie en 1993, et ce n’est pas une qualité à prendre à la légère. STEROIDS – LE PODCAST : CHUTE LIBRE en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Pour ce nouvel épisode de STEROIDS – LE PODCAST, direction la Corée du Sud pour parler de l’une des rares respirations musclées du festival de Cannes 2019, à savoir le brutal LE GANGSTER, LE FLIC & L’ASSASSIN de Lee Won-Tae. Le pitch du GANGSTER, LE FLIC & L’ASSASSIN est relativement simple, puisqu’il tient finalement dans le titre du film : un tueur en série sévit dans les alentours de Seoul. Lorsqu’il s’attaque à un puissant chef de gang, ce dernier et le flic en charge de l’enquête décident de s’unir pour le retrouver et le ramener à la justice. Même s’ils ont une conception très différente de la dite justice ! Pas forcément d’accord sur les qualités de ce film certes divertissant mais relativement bourrin, Yannick Dahan et Stéphane Moïssakis s’accordent néanmoins sur le charisme et le talent de cogneur de Don Lee, qui intègre l’écurie Marvel dès l’an prochain avec THE ETERNALS. C’est déjà ça de pris ! STEROIDS – LE PODCAST : LE GANGSTER, LE FLIC & L’ASSASSIN en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Cette semaine, retour dans les années 80 avec le très culte THE HITCHER, un thriller porté par le magnétisme du regretté Rutger Hauer et magnifié par la mise en scène de Robert Harmon, qui signe ici son premier film. Disparu le 19 juillet 2019, Rutger Hauer laisse derrière lui une carrière en dents de scie, pourtant émaillée de certains rôles emblématiques. On pense évidemment au Replicant dans BLADE RUNNER, au terroriste européen dans LES FAUCONS DE LA NUIT et aux différents personnages qu’il a interprété devant la caméra de Paul Verhoeven. Celui de l’énigmatique auto-stoppeur John Ryder dans THE HITCHER en fait partie, à plus forte raison car Rutger Hauer livre une performance diabolique, qui se fond totalement dans les cadres parfois oniriques de Rober Harmon. Rafik Djoumi et Stéphane Moïssakis reviennent sur ce « classique » un peu oublié du road movie des années 80, révélé à l’époque par le magazine Starfix, et qu’il ne faut pas confondre avec son triste remake produit par Michael Bay, quelques vingt ans après. STEROIDS – LE PODCAST : THE HITCHER en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST amorce un retour vers la fin des années 90, pour parler d’une chouette petite comédie d’action avec Mark Wahlberg, THE BIG HIT ! Si Mark Wahlberg (ou Marky Mark pour les intimes) est de toute évidence l’une des stars du cinéma d’action de ces vingt dernières années, c’est probablement du au succès d’estime de THE BIG HIT de Kirk Wong, qui sort dans les salles américaines au printemps 1998. Premier film américain du réalisateur Kirk Wong (à qui l’on doit notamment GUNMEN ou encore CRIME STORY avec Jackie Chan), cette petite comédie d’action sort des sentiers battus du genre et se permet à la fois quelques digressions comiques surprenantes, mais aussi quelques scènes d’action plutôt dynamiques pour un budget finalement assez modeste. Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis nous expliquent pourquoi le film mérite d’être vu – ou revu ! STEROIDS – LE PODCAST : THE BIG HIT en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Retour au cinéma d’action « old school » puisque cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST se penche sur LES PILLEURS, a.k.a TRESPASS dans sa version originale. Une chouette petite série B quelque peu oubliée aujourd’hui, mais qui méritait d’être remise en lumière ! Écrit au début des années 80 par Robert Zemeckis et Bob Gale (oui oui, le duo de RETOUR VERS LE FUTUR), LES PILLEURS raconte l’histoire de deux pompiers qui se lancent dans une chasse au trésor au beau milieu d’une usine abandonnée, et finissent par tomber sur une guerre des gangs menée par Ice-T et Ice Cube. Réalisé en 1992 par Walter Hill (LES GUERRIERS DE LA NUIT), le film file parfaitement droit, favorisant une caractérisation de ses protagonistes principaux à la fois simple, carré et malgré tout surprenante. Yannick Dahan et Stéphane Moïssakis reviennent sur cette petite série B comme on en fait plus, et comme ça exploite son concept jusqu’au bout et que ça canarde quand même pas mal en cours de route, on peut dire qu’ils en ressortent plutôt satisfaits ! STEROIDS – LE PODCAST : LES PILLEURS en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST s’attaque à TYLER RAKE, titre français générique derrière lequel se cache EXTRACTION, titre original encore plus générique. De là à prétendre qu’il s’agit d’un film d’action générique… Production Netflix disponible sur la plateforme de streaming depuis le 24 avril dernier, TYLER RAKE est écrit et produit par les frères Russo (AVENGERS : ENDGAME) et réalisé par Sam Hargrave, un habitué de la castagne puisqu’il a travaillé sur près de 80 productions en tant que cascadeur professionnel. Arnaud Bordas et Stéphane Moïssakis reviennent sur ce film qui s’inscrit dans la mouvance des actioners comme THE RAID et JOHN WICK, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas particulièrement convaincus par le résultat final. STEROIDS – LE PODCAST : TYLER RAKE en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST se penche sur CHARLIE’S ANGELS d’Elizabeth Banks, le reboot de la série DRÔLES DE DAMES sorti dans l’indifférence générale au mois de décembre dernier. Et on comprend pourquoi ! Disponible depuis aujourd’hui sur les différentes plate-formes de VOD, cette nouvelle version de CHARLIE’S ANGELS a clairement divisé la rédaction. À ma gauche, Stéphane Moïssakis – qui a détesté le film et qui voulait le dire. À ma droite, Julien Dupuy – qui a aussi détesté le film mais qui ne comprend pas pourquoi on en parle ! Bref, ils sont d’accord sur le film, mais ne sont pas d’accord d’être d’accord ! Il faut dire que le « film » d’Elizabeth Banks en tient une couche en matière de non intérêt absolu, mais ce n’est pas une raison pour ne pas écouter notre podcast ! STEROIDS – LE PODCAST : CHARLIE’S ANGELS en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Changement d’ambiance pour ce nouvel épisode de STEROIDS – LE PODCAST : cette semaine, nous revenons sur LA NUIT DES JUGES de Peter Hyams, un thriller judiciaire qui se transforme en cours de route en « vigilante movie ». Michael Douglas interprète Steven Hardin, un jeune juge dont les idéaux de justice sont malmenés par les failles du système judiciaire. Il décide alors de rejoindre le groupe monté par certains de ses confrères pour exécuter une justice parallèle. Aux micros de cet épisode de STEROIDS – LE PODCAST, Rafik Djoumi et Stéphane Moïssakis reviennent sur ce petit thriller des années 80 et sur le travail relativement solide du réalisateur Peter Hyams, à qui l’on doit également des films musclés comme LES CASSEURS DE GANG, OUTLAND ou encore TIMECOP et MORT SUBITE avec Jean-Claude Van Damme. STEROIDS – LE PODCAST : LA NUIT DES JUGES en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST teste une méthode d’enregistrement à distance pour les beaux yeux de Clint Eastwood, et surtout pour parler de son dernier film en date, LE CAS RICHARD JEWELL, disponible en VOD depuis peu. Pour son premier épisode de STEROIDS – LE PODCAST, Arnaud Bordas rejoint le micro de Stéphane Moïssakis pour nous expliquer en quoi LE CAS RICHARD JEWELL, tiré d’un fait divers qui s’est déroulé durant les jeux olympiques d’Atlanta en 1996, est un sujet taillé pour Clint Eastwood. Première oblige, cet épisode souffre de quelques petits couacs techniques que nous allons essayer d’améliorer pour les prochaines émissions enregistrées dans ces conditions. STEROIDS – LE PODCAST : LE CAS RICHARD JEWELL en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier, Thomas Cappeau et Benoit Thuault à la technique.
Troisième et dernière partie de CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 26 consacrée au grand Michael Mann. Cette fois, c’est parti pour une heure autour de COLLATERAL, MIAMI VICE, PUBLIC ENEMIES et HACKER. Cette dernière partie de carrière – qui couvre une bonne décennie entre fin 2004 et tout début 2015 – n’est pas forcément la plus populaire auprès des amateurs du cinéaste, et pourtant Michael Mann y signe certains de ses films les plus risqués et les plus expérimentaux, notamment dans sa recherche de l’esthétique du cinéma numérique sur COLLATERAL et MIAMI VICE. Confinement oblige, le prochain épisode de CAPTURE MAG – LE PODCAST ne sera malheureusement pas disponible d’ici une dizaine de jours, comme nous l’annonçons en fin d’épisode. Merci à tous de nous suivre, on se retrouve très rapidement dès la sortie de cette situation particulière. CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 26 (troisième partie) en version mp3 Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloud, flux RSS ICI ou iTunesRemerciements à Alain Mercier, Thomas Cappeau et Benoit Thuault à la technique.
loading
Commentaires (3)

Thomas Desansac

merci pour ces superbes émission sur le grand Steven 😉

Jun 28th
Réponse

Thomas Secall

Toujours aussi instructif et agréable. Merci les mecs !

Apr 9th
Réponse

Thomas Desansac

les gars vous êtes tellement agréable à écouter qu'un an sur Spielberg c'est pas un problème pour moi !

Mar 19th
Réponse
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store