Claim Ownership

Author:

Subscribed: 0Played: 0
Share

Description

 Episodes
Reverse
 Worders est une super solution de traduction pour entreprises. Elle équipe un paquet de boîtes tech (Sorare, Ledger, etc.) qui s’internationalisent. Son CEO Benoit a deux particularités. D'abord à l'origine il était souffleur de verre, ensuite il adore piloter sa boite à des centaines voire des milliers de km de ses équipes.  Atypique donc... j'adore ! Un parcours qui l’a amené à croiser des stars de l’éco-système français, tant coté entrepreneur qu’investisseur, et ce bien avant la hype de la French Tech…  
Avec Fraîche Cancan, elle vient dépoussiérer la restauration d’entreprise qui a pris un sacré coup avec le Covid. "Femme, seule et sans argent : j’avais tout pour me planter" plaisante aujourd'hui Victoria qui - avec sa foodtech - a pris le contrepied de tous ces petits concurrents partis sur des modèles BtoC généralement pas rentables et avec un passage à l’échelle très compliqué. Cinq ans après sa création, Fraîche Cancan pèse déjà plusieurs millions d’euros (revenus) et emploie une petite centaine de personnes. Dans cet épisode, on va découvrir sa secret sauce, notamment sur le « 0 déchet », segment sur lequel elle est clairement pionnière. J’aimerais aussi avoir son regard et sa perception en tant que « solo founder » très résiliante, sa 1ère aventure entrepreneuriale ne s’est en effet pas déroulée comme prévu…
Alan est l’une des 10 plus grosses startups de la French Tech. Ils ont d’énormes ambitions, notamment celle de passer de 300.000 membres à une communauté de 3M d’utilisateurs d’ici 2025, avec une accélération sur le bien être mental et la prévention. Pour cela, ils viennent de boucler une levée de fonds (série E) de 183 M d'euros, tour mené par OTPP, le régime de retraite des enseignants de l’Ontario (Canada). Alan veut devenir le principal partenaire santé des entreprises, sorte de guichet unique allant bien au delà de la mutuelle créée en 2016. Depuis, Alan a développé une culture d’entreprise extrêmement forte que Jean-Charles Samuelian nous détaille dans cet épisode, ça commence par une transparence quasi absolue au sein de l’entreprise…
Focus sur la beautytech dans ce nouvel épisode. Isabelle et ses 3 co-fondatrices (waouhhh c’est si rare !!!) permettent à des indépendants de vendre des produits de soin et de beauté (cosmétique, soins corps et visages, parfums, etc.) mais aussi de faire de l'accompagnement personnalisé. La communauté Jolimoi compte déjà plus de 5000 stylistes beauté. Quelle tech utilise la startup ? Il y a-t-il des hommes dans cette histoire ? Comment réussir un modèle BtoBtoC ? Pourquoi avoir levé 7M d’euros ?
Il a réussi à créer le seul vrai challenger à Veepee. Quinze après sa création, Showroomprivé réalise 1 milliard d'euros de volume d'affaires ! Aujourd'hui business angel, Thierry Petit se concentre sur les projets à impact, notamment les startups oeuvrant pour l'inclusion. Retour sur un parcours extrêmement riche, du 1er comparateur de prix en France à la fin des années 90 (revendu à Bernard Arnault) à sa dernière aventure Made For All, en passant par l'introduction en bourse (2015, cloche sonnée par Emmanuel Macron). Beaucoup de hauts, quelques bas et ce que Thierry en retient aujourd'hui. Bonne écoute !
Comment se fait-il que personne n'ait vu grossir cette pépite ? C'est le commentaire du quotidien Le Monde quelques heures après l'annonce du rachat de Neolane par Adobe pour 600M$, nous sommes en juillet 2013. Près de 10 ans après, je suis donc parti à la rencontre de Stéphane, co-fondateur de ce logiciel de marketing qui reste encore l'un des 5 meilleurs exits de l’histoire de la tech française. Les coulisses de la vente, la valorisation, et si c'était à refaire ? Stéphane n'élude aucune question... Aujourd'hui il dirige Imagino à 100% (encore du logiciel) ce qui ne lui laisse pas le temps de jouer au business angel comme beaucoup de ses homologues. Il n'est pourtant pas avare de conseils, notamment pour ceux qui ambitionnent de s'implanter aux Etats-Unis. Entreprises citées dans cet épisode :  Neolane  Imagino Adobe Botify SAP Dassault Systèmes
Après avoir fondé (puis revendu) 1001pharmacies, Cédric revient avec Bricks.co.  L'immobilier locatif fractionné, kézako ?  En gros la startup achète des immeubles avec l'argent des clients (et de la banque), les biens sont ensuite divisés en tranches de 10 euros, les clients se portent acquéreur de ces "bricks" et perçoivent chaque mois des loyers au prorata de leur investissement. Comment tenir cette promesse d'une rentabilité jusqu'à 2 chiffres et pourquoi le public répond présent quand on lui propose d’investir à Belfort ou Porto sans n'y avoir jamais mis les pieds ? Dans cet épisode, j'interroge aussi  Cédric sur ses erreurs du passé et lui demande quelques conseils à destination des entrepreneurs en herbe . Promis, ces 45 mn vont encore très vite passer !
Améliorer la santé mentale des collaborateurs. C’est la mission de Teale qui affiche avec sa plateforme un taux d'engagement "inégalé sur le marché" (40%). On a tous compris (ou presque) qu’entretenir son corps et ne pas manger n’importe quoi était primordial. Mais que fait-on vraiment pour notre mental ? Pas grand-chose, et on attend trop souvent que ça aille (très) mal avant d’affronter le problème. Nicolas Merlaud, co-fondateur de la startup, reçoit tech 45’ à Station F (avant de prendre de vrais bureaux). Parler de ses failles, ses doutes, ses peurs et se montrer vulnérable peut avoir des bienfaits insoupçonnables, pour un patron comme un salarié. La santé mentale, c’est le thème qui monte, et le Covid n’y est pas étranger.  Les Etats-Unis en ont même fait une priorité nationale début mars.  Références des clips cités avec Nicolas  (à regarder +++) Untold Ep #1 Jean de la Rochebrochard, Kima  Untold Ep #5 Emmanuel Goldstein, Morgan Stanley Untold Ep #6 Simon Dawlat, Batch
Andréa est Le King du SEO (référencement naturel). Avec Eskimoz, il veut devenir leader européen de l’acquisition en ligne. Les marques ont besoin d’agence comme la sienne pour attaquer et perdurer sur Instagram, Facebook, TikTok ou LinkedIn, réseau sur lequel il est devenu lui-même incontournable avec ses posts vus des millions de fois chaque mois. Auto-financé (capital) mais soutenu par un fonds LBO (dette) et sa centaine de salariés (Fr/UK/Esp/Belg/It.), Andréa veut désormais racheter un ou deux concurrents par an ! 
Charles COHEN est à la tête de Bodyguard et protège ses utilisateurs des contenus haineux en ligne. Youtubers, sportifs de (TRÈS) haut niveau et fonds à mission se sont pressés au dernier tour de table de cet autodidacte de 26 ans. Charles et son équipe ont d’abord eu 1 approche B2C (grand public, influenceurs) avant de faire payer des entreprises dans le secteur du football, du gaming ou des médias. Un discours très critique sur la « hype » qui entoure les mega-levées de fonds dans la french tech, Charles dénonce aussi le côté « malsain » de LinkedIn pour les entrepreneurs noyés du matin au soir sous les bonnes nouvelles souvent gonflées à l’hélium. Bonne écoute !
Eric reçoit tech 45' dans un bel hôtel parisien. Depuis qu'il a lâché les rênes de Ledger, ce serial entrepreneur s'est installé à Vierzon (Cher) où il a décidé d'installer sa nouvelle aventure, Algosup (écolé informatique). Eric est aussi Business Angel et ainsi actionnaire de plusieurs dizaines de sociétés, ce qui lui vaut de figurer depuis 2020 en très bonne place dans le jury de Qui Veut Être Mon Associé sur M6. Regard passionnant sur le boom de l'entrepreneuriat en France et bon conseils pour tous ceux enfin prêts à faire le grand saut, bonne écoute !
Véra Kempf s’installe aujourd’hui dans le fauteuil de tech 45’. Elle a co-fondé Singulart, plateforme de vente d'art en ligne. Moins de 5 ans plus tard, le panier moyen est très élevé pour du e-commerce et les ventes sont essentiellement réalisées hors de France (86 pays). Singulart a toutes les qualités pour devenir un leader mondial. Dans cet épisode, j'ai aussi tenu à aborder la question de la place des femmes dans la Tech et la façon dont on peut concilier maternité et entrepreneuriat. Et ça tombe bien, Véra a des choses à dire...
Lâcher un boulot confortable de chercheur pour revenir en France. « La meilleure décision de ma vie » dit Mohamed El Idrissi qui a quitté une big pharma pour repartir de 0 et devenir entrepreneur. Pas de licorne ni de scale-up dans cet épisode mais le témoignage bourré d’optimisme d’un jeune homme qui aurait pu se lancer depuis San Francisco ou Station F comme tant d’autres. Pourtant, Mohamed a volontairement (ré)-atterri à Annemasse (Haute-Savoie) où il a grandi avec ses parents venus du Maroc au début des années 90. 
Alma, c’est la nouvelle scale-up fintech made in France ! Sa spécialité ? Le « BNPL » pour “buy now pay later” ou paiement fractionné. Dit autrement, la possibilité de régler en 3 ou 4 fois (parfois sans frais), on voit cela fleurir sur les sites e-commerce depuis quelques temps. L’idée n’est pas vraiment neuve mais ce segment de marché est en pleine ébullition. Louis Chatriot et toute son équipe comptent bien devenir leader en Europe, d’où un tour de table de 115M d’euros ce 10/02/22, auquel s’ajoute un emprunt de 95M. Tech 45’ était au siège d’Alma quelques minutes après cette annonce… 
Les « people » sont au cœur de Pennylane. Arthur Waller, son co-fondateur, veut en faire la meilleure Fintech en Europe, ce dont est déjà persuadé Séquoia (Apple, Airbnb , Snowflake,Stripe, etc.) qui participe de nouveau à ce tour de table. L'objectif de cette levée de 50M d'euros est d’équiper les cabinets d’expertise comptable avec la plateforme pour qu'ils collaborent mieux avec leurs clients. Au bout de 2 ans, les commentaires sont dithyrambiques : 5/5 sur Google (140 avis) et 5* sur Glassdoor.
Il faut remonter plus de 10 ans en arrière pour avoir la genèse de Klaxoon. Depuis Rennes et avec 4000 euros, Matthieu se lance seul dans l'aventure et ne sait pas encore qu'il va s'attaquer aux réunions de travail et aux formations avec comme objectif de les rendre beaucoup plus interactives et efficaces. 10M d'utilisateurs plus tard, Matthieu continue sans cesse d'améliorer ses solutions et pilote depuis peu sa startup depuis les Etats-unis où il a décidé de s’installer.  
Spendesk affole les compteurs. Ils ont levé 100M d’euros pour démarrer 2022, soit leur 3ème tour de table en à peine 15 mois. Aujourd'hui 400 salariés, ils seront 700 à la fin de l’année. Comment ainsi conserver sa culture d’entreprise et ses valeurs ? Surtout quand on est en hyper-croissance (CA X3 chaque année) ? Cette startup BtoB opère sur le marché de la gestion des dépenses en entreprise (ex: notes de frais) sachant que Spendesk a été désignée fin 2021 comme la fintech offrant les meilleures conditions de travail, arrivant en tête du classement Glassdoor pour l'Europe, avec une note moyenne de 4,9 sur 5. Déjà 50% des revenus sont faits hors de France, de la graine de Décacorne, à minima.
5 milliards de dollars : jamais une startup française n'avait atteint une telle valorisation. La néo-banque pour les pro Qonto a réussi a levé 550M$ en ce mois de janvier 2022, elle qui n'existait pas en 2017. Comment prépare-t-on une telle levée de fonds, comment sélectionner les meilleurs investisseurs (selon ses propres critères) quelle est la finalité d'une telle opération et comment rester le meilleur, pour ses salariés, son entreprise et l'ensemble des parties prenantes ? J'ai posé toutes ces questions à Alexandre, le co-fondateur de Qonto.
Installé à San Francisco depuis 12 ans, Carlos Diaz a créé plusieurs entreprises puis revendues certaines d’entre elles à de grands groupes français ou américains. A côté de cela, Carlos a investi dans des dizaines de startups et conseillé des centaines d’entrepreneurs à travers The Refiners ou Diaspora Ventures. Super discussion avec un entrepreneur/investisseur qui est aussi un excellent podcaster (Silicon Carne) : jamais sa langue dans sa poche et toujours le sourire pour parler de San Francisco (rien ne va plus ???) du Web 3 (mode ou révolution ???) avec quelques confidences sur son passé, ses origines, et le montant de son loyer :)
Sa mission : délivrer avec KIMA, le fonds le plus actif au monde (2 deals par semaine) pour le compte de Xavier Niel. Pourquoi Jean prétend avoir « le meilleur job du monde » ? D’où vient cette obsession de la performance ? A quoi ressemble son organisation au quotidien ? Ses plus beaux succès et plus gros ratages ? Comment Jean reconnaît-il les futurs bons entrepreneurs tout en écartant les pervers narcissiques... Jean comme on l'entend rarement dans cet épisode N15. Vous aimez tech 45' ? Prenez 30 secondes pour nous mettre 5 étoiles voire écrire un avis c'est encore mieux (Apple Podcast ou Spotify), d’avance merci !  Abonnez-vous pour avoir le dernier épisode dès sa mise en ligne :) Meilleurs voeux les amis ! Que 2022 vous sourit 😉 On travaille déjà sur les nouveaux épisodes... #StayTuned 🎧
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store