DiscoverFracas
Fracas
Claim Ownership

Fracas

Author: Louie Media & Radio Nova

Subscribed: 7,811Played: 66,200
Share

Description

Fracas explore notre rapport à la parole, ce que parler peut changer, et qui peut s'exprimer. Présenté par Charlotte Pudlowski, produit par Louie Media & Radio Nova.

47 Episodes
Reverse
Louie Media est partenaire des Rencontres d’Arles, festival de photographie qui se déroule jusqu’au 26 septembre et vous pourrez notamment y voir «Les Princes de la rue» de l'artiste Clarisse Hahn qui a photographié pour cette série les hommes qui occupent la rue à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris. Les Princes de la rue s’inscrivent dans les Boyzone, «travail au long cours dans lequel Clarisse Hahn observe ces situations où, écrit l’historien de la photo Michel Poivert, le corps des hommes chorégraphie leurs rapports à l’espace public comme dans l’intimité. Des corps, des regards : les films et les photographies de Clarisse Hahn consacrés aux communautés et aux rituels vont au-delà du consentement de l’Autre à être regardé. Ils montrent comment l’être social peut faire du regard que l’on porte sur lui un moyen d’expression : se donner à voir sans se faire avoir.» Dans cet entretien, Clarisse Hahn évoque son travail et la manière dont l'image permet d'entamer un dialogue.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
À l'occasion du partenariat entre Louie Media et les Rencontres d’Arles, Stéphan Gladieu est l'invité de Fracas. À Arles, il expose une série sur la Corée du Nord, sur laquelle il s’est demandée: «Comment se fait-il qu’elle n’ait jamais vacillé alors que tant d’autres régimes autoritaires se sont disloqués?» Il a donc obtenu des autorités le droit de photographier les citoyens. Ils posent de manière frontale: une médecin et sa patiente, le stéthoscope de l’une posée sur le bras de l’autre, et toutes deux regardant fixement l’objectif. Cinq jeunes baigneuses dans une piscine, flottant dans leurs bouées, et se tenant les unes aux autres, sagement organisées face au photographe. Stéphan Gladieu capture des images rares en jouant avec les codes de la propagande. Comment trouve-t-on son langage photographique? Sa manière de raconter par l'image? Il se confie sur sa carrière de reporter, raconte son chemin vers un travail moins journalistique et la manière dont il a trouvé sa grammaire visuelle.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
À l'occasion des Rencontres de la photographie d’Arles, on se demande dans Fracas ce que la photographie peut dire différemment que les mots. Dans cet épisode, Sabine Weiss 97 ans, raconte son parcours de photographe qui épouse celui du XXe siècle. Contemporaine de Robert Doisneau et Willy Ronis, assimilée à ce courant de photo humaniste, on trouve sur ses clichés le Paris des années 50, les gamins des rues, des clochards et des chevaux qui se cabrent. Mais elle a aussi fait de la photo de mode, de célébrités, saisi les visages de Giacometti ou de Miro, parcouru le monde de l'Egypte aux Etats-Unis. Dans la maison qu’elle occupe depuis près de 70 ans, dans le 16e arrondissement de Paris, elle a reçu Charlotte Pudlowski. La rétrospective inédite des Rencontres d’Arles consacrée à Sabine Weiss se tient jusqu’au 26 septembre 2021. On y retrouvera des images, films et documents personnels de la photographe. Louie Media est partenaire des Rencontres et invite à cette occasion plusieurs des artistes présents à Arles dans ses podcasts Émotions, Travail en cours et Fracas, que nous vous invitons à découvrir. N’hésitez pas à soutenir Louie Media et nos projets en vous abonnant au club Louie.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Caroline De Haas est militante féministe, créatrice du collectif #NousToutes qui lutte contre les violences sexistes et sexuelles et autrice du manuel d’action En finir avec les violences sexistes et sexuelles. Elle est également à la tête d’une agence de conseil et formation à l’égalité femmes-hommes.  Dans cet épisode de Fracas, Caroline De Haas parle au micro de Charlotte Pudlowski de son choix d’être optimiste pour faire avancer les luttes. Elle souligne notamment l’impact des prises de parole publiques et explique comment, en seulement dix ans, il serait possible de changer la donne.  Sur le même sujet, nous vous conseillons d'écouter le long entretien Sortir du silence - avec Camille Kouchner. Dans celui-ci, l'autrice de La familia grande revient sur la manière dont elle a osé prendre la parole et explique qu’elle n’aura l’impression d’être sortie du silence que lorsqu’elle aura été complètement entendue. ©ElliotLepers  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Dans cet épisode spécial de Fracas, la journaliste Ariane Chemin raconte à Agathe Le Taillandier comment l'époque informe son écriture. Autrice notamment d'A la recherche de Milan Kundera, Ariane Chemin explique le ton de ses articles et son évolution avec le contexte politique. L'équipe de Louie vous fait ainsi découvrir son nouveau podcast En Écriture: une série de masterclasses avec les conseils de Delphine de Vigan, Woodkid, Fanny Herrero, Olivier Norek... Scénariste, écrivaine, journaliste, éditrice, compositeur : ils et elles nous dévoilent leur processus d'écriture et racontent la fabrication de leurs textes, de leur style et la manière dont ils construisent leurs histoires. Pour que vous puissiez vous-même vous lancer dans votre projet d'écriture! Pour écouter En Écriture : - Abonnez-vous à l’offre payante de Louie à 3.99€ par mois sur Apple Podcasts - Ou rejoignez le Club Louie à partir de 5€ par mois et accédez dès maintenant aux épisodes disponibles ainsi qu’à de nombreux autres avantages (contenus inédits, avant-premières, événements exclusifs, masterclasses sur la production de podcasts…)  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Jean D’Amérique est poète et dramaturge. À seulement vingt-sept ans, il utilise sa plume pour raconter la violence de la situation politique à Haïti. Il est l’invité de Fracas à l’occasion de la sortie de son premier roman Soleil à coudre, paru chez Actes Sud en mars 2021.  Dans cet épisode, Jean D’Amérique parle au micro de Charlotte Pudlowski du chaos dans lequel il a grandi et de la manière dont sa découverte du rap et de la littérature a nourri en lui l’envie d’aller vers la lumière par les mots. Il y explique pourquoi son rôle de citoyen est aussi important que celui d’écrivran, et comment il utilise la poésie pour faire exploser les systèmes de répression. ©Photo/MarieMonfils  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Corinne Rey, dite Coco est dessinatrice de presse à Libération et à Charlie Hebdo. Elle publie Dessiner encore, où elle témoigne de son 7 janvier 2015. Alors qu’elle était à la rédaction de Charlie Hebdo, elle a dû, sous la menace des armes, laisser rentrer les terroristes.  Dans cet épisode de Fracas, Coco se confie au micro de Charlotte Pudlowski sur comment le dessin est devenu sa bulle d'expression et la manière dont dessiner son traumatisme l'a aidée à sa reconstruction. Elle parle aussi de la force de l’image et sa capacité à formuler ce que les mots ne peuvent dire ainsi que les silences nécessaires.  ©Philippe Quaisse.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Mona Gérardin-Laverge est Docteure en Philosophie, chercheuse associée à La Sorbonne et autrice d’une thèse intitulée : Le langage est un lieu de lutte. Dans celle-ci, elle réfléchit au rôle du langage dans la construction du genre et des luttes féministes.  Dans cet épisode de Fracas, Mona Gérardin-Laverge problématise la prise de parole et explique pourquoi les enjeux féministes tournent autant autour du langage. Elle dit notamment que prendre la parole, que ce soit pour témoigner d’une expérience vécue ou encore par le biais de slogans, permet aux personnes qui parlent et aussi à celles qui entendent, de prendre conscience.  Sur le même sujet, nous vous conseillons d’écouter l’épisode de Fracas : Des conversations joyeuses pour faire avancer les luttes politiques. Juliette Rousseau s’y interroge sur la manière dont on peut mener des luttes sans se laisser prendre par la violence du monde que l’on veut changer.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Delphine Horvilleur est rabbin, philosophe et autrice. Elle publie Vivre avec nos morts : Petit traité de consolation, aux éditions Grasset. Un livre qui raconte des vies et des deuils qu’elle a accompagné dans sa fonction.  Dans cet épisode de Fracas, Delphine Horvilleur parle au micro de Charlotte Pudlowski de la manière dont elle a fait de la parole son métier en dépit des non-dits familiaux. Elle explique que, même si les mots ne colmatent pas les failles, ils permettent d’apprendre à vivre avec, et fait ainsi des ponts entre la pratique rabbinique et la psychanalyse. Elle réfléchit aussi sur les clichés collectifs, métaphores et dissonances qui entourent la mort, pour décrire l’indicible, pour la garder à distance. Comment trouver les mots justes pour les endeuillés quand il n’y en a pas face à la consolation ?  Sur le même sujet, nous vous conseillons d’écouter «Le deuil, une métamorphose infinie», de notre podcast Émotions sur la difficulté d’aborder une disparition dans une société où la mort est un tabou, ou encore «Quand la vie accompagne la mort», épisode d'Émotions à emporter sur l’accompagnement à la fin de vie.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Camille Kouchner est l'autrice du livre La Familia grande, paru aux éditions du Seuil le 7 janvier dernier et qui a depuis provoqué un débat national sur les violences sexuelles intrafamiliales. Un livre qui fait le récit de l’inceste subi par son frère jumeau, commis par leur beau-père, et qui a permis une prise de conscience d’une grande ampleur. Dans ce long entretien, Camille Kouchner revient sur la manière dont elle a osé prendre la parole, la manière dont elle situe sa parole dans cette famille et par rapport à la violence et explique: «Je n’ai pas l’impression d’être sortie du silence (...) j’aurai l’impression d’être sortie du silence quand j’aurai été complètement entendue». Sur le même sujet, nous vous conseillons d'écouter la saison 2 de notre podcast Injustices, emmenée par Charlotte Pudlowski, et intitulée Ou peut-être une nuit. Elle y déconstruit en six épisodes le silence qui entoure l’inceste. Si vous souhaitez trouver des ressources, des associations pour vous aider ou aider vos proches, nous vous invitons à vous rendre sur la page du podcast sur le site de Louie.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Zoé Besmond de Senneville est comédienne et modèle d’art. Elle est aussi autrice du podcast Journal de mes oreilles, devenu un livre, où elle raconte comment à 25, elle a commencé à perdre l’audition à cause de son otospongiose, une maladie dégénérative. Dans cet épisode de Fracas, Zoé Besmond de Senneville parle de sa recherche de sens dans l’origine de sa maladie et du lien qu’elle a fait entre ce qu’il se passait dans son corps et son rapport à la mémoire. Elle explique notamment que les secrets des ancêtres et le silence crée des mythes. Si cet épisode vous a plu et que l’ouïe est un sens qui vous fait vibrer, vous pouvez écouter le troisième épisode de notre mini-série sur les cinq sens du podcast Émotions Comme si notre cœur battait dans nos oreilles, présenté par Brune Bottero.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Corinne Masiero est comédienne. À la dernière cérémonie des César, elle s’est dénudée sur scène, pour montrer aux caméras son corps marqué de ses phrases : « No culture, no futur » et « Rend-nous l’art, Jean ». Des messages pour un combat politique qu’elle mène au quotidien. Dans cet épisode de Fracas, Corinne Masiero raconte ce que sa prise de parole a suscité autour d’elle et ce qu’elle a ressenti ensuite. Elle y parle aussi de son enfance dans une famille silencieuse et de comment elle a appris à parler fort pour provoquer des réactions et les assumer.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Juliette Rousseau est une autrice et militante féministe et écologiste. Elle est aussi la traductrice de l’essai La joie militante, qui interroge la manière dont on peut mener des luttes sans se laisser prendre par la violence du monde que l’on veut changer. Dans cet épisode de Fracas, Juliette Rousseau parle de l’importance d’avoir une dynamique collective pour faire bouger les choses et de la joie que ça engendre. Elle parle aussi de l’évolution du vocabulaire et du droit à l’erreur. Et explique pourquoi une parole responsable, mais pas coupable est fondamentale pour défaire le radicalisme rigide.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Élise Goldfarb est entrepreneuse –co-fondatrice d’une agence de conseil avec son associée, Julia Layani. Ensemble, elles ont aussi créé le podcast «Coming Out» sur Spotify. Ce qui frappe chez cet ovni de 27 ans, c'est sa liberté de parole et de ton. Qu'elle s'adresse au porte-parole du gouvernement Gabriel Attal (en le tutoyant) ou au chanteur Billal Hassani; qu'elle soit sur le plateau de Cyril Hanouna, à l'Élysée ou sur Instagram: elle semble ne jamais se départir de sa liberté désarmante. Dans cet épisode de Fracas, Élise Goldfarb parle au micro de Charlotte Pudlowski de la manière dont elle a imposé cette liberté, et de son envie de rester fidèle à elle-même qu’importe l’interlocuteur.ice, sans transformer son discours.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Paris. Printemps 2016. Soir. Raquel à son enfant à venir David Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre de Raquel à son enfant pas encore né. Elle s'adresse à lui depuis Paris, un soir du printemps 2016. Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Paris. Printemps 2016. Après-midi. Hélène à son père David Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre d'Hélène à son père violent. Elle s'adresse à lui depuis Paris au printemps 2016. Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Paris, Hiver 2018. Matin. Une femme à son mari David Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre d'une femme à son mari, Bao. Elle s'adresse à lui depuis Paris. Hiver 2018. Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
David Geselson est comédien, metteur en scène et auteur du recueil Lettres non-écrites, publié aux éditions du Tripode. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Dans cet épisode de Fracas, David Geselson raconte la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent. Il y parle aussi de la violence sourde des mots et explique pourquoi la parole tue. Si les lettres non-écrites vous intriguent, vous pouvez écouter les trois bonus qui suivent. Vous pourrez ainsi entendre l'auteur les lire.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Danièle Sallenave est écrivaine et membre de l'Académie française. Elle est l'invitée de Fracas à l'occasion de la sortie de son livre Parole en haut silence en bas, publié aux Éditions Gallimard, où elle s'interroge sur l'impossibilité à se faire entendre des citoyens. Dans cet épisode, elle nous parle de ceux qui s'arrogent la liberté d'expression, en s'appuyant sur le mouvement des Gilets Jaunes et les attentats. Elle explique notamment comment ce refus à la parole mène à la défiance et à la colère.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
Ivan Jablonka est historien et auteur. Récompensé du prix Médicis en 2016 pour son livre Laëtitia ou la fin des hommes, il publie Un garçon comme vous et moi, une enquête sur la construction de sa propre masculinité. Au micro de Charlotte Pudlowski, Ivan Jablonka se confie sur son éducation traditionnelle, entre refus de la souffrance et interdiction du langage intime. Il parle aussi du pouvoir des mots face à celui des muscles, et explique comment #MeToo a également aidé les hommes.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store