Claim Ownership

Author:

Subscribed: 0Played: 0
Share

Description

 Episodes
Reverse
Eddie Glaude, écrivain, professeur, directeur du département d'études afro-américaines à Princeton signe Ici recommence l'Amérique, conseils de James Baldwin – à suivre d'urgence. Du meurtre de Martin Luther King à l’élection de Trump et au mouvement Black Lives Matter, il fait le récit de la lutte des Noirs aux États-Unis et appelle le lecteur à se confronter aux contradictions du mythe américain, des politiques et des individus, qu’ils soient noirs ou blancs. Pourquoi l’Amérique ne cesse de se répéter dans son récit ? Par un formidable effet de miroir, Eddie Glaude nous éclaire aussi sur notre histoire.  "Portrait. Le monde en têtes" est un podcast conçu par Gaëlle Bidan et Margot Grellier, produit et présenté par Margot Grellier, écrit avec les Éditions du Portrait.      Crédits musique :   Tu m’intrigues  Interprété par General Elektriks Écrit et composé par Hervé Salters © The Audio Kitchen handled by Wagram Publishing (p) 2003 The Audio Kitchen under exclusive licence to 3eme Bureau / Wagram Music     Crédits logo :  Paolo Bevilacqua   
Alors que l'utilisation du mot race a permis de réduire des populations en esclavage, et parfois même de les exterminer, est-il encore pertinent d'y recourir comme outil de lutte contre le racisme ?  Cet épisode bonus propose une réflexion sur l’emploi du mot race, à l’occasion de la publication d’Ici recommence l’Amérique. Conseils de James Baldwin – à suivre d’urgence d’Eddie Glaude, publié aux Éditions du Portrait.   "Portrait. Le monde en têtes" est un podcast conçu par Gaëlle Bidan et Margot Grellier, produit et présenté par Margot Grellier, écrit avec les Éditions du Portrait.   Pour aller plus loin :  Pap Ndiaye, La condition noire. Essai sur une minorité française, Gallimard, « Folio », 2009. Karen E. Fields et Barbara J. Fields, “Of Rogues and Geldings”, Racecraft, Soul of Inequality in American Life, Verso, 2012, p. 95. Thomas Chatterton Willams, Autoportrait en noir et blanc. Désapprendre l’idée de race, traduit de l’anglais (États-Unis) par Colin Reingewirtz, Grasset, 2021, p. 167. Albert Camus, « Sur une philosophie de l’expression », Œuvres complètes, Tome 1, La Pléiade, 2006, p. 908.   Albert Camus L’homme révolté, Gallimard, 1951, p. 352.  Crédits musique :   Tu m’intrigues  Interprété par General Elektriks Écrit et composé par Hervé Salters © The Audio Kitchen handled by Wagram Publishing (p) 2003 The Audio Kitchen under exclusive licence to 3eme Bureau / Wagram Music     Logo : © Paolo Bevilacqua  
Figure majeure de la Deuxième Vague féministe, professeure émérite de psychologie et d’études consacrées aux femmes à l’université de Staten Island, activiste et autrice de Les femmes et la folie, best-seller vendu à plus de 2,5 millions d’exemplaires, Phyllis Chesler est l’autrice de Lettres aux jeunes féministes, publié aux Éditions du Portrait.  Dans cet ouvrage, elle s’adresse à son fils pour lui raconter l’histoire des combats féministes, la puissance et l’esprit de ce mouvement, mais aussi les pièges et désillusions dans lequel il est tombés. Phyllis Chesler nous plonge dans la question de la sororité, de la maternité, de l’avortement, du mariage, des violences faites aux femmes mais aussi du regard de l’homme sur la femme et du regard des femmes sur les femmes. Des sujets qui traversaient les milieux militants en 1998 et qui, aujourd’hui, sont au cœur du débat public. Lettres aux jeunes féministes est un texte-héritage laissé aux générations à venir. 
Aujourd’hui, la quatrième Vague du féminisme, forte des valeurs des trois précédentes qu'elle défend avec les nouveaux moyens techniques offerts par les réseaux sociaux, se réapprorpie le mot sororité, et l'a réintroduit dans le langage courant. C’est la deuxième Vague du féminisme, celle qui a commencé à la fin des années 1960, qui s’en était emparée comme l’équivalent du terme fraternité pour les femmes.   S'il y a fraternité, du latin frater, frère qui désigne une solidarité entre les hommes, il y a sororité, du latin, soror, sœur ou cousine, qui nomme une solidarité entre femmes. On devient sœur ou frère car on ne nait jamais, mais on devient toujours.   Si la sororité est une relation de soutien entre femmes, exclue-t-elle l’entre aide avec les hommes ? Les avis sont partagés.    Certaines les excluent. Certaines les incluent. Certaines veulent d’abord exclure les hommes pour les inclure plus tard.   Quel est alors le mot qui nomme la solidarité entre femmes et hommes ? C’est adelphie du grec adelphós.   Après  avoir écouté la conception de la sororité de Phyllis Chesler, voici celle de Gloria Steinem, autre grande figure de la deuxième Vague du féminisme, qui consacre un chapitre à la sororité dans Actions Scandaleuses et rébellions quotidiennes (page 153) publié par les Éditions du Portrait. Extrait. 
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store