DiscoverGoodberry
Goodberry
Claim Ownership

Goodberry

Author: Stéphane Bonnot

Subscribed: 2Played: 63
Share

Description

Goodberry c’est une conversation avec des personnes inspirantes résidant en Berry pour évoquer leur parcours, leurs réussites ou leurs échecs et plus largement l’organisation de leur quotidien. On évoque des anecdotes pour que chacun d’entre nous puisse retenir un conseil, une philosophie, voire une inspiration. Ces invités viennent d’horizons multiples comme le business, la culture ou le sport, avec un point commun : le Berry. Alors, Rejoignons-nous !
86 Episodes
Reverse
Les hors-série La Bouinotte, les podcast forts en voix du magazine du Berry. Ce trimestre, une rencontre avec Loubna Tahif qui a choisi d’installer son « Fournil fleuri » à Sidiailles, aux confins du Cher, pour y produire du pain d’antan.
J’ai le plaisir de recevoir Elisabeth Moszkowicz, miss Berry 2023Elisabeth c’est une fille à l’image de son histoire, ouverte sur le monde qui l’entoure : un père belge de racine allemande et une mère thaïlandaise, Elizabeth est néanmoins si berrichonne. La découverte des concours de miss lors de ses voyages dans le pays maternelle, lui a donné le virus de ces grand messes de la beauté et qui est aujourd’hui Miss Berry.Mais là n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est qu’Elisabeth a fait de ces expériences une force pour surmonter des problèmes personnels et intimes dont elle nous parle avec courage, un engagement aussi pour les femmes trentenaires qui assument leur choix.On a parlé de compétition, de dépassement de soi et de la dépression mais on a évoqué aussi la thaïlande, le château de Valençay, ou squid game.Voilà, je vous embarque à la découverte de Elizabeth Moszkowicz, une fille éprise de libertéStéphane Bonnot
J’ai le plaisir de recevoir Yé-Lassina Coulibaly, musicien et danseur à BourgesC’est l’histoire d’un enfant burkinabé qui découvre l’art et la musique en particulier, et qui s’aperçoit que la culture peut relier les Hommes. Puis c’est la vie de berger dans la brousse africaine qui le construit avant que son destin artistique l’amène en Europe, à Bourges et sur les routes de France, de salles de concert en soirées privées où l’Afrique est célébrée.C’est une belle discussion chez Lassina où sa bonne humeur règne en maître. On a parlé de ses racines, du serpent, de civilisation, du racisme, de la charte de Mandé mais on a évoqué également Chopin l’éléphant, la cathédrale de Bourges et les tambours d’eau. Je vous embarque à la découverte de Yé-Lassina Coulibaly, un artiste positivement humaniste. Goodberry c’est parti !Stéphane Bonnot
J’ai le plaisir de recevoir Sébastien Piteau, le dirigeant du Queensberry à ChâteaurouxSébastien est connu dans le Berry pour être le bouillonnant président du club de boxe de St-Maur et le père de Victoire Piteau, boxeuse professionnelle. C’est un enfant du Berry, sportif et avide de voyage, et c’est l’armée qui va lui permettre de découvrir, de s’ouvrir, de partager : l’Afrique d’abord mais surtout la Bosnie et son conflit armé. Il quittera l’armée pour travailler dans le monde carcéral qu’il apprendra à connaitre et à comprendre, avec sa part d’ombre, ses codes, ses lois, ses désillusions parfois.C’est une discussion sur une vie qui côtoie la violence, avec un regard lucide. On a parlé de l’OL, de Zidane, de Brahim Asloum, ou de Pascal Payet mais on a évoqué aussi un certain marquis, la liberté et Emile de Brisoile. Je vous embarque à la découverte de Sébastien Piteau, un homme libre qui a cotoyé ceux qui ne le sont pas. Goodberry c’est parti !Stéphane Bonnot
J’ai le plaisir de recevoir Franck Ciup, créateur du Théâtre Saint-Bonnet à Bourges.  Franck est un enfant de Bourges si doué au clavier d’un piano, qu’il montera à Paris de 14 à 19 ans pour préparer une carrière toute tracée. Mais c’est sans compter son gout pour la liberté ; très loin des cadres et des artistes stéréotypés, Franck aspire à découvrir les gens, à une vie plus tangible, et ce sera la découverte de l’industrie, du commerce, même si son amour pour la musique ne le quittera vraiment jamais.  Mais le coup d’éclat de sa vie, c’est la construction chez lui, d’un théâtre à l’italienne bâti autour d’un piano Steinway de concert, comme un écrin autour d’un joyau. Tous les plus grands musiciens internationaux aiment s’y retrouver, probablement aussi pour y côtoyer son propriétaire.  C’est une discussion sur le don, sur ce qu’on en fait, sur la légitimité de l’artiste. Merci infiniment à Jean-Yves Clément qui m’a présenté Franck. Il y a des rencontres qui marquent, voici l’une d’entre elles. Je vous embarque à la découverte de Franck Ciup, un homme pour qui chaque minute est une encyclopédie. Stéphane Bonnot
Carole Lambert met son talent au chevet des toiles qu'on lui confie pour les restaurer, les soigner et les remettre dans la lumière. Une rencontre dans son atelier de Bourges avec une passionnée inspirante !
J’ai le plaisir de recevoir Matthieu Mabillot, viticulteur et co-créateur du whisky Mabillot.  Issu d’une famille de céréaliers et de viticulteurs, Matthieu se forme dans le domaine du vin avec des études, plusieurs voyages à l’étranger, puis c’est le temps des expériences commerciales toujours autour du monde œnologique. Mais le retour dans le domaine familial est programmé, en même temps que son frère Renaud. L’idée des 2 frères c’est alors de construire un nouveau projet alliant céréales et vinification : ça sera un whisky, français, berrichon.   On a parlé de vins de Reuilly, de distillerie, de cuvée, de transmission mais on a évoqué aussi le marketing, l’Australie ou Sainte-Lizaigne.  Je vous embarque à la découverte de Matthieu Mabillot, un producteur de whisky avant tout paysan. Stéphane Bonnot  
J’ai le plaisir de recevoir le maire de Villedieu sur Indre, Xavier Elbaz.  Arrivé dans le Berry à 11 ans, une enfance à Villedieu sur Indre, puis hésitant entre des études d’histoire, de droit, de sociologie, il enchainera par Science Po, une expérience américaine, un cabinet de relation institutionnelles, puis le poste de Directeur de cabinet du maire de Châteauroux.  Enfin il se lance dans sa 1ère campagne victorieuse pour le mandat de maire de Villedieu sur Indre. On a parlé de campagnes électorales, du métier de directeur de cabinet, de Pontiniacum ou de House of cards mais on a évoqué aussi Romain Grange, New-York, Florent Lillo ou la FAF. Je vous embarque à la découverte de Xavier Elbaz, un maire qui veut libérer les énergies. Goodberry c’est parti Stéphane Bonnot
J’ai le plaisir de recevoir l’astrologue Mireille Morgan-Smith C’est à la suite d’étude universitaire d’ethnologie qui manquaient vraisemblablement de sens que Mireille a trouvé sa voie avec l’astrologie. Mais loin des clichés associés à la voyance, à l’art divinatoire voire au surnaturel, Mireille prend le temps de se former en 6 ans, étudie, écrit ses cours, donne des conférences puis en fait son métier.    C’est une conversation sur l’astrologie comme outil thérapeutique, pour toucher cet ordre d’un univers qui peut paraître désordonné dans la tempête de nos vies. Pour Mireille, l’astrologie c’est aussi révéler les gens à eux-mêmes pour qu’ils agissent dans le présent. L’astrologie se révèle alors une science humaine libératrice et humaniste.  On a évoqué Jung, André Barbault, Pluton, les magnétiseurs, mais on a évoqué aussi Jordi Savall, Bernadette, Baba Yaga ou les ruines de Crozant. Je vous embarque à la découverte de Mireille Morgan-Smith, une astrologue du libre-arbitre. Stéphane Bonnot  
Cette semaine j’ai l’immense plaisir de recevoir Jean-Yves Clément, créateur et directeur des Lisztomanias. Poète, essayiste, éditeur, critique musical, animateur radio, conférencier, directeur artistique et créateur de festivals, Jean-Yves Clément a mille vies mais une seule exigence : transmettre la culture. On ne se connaissait pas, mais assis sur 2 chaises dans la cour de la bergerie de la maison de George Sand, cette conversation à bâtons-rompus m’a beaucoup plus ! D’une part parce qu’on a parlé de culture dans toutes ses formes, mais aussi parce que Jean-Yves manie l’humour et le second degré comme personne. Vous trouverez dans l’épisode une multitude de réflexions, citations ou traits d’esprit sans filtre - vivifiant ! Et puisque nous étions chez Frédéric Chopin, vous pourrez si vous êtes attentifs entendre quelques notes de la répétition de Claire Huangci, pianiste de renom qui donnait son concert le soir même. On a parlé bien sûr d’édition, de Chopin et Liszt, d’aphorisme, de la critique, de littérature, mais on a évoqué aussi Jean-Claude Brialy, Nietzsche, l’intérêt de vieillir, Sheila, Yves Henry ou les Monty Python. C’est donc avec un immense plaisir que je vous embarque à la découverte de Jean-Yves Clément, un passeur de culture et d’élégance. Etes-vous prêt à être curieux ? Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot
Pour l’ouverture de cette 4ème saison de Goodberry, j’ai le plaisir de recevoir le graffeur ESKIMO.  Très loin des clichés des graffeurs citadins, voire à rebours du caractère contestataire de ce mouvement, Morgan Collin est intéressant à plusieurs titres : d’une part parce qu’il a une philosophie à part dans cet art de la ville, et d’autres part parce qu’il a réussi à en faire un métier.   Cet enfant de la campagne, créatif et curieux, passera par le droit et l’infographisme avant de trouver sa voie : peindre sur des murs, extérieurs ou intérieurs, pour des collectivités, des associations, des entreprises, des particuliers.  On a parlé de graff, de moutons, de signatures, de l’enfance, mais on a évoqué aussi les gens du voyage, l’entreprenariat, Arnaud Boutin, Belle-ile ou les fourmis. Allez je vous embarque à la découverte d’ESKIMO, le graffeur des champs qui embellit la ville. Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot
C'est un Hors-série en partenariat avec le magazine La Bouinotte. Je vous emmène à la rencontre de Pascal Roblin et du Centre de la Presse dans le Cher
Cette semaine j’ai le plaisir de recevoir Mickaël Boyer-Pereira, co-gérant de Castel’Praliné.   Une bonne humeur communicative, un optimisme à tout épreuve, un discours sans langue de bois, c’est Mickael Boyer-Pereira qui prend le micro jaune de Goodberry. De formation ingénieur dans le bâtiment, c’est son mari Joël, pâtissier, qui va l’amener vers ce domaine. Aujourd’hui Mickaël se définit d’ailleurs volontiers comme « vendeur de gâteaux ».  C’est le rachat du magasin de l’emblématique chocolatier de Valençay « Chichery », qui poussent ces deux parisiens à investir dans l’Indre, puis à défendre l’attractivité du Berry et la formation professionnelle.   On a parlé de Valençay, de reprise d’entreprise, de l’attractivité du milieu rural, mais on a évoqué également Antonin Carême, le praliné, le théâtre, les faucons, et Marvel, bref une conversation à 100 à l’heure, sans concession et avec bonne humeur. Je vous embarque à la découverte de Mickaël Boyer-Pereira, un neo-berrichon enthousiaste. Goodberry, c’est parti ! Stéphane Bonnot
Cette semaine j’ai le plaisir de recevoir Clément Sapin qui est agent artistique et directeur du festival les intemporel-les. C’est avec une base solide de musique classique construite au fil de sa pratique et de ses études que Clément est armé pour que son métier tourne autour de la musique. Et c’est une rencontre avec l’accordéoniste Félicien Brut, qui va le diriger vers une carrière d’agent artistique. Souvent à Paris où la vie artistique se concentre, Clément reste très attaché à sa ville d’Argenton sur Creuse, colonne vertébrale d’un engagement local.  C’est une conversation au coin du jardin, où l’on a parlé du Requiem de Mozart, de Claude Debussy, et d’accordéon et des intemporels mais où l’on a évoqué aussi le Berry, les machines à bière ou Barry Lyndon. Je vous embarque à la découverte de Clément Sapin, un homme qui transforme sa curiosité en rencontres. Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot
Cette semaine j’ai le plaisir de converser avec Estelle Caumartin, créatrice du média Le Taiseux et photographe. D’une enfance solitaire et un peu à l’écart, trainée de plateaux de tournage en séances photo d’enfant mannequin, Estelle s’est forgé une conviction réaliste de la société, parfois critique, souvent amusée. Les cadres ne sont pas pour elle, sauf peut-être pour ses photos d’un style direct, sans mise en scène, toujours justes. Le goût des autres et de la littérature la poussera à créer un média en ligne, Le Taiseux, avec une liberté inédite de ton et de thèmes, partant à la découverte de personnalités clivantes ou attachantes.   C’est une belle rencontre aux bords de Creuse, où l’on a parlé de liberté de penser, de photos, de Léon Bloy, en évoquant également Kubrick, Balzac, Francis Venat, ou Argenton sur Creuse où souvent tout commence….  Je vous embarque à la découverte d’Estelle Caumartin, une fille qui égraine sa liberté derrière les mots et les images. Goodberry, c'est parti Stéphane Bonnot
Cette semaine je reçois Mike Gagné et Jean-Claude Prot de l’US Museum de Châteauroux.  C’est une conversation à trois où l’on évoque un âge d’or baigné de voitures américaines, de coca-cola, de jazz, de baseball, et de dollars : l’époque américaine quand des milliers d’américains et leur famille arrivent en 1951 sur la base de l’OTAN.   Que reste t’il de ces années au-delà d’un building ou d’un aéroport ? c’est ce que Mike Gagné, fils du célèbre Joe Gagné, figure de ces années folles, et Jean-Claude Prot, président de l’association « Châteauroux c’était l’Amérique » nous font revivre. Une plongée nostalgique dans 16 années qui ont marqué la population castelroussine et les quartiers de Touvent, Brassioux ou la Martinerie.   On a parlé de miracle économique, de l’Otan, de GI, mais on a évoqué aussi le four ten, Joe from maine, Shep, et les food-trucks. Je vous embarque à la découverte d’une époque américaine, Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot
C'est un Hors-série en partenariat avec le magazine La Bouinotte. Je vous emmène à la rencontre de Charlotte et William, propriétaires de la Cathédrale de Jean Linard.
Cette semaine je reçois Philippe BRETAUD, conseiller technique national FFF  Originaire d’un quartier populaire de Chateauroux, Philippe se fait une place grâce au football pour que sa petite taille et sa maîtrise du football deviennent finalement une force pour accéder au graal de tout footballeur : travailler à Clairefontaine, le camp de base des équipes de France. Construit par les valeurs du foot amateur, Philippe enchaine les postes à responsabilité à la Berrichonne de Châteauroux puis au Pôle France Féminin et enfin à L'Institut national du football (INF) de Clairefontaine. Après avoir entrainer des générations de joueur d’exception comme Kylian Mbappé, il partage aujourd’hui son expérience de formateur-chercheur aux cadres techniques sur des missions nationales et internationales.   On a parlé bien sûr de football, de pédagogie, de diplôme, de travail, aussi mais on a évoqué également le plaisir, Aimé Jacquet, le château, les portes que l’on ouvre ou les verres que l’on vide…. Que vous soyez éducateurs, managers ou même parents, prenez des notes, je vous embarque à la découverte de Philippe Bretaud, un formateur qui recherche toujours le meilleur. Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot   
Cette semaine je reçois Alexandre Beaufrere, professeur de judo et jujitsu.  C’est un petit garçon renfermé timide, pas très sportif qui monte sur le tatami pour la 1ere fois à 9 ans. Il n’en descendra pas car il y découvre évidemment  le sport mais surtout l’ouverture aux autres et une forme d’expression de soi. Précoce ceinture noire à 15 ans, c’est à cet âge qu’il découvre le professorat au côté de son père, puis la compétition entre 17 et 21 ans avant d’entrer à l’école de judo à Poitiers pour finir professeur diplômé d’état. On a parlé de pédagogie, de contrôle soi, des bienfaits du sport mais on a également évoqué le temps qui passe, la nature, la Belgique ou les comédies musicales. J’ai pris beaucoup de plaisir à converser avec lui, la bienveillance est son royaume ! Allez je vous embarque à la découverte d’Alexandre Beaufrère, ceinture noire de l’élégance. Stéphane Bonnot
Cette semaine je reçois Michel Mousset, responsable des Potagers de Velles. Ancien responsable des espaces verts à Solidarité accueil, cette association qui vient en aide aux personnes en situation de précarité sociale ou professionnelle, Michel intègre les Potagers de Velles. Ce potager d’environ 6 hectares emploie des personnes en difficulté afin de favoriser leur insertion en proposant chaque semaine des paniers de légumes. Il en devient rapidement le patron, le grand chef autour de qui tout s’articule avec deux aspects de son métier :  le maraichage qu’il apprend et le management de personnes en insertion. Il fait de ce Potager un endroit où on l’on réapprend la sociabilité, le respect de l’autre et la confiance en soi.  On a parlé bien sûr de management d’équipe, de la valeur du travail, du maraîchage, mais on a évoqué également les épinards, la liberté et la Brenne.  Je vous embarque à la découverte de Michel Mousset, un jardinier qui fait grandir les légumes, mais aussi les femmes et les hommes qui le côtoient. Goodberry c’est parti ! Stéphane Bonnot 
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store