Claim Ownership

Author:

Subscribed: 0Played: 0
Share

Description

 Episodes
Reverse
 Dans ce nouvel épisode de Canad’AIR, je vous emmène aux quatre coins des Amériques, pour un voyage historique et artistique ! En compagnie de l’incroyable chorégraphe montréalaise Rhodnie Désir, nous partons sur les traces de son Bow’t Trail : un périple documentaire et chorégraphique au cœur des mémoires des peuples afro-descendants.      D’Haïti à Halifax en passant par le Brésil, le Mexique et la Nouvelle Orléans, Rhodnie Désir nous entraine à l’origine des rythmes nés de la violence du déracinement et de la déportation de millions d’hommes, de femmes et d’enfants pendant des siècles d’esclavage. Sa quête créative nous dévoile l’incroyable feu qui brûle dans les mémoires des afrodescendants, ces rythmiques qui font vibrer d’hier à aujourd’hui notre société au son des luttes de résistance.  Ensemble, nous allons découvrir comment la chorégraphe Rhodnie Désir est devenue à son tour une résistante, une porteuse de mémoire.      Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits du Bow't trail - https://ici.artv.ca/bowttrail/fr  English versionRhodnie Désir, dancing to the rhythm of the history of Afro-descendant communities  In this new episode of Canad'AIR, we take you to the four corners of the Americas for a historical and artistic journey! In the company of incredible Montreal choreographer Rhodnie Désir, we follow in the footsteps of her Bow’t Trail: a documentary and choreographic journey to the heart of the memories of Afro-descendant communities.   From Haiti to Halifax via Brazil, Mexico and New Orleans, Rhodnie Désir takes us to the origin of the rhythms born of the violence of uprooting, migration and the deportation of millions of men, women and children during centuries of slavery. Her creative quest reveals the incredible fire that burns in the memories of Afrodescendant communities, the rhythms that have made our society vibrate from yesterday to today to the sound of the struggles of resistance.  ITogether, we will discover how choreographer Rhodnie Désir became in turn a resistance fighter, then a bearer of memory.   Ready for take-off? Let's go!  
Bienvenue sur Canad’Air, le balado du Canada en France. Je suis Marie Cousin et je vous propose aujourd’hui, un voyage entre le Vietnam et le Canada avec une guide de choix : l’écrivaine québécoise Kim Thuy. Kim Thuy a 10 ans lorsqu’elle et sa famille doivent fuir la guerre du Vietnam. Nous sommes en 1978. Elle fera partie de ceux que l’histoire nommera les “Boat People”. Après plusieurs mois dans un camp de réfugiés en Malaisie, après avoir tout perdu et même plus encore, sa famille est sélectionnée par le Canada pour être accueillie au Québec. Diplômée en traduction et en droit, Kim Thuy a travaillé comme couturière, interprète, avocate, restauratrice et chroniqueuse culinaire pour la radio et la télévision. Aujourd’hui, elle vit à Montréal, se consacre à l'écriture et à sa mission principale : éclairer un peu la noirceur de ce monde. Ses armes secrètes ? La poésie, l’humour et l’amour ! Ensemble nous avons parlé de la douleur de l’exil, de la chaleur de l’accueil, de femmes fortes, du goût de la liberté…. Mais aussi de la meilleure marinade au monde !  Pârêt pour le décollage ? C’est parti !  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits de Ru (Éditions Liana Levi, 2010). English version      Welcome to Canad'Air, the podcast from Canada to France. I'm Marie Cousin and today I'm going to take you on a journey between Vietnam and Canada with an extraordinary guide: Quebec writer Kim Thuy.   Kim Thuy was 10 years old when she and her family had to flee the Vietnam War in 1978. She would then become one of the "Boat People", as History books often write it. After several months in a refugee camp in Malaysia, after having lost everything and even more, her family was selected by Canada to resettle in Quebec.  Kim Thuy studied Translation and Law. She worked as a seamstress, interpreter, lawyer, restaurant owner and food writer for radio and television. Today, she lives in Montreal, dedicates herself to writing and to her main mission: shedding some light on the darkness of this world. Her secret weapons? Poetry, humour and love!     Together, we spoke about the pain of exile and the warmth of being welcomed, about strong women, about the taste of freedom .... But also about the best marinade in the world!   Ready for take-off? Let's go!     
Parlons nous ! Quel plaisir de répondre au souhait de la célèbre poètesse innue Joséphine Bacon en l’accueillant à bord de Canad’Air, le balado du Canada en France.  Je suis Marie Cousin et je vous propose un voyage en terre innue avec une guide exceptionnelle.  Joséphine Bacon est née dans les bois, en 1947, au sein d'une communauté innue. Les Innus, traditionnellement nomades, font partie des premières nations canadiennes. Ils sont originaires de l’Est de la péninsule du Québec et de la région du Labrador.  Leur langue s’appelle l’innue aïmun. Et dans cette langue, Innu signifie...“Humain” Jusqu’à l’âge de 5  ans, Joséphine Bacon vit avec les siens. Puis elle est envoyée dans un pensionnat autochtone, coupée de sa famille, de son peuple, de sa culture. Elle en sortira à l’âge de 19 ans. Direction Québec, puis Ottawa, puis Montréal.  Depuis, Joséphine Bacon a les pieds ancrés dans le bitume mais la tête et l’âme dans la toundra. Grâce à son travail de traductrice auprès des Ainés,  les Sages de son peuple, Joséphine Bacon va redécouvrir la richesse de sa langue et de sa culture. Et se donner comme mission de recueillir et transmettre ce precieux savoir oral.  A travers sa poésie, aussi lumineuse que son regard , elle nous transporte au milieu du Nutshimit, nous offre l’apaisement de la Toundra et dessine l’âme innue... Paré pour le décollage vers d’autres cieux ? C’est parti !  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Les poèmes sont extraits de - Bâtons à Message / Tshissinuatshitakana, Mémoire d'encrier - 2009 - Un thé dans la Toundra / Nipishapui nete mushuat, Mémoire d'encrier - 2013 - Uiesh / Quelque Part, Mémoire d'encrier  -  2018 (english version) Let's talk! What a pleasure it is to fulfill the wishes of the famous Innu poet Joséphine Bacon and to welcome her onboard Canad’Air, the podcast from Canada to France.  I am Marie Cousin and I’m going to take you on a journey to Innu land with an exceptional guide.  Joséphine Bacon was born in the woods in 1947, in an Innu community. The Innu, traditionally nomadic, are part of the First Nations of Canada, from the Eastern part of the Québec Peninsula and the Labrador region.  Their language is called “Innu Aïmun”. And in their language, Innu means... "Human". Until the age of 5, Joséphine Bacon lived with her family. Then she was sent to a “Residential school”, cut off from her family, her people and her culture. She left at the age of 19. She moved to Québec City, then Ottawa, then Montréal. Since then, Joséphine has been living in the city  but her head and soul remain in the tundra. Thanks to her work as a translator with the Elders of her people, Joséphine Bacon has rediscovered the richness of her language and culture. She gave herself the mission to collect and transmit this precious oral knowledge.  Through her poetry, as luminous as her eyes, she takes us to the middle of the Nutshimit, offers us the peace of the Tundra and draws the Innu soul... Ready for takeoff? Let's go !  
Bienvenue sur Canad’Air le balado du Canada à Paris, qui n’a jamais aussi bien porté son nom. Je vous fais atterrir cette fois en terres canadiennes en plein coeur de Paris. Nous sommes rue du Faubourg saint honoré, dans le 8e arrondissement, à quelques pas de l’Ambassade du Canada et des lieux de pouvoir français comme l’Elysée ou Matignon. L’Ambassadrice du Canada en France et à Monaco, Isabelle Hudon, nous attend chez elle, pour nous offrir un vol très spécial, dans la résidence officielle. Voilà 70 ans, ce superbe hôtel particulier, construit au XIXe siècle à l’emplacement des anciennes écuries du Comte d’Artois, le frère de Louis XVI, devient propriété de l’Etat canadien. C’est ici que réside  l’Ambassadeur ou l’Ambassadrice du Canada en France ; ici que séjournent les Premiers ministres canadiens en visite officielle,  ici aussi… que des dizaines de milliers de visiteurs -  ministres, chefs d’entreprises, artistes, citoyens et citoyennes canadiens et français  ont discuté, négocié et célébré l’amitié entre le Canada et la France…Car la résidence officielle est bien sûr un lieu de vie mais aussi et avant tout un outil diplomatique…. Paré pour le décollage ? C’est parti.  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive  Remerciements à Christian Lepièce, ancien directeur de la résidence officielle, pour avoir partagé  et fais revivre ses nombreux souvenirs   English version  Welcome to Canad'Air  which has never been so well named. This time, we are flying to Canadian soil in the heart of Paris. We are on rue du Faubourg Saint-Honoré, in the 8th arrondissement, a few steps away from the Canadian Embassy and the French government offices such as Elysée and Matignon. The Canadian Ambassador to France and Monaco Isabelle Hudon welcomes us into home and workplace, to offer us a very special flight to the Official Residence of Canada in France. Seventy years ago Canada acquired this superb property, built in the 19th century on the site of the former stables of the Comte d'Artois, the brother of Louis XVI. It is where the Canadian Ambassador to France resides, where Canadian Prime Ministers work during official visits, and where tens of thousands of visitors - Ministers, business leaders, artists, Canadian and French citizens - have met, negotiated and celebrated the friendship between Canada and France... The Official Residence is not just a home, but also and above all a diplomatic tool....  Ready for take-off? Let’s go. 
Dans ce nouvel épisode, nous partons à  la rencontre d’une femme exceptionnelle. Esprit libre, résistante, défenseur des droits humains, poétesse, mère, Ketty Nivyabandi est une wonderwoman. Ensemble nous avons parlé de la douceur du Bujumbura de son enfance, de la dureté de l’exil, du pouvoir des femmes, du droit à l'autodétermination mais aussi de poésie… L’Amazone Ketty a plusieurs cordes à son arc. Journaliste et combattante pour la démocratie, Ketty est l’organisatrice de la première Marche de femmes contre le pouvoir burundais en 2015. Un tournant dans sa vie qui la jettera sur la route de l’exil. Quelques mois plus tard, elle atterrit au Canada, avec une minuscule valise et ses deux petites filles…Elle y obtient le statut de réfugiée politique. Pas question pour autant de baisser les bras. Ketty continue de faire ce qu’elle a toujours fait : se battre, faire entendre sa voix, prendre sa place. En 2020, elle est élue secrétaire genérale  d’Amnesty iternational Canada et devient la première femme noire à occuper ce poste. Paré pour le décollage ? c’est parti ! Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux : - Petit Pays, Gaël Faye et Francis Muhire (2013 - Pili pili sur un croissant au beurre) - Pedro Kouyaté    English version  Ketty Nivyabandi, refugee, poet and chief human rights defender.    In this new episode, we meet an exceptional woman. A free spirit, a resister, a human rights defender, a poet, a mother: Ketty Nivyabandi is a wonderwoman. Together we talked about the sweetness of her childhood in Bujumbura, the harshness of exile, the power of women, the right to self-determination, and also about poetry... Ketty the Amazon has many strings to her bow. As a journalist and fighter for democracy, Ketty organized the first Women's March against the Burundian government in 2015. This was a turning point in her life, that caused her to be sent into exile. A few months later, she landed in Canada, with a tiny suitcase and her two little girls... She became a political refugee. But never stopped fighting for what’s right. Ketty continued to do what she had always done: fight, make her voice heard, take her place. In 2020, she was appointed Secretary General of Amnesty International Canada, the first black woman to hold this position.   Ready for take-off? Let's go!
Pour ce nouveau vol, je vous embarque à la rencontre de Diane Obomsawin. Illustratrice, bédéiste, cinéaste d’animation, Diane Obomsawin, alias Obom de son nom de plume, a créé une œuvre pleine de candeur et de gravité, de simplicité et d’humour mordant. Cette artiste qui n’entre pas dans les cases livre ses questionnements, raconte le milieu de la BD  underground des années 1980 dans un Montréal bouillonnant, parle aussi de l’homosexualité au féminin et de ses origines abénaquises… English version           For your next flight, Canad'Air features Canadian artist Diane Obomsawin. Illustrator, cartoonist, animation filmmaker, Diane Obomsawin, also known as Obom, has created a work full of candor and gravity, simplicity and biting humor. This artist doesn't fit perfectly into any box and shares with us her questionings, tells us the story of the 1980’s underground comics scene in a bubbling Montreal, talks about homosexuality, her Abenaki origins.   Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits  Ici par Ici de Diane Obomsawin (2006 -ONF) J'aime les filles, de Diane Obomsawin (2016 -ONF) J'aime les filles, Jacques Dutronc (1967)
Pour ce nouvel épisode, je vous emmène sur un vol un peu spécial. Car ce n'est pas une mais trois histoires que je vous raconte.  La première histoire, tragique, nous ramène au XIXe, au temps de l’Europe coloniale et des “zoos humains”. C’est celle d’Abraham Ulrikab et de 7 ses compagnons inuit.  La deuxième histoire, héroïque, se déroule sur les champs de batailles de la Première Guerre Mondiale, dans le Nord de la France. C’est là que le caporal suppléant John Shiwak tombera au combat, en 1917.  Pour faire le lien entre ces deux récits qui mêlent le peuple Inuit, le Canada et la France, une troisième histoire, incroyable elle aussi. Il s’agit de celle de notre invitée, la Québécoise France Rivet, qui, un jour, a décidé d’écouter sa petite voix intérieure… Elle a scellé par la même occasion son destin à celles des communautés inuït du Nunatsiavut.  Paré pour un nouveau voyage spatio-temporel ? C’est parti !   Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive "Sur les traces d'Abraham Ulrikab",par France Rivet Extraits de "Isuma", par Twin Flames  English version France Rivet, on the Inuit Path in the Human zoos and on the First World War battlefields. For this new episode, I take you on a special flight. Today, I’ll share not one story, but three. The first story is tragic. It is set in 19th century colonialist Europe and its “Human Zoos”. It is the story of Abraham Ulrikab and his seven Inuit companions.  The second story is heroic. It is set in the First World War battlefields, in the North of France. This is where Lance Corporal John Shiwak fell in combat, in 1917.  The link between these two stories, drawing together the Inuit, Canada and France, is our third story. This is France Rivet’s story, our guest, who decided one day to listen her inner voice and in doing so sealed her destiny to the Nunatsaviut Inuit communities.  Ready for this new journey through time and space? Let’s go !
  Pour ce nouveau vol transatlantique, direction la francophonie canadienne…  Alors bien sûr, vous pensez aux Québécois. Et vous avez raison ! Mais ils ne sont pas les seuls : Franco-Ontarien, Franco-Manitobain, Franco-Albertain, Fransaskois ou Franco-Yukonnais et bien d’autres encore...Près d’un quart des Canadiens ont le français pour langue maternelle ! Sans oublier, bien sûr, les nouveaux arrivants francophones du monde entier qui viennent s’y installer chaque année.  Pour nous guider, nous embarquons avec Sue Duguay.  Acadienne du Nouveau-Brunswick, Sue a 21 ans et un engagement militant francophone chevillé au corps. Alliant la fougue de la jeunesse et un sens politique déjà bien aiguisé, elle porte haut et fort les combats francophones de sa génération. Si elle n’oublie en rien “les traumas générationnels” comme elle dit, ni les droits uniques que lui offre sa province du Nouveau-Brunswick, elle se bat aussi aujourd’hui pour un vrai bilinguisme canadien et contre l’insécurité linguistique.  Attachez votre ceinture, décollage immédiat  pour un voyage... le poing levé !   Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France et Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux :  Au nom d'une nation (Tu m'auras pas) · Shawn Jobin(Tu m'auras pas - EP- 2013 ) Hors des sentiers battus…, Shawn Jobin ( A venir) Archive sonore : Radio Canada, Emission radio Samedi magazine, le 12 avril 1968 English version Sue Duguay , la Francophonie  - whatever it takes For this next transatlantic flight, we’re off to the Canadian Francophonie. You may think we’re going to Quebec to meet French-speaking Canadians. But they are not the only ones who speak French in Canada : Franco-Ontarians, Franco-Manitobans, Franco-Albertans, Fransaskois, Franco-Yukonians... and many others … French is mother tongue for 1 out of every 4 (5??) Canadians ! And let’s not forget the many Francophone newcomers from all over the world who settle in Canada every year.  Sue Duguay will be our guide! An Acadienne from New Brunswick, Sue is 21 and already passionate about the Francophone cause.  Young and politically astute, she is a powerful voice, speaking up on behalf of her generation and their struggles as Francophones. While she never forgets the “generational traumas” as she puts it, nor the unique rights that exist in her province New Brunswick, today she fights for true Canadian linguistic duality and against linguistic insecurity.  Fasten your seatbelt as we take off for a journey… with a fist in the air!
 Pour ce premier épisode de la saison 2, je vous emmène à la rencontre de Nivatha Balendra.  Nivatha est née à Montréal où ses parents se sont installés il y a 30 ans, fuyant la guerre civile du Sri Lanka.  Depuis son plus jeune âge, elle enchaîne aussi bien les cours de danse que les concours de sciences. Résultat : elle est aujourd’hui Professeur de de  Bharata Natyam, l’une des plus anciennes et complexes danses traditionnelles indiennes et PDG de son entreprise, Dispersa !  A 25 ans, cette jeune scientifique anglophone est la fondatrice et dirigeante d’une start up dans les technologies vertes. Passionnée par les sciences et  mue par la volonté de servir l’intérêt du plus grand nombre, elle s’est mobilisée très jeune pour lutter contre les marées noires. Ses armes : la science, l’innovation et une bonne dose de confiance en elle !   Et si sa langue première est l’anglais, c’est en français qu’elle a accepté d’embarquer sur Canad’air, histoire de sortir de sa zone de confort !  Accrochez votre ceinture ! Décollage immédiat !  Réalisation et narration : Marie Cousin, Ambassade du Canada et Centre culturel canadien en France  Production : Studio La Fugitive   Extraits :   TedX Montréal Women, Cleaning up oil spills - one microbe at a time, 24/07/2015 Reportage de Radio Canada du 6/07/2013 repris par TV5Monde. English version  Nivatha Balendra and the oil-eating bacteria In this first episode of season 2, I’d like to introduce you to Nivatha Balendra. Nivatha was born in Montreal where her parents settled 30 years ago, fleeing the civil war in Sri Lanka.  As a child, she filled her days taking dance classes and competing in science fairs. Today, she teaches Bharata Natyam, one of the oldest and most complex forms of traditional Indian dance and is CEO of her own company, Dispersa! At the age of 25, this young English-speaking scientist is the founder and director of an innovative green-tech start-up. Passionate about science and driven by her desire to serve, she got actively involved in the fight against oil-spills early on. Her weapons: science, innovation and a healthy dose of self-confidence!  A native English-speaker, she agreed to embark on Canad'air in French, just to push her out of her comfort zone! Fasten your seat belt! Time for take off!  Directed and narrated by Marie Cousin, Canadian Embassy and Canadian Cultural Centre in France. Production: Studio La Fugitive
Bonjour !  Je suis Marie Cousin et vous venez de prendre place à bord de CanadAir, saison 2 ! Notre balado - comme on dit au Québec - reprend la voie des Airs et ouvre ses horizons. Il devient pour ce deuxième plan de vol, le balado du Canada en France  !  Après une série de voyages culturels immobiles dans la saison 1, je vous emmène à la rencontre de Canadiens et Canadiennes tout aussi inspirés et engagés.  Ensemble nous parlerons de ce qui nous rapproche, de ce qui compte ...comme l’égalité de genres, l’environnement, la réconciliation des peuples, la défense de l'identité linguistique, la culture... Et DE bien d’autres destinations encore.  A mille lieues des clichés, je vous embarque pour des histoires à hauteur de femme et d’homme. Au plus proche de leur parcours, de leur combat, de leurs valeurs.   Paré pour le décollage ? Bouclez votre ceinture,et profitez du voyage ! Réalisation et narration : Marie Cousin, Ambassade du Canada et Centre culturel canadien en France  Production : Studio La Fugitive  Hello, I'm Marie Cousin and you've just boarded CanadAir, season 2! Our podcast takes to the air and soars to new horizons. Join us for our second flight plan of the Canada podcast in France. After our first round of at-home cultural travel in season 1, in season 2 I will introduce you to Canadian personalities who are just as inspired and committed. Together, we will talk about what brings us together, about what matters ... gender equality, the environment, reconciliation, defending our linguistic identity, culture... And many other places. A thousand miles away from clichés, we will visit stories on a very human level. As close as possible to their journeys, their struggles, their values.  Ready for take-off? Buckle up and enjoy the ride! Directed and narrated by Marie Cousin, Canadian Embassy and Canadian Cultural Centre in France. Production: Studio La Fugitive
 Dans cet épisode de Canad’Air, je vous emmène au coeur du Canada, au milieu des prairies de la Saskatchewan. A quelque 7.000 km du Centre culturel canadien, Shawn Jobin nous reçoit à Saskatoon, par la magie des réseaux, dans son studio d’enregistrement aux allures d’entrepôt post industriel. C’est là, derrière les briques rouges à l’abri du froid glacial, qu’il met les dernières touches à son nouvel album…au nom décidément très à la mode...Distance !  C’est une rencontre avec un artiste engagé et sensible, à la plume acérée, parfois trempée dans l’acide, que je vous propose. Un petit bout de chemin sur la route de Shawn Jobin,  capable de dégainer des textes pour défendre la richesse de la francophonie canadienne comme pour extérioriser son mal être…Capable aussi de réunir autour de lui des artistes francophones de talents et d’horizon artistique éclectique comme le beatmaker français Ysos, le producteur québécois  Real Mind et le compositeur fransaskois Mario Lepage, alias Ponteix.  En route pour un nouveau voyage auditif !  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux :  So Close ( (RealMind Remix), Shawn jobin (2020 ) Petit Frère, IAM (Petit frère 2009) Au nom d'une nation (Tu m'auras pas) · Shawn Jobin(Tu m'auras pas - EP- 2013 ) Hors des sentiers battus…, Shawn Jobin ( A venir) 140,  Shawn Jobin (140, 2020) Fou, Shawn Jobin (Elephant, 2016) Autoroute, Shawn Jobin (Elephant, 2016) English version Shawn Jobin : A Francophone Rapper from Western Canada  In this episode of Canad’Air, we take you to the heart of Canada, in the prairies of Saskatchewan. Some 7,000 km from the Canadian Cultural Center, Shawn Jobin, through the magic of the Internet, greets us from Saskatoon in his recording studio that looks like a postindustrial warehouse. It is there, behind a wall of red bricks, sheltered from the freezing cold, that he is putting the finishing touches to his latest album ... with has a title quite appropriate for our times... Distance! We meet a deeply committed and sensitive artist that uses his sharp and sometime incisive pen to guard the richness of the Canadian Francophonie and well as exorcise his uneasiness. Shawn Jobin surrounds himself with other talented and eclectic French-speaking artists like the French beatmaker Ysos, the Quebec producer Real Mind and the Fransaskois composer Mario Lepage, alias Ponteix. Hop on board this musical ride!
Pour ce nouvel épisode très spécial de Canad'Air, je vous emmène au coeur de l’exposition “Image… envoyée” qui célèbre les 50 ans du Centre culturel canadien.  Un demi-siècle de culture canadienne à Paris, cela se fête…En respectant les distances - Covid oblige .. Mais aussi et  surtout...en rapprochant les gens, par la force des images, des textes et du don - amitié Canada/France oblige aussi ! Résultat ?  36 projets photographiques, plus d’une centaine d’images envoyées par des artistes invités mais aussi une cinquantaine de clichés offerts, soit par des citoyens canadiens aux Français, soit par des Français aux Canadiens.  Sans oublier les textes, sublimes, qui, exceptionnellement, accompagnent la plupart des images. Voilà pour le contenu. Pour la forme, c’est l'italien Massimo Pittis qui signe une mise en scène superbe entre forêt de papier et flèches qui touchent au coeur, hommage au Polaroïd et clin d’oeil Instagram.  Avec la complicité de Catherine Bédard, directrice adjointe du Centre et notre commissaire maison, je vous emmène d’abord dans les coulisses de cette exposition, née de l’envie de partager et de créer par delà le confinement et par delà les frontières. Avant de poursuivre par une déambulation au coeur de ces messages souvent intimes, parfois politiques mais toujours sensibles.  L'exposition "Image ... envoyée" est aussi à retrouver en ligne :  https://canada-culture.org/event/categories/programmation/virtual-exhibition/   Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Lectures : Marion Rayet et Marc Berthiaume Production: Studio La Fugitive English version  In this new episode of Canad'Air, I invite you to discover the exhibition “Image… sent” , celebrating the 50th anniversary of the Canadian Cultural Centre in Paris. Half a century of Canadian culture in Paris needs to be celebrated ... even if we have to respect social and physical distancing, we can bring people together through gifts of images and words about the Canada / France friendship. Discover 36 photographic projects made of hundred images taken by guest artists, fifty photos offered either by Canadian citizens to the French, or by French citizens to Canadians as well as short and sublime texts about the images. All this presented through the brilliant scenography of Italian designer Massimo Pittis, which invites us to explore a forest of paper while sending arrows through our hearts, a tribute to the Polaroid and an echo to Instagram. With the complicity of Catherine Bédard, Deputy Director of the Centre and our in-house curator, I invite you behind the scenes of this exhibition, born out of the desire to share and create despite the confinement and the distance. Let’s take a stroll through these often intimate, sometimes political but always sensitive messages. The exhibition "Image ... sent" can also be found online: https://canada-culture.org/event/categories/programmation/virtual-exhibition/ Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Lectures : Marion Rayet et Marc Berthiaume Production: Studio La Fugitive
 Pour ce nouveau voyage sur Canad'Air, le balado du Centre culturel canadien à Paris, je vous propose une balade folk et poétique. La lumineuse Geneviève Toupin, alias Willows nous emmène sur ses terres manitobaines où se mêlent héritage autochtone et cultures francophones et anglophones. Métisse et franco-manitobaine, Geneviève Toupin puise son inspiration aussi bien dans la langue du musicien Neil Young que celle de l’écrivaine manitobaine Gabrielle Roy, ou encore celle de sa grand-mère Métisse.  Elle s'apprête à sortir un nouvel EP dans lequel elle nous enseigne, notamment,  le pouvoir salvateur de la musique…   Attachez votre ceinture, Montez le son de votre casque. C'est parti.🚀   Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux :  Oiseau Tonerre, Geneviève Toupin (Willows- 2014 ) Storm song, Geneviève Toupin (The Ocean Pictures Project 2012) Valley of fire , Geneviève Toupin (Willows- 2014 ) Two Wolves , Geneviève Toupin,(Willows- 2020 - à venir ) Entends-tu?,  Geneviève Toupin, (Willows- 2014 ) Paris chante, Geneviève Toupin,(Willows- 2014 ) Birds, Geneviève Toupin,(Willows- 2014 )  English version Onboard this new episode of Canada’Air, the podcast of the Canadian Cultural Centre in Paris, let me take you on a folk, poetic journey with Geneviève Toupin, known as Willows, who takes us to her Manitoban homeland, where her Indigenous heritage and her Francophone and Anglophone cultures are rooted. Métis and Franco-Manitoban, Geneviève Toupin draws her inspiration from Neil Young’s English, from Manitoban writer Gabrielle Roy’s French, and from her Métis grandmother’s language. In her latest album, which is soon to be released, Willows teaches us the healing power of music… Fasten your seatbelts, turn the volume up, here we go! 
Dans ce nouvel épisode, je vous emmène dans l’univers de l’artiste autochtone Greyson Gritt, alias G.R Gritt pour la scène.  Musicien, conteur et défenseur des droits des autochtones et des minorités, Greyson aime s’aventurer sur de nouveaux territoires  pour mieux se retrouver.   Du blues folk de ses débuts, à l'électro pop de son nouvel album, en passant par un duo remarqué avec une chanteuse de gorge traditionnelle, G.R Gritt explore les possibilités sans jamais déroger à sa ligne : des textes forts et engagés qui évoquent un passé douloureux.  Anashinabe metis, Greyson se présente comme un artiste francophone,  transgenre, non binaire et bispirituel.  Pendant ce voyage sonore, nous parlons de sa quête pour se reconnecter à son peuple et à lui-même, du violon de sa grand-mère... mais aussi de sa voix qu’il pensait perdue… Bon vol en terres autochtones avec CanadAir,  le balado du Centre culturel canadien à Paris.  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux :  Notre Dame, GR Gritt (Ancestors - sortie en septembre 2020) Ancestors, GR Gritt (Ancestors - sortie en septembre 2020) Shebahonaning, GR Gritt (Ancestors - sortie en septembre 2020) Quiet Years, GR Gritt (Ancestors - sortie en septembre 2020) Tiny Hands - Quantum Tangle (Shelter as We Go..., 2017) Dead happiness - LAL (Find Safety, 2016) English version In this new episode, we discover the universe of Indigenous artist Greyson Gritt, alias G.R Gritt. A musician, storyteller and defender of Indigenous and minority rights, Greyson love exploring new territories to find themself. From the blues folk of his beginnings, to the electro pop of their new album, without forgetting their duo with a traditional throat singer, G.R Gritt explore without ever straying too far from their core made of strong and engaged texts that evoke a painful past. Anashinabe metis, Greyson present  themselves as a French-speaking, transgender, non-binary and two-spirited artist. In this musical journey, we talk about their quest to reconnect with their people and themself, about their grandmother’s violin and also about the voice they thought they had lost. We hope you enjoy this new voyage to Canada’s indigenous lands on board Canad’AIR, the Podcast of the Canadian Cultural Centre in Paris.
Mais qui es tu Mehdi ?  Mehdi est né en 1987 à Alger, d’une mère française et d’un père algérien. Il ne s’appelle pas encore Mehdi Cayenne mais Mehdi Hamdad.  En 1989, la famille met les voiles et s’installe au Canada. Mehdi grandit en français et attrape l’anglais. Mais il se cogne aussi  à la rudesse de l’immigration. Cette histoire, il en fera sa force, son énergie.  Avec 4 albums au compteur qui mêlent funk, punk rock et pop, où l'électro flirte avec l’orient, Mehdi Cayenne a gagné son statut d'électron libre de la scène francophone canadienne. Il y a quelques jours, il offrait au Centre culturel canadien son premier concert en facebook live.  Là, il est 10h à Montréal, 16h à Paris. Café dans une main, micro dans l’autre, Mehdi a choisi une veste rouge assortie aux couleurs de Canad'AIR. Il parle de lui et de francophonie. Généreusement et sans langue de bois…  Montez le son de votre casque, accrochez votre ceinture ... Décollage.  Réalisation et narration: Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production: Studio La Fugitive Extraits musicaux :   Croque-pomme, Radio Batata, 2019  La pluie, Aube, 2016 ça marche pas comme ça, Radio Batata, 2019 Sessions Facebook live sur http://www.mehdicayenneclub.com et sur la page facebook du Centre culturel canadien A écouter aussi : L'Ecorce et le Noyau, de Marie-Laurence Rancourt et Mehdi Cayenne. Production Magneto  (English version) Mehdi, who are you? Born in 1987 in Algiers, to a French mother and an Algerian father, his name is not yet Mehdi Cayenne but Mehdi Hamdad. In 1989 his family settles in Canada where Mehdi grows up in French but quickly learns English and where he and his family overcome the challenges and tribulations of immigration. From this story comes his energy and strength. With 4 albums that mix funk, punk, rock and pop music and where electronics meet the Orient, Mehdi Cayenne quickly gained his reputation as the free electron of the Canadian Francophone scene. A few weeks ago he performed his first live Facebook concert for the Canadian Cultural Centre and talked to Canad’AIR. It’s 10:00 am in Montréal, 4:00 pm in Paris, coffee in one hand, a microphone in the other, we settle in for a honest and unstinting conversation about him and about belonging to the rich and diverse Francophonie of Canada. Turn up the volume.
Piégés par l'hiver et une panne geante d'electricté, isolés de tous, deux inconnus que tout oppose se retrouvent à (sur-)vivre ensemble, dans un huis clos glacial. Avec Le Poids de la Neige (Ed. de l'Observatoire, 2018), à mi-chemin entre le roman d'anticipation et la fable contemplative, Christian Guay-Poliquin nous invite à une réflexion terriblement d'actualité.  Que se passe-t-il lorsque les structures de la société s'effondrent ? Comment voir enfin la nature pour ce qu'elle est ? Comment apprendre à survivre à l'isolement ?  Après notre premier épisode qui explorait les relations entre les humains et les machines, Canad'Air s'interesse cette fois à l'être humain confronté à lui-même. Paré au décollage ? Installez-vous confortablement, montez le son de votre casque... C’est parti!  Réalisation et narration : Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Extraits musicaux :  Robert Charlebois, Gilles Vigneault,  Leonard Cohen. Production : Studio La Fugitive   English version Trapped by winter and a giant blackout, isolated from everyone, two strangers with completely different personalities find themselves confined together and trying to survive. With Le Poids de la Neige (Ed. De l'Observatoire, 2018), halfway between the fiction novel and the contemplative fable, Christian Guay-Poliquin invites us to explore a topic that is eerily timely and current. What happens when the structures of society collapse? How can we finally see nature for what it is? How do you learn to survive in isolation? Our first episode explored the human / machine relationships. For this second episode, Canad'Air looks what it means to be a human confronting its humanity. Ready for takeoff? Settle in, turn up the volume on your headphones ... let's go! Direction and narration: Marie Cousin, Canadian Embassy in France for the Canadian Cultural Center in France. Musical excerpts: Robert Charlebois, Gilles Vigneault, Leonard Cohen. Production: Studio La Fugitive
   Intelligence artificielle et art contemporain : qu’apprennent aujourd’hui les artistes des machines, des technologies, des algorithmes ? Dans quelle mesure sont-elles sources d’inspiration, de création ? Quelles lectures critiques du monde nous offrent-elles ?  Les machines seraient-elles, elles aussi, créatrices d’art ?  Voici quelques-unes des interrogations abordées par les artistes canadiens et français qui nous emmènent au plus près de quelques unes des oeuvres présentées au Centre culturel canadien à Paris, dans le cadre de l'expostion "Human Learning - Ce que les machines nous apprennent".  A mes côtés, pour ce voyage en terre imaginaire et technologique, deux explorateurs de choix : le commissaire canadien de l'exposition, Alain Thibault, directeur artistique de la Biennale internationale de Montréal Elektra et le français Dominique Moulon, commissaire associé de la Biennale Némo, dans laquelle s'inscrit cette exposition.  Paré pour le décollage ? Installez-vous confortablement, montez le son de votre casque... C’est parti ! Avec, dans l'ordre d'apparition : Grégory Chatonsky, David Rokeby, Louis-Philippe Rondeau, Samuel St Aubin, Justine Emard Réalisation et narration : Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production : Studio La Fugitive Artificial intelligence and contemporary art: can artists today learn from machines, technologies and algorithms? To what extent are they sources of creative inspiration? What critical view of the world do they offer us? Are machines also creators of art? These are some of the questions pondered by Canadian and French artists taking part in the Canadian Cultural Center’s exhibition, "Human Learning - What machines teach us" . Join us for a journey into an imaginary and technological world, guided by two explorers of choice: the Canadian curator of the exhibition, Alain Thibault, artistic director of the Biennale internationale de Montréal Elektra and the French curator Dominique Moulon, associate curator of the Biennale Némo which this exhibition is part of. Ready for takeoff? Sit comfortably, turn up the volume of your headphones ... let's go!
Bonjour ! Je suis Marie Cousin, de l'Ambassade du Canada en France.  Bienvenue à bord de Canad’Air, le Balado du Centre Culturel Canadien à Paris.  Au fil de nos épisodes, je vous propose des plongées au coeur de nos expositions d’arts visuels, des entretiens avec les artistes et des regards croisés surprenants.  Petit aperçu non exhaustif de notre plan de vol.🚀🚀🚀   Réalisation et narration : Marie Cousin, Ambassade du Canada en France pour le Centre culturel canadien en France. Production : Studio La Fugitive
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store