DiscoverMansplaining
Mansplaining

Mansplaining

Author: Slate.fr

Subscribed: 2,238Played: 53,544
Share

Description

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

71 Episodes
Reverse
Dans le film brésilien Je m'appelle Bagdad (en salles le 22 septembre), une jeune skateuse tente de s'imposer dans un univers presque exclusivement masculin. L'occasion de se pencher sur la façon dont les installations de loisirs sont souvent trustées par les hommes… et sur ce que la ville peut faire pour permettre aux filles de trouver enfin leur place. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Je m’appelle Bagdad (Caru Alves de Souza, 2020) Édith Maruéjouls, «Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes: pertinence d'un paradigme féministe » Musique: «Warm Sea», Savvier
La Troisième guerre (en salles le 22 septembre), Jarhead, Démineurs... Nombreux sont les films qui dépeignent des hommes accros au combat et qui ne supportent pas d'attendre qu'on ait enfin besoin d'eux. Cela donne une vision assez terrifiante de ceux qui sont censés garantir notre sécurité.  Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.  Références:  BoJack Horseman, S01E02, «BoJack crache sur l’armée» La Troisième guerre (Giovanni Aloi, 2020) Opération Sentinelle, site du ministère de la Défense Full Metal Jacket (Stanley Kubrick, 1987) Christophe Beney, La démocratie est un art martial (PUF, 2014) Jarhead –  La fin de l’innocence (Sam Mendes, 2005) Démineurs (Kathryn Bigelow, 2009) Musique: «Warm Sea», Savvier
South Bronx, été 1977. Pendant qu'un tueur en série aligne les victimes féminines, Vinny le coiffeur essaie d'arrêter de tromper sa femme, et Richie le néo-punk tente de trouver sa place dans l'existence et de comprendre sa propre identité. Plongez dans la fournaise new-yorkaise avec Summer of Sam, l'un des meilleurs films de Spike Lee, qui clôt notre cycle estival. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Summer of Sam, Spike Lee, 1999 Mafia Blues, Harold Ramis, 1999 «Affaire Harvey Weinstein: comprendre le scandale du harcèlement sexuel qui secoue Hollywood», ELLE, Elodie Petit Musique: «Warm Sea», Savvier
Un couple hétéro et ses quatre garçons partent comme tous les ans à Oléron. Mais cette année, malgré un budget vacances un peu serré, le père de famille a décidé qu'il lui fallait un bateau. Parce qu'à défaut d'avoir l'impression d'être un chef de famille, il se verrait bien en capitaine de navire. Mais d'où vient l'obsession des hommes cisgenres pour les gros engins? Le cinéma de Bruno Podalydès propose d'autres façons d'aborder son statut d'homme cisgenre. Dans Liberté-Oléron, il met en scène un père bien intentionné, parfois débordé, qui se plie en quatre pour que ses enfants passent de belles vacances. Quand il tente de se recentrer sur lui-même, il finit par emprunter le chemin d'une masculinité hégémonique qui ne lui sied pas du tout. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Référence: Liberté-Oléron, Bruno Podalydès, 2001 Musique: «Warm Sea», Savvier
Bienvenue au Camping Caravaning Beau-Soleil, quelque part en Provence, où les personnages de Dupont Lajoie (réalisé par Yves Boisset en 1974) se retrouvent chaque année. Racisme décomplexé, viol, meurtre et vengeance aveugle: bien différent, cet été-là sera placé sous le signe des violences masculines. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Tout Desproges, Seuil, 2008 Yvan Gastaut, «Dupont Lajoie, portrait-type du raciste sur les écrans», Cairn Julien Bétan, «Extrême ! Quand le cinéma dépasse les bornes», Les Moutons Électriques, 2012 Iris Brey & Olivier Joyard, «La saison 2 de “The Handmaid’s Tale” va-t-elle trop loin dans sa représentation des violences faites aux femmes?», Les Inrocks, 14 juillet 2018 Musique: «Warm Sea», Savvier
Du film Chute libre au tube de Disiz la Peste, on revient sur l'histoire de ce type en chemisette qui quitte sa voiture en plein embouteillage (et en pleine canicule) avec pour objectif de passer prendre un petit-déjeuner au fast-food le plus proche. Mais peut-on résumer sa trajectoire aux simples mots «j'pète les plombs?» Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Chute libre (Joel Schumacher, 1993) Disiz la Peste, J'pète les plombs, 2000 Musique: «Warm Sea», Savvier
Si la vasectomie, intervention pourtant simple et sans risque, est si peu populaire, c'est loin d'être uniquement parce que les hommes ont peur pour leurs parties intimes. Avec Élodie Serna, docteure en histoire contemporaine et autrice du livre Opération vasectomie, on tente de comprendre pourquoi en revenant sur la grande histoire de ce procédé de stérilisation. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Élodie Serna, Opération vasectomie – Histoire intime et politique d'une contraception au masculin (Libertalia, 2021) World Vasectomy Day 2017 – La historia de Spartako Ryan Reynolds' Vasectomy Musique: «Warm Sea», Savvier
Victimes de harcèlement en ligne depuis des années, Myriam Leroy et Florence Hainaut ont décidé de réaliser un documentaire dans lequel des femmes racontent leur calvaire. Parce que le cyberharcèlement misogyne est quotidien, #SalePute entend remettre les pendules à l'heure et faire exploser pas mal d'idées reçues sur cette pratique essentiellement masculine. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Warm Sea», Savvier
2025. Les Incels ont donné naissance aux ultra-Incels, qui s'opposent aux néo straight edge, hommes censés incarner des valeurs féministes. C'est la toile de fond du Silence selon Manon, deuxième roman de Benjamin Fogel, qui rend au sujet des masculinités toute sa complexité. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Benjamin Fogel, La transparence selon Irina, Rivages, 2019 Benjamin Fogel, Le silence selon Manon, Rivages, 2021 Virginie Despentes, trilogie Vernon Subutex, Grasset, 2015-2017 Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019 Minor Threat, Straight Edge  Musique: «Warm Sea», Savvier
Fiona Schmidt n'a jamais voulu être mère. Mais lorsqu'il y a dix ans, elle a rencontré un homme qui était père de trois filles, elle n'a pas fui à grandes enjambées pour autant. La parution de son Guide féministe de la famille recomposée est l'occasion de réfléchir sur le statut de la belle-mère (qui n'est pas le même que celui du beau-père) ainsi que sur le rôle de l'homme lorsque c'est lui qui a déjà des enfants. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Ma meilleure ennemie (Chris Columbus, 1998) Fiona Schmidt, Comment ne pas devenir une marâtre – Guide féministe de la famille recomposée, Hachette, 2021 Musique: «Warm Sea», Savvier
Être un «nice guy», c’est bien... mais ça rend invisible. Quand ce sont les garçons les moins bien intentionnés qui parviennent à conquérir le monde (et notamment les filles), il y a de quoi se poser des questions, et avoir envie de devenir nettement moins gentil. Le cinéma traite régulièrement la question, en oubliant de souligner l’ambiguïté de la chose. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Be bad! (Miguel Arteta, 2009) The Mask (Chuck Russell, 1994) Fight Club (David Fincher, 1999) 30 jours max (Tarek Boudali, 2020) Liste des attaques et tueries inspirées par le mouvement incel Musique: «Warm Sea», Savvier
Les yaourts pour les femmes, la bidoche pour les hommes. Pourquoi la nourriture est-elle aussi genrée, notamment dans la façon dont elle est marketée? Après Faiminisme, son premier essai, Nora Bouazzouni revient dans Steaksisme sur les liens entre bouffe et stéréotypes genrés. Car la masculinité hégémonique est partout, y compris dans nos réfrigérateurs. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Nora Bouazzouni, Steaksisme, éditions Nouriturfu Carol J. Adams, La politique sexuelle de la viande, éditions L’âge d’homme Publicité Burger King, « I am a man» Publicité Sveltesse Publicité Perle de lait Musique: «Warm Sea», Savvier
Dans cet épisode, Thomas Messias et Julien Dufresne-Lamy s'intéressent aux liens entre les cheveux, leur perte, et la quête de virilité. Le jour où Julien Dufresne-Lamy a découvert que ses cheveux étaient plus enclins à tomber qu'à pousser, il s'est mis à faire des pieds et des mains pour sauver sa crinière en détresse. Il raconte son parcours capillaire et existentiel dans Antichute, son nouveau livre. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Julien Dufresne-Lamy, Antichute, Flammarion, 2021 «Comment Laurent Baffie s'est fait convaincre de faire une greffe de cheveux...», Cyrille Eldin, YouTube «2 ans post-opération: résultat final!», Tristan, YouTube «Ma greffe de cheveux en Turquie», Jérémy Delattre, YouTube Musique: «Warm Sea», Savvier
Le gaslighting, c'est cette forme de manipulation mentale dont le but est de semer la zizanie dans le cerveau de sa victime. Parmi les techniques fréquemment employées: lui faire croire qu'elle a inventé certains événements traumatisants, ou insinue que le souvenir qu'elle en a est totalement biaisé. Une forme de violence psychologique principalement utilisée par les hommes à l'encontre des femmes, ce que le cinéma a parfaitement compris... Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Hantise (Georges Cukor, 1944) Jessie (Mike Flanagan, 2017) La Fille du train (Tate Taylor, 2016) Apparences (Robert Zemeckis, 2000) Les Nuits avec mon ennemi (Joseph Ruben, 1991) Malcolm & Marie (Sam Levinson, 2020) Audrey PM, «En français SVP: le terme gaslighting», 22 septembre 2017, Ici Première «Atteintes psychologiques et agressions verbales entre conjoints – Des atteintes plus fréquentes et plus graves à l'encontre des femmes», INSEE, 4 juillet 2016 Soraya Chemaly, Le pouvoir de la colère des femmes, 2019 «Intimate and Tribal Gas lighting: How to Keep Yourself Safe & Sane» Musique: «Warm Sea», Savvier
Tenter d'observer l'influence des vagues féministes successives sur les hommes: c'est le pari ambitieux du documentaire Les Mâles du siècle, fruit de la collaboration entre le réalisateur Laurent Metterie et sa conseillère scientifique, Camille Froidevaux-Metterie, autrice, chercheuse et professeure de science politique. Un long-métrage dans lequel les hommes de différents profils et de différents horizons racontent comment ils se positionnent dans une société en proie à de profonds changements. Une radiographie sincère, montage d'entretiens réalisés avec des hommes filmés très simplement, dont le visionnage est riche d'enseignements. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Les Mâles du siècle (Laurent Metterie, 2021) Site officiel: lesmalesdusiecle.com   Musique: «Warm Sea», Savvier
Le terme «puceau» a-t-il un sens? Qui en parle le mieux? Comment le cinéma s'empare-t-il de la question? T'as pécho? Et toi, t'es sur qui? Autant de questions auxquelles cet épisode 56 essaiera de répondre tant bien que mal. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: The To Do List (Maggie Carey, 2013) Charlotte a 17 ans (Sophie Lorain, 2018) Héma Sibi, «La virginité est un mythe», Humans for women, 8 novembre 2019 T'as pécho? (Adeline Picault, 2020) Et toi, t'es sur qui? (Lola Doillon, 2007) Gabrielle Richard, Hétéro, l'école? Plaidoyer pour une éducation antioppressive à la sexualité, Éditions du remue-ménage (2019) Les Beaux Gosses (Riad Sattouf, 2009) 40 ans, toujours puceau (Judd Apatow, 2005) Musique: «Warm Sea», Savvier
«Comment fait-on pour que les hommes arrêtent de violer?» C'est la question qui a valu à Mélusine, militante féministe, de voir son compte suspendu par Twitter. À leur tour, d'autres militantes ont été ainsi muselées parce qu'elles interrogeaient le caractère systémique du viol, commis à 98% par des hommes selon les chiffres officiels… Vous pouvez (re)lire l'article de Titiou Lecoq sur Slate.fr à ce sujet. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Les viols et les agressions sexuelles, Ministère de l'Intérieur, 18 décembre 2017 Aurore Gayte, Comptes de féministes suspendus: pour une fois, Twitter admet une vraie « erreur », Numerama, 25 janvier 2021 Tweet de Valérie Rey-Robert Viols : plus de neuf victimes sur dix connaissaient leur agresseur, Le Monde, 27 octobre 2018 Comment fait-on pour que les hommes cessent de violer?, Blog Mediapart de Caroline de Haas, 27 janvier 2021   Musique: «Warm Sea», Savvier
«Les hommes surestiment leurs capacités et leurs performances alors que les femmes les sous-estiment»: c'est l'une des composantes de ce syndrome d'imposture qui touche principalement les femmes, persuadées de ne pas être à la hauteur des missions qu'on leur confie ou des postes qu'elles ont envie d'occuper. Pendant ce temps, les hommes, eux, foncent tête baissée. Et ça fonctionne. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Élisabeth Cadoche et Anne de Montarlot, Le syndrome d'imposture (Les Arènes, 2021) The Office (2005-2014) Je ne suis pas un imposteur de Tess Boutmann (2020) Léna Situations, «Le syndrome de l'imposteur» (16 juillet 2018) Ketsom, «Syndrome de l'imposteur: 7 astuces ciblant les femmes Noires pour vaincre ce sentiment interne» (8 avril 2020) Vincent Manilève, «Où va Norman?» (9 décembre 2020) Thomas Messias, «Garçons surconfiants et filles hésitantes, évaluer ses compétences en maths n'est pas une science exacte», Slate.fr (29 août 2015) Pascal Seys, «L'ultracrépidarianisme, l'art de parler de ce que l'on ne connaît pas», RTBF (9 octobre 2020) Musique: «Warm Sea», Savvier
Faire preuve d'empathie, c'est tenter de savoir ce que ressent autrui. Une qualité résolument féminine, souvent enseignée aux petites filles mais laissée de côté dans l'éducation des garçons. Et si 2021 était l'année au cours de laquelle les hommes apprenaient enfin à essayer de comprendre les émotions des autres? Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Ted Lasso (Apple TV) High Maintenance (OCS) Docteur La Peluche, S02E30, «Crise de timidité», Disney Plus Bastien Mirandel, «Dans les écoles belges et danoises, on apprend l'empathie en cours», Neon Mag, 18 février 2019 «Une école bruxelloise dispense un cours d'empathie à ses élèves: en quoi cela consiste-t-il?», RTL Info, 10 février 2019 INSEE, Secteurs féminisés: la parité s'éloigne encore, 10 juillet 2020 Julie Grezes, «Les différentes composantes de l'empathie», YouTube, 2 avril 2020   Musique: «Warm Sea», Savvier
Cette année ne faisant rien comme les autres, Noël aura un goût différent dans bien des familles. L'esprit des fêtes, lui, n'a guère changé: en 2020 comme chaque année, ce sont les femmes qui courent partout, pour qu'au final le père Noël récolte les lauriers. Joyeuses fêtes quand même. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: La Course au jouet (Brian Levant, 1996) Bad Santa (Terry Zwigoff, 2003) Bad Moms 2 (Scott Moore et Jon Lucas, 2017) Le Père Noël (Alexandre Coffre, 2014) Musique: «Warm Sea», Savvier
loading
Comments (5)

1 2

Marin ou la belle éducation est aussi un excellent film sur ce thème !

Jan 15th
Reply

Etienne Lslt

Qu'est ce que c'est que ce cours de morale ? C'est vous qui décidez de ce qui est drôle ou non ? J'aime l'humour noir comment je fais ? Merci

Sep 19th
Reply (1)

Quelqu'un

Bravo à toi, Thomas Messias pour ce podcast, pour la variété des sujets abordés, les nuances apportées et la régularité. Je trouve la durée du podcast entre court et moyen format très adaptée, et car tu es concis et ça s'entend que tu as réfléchi et mesuré tes phrases et tes mots à l'avance. De plus, ça fait plaisir de savoir qu'on va avoir "des hors-séries dans l'air" durant les vacances d'été ! En effet, la plupart du temps, l'été, les podcasts s'arrêtent ToT Big up !

Jul 29th
Reply

Alix Hambert

Super !! Plus long ça serait encore mieux !!!

Nov 29th
Reply
Download from Google Play
Download from App Store