Elimu

Elimu

Author: Elimu

Subscribed: 13Played: 583
Share

Description

Elimu (knowledge in Kiswahili) is an audio collaborative platform discussing - in English and in French - past, present and future social and political issues around the African continent. If you wish to speak out on a specific political issue, engage a discussion on a piece of art or shed light on a forgotten aspect of African history, simply send a mail to elimupodcast@gmail.com and we will make things happen together!

Elimu (connaissances en Kiswahili) est une plateforme collaborative de discussion orale abordant - en anglais et en français - de nombreuses problématiques socio-politiques du passé, du présent et de l'avenir du continent africain. Si vous souhaitez vous exprimer sur un enjeu politique spécifique, mener une discussion sur une œuvre artistique ou pointer du doigt un aspect négligé de l'Histoire africaine, envoyez un message à elimupodcast@gmail.com et nous nous assurerons ensemble de l'aboutissement du projet !
6 Episodes
Reverse
(4/4) Spéciale Sénégal : Politique et contexte pré-électoral
« Je pense qu'elle s'annonce très très mouvementée ». C'est ainsi qu'Astou présente, dans cette discussion aux côtés de Soxna, sa vision de cette échéance si redoutée, qui laisse place aux fantasmes, aux illusions et aux désillusions ; l'élection présidentielle. Alors que le premier tour est prévu au 24 février 2019, nous avons voulu, pour le quatrième et dernier épisode de notre série consacrée au Sénégal, évoquer certaines des nombreuses problématiques politiques et sociales qui bercent le pays aujourd'hui : enfants de la rue et vagues d'enlèvements, loi contestée sur le parrainage, émission des cartes d'électeurs, transparence de la communication gouvernementale, autoritarisme grimpant, patrimonialisation du pouvoir, montée de figures de l'opposition, emprisonnements politiques, rôle des mouvements citoyens, discours sur l'émergence, importance de l'agriculture… ///"I think it will be very very eventful". This is how Astou presents, in a discussion alongside Soxna, her views on this dreaded moment, providing fantasies, illusions and disillusions: the presidential election. Whilst the first round is scheduled for February 24th 2019, we wished, for the fourth and last episode of our series focused on Senegal, to raise some of the numerous political and social issues at stake in the country today: street children and kidnapping waves, contested law on political sponsorship, emission of voters' cards, transparency in governmental communication, growing authoritarianism, patrimonialisation of power, rising opposition figures, political imprisonments, social movements, discourse on emergence, importance of agriculture...
(3/4) Spéciale Sénégal : Jigéen
« Vous faites tout pour que nous vous violions. Et quand nous vous violons, nous allons en prison et vous qui avez tout fait pour qu'on vous viole, vous continuez à être libres ». Ce sont par ces propos d'une extrême violence que Songué Diouf, professeur de Philosophie au Lycée Limamou Laye de Guediawaye, présente dans l'émission Jakaarlo Bi diffusée le 9 mars 2018 sur la TFM, sa vision du viol. Qu'un enseignant respecté pour ses efforts en faveur de l'enseignement secondaire du pays tienne un tel discours nous fait nous questionner plus largement et profondément sur la place des femmes au Sénégal. Pour le troisième épisode de sa série consacrée au Sénégal, enregistrée en Mai 2018, Elimu vous propose une discussion avec Sofietou Sakho, Aïssatou Ndom et Soxna Diop. Parmi les nombreuses initiatives de dénonciation du viol et sensibilisation sur les inégalités de genres, vous pouvez trouver sur les réseaux sociaux @nopiwouma sur Twitter et le mouvement #StandForHer avec @codouce, @aidaas__ et @princess_utamu sur Instagram. ///"You do everything for us to rape you. And when we do rape you, we go to prison and you, who have done everything for us to rape you, keep your freedom". It is through this extremely violent statement that Songué Diouf, professor of Philosophy at Limamou Laye high school in Guediawaye, presents on the Jakaarlo Bi show aired on March 9th 2018 on TFM, his views on rape. For its third episode of this series focused on Senegal, recorded back in May 2018, Elimu presents you a discussion with Sofietou Sakho, Aïssatou Ndom and Soxna Diop. Among various initiatives denouncing rape et raising awareness on gender inequalities, you can find @nopiwouma on Twitter and the #StandForHer movement through @codouce, @aidaas__ et @princess_utamu on Instagram.
Modern African Conflicts: Peter Ekeh's Two Publics in Africa
In a context of deep questioning of the post-colonial State in Africa, Nigerian scholar Peter Ekeh publishes in 1975 a seminal piece on the matter: "Colonialism and the Two Publics in Africa: A Theoritical Statement". Rather unknown outside of the African continent by the general public abroad at the time but also up until now, his paper argues that crises in modern African states must be analysed through the societal effects colonialism has had. In it, he exposes what he considers as 'two kinds of publics': the primordial public and the civic public. One individual can be part of the two, must find a balance between them and the confusion between both has fueled modern internal conflicts.Joining us today for Elimu's first episode, three admirable guests. To start off, Dr. Akinola Olojo, doctor of Philosophy from Université Descartes in Paris (France), currently Senior Researcher at the Institute for Security Studies in Pretoria (South Africa). Following up, Ray Ontita and Uche Njoku, two students at Sciences Po in Reims (France). ///Dans un contexte de profonde remise en cause de l'État post-colonial en Afrique, le chercheur nigérian Peter Ekeh publie en 1975 une œuvre fondatrice en la matière : "Colonialism and the Two Publics in Africa: A Theoritical Statement". Relativement méconnue en dehors du continent africain par l'opinion publique à l'époque et jusqu'à ce jour, son œuvre soutient que les crises modernes au sein des États africains doivent être analysées à travers les effets sociétaux engendrés par le colonialisme. Il y expose ce qu'il considère comme étant les 'deux types de publics': le public primordial et le public civique. Un individu peut faire partie des deux, doit trouver un équilibre entre eux et c'est la confusion entre ces derniers qui nourrit les conflits internes contemporains. Avec nous aujourd'hui pour la première d'Elimu, trois invités de marque. Pour commencer, Dr. Akinola Olojo, docteur en Philosophie de l'Université Descartes à Paris, actuellement Chercheur Principal à l'Institut d'études de sécurité à Pretoria (Afrique du Sud). Suite à cela, Ray Ontita et Uche Njoku, deux étudiants à Sciences Po à Reims (France).
Comments 
loading
Download from Google Play
Download from App Store