DiscoverNOUVEAU MODELE
NOUVEAU MODELE

NOUVEAU MODELE

Author: Chloé Cohen

Subscribed: 539Played: 12,529
Share

Description

Podcast en français sur la mode responsable et engagée. Une discussion avec des femmes inspirantes, créatrices, activistes, entrepreneures, stylistes ou encore mannequins. Pourquoi ont-elles décidé de militer pour une mode responsable et éthique? Pourquoi souhaitent-elles améliorer l’industrie textile? À travers leurs valeurs, leur parcours, leurs projets, Chloé Cohen dresse le portrait de ces femmes engagées. On y parle de mode, des droits humains, d’environnement, de féminisme, d'engagement et de responsabilité.
151 Episodes
Reverse
Cette semaine et pour terminer cette saison 3, je reçois Aurélie Depeyre la fondatrice de You&Milk, une marque de vêtements autour de l’allaitement.  Avec Aurélie nous avons parlé de toutes les injonctions liées à l’allaitement et à la maternité. Nous avons évoqué le pouvoir d’une marque pour libérer la parole autour de ces sujets, l’allaitement en public et à quel point il est incroyable qu’en 2021 certaines personnes se disent encore choquées de voir une maman allaiter au restaurant ou dans un parc d’attraction. Nous avons aussi parlé de la censure exercée par Instagram quand une photo ose montrer le sein d’une femme, de féminisme, d’engagement associatif et des mamans en Côte d’Ivoire. Je vous souhaite une très belle écoute !  —— Références :  Association CAMA : https://www.aifciassociation.org/le-cama  Association Coup de pouce humanitaire : https://www.cdepouce.com   Série de livres « Petite et Grande »  « Les culottées » de Pénélope Bagieu   —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Mylène et Aude de la marque pour enfants Frangin Frangine.  Frangin Frangine c’est une aventure entrepreneuriale particulière, faite de reprise, de changements d’ateliers, de ventes à domicile et de beaucoup de bon sens.  Mylène et Aude racontent leur histoire, partagent leur vision de la mode pour enfants, et nous expliquent leurs valeurs.  Avec Mylène et Aude on a parlé de l’Inde, de soldes et de mixité.  Merci à Frangin Frangine de soutenir Nouveau Modèle et je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Il Etait Plusieurs Fois : https://www.iletaitplusieursfois.com  By Bambou : https://www.bybambou.com  Livre « Et si on en parlait »  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Navbakhor Boudot, créatrice de l’association Eco Couture à Lyon et de la marque de vêtements Bahor.  Navbakhor a grandi en Ouzbékistan, forcée de récolter le coton, cet or blanc et une manne économique pour le pays. D’ailleurs, la surproduction de coton et les pesticides utilisés ont pollué la région. La mer d’Aral s’est même asséchée et a pratiquement disparu aujourd’hui.  Navbakhor a travaillé aussi dans les usines de confection textile d’Ouzbékistan, payée au lance pierre et exploitée. Mais grâce à sa maman qui l’a poussée à faire des études pour échapper au mariage forcé, Bahor comme on la surnomme, est arrivée en France, à Lyon. Son arrivée n’a pas été simple, bien au contraire, mais elle s’est battue et a fait preuve d’une immense résilience. Aujourd’hui elle est à la tête de l’association Eco Couture qui accompagne les femmes des quartiers, pour leur apprendre la couture et le français et pour leur permettre d’être financièrement indépendantes. Et on sait à quel point c’est important pour lutter contre le patriarcat. Grâce à cette association, Bahor produit des vêtements pour sa marque éponyme, et elle réutilise les stocks dormants de la région lyonnaise. Car en débarquant en France, elle a réalisé que les vêtements qu’elle produisait en Ouzbékistan, et pour lesquels elle était maltraitée, étaient finalement jetés. Ce qui a provoqué son réveil écologique !  Avec Bahor, nous avons parlé de son parcours incroyable, de courage, et de transmission.  Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Association Eco-couture : https://bahor.fr/ecocouture">https://bahor.fr/ecocouture   Marque Bahor : https://bahor.fr/">https://bahor.fr/ —— Mixage : Thomas Lenglain 
Cette semaine je reçois Clémence Wurtz, la fondatrice de la marque de body Flair. Clémence a grandi à Troyes, une ville marquée par l’histoire de l’industrie textile française… et vous l’entendrez cette enfance l’a beaucoup influencée dans la création de sa marque.  Avec Clémence nous avons parlé du Made in France et de ses limites, de l’importance des cours de couture, de l’éducation, et de l’intuition. Nous avons aussi parlé des matières, de la viscose, et de devoir faire ou non des compromis quand on choisit la fabrication française.  Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Mixage : Thomas Lenglain 
Cette semaine je reçois Charline Goutal, la fondatrice de la marque de lingerie « Ma p’tite culotte » devenue « Naïa », et qui a été placée en liquidation judiciaire l’année dernière. Naïa c’était pourtant le rêve d’une vie. Charline souhaitait créer sa propre marque de lingerie depuis l’âge de 11 ans. Elle a construit tout son parcours académique et professionnel pour y arriver, et elle a même pris des cours du soir en stylisme pour se former.  Mais l’aventure ne s’est pas passée exactement comme prévue… même si la marque a existé pendant 8 ans. Alors comment Charline en est arrivée à placer son entreprise en liquidation judiciaire ? Comment prendre une telle décision ? Et comment rebondir après une aventure aussi éprouvante ?  Car la vie d’entrepreneur·e engagé·e est loin d’être facile, et beaucoup de marques de mode responsables mettent encore aujourd’hui la clé sous la porte.  Alors j’ai souhaité gratter le vernis de la mode, de ce que veulent nous faire croire les réseaux sociaux et le but ici n’est pas de vous déprimer mais de montrer la réalité de l’entrepreneuriat. Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Histoire Lejaby : https://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/16/20005-20150216ARTFIG00010-la-belle-aventure-des-ex-lejaby-pres-de-la-fin.php">https://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/16/20005-20150216ARTFIG00010-la-belle-aventure-des-ex-lejaby-pres-de-la-fin.php  Adore me : https://www.adoreme.com">https://www.adoreme.com  Podcast Chez Marthe : https://www.instagram.com/chezmarte/">https://www.instagram.com/chezmarte/  —— Mixage : Thomas Lenglain 
Cette semaine je reçois Marine et Paule les créatrices de la marque de chaussures Nomasei. Dans cet épisode mes invitées nous embarquent dans leur usine en Italie, une usine très innovante qui tente de minimiser son empreinte écologique. Marine et Paule nous racontent aussi comment se passe leur collaboration avec cette usine et comment via un partenariat tout à fait inédit, elles parviennent à remonter la filière du cuir, pourtant si opaque. Elles nous expliquent aussi ce choix de matière première, quand on sait que l’élevage intensif est aujourd’hui l’une des sources les plus importantes de pollution. Et enfin on évoque ensemble les alternatives au cuir, pas toujours très durables ou adaptées à la chaussure.  Avec Marine et Paule on parle de la Toscane, de cactus, de la militante féministe Angela Davis, et du troisième associé Samuel, le fils de Marine, que vous entendrez parfois dans l’épisode.  Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Leather working group : https://www.leatherworkinggroup.com">https://www.leatherworkinggroup.com  Noamsei : https://nomasei.com">https://nomasei.com  —— Mixage : Thomas Lenglain 
Dans cet épisode je reçois Maeva Foret la créatrice de Bold Shapes, un site commercialisant des marques grandes tailles haut de gamme. Au fur et à mesure des discussions que j’ai pu mener sur ce podcast j’ai réalisé que c’était très très difficile de trouver des vêtements grandes tailles et éco-responsables. Pourtant, près de la moitié des femmes en France font du 42 ou plus. Mais cette exclusion des femmes grosses dans la mode n’est pas surprenante et elle porte un nom, celui de la grossophobie. Pour vous donner un exemple et d’après un article de Marie-Claire, seules 19 mannequins grandes tailles ont foulé les podiums lors de la Fashion Week automne-hiver 2021, toutes capitales confondues. La mode efface les corps gros, et ce dès le stylisme et le patronage. Mais c’est aussi vrai dans la mode éthique… et beaucoup de femmes qui ne font pas entre du 36 et du 40 sont obligées de se tourner vers la fast-fashion. Avec Maeva nous avons parlé de toutes ces problématiques, de son propre rapport au corps, et de la série américaine « This is us ».   Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  https://www.boldshapes.co  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois la styliste Marine Olacia.  Son visage vous dit peut-être quelque chose, elle a fait une brève apparition dans le documentaire « Fast Fashion - Les dessous de la mode à bas prix » diffusé il y a quelques semaines sur Arte.  J’ai invité Marine sur le podcast pour nous raconter son expérience en tant qu’ancienne styliste pour le groupe Inditex, le géant qui possède notamment Zara.  Dans l’épisode Marine nous raconte qu’elle a essayé de changer les choses en interne en tant que salariée mais que c’est loin, très loin, d’être simple. Marine est aussi spécialiste du jean, et on évoque ensemble les problématiques de cet emblème de la mode. Un jean nécessite à lui seul des centaines de litres d'eau, des pesticides, des colorants, des teintures toxiques et des millions de kilomètres de transport. Il y a aussi l’effet délavé, obtenu grâce à la technique du sablage. Des ouvriers et des ouvrières projettent du sable à haute pression sur les jeans, dans des petites cabines sans aération. Le sable contient 80 % de silice. La silice peut provoquer la silicose, une maladie pulmonaire incurable. Alors il existe d’autres méthodes aujourd’hui pour délaver les jeans comme le laser, et tant mieux l’industrie textile se transforme.  Avec Marine on a parlé de boycott, de créativité et du Bangladesh.  Je vous souhaite une très belle écoute ! ----- Références :  Site WGSN : https://www.wgsn.com/en/  Jeanologia : https://www.jeanologia.com  Tonello : https://www.tonello.com/en/product/the-laser-c  Marine Leuleu ----- Mixage : Thomas Lenglain 
Cette semaine je reçois Diane Scemama la co-fondatrice de Dream Act, un e-shop de consommation responsable, destiné à la fois aux particuliers pour les accompagner dans leur transition écologique, et aux entreprises pour remplacer les goodies inutiles et fabriqués en Chine.  Dream Act est aussi engagé et reverse 1% de son chiffre d'affaires à des associations, pour l’enfance, les migrant.es, pour lutter contre le gaspillage alimentaire ou encore pour préserver les océans.  Avec Diane nous nous sommes intéressées à ce qui se cache derrière l’achat et la vente de produits responsables.  Parce qu’en fait ça veut dire quoi consommer ou vendre des produits durables ? Et puis comment faire en sorte que la consommation éthique soit accessible à tout le monde, y compris à celles et ceux qui sont précaires ?  Avec Diane nous avons aussi parlé finance et modèle économique. Comment fait-on pour intégrer des actionnaires dans son projet quand on veut rester engagé·es ?  Diane répond à toutes ces questions et pousse la réflexion pour comprendre tout ce qu’il y a derrière l’expression « consommation responsable ». Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Levée de fonds de Vinted : https://www.novethic.fr/actualite/social/consommation/isr-rse/levee-de-fonds-record-l-ascension-fulgurante-de-vinted-symbole-de-la-reussite-de-l-occasion-149808.html  Réseau ENVIE : https://www.envie.org  Altermundi : https://www.altermundi.com/fr/  Le REFER : http://www.reemploi-idf.org  Mouvement Green Friday : https://greenfriday.fr  Dream Act : https://dreamact.eu  Dream Act Pro : https://dreamact-pro.eu  —— Mixage : Thomas Lenglain
Bienvenue dans Nouveau Modèle, le podcast sur la mode responsable et engagée. Je suis Chloé Cohen et chaque mercredi je donne la parole à des femmes qui font bouger les lignes de l’industrie textile. Parce qu’elles connaissent les impacts négatifs de cette industrie sur nos vies et sur l’environnement, ces femmes ont choisi de mettre en avant une mode plus humaine, plus durable, plus inclusive et moins polluante pour notre planète.  Cette semaine je reçois Nardjisse Ben Mebarek, la créatrice de la marque pour enfants Elementaire. Enfin je dis « marque pour enfants » mais Elementaire c’est bien plus qu’une marque, c’est aussi une Fondation et un véritable projet engagé. Avec Elementaire Nardjisse s’engage pour l’égalité des chances des enfants et prouve que philanthropie et entreprise ne sont pas incompatibles. Nardjisse nous explique pourquoi elle a souhaité lancé une marque plutôt qu’une association pour s’engager et contribuer à changer notre société.  Avec Nardjisse nous avons parlé de diversité dans la mode pour enfants, de durabilité, de la responsabilité citoyenne des entreprises et de fonds de dotation.  Je vous souhaite une très belle écoute !   Et pour soutenir le projet vous pouvez participer à leur campagne de crowdfunding qui démarre le 30 mai 2021 : https://elementaireparis.com/pages/crowdfunding —— Références :  Episode avec Nathalie Rozborski directrice générale de l’agence de conseil NellyRodi : https://smartlink.ausha.co/nouveau-modele-1/nathalie-rozborski-directrice-generale-de-l-agence-de-conseil-nellyrodi  Kerzon : https://www.kerzon.paris/fr/  Clear Fashion : https://www.clear-fashion.com  Viji : https://www.viji.io/fr  LITA.co : https://fr.lita.co/fr/equipe  50inTech : https://www.50intech.com  On The Wild Side : https://onthewildsidecosmetics.com/?gclid=EAIaIQobChMIue2Ylu3T8AIVh-lRCh2_rQZIEAAYASAAEgLXsvD_BwE  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Audrey Millet l’autrice du « Livre noir de la mode ». C’est un livre qui m’a bouleversée. Et pourtant, je lis beaucoup d’informations sur l’industrie textile tous les jours, sur sa face sombre, sur ses enjeux, mais cette fois, Audrey Millet est allée plus loin. Alors oui je tiens à vous prévenir certaines vérités font froid dans le dos… Audrey revient sur toutes les dérives de la mode. Avec Audrey nous avons parlé des suicides des agriculteurs indiens, des problèmes sanitaires liés aux teintures chez nous en Europe, ou encore des prix scandaleux pratiqués par les marques de la fast fashion ou de l’ultra fashion.  Je vous conseille vraiment de lire son livre et en attendant je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Livres : « Fabriquer le désir », « Propaganda » d’Edouard  Les agriculteurs en Inde : https://www.francetvinfo.fr/monde/inde/inde-comment-depuis-novembre-des-dizaines-de-milliers-d-agriculteurs-protestent-autour-de-new-delhi-et-maintiennent-la-pression-sur-le-gouvernement_4281955.html  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Barbara Blanchard, directrice de casting, créatrice de Plan A et d’une marque de vêtements.  En tant que directrice de casting, Barbara a réalisé qu’il y avait un manque de diversité et d’inclusion dans l’industrie textile. C’est l’une des raisons pour lesquelles elle a décidé de créer son agence de conseil pour accompagner les marques sur ces sujets.  Avec Barbara nous avons parlé de racisme dans la mode, de la nécessité de faire entendre les voix des personnes racisées et de ne pas seulement les afficher sur des magazines. Nous avons aussi parlé de quotas, de sa marque de vêtements féministe et de football.  Je vous souhaite une très belle écoute ! —— Références :  Casa93 : https://smartlink.ausha.co/nouveau-modele-1/2-sur-la-route-de-la-casa93  ALKÉ : https://alkesoccer.com/fr/  Plan A : www.bpmstudioparis.com et www.blackartistsmanagement.com  —- Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Justine Choquer, photographe de mode.  Avec Justine, nous avons discuté de tout ce qu’il y a derrière un shooting de mode, du choix des mannequins ou encore du choix du lieu… car un shooting peut être tellement polluant, si toute l’équipe décide de prendre l’avion par exemple pour photographier une nouvelle collection sur une plage paradisiaque, ou si un décor est spécialement créé pour l’occasion avant d’être jeté. Mais il y a aussi la problématique de l’image, du choix des mannequins, du manque de diversité, et de la sexualisation des corps.  Avec Justine nous avons essayé d’évoquer tous ces sujets, et j’espère que l’épisode vous plaira. Je vous souhaite une très belle écoute ! ---- Mixage : Thomas Lenglain 
À l’occasion de la Fashion Revolution Week j’aimerais vous partager un épisode un peu différent. J’ai rédigé une lettre à l’attention de l’industrie textile. 
Cette semaine je reçois l’actrice Lucie Lucas. Lucie m’a reçue chez elle en Bretagne, dans une magnifique maison en pleine nature. J’ai même eu la chance de visiter l’immense potager qu’elle cultive avec son mari.  Pour l’enregistrement on s’est installées à côté de la cheminée, sur un canapé, et elle a répondu à mes questions avec beaucoup de simplicité. Je lui ai demandé quel rôle devait jouer les actrices et les acteurs dans la transition écologique et dans la promotion d’une mode plus responsable. On a aussi échangé sur la fiction comme outil pour faire passer des messages engagés et sur le pouvoir de l’action pour faire face à l’éco-anxiété.  Avant de vous laisser avec mon invitée, je voulais simplement vous dire que pour les prochaines saisons de Nouveau Modèle, j’aimerais construire le podcast avec vous. Alors n’hésitez pas à me proposer des noms d’invitées, soit en laissant un commentaire sur votre application Apple podcast, soit en répondant à ma prochaine newsletter. Pour vous abonner à la newsletter c’est très simple, rendez-vous sur nouveaumodelepodcast.com  Je vous souhaite une très belle écoute !  —— Références :  Suivre Lucie Lucas : https://www.instagram.com/lucie_lucas_comedienne/  Borne GobUse : http://www.gobusefrance.com  FabBRICK : https://www.fab-brick.com  Hedy Lamarr : https://www.futura-sciences.com/sciences/personnalites/sciences-hedy-lamarr-1624/  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Parysatis Peymani, co-créatrice de la marque Syrah.  Je connais Parysatis depuis plusieurs années, je l'ai rencontrée à l’Ecole de commerce de Reims. Depuis, je suis son parcours, ses prises de parole sur la mode responsable et sur l’Iran car Parysatis est franco-iranienne. Avec Parysatis nous avons parlé de la mode comme enjeu politique et social en Iran, de Made in France, des problématiques de prix et d’accessibilité de la mode éthique et de son rapport aux vêtements pour apprendre à s’accepter. Je vous souhaite une très belle écoute !  —— Références :  Épisode avec Marie Dewett de MaisonCléo : https://smartlink.ausha.co/nouveau-modele-1/episode-43-marie-dewet-maisoncleo-made-in-calais  Sisterhood : https://www.join-the-sisterhood.com  Livre « Un bébé pour tout changer. 9 mois pour réussir sa transition écologique » de Mathilde Golla et Valère Correard —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Florence Bacin, responsable vérification à la Fair Wear Foundation.  Florence a toujours été révoltée par les injustices et les inégalités, et elle a très vite compris la chance qu’elle avait de grandir dans un pays en paix. Alors elle a construit tout son parcours professionnel autour des questions sociales, d’éthique et de respect des droits humains.  Aujourd’hui elle travaille au Vietnam pour la Fair Wear Foundation.  Avec Florence nous avons discuté des missions de cette organisation, des droits des travailleuses et des travailleurs de l’industrie textile au Vietnam, des progrès et de ce qu’il reste à faire en Asie depuis l’effondrement du Rana Plaza en 2013. Je lui ai aussi demandé ce qu’il se passerait pour les ouvrières et les ouvriers en Asie si toutes les entreprises décidaient de rapatrier leur production textile en France ou en Europe. À la fin de l’épisode, Florence nous parle avec beaucoup d’émotion de ses modèles, et rend hommage à toutes les femmes dans le monde qui confectionnent nos vêtements.  Je vous présente mes excuses pour la qualité du son qui est moins bonne que d’habitude. J’espère que vous serez indulgentes et indulgents, et je vous souhaite une très belle écoute !  —— Références :  Fair Wear Foundation :  https://www.fairwear.org/programmes/morzina   https://www.fairwear.org/about-us/how-we-work  https://www.fairwear.org/programmes/countries/vietnam/    Linda Mai Phung : https://en.lindamaiphung.com/linda-mai-phung Article sur les agressions sexuelles en Inde : https://www.terrafemina.com/article/h-m-une-ouvriere-tuee-en-inde-apres-des-mois-de-harcelement-sexuel_a356831/1  —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Lauren Peuch, la créatrice de la marque de maillots de bain Posidonie.  Comme moi vous avez certainement déjà vu des images de déchets plastique s’échouant sur les plages ou flottant à la surface des océans. Mais quand on a grandi au bord de la mer, comment voit-on cette pollution grandissante ? Comment vit-on la disparition de nos écosystèmes marins ?  Lauren a grandi à Toulon, sur les bords de la Méditerranée, alors il était assez évident pour elle de créer une marque de maillots de bain engagée, qui lui permettrait de lutter, à son échelle, contre la pollution plastique.  Avec Lauren on a parlé de la posidonie, de filets de pêche et de recyclage.  Je vous souhaite une très belle écoute et merci à Posidonie de soutenir Nouveau Modèle ! —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Elise Chalmin, créatrice de la marque éponyme. J’ai découvert Elise sur les réseaux sociaux il y a quelques années et depuis je trouve que son discours ne cesse d’évoluer et qu’il est de plus en plus engagé. Alors ça m’a donné envie de creuser et de poser des questions à Elise sur ses convictions et sur ses valeurs.  Avec Elise on a parlé de la réalité derrière le Made in France… ses t-shirts, par exemple, sont fabriqués au Bangladesh mais la loi française l’autoriserait à les estampiller « Made in France ». On a aussi évoqué les difficultés de la fabrication française… depuis les débuts de l’aventure, il y a 5 ans, Elise ne se verse toujours pas de salaire. Alors aujourd’hui elle a dû faire un choix pour ne pas mettre la clé sous la porte… elle pouvait soit augmenter ses prix, soit passer à des matières synthétiques moins onéreuses, soit opter pour de la fabrication européenne.  Je vous laisse écouter l’épisode pour découvrir son choix et je vous souhaite une très belle écoute ! —— Mixage : Thomas Lenglain
Cette semaine je reçois Inès Leonarduzzi, la fondatrice de Digital For The Planet, une ONG dont le but est de promouvoir l’écologie numérique. Je ne sais pas si c’est un signe… mais j’ai réalisé par hasard que j’avais programmé cet épisode la même semaine que ma vidéo pour une « Paris Fashion Week Responsable ». Une vidéo qui bien sûr est diffusée sur Internet, sur les réseaux sociaux et sur YouTube. C’est une drôle de coïncidence donc de parler aujourd’hui de pollution numérique.  De nombreuses entreprises de mode durable ont uniquement une présence sur Internet, et existent via un site de vente en ligne et sur Instagram. Alors je me suis demandée ce que ça représentait en termes de consommation d’énergie ? À quel point notre activité numérique pollue-t-elle ? Et est-ce que c’est justifié de polluer pour servir ses engagements et défendre sur internet une mode responsable ? Ou bien est-ce complètement contradictoire ?  Inès répond à toutes ces questions et nous plonge aussi dans les coulisses de son livre « Réparer le futur - Du numérique à l’écologie. »  Je vous souhaite une très belle écoute !  —— Références :  Digital For The Planet : https://digitalfortheplanet.com  Livre d’Inès : « Réparer le futur - Du numérique à l’écologie » éditions de l'Observatoire (Humensis) —— Mixage : Thomas Lenglain 
loading
Comments (1)

SiZ-o lab architecture

Super bien ! .. sur ce petit texte, même pas l'auteur intervieweuse ! (Chloé Cohen) ! si ça pouvait se diffuser à la place d'une TV du dimanche ! Comment diffuser ces podcasts plus facilement ?

Mar 29th
Reply
Download from Google Play
Download from App Store