DiscoverLes podcasts du Média
Les podcasts du Média
Claim Ownership

Les podcasts du Média

Author: Le Média

Subscribed: 189Played: 6,789
Share

Description

Engagé en faveur des causes sociales et écologistes, Le Média s'efforce de remplir la mission de service public d'information aujourd'hui en voie de disparition.
Il est financé uniquement par des citoyens comme vous. Sans vous, Le Média n’existerait pas.

Soutenez-nous ! https://soutenez.lemediatv.fr
172 Episodes
Reverse
Émission diffusé le 13 Mai 2019 Denis Robert a reçu Marc Endeweld, qui vient de publier "Le Grand Manipulateur : les réseaux secrets de Macron". Marc Endeweld, vient de publier "Le Grand Manipulateur : les réseaux secrets de Macron" qui fait suite à « l’ambigu Monsieur macron » paru un an plus tôt. Autant dire que le journaliste creuse son sillon au cœur de la Macronie et de la privatisation de l’Etat. Qui mieux que Denis Robert pouvait interroger cet enquêteur parti sur les traces d’un président devenu insaisissable à force de faiblesse médiatique. Emmanuel Macron et la corruption et les oligarques et les vendeurs d’armes et son épouse Brigitte et les effaceurs de passé et ses parents et les politiques et les affaires et les réseaux et les médias et, et, et… En deux heures d’entretien, Marc Endeweld essaie d’expliquer sa démarche, de compléter et d’expliciter les révélations parfois sombres et alambiquées de son ouvrage. Au final, un forme de fatigue, d’intelligence et de colère. ▶ Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Rejoignez la communauté des Socios ! Pour aller plus loin : https://www.lemediatv.fr/emissions/2019/la-face-cachee-du-systeme-macron-marc-endeweld-7dWdXOiqQP6CRlLB5G-SYw
Face au totalitarisme technologique des appareils d'état : Assange le Résistant - Oliver Tesquet, Guillaume Ledit ▶ Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Rejoignez la communauté des Socios !
Émission diffusé le 23 Mai 2019 Silvia Federici, historienne et philosophe féministe, s’est fait connaître en France avec le grand succès d’un livre traduit en 2014, Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive. L’ouvrage souligne le rôle central pour l’essor du capitalisme joué par deux formes de travail gratuit, massives et occultées : le travail des esclaves ou des indigènes exploités aux colonies, celui des femmes dans les foyers des métropoles européennes. Les chasses aux sorcières de la fin du Moyen Âge et de l’époque moderne peuvent être interprétées comme des moyens de neutraliser les modes d’organisation et de production communautaires qui reposaient sur l’action des femmes et n’étaient pas adaptés à l’exploitation capitaliste. En ce sens, les bûchers européens étaient les pendants de l’oppression coloniale (laquelle incluait aussi, d’ailleurs, des procès en sorcellerie). Le nouveau livre de S. Federici, Le Capitalisme patriarcal (2019), poursuit l’histoire de la fonction de « reproduction » – reproduction de la vie au sens large, qui inclut la sexualité, l’éducation des enfants, les travaux domestiques, le soin des malades – pour la période des XIXe -XXe siècle. En insistant tout particulièrement sur un changement majeur engagé à partir des années 1870 environ : avec les lois sociales, les femmes et les enfants sont exclus des usines (où la première révolution industrielle les avait exploités avec une intensité maximale comme les hommes) et l’augmentation des salaires masculins complète un dispositif par lequel les détenteurs du capital assurent une meilleure reproduction de la force de travail. Ce nouveau compromis salarial place les femmes, chargées d’un travail de reproduction invisible mais crucial, dans la dépendance des maris salariés. Lesquels sont comme des relais de l’État capitaliste à l’intérieur de la sphère domestique. ▶ Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Rejoignez la communauté des Socios ! Pour aller plus loin : https://www.lemediatv.fr/emissions/2019/aux-origines-du-capitalisme-patriarcal-silvia-federici-98F8PBMYQtWUbQLVIl6rpg
Samuel Churin, 55 ans, est un des comédiens fétiche d’Olivier Py. On l’a vu au cinéma dans "120 battements par minute" ou plus récemment "La Terre des homme". Ancien informaticien, intermittent du spectacle comblé et actif, il a du coffre et une voix qui porte. Mais l’invité du TPA de cette semaine répond aux questions de Denis Robert pour une autre facette de sa vie : celle d’initiateur et de porte-parole de la Coordination des Intermittents et des précaires. Il cite souvent Ambroise Croizat l’inventeur de la sécurité sociale et le préambule de la Constitution de 1946 : "Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence". Il nous alerte ici, avec gravité, sur la catastrophe en cours qui va nous submerger à la rentrée de septembre quand passera le deuxième volet de la très méchante loi Pénicaud sur la réforme de l’assurance chômage : "Les travailleurs en CDI ont pu bénéficier de 24 milliards d’euros de dépenses en chômage partiel pour les sauver, les travailleurs discontinus hors intermittents du spectacle n’ont pas touché un centime. Non seulement leurs activités se sont stoppées nettes pendant le confinement, mais encore le sont-elles pour longtemps." explique-t-il. Il évoque les 2,3 millions de précaires qui travaillent par exemple dans le tourisme, l’évènementiel, la restauration, l’hôtellerie et qui vivent aujourd’hui chichement sur leurs économies ou les aides de proches. Ils vont inévitablement, si rien n’est fait cet été, basculer au RSA en septembre. Ils forment l’essentiel du troupeau des 6 chômeurs sur 10 qui ne sont plus indemnisés. "Cela est inadmissible et contrevient à l’esprit de la Constitution. Que se serait-il passé pendant la crise du Covid 19 si 6 malades sur 10 n’étaient pas couverts par la Sécurité Sociale et donc dans l'impossibilité de se soigner ?" interroge le comédien, dépité mais pas découragé par ce combat vital. Une des raisons de cet oubli des précaires et de cet ostracisme reposerait sur la sémantique. On parle d’emploi, de plein emploi, de contrat à durée indéterminé, alors que l’avenir est, à l’évidence en écoutant Samuel Churin, à la discontinuité, à la précarité assumée et au revenu universel.  Avec ce TPA riche et explosif, on est au cœur du combat contre le capitalisme échevelé et son avatar libéral qui nous appauvrissent, nous affament et nous tuent à petit feu. Si vous avez un doute sur ce constat, écoutez Churin. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Rejoignez la communauté des Socios !
Émission diffusée 11 juin 2019 Née de l’aventure politique d’un homme ayant utilisé le Parti socialiste français comme rampe de lancement, La République en marche (LREM) est parvenue à capter l’électorat du « bloc bourgeois » mieux que de nombreuses autres forces politiques sous la Vème République. C’est une des leçons des dernières élections européennes. Ce faisant, la formation politique d’Emmanuel Macron oblige les partis traditionnels à se réinventer pour ne pas sombrer. Quelle stratégie peuvent mettre en place les composantes sociales attachées au modèle social français face à ce bloc certes minoritaire, mais qui a réussi à se tailler une nette hégémonie au sein des institutions ? Que faut-il opposer face à ce bloc : un populisme débarrassé des miasmes de l’extrême-droite, une forme de souverainisme, ou plutôt le retour à une union de la gauche, façon programme commun ? Les gilets jaunes sont-ils l'expression de l'anti bloc bourgeois qui pourrait naître de la recomposition politique en cours ? Pour tenter de répondre à ces questions, Théophile Kouamouo a reçu Bruno Amable, co-auteur avec Stefano Palombarini de L'Illusion du bloc bourgeois. Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Rejoignez la communauté des Socios !
Que penser du mouvement actuel de déboulonnage de statues des personnages liés à la colonisation et à l’esclavage, et plus généralement de remise en cause de la place occupée par leurs noms et leurs images dans l’espace public ? L'historien Julien Théry reçoit son collègue Guillaume Mazeau, maître de conférences à la Sorbonne, qui a récemment fait paraître un bref ouvrage de réflexion, sobrement intitulé Histoire, aux éditions Anamosa. La vague déclenchée par le meurtre de George Floyd à Minneapolis a de nombreux précédents, aussi bien dans le passé récent que dans des périodes plus lointaines – à commencer par celle de la Révolution française, dont Guillaume Mazeau est spécialiste. Au moment où les principes généraux de l’ordre politique changeaient du tout au tout, avec l’abolition des privilèges et l’avènement de la nation souveraine, il était logique et nécessaire de se débarrasser des symboles de l’Ancien Régime, puisqu’ils avaient avaient eu pour fonction de contribuer à la perpétuation de la domination royale et catholique pendant des siècles. Aujourd’hui, de même, le rejet des symboles de la colonisation dont la présence dans le paysage faisait l’objet depuis longtemps d’un consensus tacite marque un changement politique profond. Les marques d’un passé colonial sinon pensé comme glorieux, du moins toujours vu du point de vue des colonisateurs, ne sont plus seulement l’objet d’adhésion ou d’indifférence : elles suscitent une forte hostilité de la part de ceux ou celles qui désormais s’identifient comme les descendants des vaincus et, surtout, comme les perdants de cette histoire encore de nos jours. À travers les statues, c’est un passé toujours présent, dont le racisme structurel dans les sociétés contemporaines est l'un des effets, qu’il s’agit de déboulonner. Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Rejoignez la communauté des Socios !
Le second tour des élections municipales s’est tenu dimanche dernier dans un grand nombre de communes en France. Si l’on en croit la tonalité médiatique générale, il a consacré une percée d’Europe Ecologie Les Verts (EELV). Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, voit dans ce scrutin la préfiguration d’un bloc politique qui aurait toutes ses chances de gagner la présidentielle de 2022. Ce n’est pas du tout l’avis de notre invité, Lenny Benbara, qui a cofondé le média indépendant Le Vent Se Lève. Dans un billet au titre offensif, “Les nouveaux habits verts de la bourgeoisie”, il va à contre-courant de cet enthousiasme. Ses arguments nous ont paru intéressants, et nous l’avons invité pour qu’il les développe sur notre plateau. Faible taux de participation qui rend difficiles des projections nationales ; mise en retrait de l’électorat populaire qui n’aura pas forcément, lors de la présidentielle, les mêmes orientations politique que les votants centristes… trop d’éléments manqueraient au puzzle pour parier avec certitude sur un retour en force de la fameuse “gauche plurielle”. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Emmanuel Macron l’a affirmé dès son élection : il veut faire de la France une “startup nation”. Il démontre régulièrement son soutien à la “FrenchTech”, censée représenter la quintessence de l’innovation et de l’entreprenariat. Mais derrière cette ambition, la réalité est bien différente. La France peine à se dégager de l’emprise des GAFAM, comme l’ont cruellement rappelé les déboires de Qwant, le moteur de recherche qui devait supplanter Google. Et l’échec patent de l’application StopCovid en est une énième illustration. Pourquoi la France peine-t-elle à innover et à recouvrir son indépendance numérique ? Comment résister face aux plateformes, sans pour autant exploiter une main d’oeuvre uberisée, et en respectant la vie privée des utilisateurs ? Pour en parler, nous avons reçu Jean-Baptiste Kempf, l’éditeur du logiciel français le plus utilisé au monde. Il s’agit du lecteur de vidéos VLC, le fameux logiciel au cône de chantier . Open-source, maintenu par la communauté, il est porté par une structure associative. On est bien loin des “jeunes qui veulent devenir milliardaires” dont rêve le Président Macron. Pourtant, le logiciel, né d’un projet étudiant, a dépassé les 3 milliards de téléchargements. Jean-Baptiste Kempf juge sévèrement, mais non sans humour, l’incompétence des politiques dès lors qu’il s’agit d’innovation. Personnage atypique, on peine à la mettre dans une case. Mais ce qui est certain, c’est que son expérience remet en cause le récit du capitalisme comme moteur de l’innovation. ▶ Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel Rejoignez la communauté des Socios !
Thierry Gourvénec a fait sa thèse de psychiatrie sur les bouffées délirantes. Il a étudié à ce titre la propagation de rumeurs délirantes, en particulier celle d’Orléans qui voulait que des femmes disparaissent et soient livrées à des réseaux de prostitution, après avoir visité des commerçants de la ville. Il a noté que la propagation de cette rumeur est intervenue au moment où De Gaulle allait quitter le pouvoir et laisser la France orpheline de son ange tutélaire. "La rumeur d’Orléans éclot en 1969 après que De Gaulle ait perdu son référendum et quitté le pouvoir. C’est une angoisse majeure, oedipienne… La mort politique du Grand Charles est un peu comme la mort du père…" Il s’appuie sur ce type de phénomène de croyance collective pour inscrire l’histoire du coronavirus dans la  longue litanie des épidémies, dont très peu au final se révèlent réellement meurtrières à grande échelle. On a nettement exagéré la portée et la violence de l’épidémie de Covid et nous nous sommes collectivement enfoncés dans une sorte de bouffée délirante collective (et médiatique) dès l’origine de l’épidémie sans pouvoir faire machine arrière : telle pourrait être résumée son hypothèse. "Les gens individuellement ne sont pas fous, c’est la communication collective qui est délirante" explique-t-il avant de faire un lien entre le contexte politique angoissant, la peur archaïque de toute épidémie, instrumentalisée ou pas, et la naissance d’un délire collectif. Denis Robert remonte avec lui le cours des histoires des délires collectifs: des sorcières brûlées au Moyen Age à la grippe aviaire (qui n’aurait fait qu’une seule victime humaine) en passant par épidémie allemande d'Escherichia Coli de 2011 dont la souche d'origine aurait été liée à l’ingestion de concombres bio originaires d’Espagne. Il note que la rumeur qui s’avèrera fausse est lancée quelques jours après Fukushima et que l’épidémie, dont tout le monde parle, fera une cinquantaine de victimes, pour qui la suspicion de recto-colites dues à du césium japonais ne peut être écartée: La très questionnante saga de l'Escherichia Coli Entéro-Hémorragique - AgoraVox le média citoyen ). "Chaque épidémie gérée de manière inconséquente est le fruit d’une peur panique et politique" conclut-il. La conversation roule et fait réfléchir. De la confrontation entre le raisonnement du psychiatre et le scepticisme affiché par son intervieweur nait une mise en abime qui brise certaines idées reçues et nous donnent à penser. C’est un des mérites de cette conversation pas si savante que ça, toujours sur un fil. "Et si l’épidémie que nous venons de vivre fonctionnait d’abord sur la transmission d’une peur ?" Bonne question… ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Youtube : http://bit.ly/YoutubeLeMedia Rejoignez la communauté des Socios
La 5G, avatar du monde d'après ? C'est la question qu'on pose au journaliste Nicolas Bérard, auteur de 5G mon amour, enquête sur la face cachée des réseaux mobiles. La 5G serait le révélateur d'un monde énergivore que nous prépare les industriels. Elle interroge notre rapport à la consommation et questionne notre modèle de développement. Ce réseau sans fil cinquième génération doit multiplier les débits par dix. Prévu pour combiner les nombreux objets connectés tels que les voitures autonomes qui doivent arriver sur le marché, la 5G est une condition à la mise en place du "smart world", ce projet de monde connecté, structuré par les nouvelles technologies. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Dimanche 21 Juin, les 150 citoyens ont présenté au gouvernement les 149 mesures votées et adoptées par la Convention citoyenne pour le Climat. Sur 150 propositions, une seule n'est pas adoptée, concernant la réduction du temps de travail à 28 heures hebdomadaire. Lundi 29 Juin, ces 150 citoyens sont reçus à l'Elysée par le Président de la République française. Ce dernier retient 146 mesures de la Convention citoyenne pour le Climat qui seront débattues par les parlementaires. Le chef d'état se garde également la possibilité de convoquer un référendum en 2021 pour voter certaines mesures. Quelles suites seront données aux mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat ? Pour en discuter, Le Media organise une soirée spéciale sur son plateau et a invité : - Priscillia Ludosky, gilet jaune  - Jean Massiet, Streamer - fondateur de Accropolis  - Marine Calmet, Présidente de Wild Legal et porte-parole de Or de question  - Guy Kulitza, membre de la Convention citoyenne pour le Climat  - Eloïse, membre de la Convention citoyenne pour le Climat ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Camille et ses invités - ce 24 juin la politologue Virginie Martin, l'avocate Caroline Mecary et la sémiologue Elodie Mielczareck - sont de retour pour le dixième épisode des Masques et la Thune ! Cette émission sera aussi la dernière de la saison avant la pause estivale. Pour cette nouvelle émission : "Municipales 2020 : l'élection de la honte", nous allons revenir sur cette élection hors du commun qui a eu lieu cette année en France. Taux d'abstention record, polémique autour du risque sanitaire, légitimité du scrutin mais aussi percée de la gauche et des écologistes : nos chroniqueurs décortiqueront les enjeux du second tour. Ils évoqueront également la possibilité d'un remaniement du gouvernement d'Emmanuel Macron. Depuis plusieurs semaines, la rumeur court : un gouvernement d'union nationale serait envisagé. Mais rien n'est moins sûr tant ce gouvernement persiste et signe dans sa dérive ultra libérale. Enfin, nous évoquerons les propositions de la Convention Citoyenne pour le climat. Sont-elles trop ambitieuses ? Trop modestes ? Et surtout, le pouvoir fera-t-il tout pour les promouvoir ou pour les bloquer ? Après le Grand Débat et au regard des réactions circonspectes des différents économistes proches de la Macronie, on est en droit de se poser une question :  la Convention Citoyenne pour le climat, poudre de perlimpinpin ou véritable tremblement de terre démocratique ? ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
François-Michel Lambert est député des Bouches du Rhône. Début avril, il a écrit au Premier ministre pour demander la régularisation de tous les sans-papiers. 124 députés et sénateurs, issus de presque tous les groupes parlementaires se sont joints à lui depuis. Elu en 2017 sous l’étiquette de La République en marche, François-Michel Lambert a quitté LaREM en 2018 au moment du vote de la loi Asile Immigration. Devant la caméra du Média, il explique pourquoi, à son avis, il faut aujourd’hui procéder à une régularisation massive et assumée des étrangers en situation irrégulière sur le sol national. Il dénonce également les choix d’Emmanuel Macron sur le sujet. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Première grande démonstration de force nationale des personnels soignants après le déconfinement consécutif à l’épidémie de COVID 19. Une épidémie qui nous a rappelé l’importance stratégique de l’hôpital public, mais aussi son état désastreux. Plusieurs décennies de gestion néolibérale et d’économies de bouts de chandelles sont passées par là. Après les grandes promesses au plus fort de l’économie, Emmanuel Macron est désormais au pied du mur. Pendant que le gouvernement organise le “Ségur de la Santé”, le rapport de force s’établit dans les rues. Avec en toile de fond une interrogation : les applaudisseurs de balcons se mêleront-ils aux cortèges des soignants pour réclamer à l’unisson du fric pour l’hôpital public ? Avec nos invités : Christophe Prudhomme, médecin urgentiste, délégué CGT et porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France Anne-Sophie Pelletier, députée européenne, ancienne aide médico-psychologique en EHPAD. Et David François, délégué CGT, hôpitaux de Saint-Maurice. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
MACRON : LE MYTHOMANE

MACRON : LE MYTHOMANE

2020-06-2401:07:52

Camille et ses invités du jour la politologue Virginie Martin, Yvan Le Bolloch, ainsi que l'avocate Caroline Mecary et Bruno Gaccio sont de retour pour un sixième épisode des Masques et la tune ! Pour cette nouvelle émission : "Macron : Le mythomane" nous allons revenir sur le discours de dimanche dernier du Président de la République, ainsi que sur la journée de mobilisation des soignants qui avait lieu hier. Vide : C'est le mot qui est le plus ressorti pour décrire le discours du Président de la République dimanche dernier. Emmanuel Macron s'est adressé aux français et a déroulé une séquence d'auto satisfaction assez sidérante, avec une bonne dose de mensonge éhonté. Macron aurait pris toujours les bonnes décisions, toujours dans l'intérêt général. Après avoir débité un certain nombre de banalités incantatoires opposées en tout à ses actions passées et actuelles, et avoir passé un peu de pommade aux soignants, deux choses restaient à noter : l'usage du mot "séparatistes" et l'affirmation d'un changement profond qui l'aurait saisi. Et puis on parlera ensuite de la journée de mobilisation des soignants de ce mardi 16 juin 2020, 2 jours après avoir encore loué leur courage, Emmanuel Macron leur envoyait les CRS et la BRAV, et par des lacrymos, des coups tonfa, de grenades et tirés par les cheveux que les "héros" proclamés par Macron ont été reçu. Puisqu'ils ne veulent pas de médailles, ils auront comme les autres : la terreur policière. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Bertrand Pancher est député de la Meuse. Ce juppéiste – il a soutenu l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac lors la primaire de la droite en 2017 – est coprésident du groupe Libertés et territoires. Il vient de publier "Carnet d’un député au temps du Coronavirus", livre dans lequel il revisite les mois de pandémie à la lumière de son expérience de terrain. Bertrand Pancher est député de la Meuse. Ce juppéiste – il a soutenu l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac lors la primaire de la droite en 2017 – est coprésident du groupe Libertés et territoires. Il vient de publier "Carnet d’un député au temps du Coronavirus", livre dans lequel il revisite les mois de pandémie à la lumière de son expérience de terrain.  "Tout a été fait à l’envers", explique-t-il, en dénonçant le centralisme et la bureaucratie de nos institutions. Il pointe du doigt Emmanuel Macron, "homme seul" entouré d’une "petite équipe de hauts fonctionnaires" qui appliquent au service public les "méthodes du privé". Pénurie de masques et de tests, incohérence dans les décisions politiques, mensonges, Bertrand Pancher n’épargne personne. Pour lui, le pays, passablement ébranlé par la crise des Gilets jaunes puis la mobilisation des retraites est sorti "encore plus abîmé" du confinement. "La France est malade de ses institutions. Les Français ont raison d’être en colère", souligne encore le député. Il avance une batterie de propositions pour prévenir la crise sociale et politique : élection d’un tiers des députés à la proportionnelle, abaissement du seuil des référendums citoyens à un million de signatures, prise en compte du vote blanc, augmentation de la taxation des transactions financières, création de 500 000 emplois aidés, autonomie financière et fiscale des collectivités territoriales, 20 milliards d’euros chaque année pour l’environnement… Autant de mesures qui, selon lui, devraient permettre à la France de se relever. Car sinon, affirme-t-il "à un moment, c’est la rue qui va l’emporter".  Le livre est téléchargeable à l’adresse suivante : https://www.bertrandpancher.fr/wp-content/uploads/2014/10/LivreComplet07.pdf ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/  👉 https://www.okpal.com/le-media/  👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous :  Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia  Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia  Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia  Peertube : https://video.lemediatv.fr  Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel   Rejoignez la communauté des Socios !
Spécialiste de l'histoire des Etats-Unis, Nicolas Martin-Breteau revient sur la vague de protestation déclenchée par le meurtre de George Floyd. La mobilisation, qui est puissamment soutenue par le mouvement Black Lives Matter né en 2013, a un recrutement dans la population et une portée politique beaucoup plus larges que n'en ont d'habitude, les émeutes régulièrement déclenchées, depuis très longtemps, par le racisme que subissent les Noirs au "pays de la liberté". C'est l'ensemble du système économique et social états-unien, caractérisé par les inégalités radicales et le dénuement où se trouve reléguée une grande partie de la population (noire, mais pas seulement loin de là) qui se trouve remis en cause. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
La police a mauvaise presse. Elle casse du noir à Minéapolis, elle éborgne et tue aussi à Paris, Nantes ou Marseille. Le préfet Lallement vit son moment de gloire. Le ministre Castaner semble beaucoup écouter les syndicats qui passent beaucoup à la télé dans des émissions complaisantes. Bien qu’éparpillés, ces syndicats très catégoriels tiennent leurs troupes et obtiennent le paiement de primes anciennes. Mais tout est peut-être en train de craquer… De plus en plus de tribunes sont publiées ça et là appelant à un sursaut républicain. L’invité de TPA ce soir, un jeune retraité de 62 ans, Jean Louis Arajol, a été le premier à taper du poing dans une lettre ouverte qui a fortement déplu place Beauvau. Cet ancien secrétaire du SGP, syndicat général de la police qui était le syndicat majoritaire avant l’éclatement entre plusieurs branches et sous branches nous raconte pendant près de 90 minutes trépidantes sa vision d’une police où beaucoup en prenne pour leur grade à commencer par Christophe Castaner : « Vous imaginez Charles Pasqua aller en boîte après une journée comme celle des gilets jaunes aux Champs Elysées ? » ou le Préfet Lallement : « Il est plus proche de Papon que de Confucius ». L’ancien major, médaillé d’honneur de la police par Jacques Chirac, appelle à une révolte de ses pairs et à ne plus servir de mercenaires à un Etat « en désaccord avec son peuple ». « On va vers une recomposition du paysage syndical avec tout ce qui va se passer demain… La fin du confinement, les nouvelles manifestations vont encore demander beaucoup d’efforts aux policiers. C’est là que nous aurons besoin de retrouver ceux que nous avons perdus. Il nous faudra des policiers républicains et ça existe » explique-t-il à Denis Robert « Les flics sont les bouc émissaires d’un manque de concertation de l’Etat qui veut faire passer ses réformes au forceps… Le peuple n’est pas d’accord, mais l’Etat s’en fout car il envoie les flics. Et ça c’est inadmissible ! la police n’a pas aujourd’hui à servir de garde prétorienne à un Etat qui prend des décisions illégitimes. C’est aussi simple que cela » A l’écouter, on se dit que la maison Poulaga est en feu et que tout est à revoir : formation, statistiques bidonnés, encadrement borné, atteinte aux libertés, LBD à interdire, tabassage du petit peuple : Jean Louis Arajol sort la sulfateuse. Son raisonnement et ses exemples apparaissent implacables : « La police est issue du peuple et elle n’a pas à s’en dissocier. Rien qu’une phrase comme celle-là vaut de l’or, assène-t-il. Moi à la place des syndicalistes en poste, j’irais voir le Préfet Lallement et Christophe Castaner et je leur dirais « Je vous préviens, les choses ne se passeront pas comme ça. Cette fois, on veut un changement de doctrine, on ne veut pas la guerre mais le maintien de l’ordre. Et si on ne nous écoute pas, on rentrera nous aussi dans l’arène sociale aux cotés des infirmières et des pompiers. » ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media Rejoignez la communauté des Socios !
Le 25 mai dernier, un homme noir était tué par la police à Minneapolis aux Etats-Unis. George Floyd avait 46 ans. Depuis sa mort, des mobilisations contre le racisme et les violences policières ont lieu partout dans le monde. Ce vent de révolte a aussi atteint la France, où les familles de victimes sont à l’avant-garde de la lutte. Comment venir à bout des violences policières ? Nous en parlons en live avec Fatima Ouassak, Mahamadou Camara, Almamy Kanouté et Mathieu Rigouste.   ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Telegram :  https://t.me/LeMediaOfficiel  Rejoignez la communauté des Socios !
Camille et ses invités du jour la politologue Virginie Martin, Yvan Le Bolloch, ainsi que le journaliste Alexis Poulin et Bruno Gaccio sont de retour pour un sixième épisode des Masques et la tune ! Pour cette nouvelle émission : "Monde d'après : Macron le pyromane nous fait le coup du pompier" nous allons revenir sur le cercle des économistes Macronistes qui nous prépare un nouveau monde, et sur les violences et le racisme de la police qui éclate au grand jour, et les discours hypocrites du pouvoir sur ces questions. C'est promis, le monde d'après sera radicalement différent du monde d'avant ! C'est presque une révolution qu'a annoncée le Président de la République depuis le début de la crise du Covid-19 et à plusieurs reprises. Sanctuarisation de l'hôpital public, réelle politique écologique etc, Macron le promet, il a changé ! Et pour nous préparer ce monde d'après merveilleux, il a décidé de s'entourer d'un cercles d'économistes prestigieux et... tous d'accord avec lui ! Cette vielle méthode de présenter des économistes comme des experts à la neutralité totale est vielle et a été dénoncée et analysée depuis longtemps. Ces mêmes experts qui nous ont mis dans le mur, pourquoi est ce encore eux qu'on invite à venir distiller la bonne parole experte qui a pourtant tant de fois était disqualifiée par les faits ? Et puis en parlant de faits, les violences et le racisme de la police, si longtemps niés par le pouvoir, ont aujourd'hui véritablement explosé à leur visage. Depuis la mort de George Floyd aux USA, une lame de fond semble s'être levée aussi en France, notamment au travers du combat d'Assa Traoré et du comité Adama, avec une récente manifestation impressionnante ou Assa se tenait aux côtés d'un gilet jaune bien connu : Jérôme Rodrigues, avec une forte dimension symbolique : celle d'une forme de solidarité commune qui ouvre la porte à un rapprochement qui semblait impossible il y a encore 1 an, et qui fait extrêmement peur au pouvoir. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia Peertube : https://video.lemediatv.fr Rejoignez la communauté des Socios !
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store