DiscoverRéussir son E-business !
Réussir son E-business !
Claim Ownership

Réussir son E-business !

Author: Vincent Druelle

Subscribed: 6Played: 77
Share

Description

Comme vous j'ai galéré pour développer mes activités sur internet ! Tout a commencé en 2006, en lançant mon premier site vitrine puis e-commerce en autodidacte qui a permis à notre TPE de passer de 350k€ à près d'1M€ en 2 ans. Sauf que la crise de 2009 a eu raison de nous...J'ai aimé cette aventure du digital et avais bien compris les formidables opportunités qui s'offraient aux entreprises. Alors je me suis formé un an à l'IESA, puis lu des dizaines de livres sur le webmarketing US et suivi des formations en ligne, sans compter les conférences...bref des mois entiers à apprendre et à expérimenter. Et ça continue. J'ai passé 4 ans en agence où j'ai accompagné Coca-Cola, Trigano...Une belle école mais une forte envie d'indépendance et d'aider les TPE et PME. Alors j'ai créé Very Digital. Seul. Être seul pour développer son activité est un vrai parcours du combattant avec son lot de nuits blanches...Bilan : après 3 ans, j'ai accompagné des dizaines d'entreprises en France et en francophonie, ça marche et j'adore ça ! Dans ces podcasts, je vais vous révéler les coulisses du web, vous donner des astuces et bonnes pratiques pour vous aider à performer sur internet, réaliser des interviews inspirantes et utiles. Que vous soyez indépendant, une TPE ou une PME, dirigeant ou responsable marketing / digital, ces podcasts sont faits pour vous si vous souhaitez développer une activité rentable et durable avec internet !
18 Episodes
Reverse
Tous les mercredis à 16h on se rejoint pour un live en association avec la Paris Retail Week, afin de rassembler les acteurs du E-Commerce. Aujourd'hui nous allons voir quelles sont les opportunités pour le E-Commerce durant cette crise.Au programme de ce live : - Chiffres & tendances- Logistique- Sécuriser mon activité- Questions / RéponsesLes experts présents pour ce live : - Nicolas J. Chevalier, CEO d'E-Commerce Nation- Vincent DRUELLE, fondateur et consultant E-Commerce : audit-site-ecommerce.com et verydigital.fr- Damien Buirette, expert logistique et fondateur de Supply / E-Logistics AgencyLe lien pour rejoindre le Slack ECN Community: https://bit.ly/2xBVhz4Le lien pour la formation E-Commerce Nation Academy : https://bit.ly/3bTypdpE-commerce Nation, c’est la première communauté d’e-commerçants en Europe.Articles, études, infographies, vidéos… https://www.ecommerce-nation.fr/
Interviewé par Françoise Baron de Digitalease&vous sur la mesure et l'optimisation du ROI en e-commerce.Je vous livre ma vision, mes retours d'expérience pour savoir comment mieux mesurer votre retour sur investissement avant de lancer un projet e-commerce et l'améliorer par la suite.Vous pouvez retrouver Digitalease&vous, spécialistes de la transformation numérique au sein des TPE et PME avec une approche à la conduite du changement qui garantit le succès de ses missions :https://digitalease-et-vous.fr/https://www.linkedin.com/in/fran%C3%A7oise-baron-levy/https://www.linkedin.com/in/bip-philippe/Quant à moi, retrouvez-moi sur :https://verydigital.frhttps://audit-site-ecommerce.comhttps://www.linkedin.com/in/vdruelle/...pour échanger.Bonne écoute de ce podcast
Vous souhaitez booster la croissance de votre entreprise et profiter de la puissance d’internet ?Cette série de podacsts est faite pour vous si vous créez une activité ou souhaitez développer votre TPE ou PME avec internet !Au programme :1 Chiffres clés sur internet et sources d’informations2 Business plan ou lean start up, quelle méthode adopter ?3 Votre offre et votre clientèle idéale4 Votre modèle économique, le socle de votre activité !5 Une stratégie digitale, sinon rien !6 Votre tunnel de conversion7 Quels canaux d’acquisition digitaux choisir ?8 Quel budget pour acquérir vos contacts sur internet ?9 Les outils de communication et de conversion sur internet10 Votre tableau de bord pour piloter votre activitéQui suis-je ?Vincent Druelle, consultant en stratégie digitale, webmarketing et e-commerce.Depuis 2006, après avoir été e-commerçant, j’ai accompagné des dizaines de clients dans leur développement commercial en acquisition de leads (BtoB) ou dans la vente en ligne (e-commerce).J’ai accompagné des dizaines de TPE et PME dans de nombreux secteurs : retail, services, formation, industrie… après avoir conseillé Coca-Cola, Renault Sport, Shopdesign, Ctendance, Eurocave, Anne de Solène, Distrame…et beaucoup d’autres en btob, btoc pour des millions d’Euros de CA générés !Aujourd’hui, je partage avec vous ma vision, ma méthode, mes outils, mes trucs et astuces !
Je vous propose sans tarder de vous présenter les principales sources d'informations auxquelles vous devriez vous abonner pour réaliser votre veille sur Internet ! Un entrepreneur averti en vaut deux ! Il est crucial de bien s'informer. Mais avant cela, quelques chiffres clés à garder en mémoire :+1 Mds de sites internet dans le Monde200 000 sites e-commerce en France La moitié de la population mondiale est connectée à internet via mobile ou ordinateur80% des français ont un ordinateur et 73% un smartphone88% des français sont connectés à internet63% des français achètent en ligne+2 000 € de dépenses en ligne par internaute et par an53% des entreprises de plus de 10 salariés achètent sur internetLe marché ecommerce du BtoB est en croissance constante Le digital continue de progresser notamment sur les territoires ruraux. Inutile de préciser les formidables opportunités de croissance qui s'offrent à vous ! ;) Sauf que vous n'êtes pas tout seul ! Il est donc important d'aborder votre projet avec méthode, pragmatisme et créativité. Le digital évolue sans cesse, vous devez rester informé en permanence. Je vous propose donc ces ressources :Le baromètre du numérique 2019 (comportements des français, chiffres clés liés à internet en France) Les chiffres clés de la FEVAD (e-commerce)Le blog du modérateur (veille digitale)Magazine du e-marketing.frMagazine ecommercemag.frEcommerce NationDAF magazineStratégiesVous trouvez des études gratuites et payantes sur Createst, l'INSEE, les fédérations, CCI... Vous avez également Linked In, Twitter...qui vous apporteront aussi de l'information en flux continu (attention à l'infobésité ;) )Pensez à vous abonner à des groupes actifs liés à votre savoir faire mais aussi à vos clients potentiels pour comprendre leurs attentes. Vous pourrez également suivre des blogueurs, vous abonner aux newsletters, télécharger des livres blancs...
Business plan vs Lean Startup !Le business plan est un document écrit permettant de formaliser un projet d'entreprise. Il peut également être utilisé lors du développement de nouvelles activités dans une société préexistante. Il est essentiellement utilisé afin de collecter des financements auprès des investisseurs.On y présente votre produit ou service, vos cibles, l'étude de marché, votre modèle économique, les ressources nécessaires, les prévisions financières...Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire un cours sur le business plan ! ;)Mais évoquer ses avantages/inconvénients et comment combler ses failles. ​L'une des meilleures ressources pour établir un business plan est sur le site de BPI France (Anciennement Agence France Entrepreneur). Etablir un business plan nécessite de longues heures de réflexions pour aboutir à :identifier les objectifs de l'entreprise concevoir une stratégie commercialeidentifier les ressources matérielles et immatériellesdéfinir un budget prévisionnel Tout cela est fort utile. Seulement, rares sont les business plans qui sont respectés dans la durée. Encore pire, les investissements que vous pourriez réaliser selon vos hypothèses pourraient être anéantis avec tous les dommages collatéraux que cela implique ! Une approche alternative et complémentaire est de plus en plus utilisée : le lean start up. Le lean start up Comme tout le monde j'ai appliqué la méthode traditionnelle du business plan, aujourd'hui bien rangée dans mon tiroir. Pourtant, Eric Ries a adapté la méthode Lean au management de projet et en a créé une méthodologie adaptée aux start up et au lancement de produits ou services.Le principe est d'adopter un cycle continue d'innovation :​on construit le produit (le minimum viable au départ)on le teste auprès de nos cibles idéaleson apprend et on l'améliore@ Les avantages sont :une méthodologie centrée clienttester rapidement votre offre auprès de vos cibleslimiter les investissements dans les premières phasesvalider votre modèle économique avant d'investir considérablement Bonne nouvelle, les start up ce n'ont plus l'exclusivité de cette méthode et toutes les entreprises se l'approprient pour réduire les temps de développement, de mise sur le marché, pour booster la créativité, de se rapprocher des besoins du client... L'inconvénient est que cette seule approche n'est pas toujours reconnue par les investisseurs (banques) qui ont besoin d'un business plan "classique" (exception faite pour les start up) Cela dit, rien ne vous empêche de tester l'intérêt du produit ou service auprès de vos cibles. 
La semaine dernière je vous ai sensibilisé sur le business plan et la méthode agile de la lean start up afin de tester votre offre en limitant les risques financiers. Aujourd'hui je vais incister sur un point primordial, trop souvent négligé, la définition de votre offre et de votre cible idéale ! Votre offre et vos ciblesA cette étape, je considère que vous avez une idée de business. Pour la suite, je vous invite à prendre du recul car vos réponses seront plus pertinentes. Imaginez qu'il n'existe pas de contraintes budgétaires, ni normatives, ni de faisabilité. Le rêve ! ;) Alors, votre idée a-t-elle été pensée par l'offre ou depuis votre cible ? Un peu comme l'histoire de la poule et de l'oeuf... Je m'explique. Vous avez peut être rencontré des inventeurs qui ont développé une solution qui pourrait rentrer notre quotidien. Ils y croient dur comme fer, ils ont du passer des mois voire des années à jouer au Géo Trouvetout, mais quand la majorité se confrontent au marché...c'est souvent la déconvenue. Pourquoi ? Ils essaient de créer un besoin ou de proposer leur solution à la mauvaise cible. Souvenez-vous des Google Glass qui devaient être adoptées massivement ! Ce fût un échec car la cible et le moment n'étaient pas alignés. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est conseillé de :Répondre à un problème, une souffrance auprès d'une cibleÊtre "time to market", sortir votre solution ni trop tôt, ni trop tardFaciliter son acquisition (prix, fonctionnalités, mise à disposition) Si vous répondez à ces 3 critères, le succès s'ouvre à vous ! Pour concevoir votre solution et savoir si elle répond vraiment à un problème, je vous invite à vous confronter aux 5P. Les 5 Pourquoi. Voici un article qui explique tout cela sur Qualiblog.fr Votre cible est avant tout un être humain, je ne vous l'apprends pas mais dans ce monde de plus en plus digitalisé, il est parfois bon de le rappeler ! :) La psychologie est donc primordiale et je l'aborderais lors de l'écriture des pages de ventes, technique que l'on appelle le copywriting. Répondez à ces questions :Quelle solution apportez-vous à votre client et à quel prix sera-t-elle accessible ?Sera-t-elle prête à investir ce budget dans votre solution pour changer d'état ?Je vous conseille d'ailleurs de préciser l'état psychologique, mais aussi matériel, social de votre cible avant et après. Vous pourrez utiliser cette analyse lorsque vous mettrez en avant votre argumentaire de vente.
Lors de l'épisode précédent nous avons touché du doigt un sujet qui compte largement dans la réussite de votre activité : l'offre et la clientèle. Avez-vous avancé dans votre réflexion ? Avez-vous répondu aux points essentiels qui ont été soulevés ? Je dirai que plus de 60% de la réussite de votre activité passe par l'adéquation entre l'offre et la demande, le reste étant la relation client, la gestion, les bons outils et investissements !A ce stade vous êtes prêts à concevoir votre modèle économique que l'on nomme couramment business model (en anglais).Votre business modelUn business model décrit précisément comment votre entreprise va gagner de l'argent. En pratique, cela revient à définir ce que vous allez vendre, auprès de quels clients, dans quel but, de quelle manière, et pour quel bénéfice.Il s’agit de décrire en quelque sorte votre activité. Un business model doit être agile, évolutif car les temps changent, votre offre et vos clients aussi. Le business model que vous allez définir cette semaine pourrait être différent dans 6 mois ou 1 an si vous devez pivoter et changer de direction. Si c'est le cas c'est sans doute que vous n'aurez pas assez consolidé en amont votre proposition auprès de votre cible idéale. Il existe une infinie de business models, mais tous ou presque ont les mêmes racines :Vente de biens ou servicesVente d’espaces publicitairesVente d’abonnement ou locationLe business model vous aide, entre autre, à répondre à ces questions :Est-ce que mon offre répond à un véritable besoin pour mes clients?Quelle différenciation est proposée ?Comment adresser mon offre à ma clientèle ?Quelles sont mes ressources ?Quelle stratégie commerciale adopter ?Quels sont mes principaux postes de revenus et de dépenses ? Bref, vous aurez à identifier tous les points du schéma ci-après: 
Depuis le dernier podcast, vous avez (normalement) rempli votre business model canvas. A ce stade, vous commencez à voir votre projet se concrétiser. C'est excitant, non ! Comme je vous le disais, c'est un outil "vivant" qui évoluera tout au long de la vie de votre entreprise et n'hésitez pas à le remettre en cause régulièrement. Pour ma part je l'ai affiché au dessus de mon ordinateur pour me recentrer sur mes objectifs ! Mon conseil le plus important est bien de garder en tête que vous oeuvrez pour résoudre un problème ou combler un besoin qu'ont vos clients ! Matin, midi et soir, pensez, mangez, respirez...client ! Votre Stratégie webC'est seulement après avoir initié tout ce cheminement de l'idée, de l'offre, de l'audience, des objectifs d'entreprise, que l'on peut raisonnablement concevoir votre stratégie digitale. Celle-ci est parfois conçue après ou avant le business model. Ils restent interdépendants. Stratégie digitale qui sera à l'image de votre business model -> "vivante" ! Mais au fait, qu'est-ce qu'une stratégie web et à quoi ça sert ? La stratégie digitale désigne la stratégie d’une entreprise ou d’une marque au travers des canaux digitaux. Elle doit comporter des objectifs, un ou des positionnement(s) pour aboutir sur un marketing mix. Ne pas oublier les indicateurs pour mesurer la performance de vos actions. Une stratégie digitale a pour finalité l’atteinte d’objectifs mesurables dans un temps donné. Ces objectifs doivent être conformes aux objectifs stratégiques de l’entreprise et non focalisés sur des indicateurs de performance propres au web. Vous êtes dans la posture suivante : vous pensez que le développement de votre entreprise passera intégralement ou en partie par le digital. Vous y voyez un peu plus clair ? ;) Exemples d’objectifs stratégiques digitaux: Réaliser 30% des ventes de l’entreprise en ligne d’ici deux ans Atteindre 25 MEUR de C.A. en ligne d’ici 2020 Être la marque ayant la plus forte visibilité numérique dans son domaine en 2020Exemples d’objectifs web qui seront déclinés par la suite:Être premier en référencement naturel sur les 10 requêtes phares du métier d’ici 1 an.Avoir 20 000 fans Facebook en 2020.Obtenir 10 000 visiteurs/mois et 3% de taux de conversion La grande question : est-ce l'équipe dirigeante qui décide arbitrairement que 30% du CA sera réalisé par le digital ou ce sont les opportunités offertes par le digital, dans votre secteur d'activité qui fixent cet objectif ?  J'aurais tendance à répondre : les deux mon capitaine ! Une stratégie, c'est comme un business plan, cela donne un cap (de Bonne-Espérance) et des objectifs. On peut tout de même obtenir des données sur son secteur d'activité grâce à différentes études, sondages, vos concurrents, des consultants expérimentés qui ont déjà abordés votre marché ! Il faut chiffrer une stratégie web afin de savoir si elle sera rentable ! De nombreuses entreprises de toutes tailles m'ont interrogées sur la meilleure stratégie digitale à adopter. La plupart n'avaient pas définis d'objectifs clairs de ce qu'ils en attendaient ni avaient imaginées les conséquences sur leur entreprise. Les conséquences de votre stratégie web sur votre organisation:Implique du changement sur vos équipes, process, nécessite de se formerPeut déséquilibrer votre marché (ex: Amazon avec les libraires, UBER avec les taxis...)Nécessite d'investir dans des ressources matérielles et immatériellesNe pas attendre un retour sur investissement à court terme
Avez-vous réfléchi à votre stratégie digitale ? Avez-vous défini vos objectifs ? Si ce n'est pas encore le cas, rassurez-vous, les étapes suivantes vont vous aider à avoir plus de visibilité. Votre tunnel de conversionAvec le webmarketing, nous concevons des tunnels de vente ou de conversion afin d’attirer des contacts (leads) et les conduire dans un processus qui les transformera en prospects ou clients ! Les 3 étapes clés pour concevoir son tunnel de conversion sont :L’acquisition de contacts/leadsLa conversion en prospects ou clientsLa fidélisation de vos clientsNote : Dans cet exemple il s'agit d'un tunnel 100% digital. Bien entendu si vous avez des magasins physiques, il faut les ajouter au tunnel pour une approche omnicanal. 1/ ACQUISITION DE TRAFICLes sources pour attirer des gens à s’intéresser à vous sont multiples: TV, radio, presse papier, flyers, réunions à domicile, vos commerciaux, prospection téléphonique(en déclin), réseaux professionnels, internet... Je me concentrerai sur les canaux utilisés sur internet mais ne négligez pas les autres surtout en BtoB. Vous avez étudié votre profil idéal et vos profils d'acheteurs. Plus vous ciblez en amont plus votre taux de conversion sera élevé et moins vous dépenserez en budget. Les sources d’acquisition sur le web sont multiples :votre site internet grâce à un bon référencement naturell’emailing : location de base de données ou les personnes inscrites à votre newsletterla publicité payante sur les moteurs de recherche et/ou les réseaux sociauxla création de contenus (texte, images, vidéos) sur votre blog et/ou les réseaux sociaux (inbound marketing) qui contribuent à votre référencement naturel Acquérir des visiteurs via tous ces canaux est possible mais cela n’est pas forcément nécessaire pour votre activité. Il faut prioritairement s’adresser à vos profils d’acheteurs là où ils sont présents et là où le retour sur investissement sera meilleur. Pour le BtoB, on peut aisément penser que vos contacts peuvent être accessibles via Linked In, mais aussi via des bases de données -> l'envoi d'emails. Avec le BtoC, on privilégiera les réseaux sociaux populaires comme Facebook, l'e-mail. Dans les deux cas, bien optimiser votre référencement naturel sur les moteurs de recherche pour une présence durable sauf si pas rentable. Les réseaux sociaux, moteurs de recherche... tous ont des usages et segments d'utilisateurs différents qu'il faut bien identifier. Il est donc primordial de bien connaître les usages sur ces canaux avant de communiquer dessus. 
Précédemment, je vous ai sensibilisé à la conception de votre tunnel de conversion. J'imagine que vous avez déjà quelques idées de la façon d'acquérir, de convertir et de fidéliser vos clients. Aujourd'hui, je vais vous présenter les principales sources d'acquisition de contacts pour votre activité. Les canaux d'acquisition Les principales sources d'acquisition digitales sont les suivantes : SEO : votre site internet grâce à son référencement naturel, des backlinks (liens entrants sur d'autres sites)E-mailing : location de base de donnéesLa publicité payante (SEA) sur les moteurs de recherche et/ou les réseaux sociauxL'inbound marketing : être votre propre média et créer des contenus (texte, images, vidéos) sur votre blog et/ou les réseaux sociaux ou chez des influenceursLes annuaires(pages jaunes, Kompass...), des forums, les groupes... La question à se poser : où sont mes futurs clients ? C'est là que la définition des avatars, personas ou profils d'acheteurs seront très utiles. Deux secteurs, deux approches ! BtoB : vous avez besoin de solliciter des acheteurs qui généralement sont présents sur les réseaux sociaux professionnels comme Linked In. Vous pouvez identifier des partenaires pour vous mettre en relation. Les commerciaux doivent utiliser cet outil pour identifier les contacts, faire de la veille concurrentielle, extraire les e-mails des contacts...Utilisez les annuaires professionnels pour sélectionner les entreprises par code NAF, taille, secteur...Louer des bases de données d'emails qualifiées. BtoC : vos acheteurs sont potentiellement partout ! C'est ce qui rend la tâche complexe car nécessite d'utiliser plusieurs canaux d'acquisition.C'est là qu'une stratégie d'acquisition est nécessaire pour ne pas se disperser et jeter par la fenêtre vos investissements. LES RESEAUX SOCIAUX Une infographie qui date un peu mais qui a le mérite de présenter les principaux réseaux sociaux et quelques unes de leurs caractéristiques. D'où la nécessité de faire de la veille et de collecter des informations qualitatives sur vos canaux de prédilection. Sur Facebook c'est assez équilibré et représentatif de la population française, une sorte de réseau social généraliste. 32M de français semblent actifs et se connectent au moins une fois par mois. Sur Twitter vous retrouverez essentiellement des personnes du numérique, des influenceurs, des journalistes, des politiques, des personnalités de tous secteurs.  Sur Instagram, c'est la communication par le visuel qui prime. Concurrent direct de Pinterest et de Snapshat. Une population plus jeune que Facebook. Sur Pinterest, c'est également la communication visuelle qui prime avec une large dominante féminine. On y parle mode, déco, cuisine, design.  
Félicitations, vous avez parcouru un long chemin et si vous lisez cet email c’est que vous tenez bon ! Déjà le 9ème podcast que vous écoutez pour développer votre activité sur internet, bravo pour votre persévérance.Nous avons traité des canaux d'acquisition, vous avez déjà peut être fait votre choix en fonction de votre marché, votre offre et votre cible. Il est temps de savoir combien cela vous coûtera ! Les coûts des canaux d'acquisitionJe récapitule les principales sources d'acquisition digitales : SEO : votre site internet grâce à son référencement naturel, des backlinks E-mailingLa publicité payante sur les moteurs de recherche et/ou les réseaux sociauxInbound marketing : être votre propre média Des annuaires, des forums BtoB : vous pourriez utiliser Linked In, l'email, Google, un blog... BtoC : vous utiliserez probablement L'email, Google, les réseaux sociaux, un blog... Si vous laissez un site internet sans action de communication, vous aurez 0 à quelques visiteurs par jour. Vous devez investir du temps ou de l'argent pour être visible. Le nombre de sites augmentant chaque jour vous aurez plus de concurrence. Il est important de mesurer le coût d'acquisition de :vos visiteurs vos prospectsvos clients Des études présentent que le coût d'acquisition moyen d'un client en ligne serait de 25 €. Pour ma part je l'ai vérifié à plusieurs reprises mais en moyenne sur 3 ans. Je vous demande d'être très prudent et de ne pas prendre les informations qui suivent comme argent comptant, en effet tous les cas sont spécifiques. Ce sont donc des valeurs moyennes qui peuvent vous donner des tendances. Tous les tarifs sont indiqués HT. BLOG & RESEAUX SOCIAUX Afin d'attirer les visiteurs à vous (inbound marketing) vous aurez besoin de créer des contenus, de les promouvoir, de créer et de gérer vos communautés, de mesurer vos actions. Les compétences utiles :rédact-eur-rice webcommunity manager pour gérer vos réseauxvidéastegraphiste / illustrat-eur-riceAnalysteSoit vous avez toutes ces compétences et vous le gérez vous même, dans ce cas il vous faut des outils et beaucoup de temps ou alors vous déléguez en partie ou totalement. Pour obtenir un trafic significatif des réseaux sociaux sur son site, vous devez créer environ 3-4 articles par semaine, créer une communauté, la gérer, la développer selon des axes stratégiques, animer commercialement, mesurer vos KPI et en déduire des actions correctives. Cette charge représente un coût moyen de 2500 € / mois. Si vous faites moins vous n'aurez pas l'effet de levier qui génèrera de la visibilité.SEO ou référencement naturel L'indexation des pages dans un moteur de recherche est une opération qui est réalisée de préférence à la conception du site. De cette façon le diagnostic des mots clés, la recherche des concurrents, la création de la structure de l'information, la rédaction des contenus seront optimisés.Indéxation sur les moteurs de recherche (Trafic organique dans Google Analytics):Ce travail peut nécessiter quelques jours à plusieurs semaines en fonction du nombre de pages à référencer. Les coûts des prestations varient selon que vous êtes indépendant ou agence et les options proposées. Il faut compter environ 150 à 250€ pour indexer une page. Ce tarif est dégressif en fonction de la quantité. Certains vous proposent un suivi de vos principaux mots clés pendant 2 à 3 mois. L'essentiel de la prestation de référencement est concentrée sur cette phase. Viennent ensuite l'analyse et l'optimisation avec d'éventuelles actions correctives. 
Votre site internet pour convertir vos visiteurs en clientsLe site internet reste encore un incontournable pour attirer chez vous vos visiteurs avant de les convertir en prospects ou clients. On peut distinguer deux grandes familles : SAAS : vous avez accès aux services d'édition de site contre un abonnement mensuel ou annuel. Ex : WIX, Wordpress.com, SHOPIFYAvantages : pas besoin d'être un développeur, d'installer un serveur... les interfaces sont faciles à prendre en main. Le budget est maîtrisé et connu à l'avance.Inconvénients : on peut être limité dans les fonctions, peu de sur mesure, pas toujours compatible avec votre environnement logiciels. Voir contrat pour propriété des données.Open-source : vous pouvez utiliser l'application web et en faire presque ce que vous voulez (Licence GPL) . Vous en êtes propriétaire. Ex: Wordpress, Prestashop, Drupal...Avantages : personnalisation maximum, vous pouvez vous différencier de vos concurrents en concevant une expérience utilisateur optimale, expérimenter, mesurer, vous trouverez tous les outils pour cela. Vous pouvez amortier sur le plan comptable votre investissement et même revendre votre site !Inconvénients : cela requiert des compétences techniques, un budget plus important au démarrage, un investissement plus chronophage. Selon l'objectif que vous vous fixez vous pourrez avoir besoin d'un site vitrine et/ou d'un site e-commerce !  Certains critères seront spécifiques à un site e-commerce. Le choix d'un outil ne s'improvise pas ! Vous voulez connaître les outils utilisés par vos concurrents? je vous invite à installer Wappalyser sur votre navigateur Chrome ou Firefox. Solutions CMS 2019 Wordpress a complètement canibalisé le marché des CMS.Autres outils de communicationVous pouvez utiliser les outils proposés par les réseaux sociaux mais si vous multipliez les canaux, vous serez vite en surchauffe ! Afin de piloter la diffusion de vos contenus sur les réseaux sociaux et gagner en efficacité et en productivité, certaines solutions web vous y aideront :HOOTSUITEAGORAPULSEBUFFER 
Que doit-on mesurer ?Rappelez vous, vous avez défini des objectifs SMART lors de la conception de votre stratégie. Des objectifs, on peut en définir beaucoup ! Alors soyez raisonnable et démarrez avec les plus impactants. Ensuite, vous devez définir des KPI (indicateurs de suivi) pour piloter plus précisément votre activité. Quelques exemples à suivre : Nombre de visiteurs/visites sur une période Sources d'acquisition de trafic (pays,canaux et appareils) Temps passé sur le site (voir si vos pages sont pertinentes) Le ROI (retour sur investissement) Ce sont les indicateurs les plus génériques et ceux qui doivent être mesurés pour piloter votre activité. Où collecter mes données ? Vous n'avez plus qu'à réconcilier toutes ces données ! Ah oui mais comment ?  Comment analyser mes données ?Google Data Studio Il vous faut un tableau de bord ! Trop peu utilisent des outils de suivi spécifiques comme :Google Data studio (Gratuit à l'usage)Zoho AnalyticsTableau SoftwareQlikSense Ces outils permettent d'agréger des données depuis des sources différentes comme Google Analytics, votre ERP, votre CRM et bien d'autres encore.
Si vous souhaitez découvrir le Digital Change 2020 de l'intérieur, l'événement du grand ouest sur la transition numérique et profiter de conseils de professionnels, alors ne passez pas à côté de ce podcast !Liens et remerciements :Digital Change https://www.digital-change.fr/Pascale Weitzmann https://www.linkedin.com/in/pascale-weitzmann-285a4930/ https://digital-intuition.net/Fredéric Guerineau https://www.linkedin.com/in/fredericguerineau/https://www.appelez-moi-fred.fr/Jean Marie Cellette  https://www.linkedin.com/in/jmcellette/ - ADN OUEST https://www.adnouest.org/Françoise Baron https://www.linkedin.com/in/fran%C3%A7oise-baron-levy/ et Bernard Philippe https://www.linkedin.com/in/bip-philippe/ de Digitalease & Vous https://digitalease-et-vous.fr/La Philarmonie des deux mondes http://philharmoniedes2mondes.fr/Quant à moi, je me tiens à votre disposition pour votre projet de développement d'entreprise avec internet !
Ce nombre vous paraît hallucinant ? A moi aussi et pourtant en creusant avec les chiffres clés à notre disposition on en arrive à ce constat.Dans ce podcast vous découvrirez les hypothèses qui m'ont fait arriver à ce constat et quelques explications sur le "pourquoi" et des pistes sur le "comment" y remédier.Cet article a pour objectif de sensibiliser les créateurs, porteurs de projets, et toutes entreprises qui veulent se lancer dans l'e-commerce à se poser les bonnes questions et vérifier la faisabilité de leur projet pour sécuriser leurs investissements.Sensibiliser également les représentants de l'e-commerce (Fédération, agences, éditeurs...) et rappeler qu'il est un écosystème à lui seul, complexe et passionnant mais qui nécessite un pilotage fin pour réussir.Retrouvez l'article sur mon site : audit-site-ecommerce.com ou sur Linked InBon e-business et portez-vous bien !
Tous les mercredis à 16h on se rejoint pour un live afin de rassembler les acteurs du E-Commerce. Pour ce 1er live, nous avons décidé de faire une FAQ Coronavirus & E-Commerce.Au programme de ce live : - Chiffres & tendances- Logistique- Sécuriser mon activité- Questions / RéponsesLes experts présents pour ce live : - Nicolas J. Chevalier, CEO d'E-Commerce Nation- Damien Buirette, expert logistique et fondateur de Supply / E-Logistics Agency- Vincent DRUELLE, fondateur et consultant E-Commerce : audit-site-ecommerce.com et verydigital.frE-commerce Nation, c’est la première communauté d’e-commerçants en Europe.Articles, études, infographies, vidéos… https://www.ecommerce-nation.fr/
Tous les mercredis à 16h on se rejoint pour un live afin de rassembler les acteurs du E-Commerce. Pour ce 1er live, nous avons décidé de faire une FAQ Coronavirus & E-Commerce.Au programme de ce live : - Chiffres & tendances- Logistique- Sécuriser mon activité- Questions / RéponsesLes experts présents pour ce live : - Nicolas J. Chevalier, CEO d'E-Commerce Nation- Damien Buirette, expert logistique et fondateur de Supply / E-Logistics Agency- Vincent DRUELLE, fondateur et consultant E-Commerce : audit-site-ecommerce.com et verydigital.frE-commerce Nation, c’est la première communauté d’e-commerçants en Europe.Articles, études, infographies, vidéos… https://www.ecommerce-nation.fr/
Tous les mercredis à 16h on se rejoint pour un live en association avec la Paris Retail Week et Ecommerce Nation afin de rassembler les acteurs du E-Commerce. Aujourd'hui nous allons nous intéresser à l'impact de la crise sur les stratégies WebMarketing.Les experts présents pour ce live : - Nicolas J. Chevalier, CEO d'E-Commerce Nation- Vincent DRUELLE, fondateur et consultant E-Commerce : audit-site-ecommerce.com et verydigital.fr- - Arthur Rivière, Spécialiste & Coach Facebook Ads & eCommerce - CEO Jungle Agency
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store