DiscoverRetour de mission - CCFD-Terre Solidaire
Retour de mission - CCFD-Terre Solidaire
Claim Ownership

Retour de mission - CCFD-Terre Solidaire

Author: CCFD-TERRE SOLIDAIRE

Subscribed: 3Played: 67
Share

Description

Retour de mission : le temps d'un café, transportons-nous à l'autre bout du monde et découvrons une ONG de solidarité internationale de l'intérieur. 
Dans ce mini podcast, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui partent visiter les projets de solidarité internationale soutenus par le CCFD-Terre Solidaire de raconter une rencontre, une anecdote ou un événement marquant.
Le temps d'un café, asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux dû au réchauffement climatique. 
Au fil de ces courts récits, c'est un monde blessé qui se dessine, mais surtout des rencontres qui se nouent. De ces échanges qui vous marquent et vous donnent envie de continuer à vous battre pour un monde plus juste.
Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Ecoutez ces récits émouvants, surprenants et parfois inattendus.

 
23 Episodes
Reverse
Le temps d’un café avec Emmanuelle Milon, community manager au CCFD Terre-Solidaire   Emmanuelle Milon est community manager au CCFD-Terre Solidaire. Accompagnée de Jules Girardet, chargé de mission Méso-Amérique et Amazonie, Mathilde Brochard, chargée de mission Pays Andins et Nicolas Gravier, responsable du service Amérique du Sud, elle s’est rendue au Brésil afin de rencontrer les partenaires et découvrir le travail des chargés de mission sur le terrain.  Durant leur séjour au Brésil, Emmanuelle et les chargés de mission ont rencontré plusieurs communautés impactées par l’extractivisme. Ils étaient accompagnés sur le terrain par le partenaire FASE (Fédération d’organismes pour l’Assistance Sociale et Educative). C’est lors de leur dernière visite, dans l’état du Pará, qu’Emmanuelle a été interpellée par la détresse d’une communauté.  Une communauté au bord du désespoir Lors d’un cercle de paroles animé par le partenaire, les membres de la communauté de pêcheurs ont raconté ce qu’ils subissaient à cause de la présence d’un site d’extraction juste à côté de leur village. Il s’agit d’une usine de l’entreprise française YMERIS qui exploite le kaolin, une argile blanche prisée par les industries papetières et cosmétiques. Depuis une trentaine d’années, un grand nombre d’entreprises extractivistes se sont installées dans l’état du Pará avec des conséquences désastreuses pour l’environnement et pour les communautés qui y vivent.  Une personne prend la parole pour raconter qu’elle se réveille toutes les nuits de peur de devoir quitter sa maison. Plusieurs incidents et déversements dans le fleuve ont eut lieu ces dernières années.   « Les villageois m’ont montré des photos du fleuve après un déversement : il est tout blanc, c’est impressionnant ». Les habitants ne peuvent plus pêcher car le nombre de poissons a considérablement diminué. En décembre 2021, un entrepôt de déchets chimiques a explosé provoquant des brûlures et des intoxications des membres de la communauté. Les routes qui mènent au village sont de moins en moins praticables à cause du trafic incessant des poids-lourds. Cela pose problème pour amener les enfants à l’école. La peur est omniprésente. Or, ce climat contraste avec ce que les villageois racontent de leur enfance, de l’environnement dans lequel ils ont grandi.  Diviser pour mieux régner  L’entreprise divise la communauté en proposant des indemnités, ou en construisant des écoles ou des centres culturels. Mais les moyens alloués à ces structures sont dérisoires. Certains habitants acceptent de céder leur maison pour une somme ridicule.   Contrairement à d’autres communautés rencontrées, ce village n’a pas encore réussi à obtenir la moindre victoire sur YMERIS. Ce jour-là, le rôle du partenaire FASE est de les remobiliser.  « C’était beau de voir le travail entrepris avec le partenaire. Une des salariées, Cimi, a pris la parole pendant une quinzaine de minutes avec un vocabulaire très bien choisi pour leur rappeler que seule leur terre représente le futur » :  « Le futur c’est la terre », leur a-t-elle dit.  Les podcast retours de mission, un rdv mensuel  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Une série de podcasts réalisé par Sidonie Hadoux pour le CCFD-Terre Solidaire. Mixage : Aurélien Menu. Chargée de production : Anne-Isabelle Barthélémy 
Le temps d’un café avec Agathe Horvais, chargée de mission au CCFD Terre-Solidaire   Agathe Horvais s’est rendue au Cambodge afin de poursuivre le travail avec les partenaires dans le pays. Dans la province de Kratie et de Ratanakiri, au Nord-Est du pays, Agathe a rencontré des citoyennes et des  citoyens qui ont rédigé un rapport sur les conséquences des barrages construits en amont du fleuve qui borde leurs villages.   C’est le partenaire FLO (Forests and Livelihood Organization) qui a lancé cette recherche-actions communautaires. Deux villages ont été concernés par la rédaction de ce rapport. Durant un processus de deux ans, les villageois et villageoises ont réaliser des entretiens, créer des questionnaires, cartographier les berges du fleuve pour y faire figurer les changements de la faune, de la flore, et de leurs pratiques.   Dans le rapport, on y trouve la liste des espèces de poissons en danger ou disparus, des données sur l’érosion des berges et sur les fluctuations des niveaux d’eau. Les rédacteurs et rédactrices y font aussi état de leurs difficultés à cultiver, de la baisse de leurs revenus générés par la pêche et l’agriculture, et de l’exode rurale forcé.   « J’ai été admirative de leur connaissance très précise de la biodiversité de leur environnement».  Le Mékong est un écosystème riche, mais fragile et menacé. Pourtant 60 millions de personnes vivent grâce à lui. Au Cambodge, les populations qui vivent le long de son cours, subissent les conséquences directes des grands projets d’investissements menés en amont, dans les pays voisins du Laos et de la Chine. Ces états ont lancé la construction de grands projets de barrages sans prendre en compte les enjeux pour les populations qui vivent en aval du fleuve.   Un travail collectif pour faire porter la voix des populations  Agathe assiste aux derniers ateliers. Il s’agit d’un temps de relecture et du moment de clôture du rapport. Les rédacteurs et rédactrices sont réunis dans la maison commune du village, une maison en bois surélevée qui donne sur le fleuve. Dans les deux villages, le groupe est majoritairement composé de femmes et compte une quinzaine de personnes. Elles sont fières de leur réalisation et savent que cet outil précieux pourra être utilisé pour organiser et défendre leurs modes de vie. Les communautés peuvent désormais faire entendre leurs voix.    Les podcast retours de mission, un rdv mensuel  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Une série de podcasts réalisé par Sidonie Hadoux pour le CCFD-Terre Solidaire. Mixage : Aurélien Menu. Chargée de production : Anne-Isabelle Barthélémy  
Le temps d’un café avec Elodie Saiselet, drh au CCFD Terre-Solidaire   Elodie est partie aux Philippines, accompagner deux chargées de mission du CCFD Terre-Solidaire. C’était sa première mission sur le terrain.  Cela faisait trois ans que les chargées de mission n’avaient pas pu aller dans le pays.   Lors d'une journée de présentation à Manille, Elodie rencontre Pablo Rosales, un des représentants du mouvement Pangisda, l'Alliance progressiste des pêcheurs artisans.   « Il s’est présenté en précisant qu’il utilisait le nom de famille de sa mère, cela donnait un premier aperçu de la mentalité de Pangisda. »   Pablo Rosales, taciturne pêcheur de 60 ans est un des fondateurs du mouvement. Initialement créé autour de la baie de Manille, le mouvement s’est étendu depuis dans tout le pays pour lutter et défendre les droits de la pêche artisanale face aux projets de construction des "réclamations", noms donnés aux constructions entreprises par le gouvernement philippin sur la mer.  Elodie va ensuite l'accompagner en bateau dans la baie de Manille.  Dénoncer la bétonisation du littoral et l’exploitation intensive des fonds marins  La pêche traditionnelle est menacée. Plus de 90 % de la baie de Manille est le théâtre de constructions colossales comme la création d’îles artificielles et d’infrastructures imposantes censées attirer le tourisme de luxe.   Malgré les conséquences connues et dénoncées de ces projets sur l’environnement et les populations, le gouvernement philippin continue de multiplier ces investissements.   Un mouvement inclusif   « Si on pense à un mouvement de pêcheurs, on pense plutôt à un mouvement masculin or Pangisda regroupe des hommes, des femmes et des jeunes. Dès le départ, ils ont compris que la lutte ne pourrait aboutir que si elle intégrait toutes les personnes impactées ».   Les jeunes sont par exemple en charge de la communication sur les réseaux sociaux du mouvement. En 2019, Pangisda lance la coalition “Sauvons la Baie de Manille “ qui réunit des communautés de pêcheurs, des scientifiques et des organisations de la société civile.   Le regard de la drh :  réfléchir au « soin » des partenaires et des salariés   La mission a aussi permis à Elodie d’avoir une compréhension plus fine de la réalité vécue par les chargées de mission et les partenaires. Elle a réfléchi à la manière de mieux accompagner ces derniers, de l’importance des temps de discussion après le travail, de l’écoute et du partage pour alléger les expériences vécues.    « C’est toute cette notion du soin qui est importante : le soin de nos partenaires, mais aussi le soin de nos salariés. En tant que Directrice des ressources humaines, cela est très important pour moi. »    Les podcast retours de mission, un rdv mensuel  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Une série de podcasts réalisé par Sidonie Hadoux pour le CCFD-Terre Solidaire. Mixage : Aurélien Menu. Chargée de production : Anne-Isabelle Barthélémy 
Le temps d’un café avec Anne-Isabelle Barthelemy qui revient des rives de la rivière Koshi en Inde Anne-Isabelle Barthelemy s'occupe de l'animation éditoriale du site Internet du CCFD Terre-Solidaire. Elle est partie en reportage en Inde avec la photographe Anush Babajanyan, récompensée du Prix Photo Terre Solidaire 2023 pour son projet “Battered Wate rs“.  Accompagnées de l'organisation indienne KNM, elles sont allées au Nord-Est du pays, sur les rives de la rivière Koshi, l'un des affluents du Gange, à la rencontre de populations isolées. Les femmes rencontrées ce jour-là vivent avec leur famille sur des bancs de sable au milieu de la rivière. La chaleur est accablante. Les villages n’ont pas d’école, ni de médecin. Ils n’ont pas non plus l’électricité alors que des barrages hydroélectriques se trouvent en amont du fleuve. « Ces populations se sentent isolées, coupées de tous et abandonnées ».  Libérer la parole Assise entourée d’une trentaine de femmes aux visages tristes, Anne-Isabelle s’apprête à leur poser des questions pour une interview quand l’une d’entre elle saisit l’occasion pour la taquiner. Les rires qui en suivent permettent de détendre l’atmosphère et de libérer la parole. C’est justement l’une des missions entreprises par le partenaire pour aider ces populations : leur donner la confiance pour s’exprimer, dénoncer leur situation et se faire entendre.  L’une de ces femmes commencent alors le récit d'une nuit de cauchemar où elle a dû sauver ses enfants de la montée subite des eaux. Le temps d’un café, écoutez Anne-Isabelle vous raconter sa rencontre bouleversante dans ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Une série de podcasts réalisé par Sidonie Hadoux pour le CCFD-Terre Solidaire. Mixage : Aurélien Menu. Chargée de production : Anne-Isabelle Barthélémy
Un café avec : Laurine Gatefait, qui revient de mission en Centrafrique Dans la ville de Boda, Laurine Gatefait a assisté à l'interview de deux anciens combattants de camps opposés qui l'a beaucoup marquée. Elle ne s'attendait pas à ce qu'ils ont dévoilé à la fin de l'interview.    En 2013 une guerre civile a déchiré la République Centrafricaine. La coalition Séléka, composée essentiellement de musulmans, a renversé le président François Bozizé, lequel s'est appuyé sur les milices Anti-balaka, à majorité chrétienne. Le conflit s'est transformé en affrontements inter-communautaires. Les deux camps ont commis des atrocités, faisant des milliers de victimes. Depuis le pays essaie de se relever doucement. Laurine Gatefait, chargée de communication au CCFD-Terre Solidaire, a eu l'occasion d'accompagner une journaliste radio de RCF en reportage en Centrafrique.   Ensemble elles ont découvert  les actions de la PIJCA, une organisation Interconfessionnelle qui travaille auprès de la jeunesse pour encourager le dialogue intercommunautaire et que nous soutenons sur place.   Le temps d’un café, écoutez Laurine vous raconter sa rencontre bouleversante dans ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Un café avec : Jules Girardet, qui revient de mission au Guatemala Jules Girardet, chargé de mission au CCFD-Terre Solidaire pour la Mésoamérique, revient du Guatemala. Il est aller visiter une association soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, Actoras de Cambio, qui travaille avec les femmes victimes de violences sexuelles.  Jules a pu participer à un atelier exceptionnel avec des femmes mayas consacré à la médecine traditionnelle. Le collectif développe une méthodologie de travail basé sur l'art. Un moment fort, très humain et porteur de joie dans le contexte pourtant très difficile vécu par ces femmes.  L'association a été créée à l'origine pour rompre le silence entourant les violences sexuelles commises à l’égard des femmes pendant le conflit armé au Guatemala il y a vingt ans. A cette époque le viol a été largement utilisé comme arme de guerre.  Actoras de cambio accompagne les femmes dans chaque étape de leur guérison et les aide à retrouver leur place dans la communauté. Le temps d’un café, écoutez Jules Girardet dans ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Un échange avec, Kathia Cárdenas, chargée de mission Caraïbes au CCFD-Terre Solidaire, qui revient de Cuba. Elle a pu y rencontrer les trois partenaires de l'organisation dans le pays, dont l'ACPA (Association Cubaine de Production Animale). Cette association mène notamment un projet sur les thèmes de la sécurité alimentaire et de l'adaptation au changement climatique, où elle cherche à renforcer le rôle des femmes dans le milieu agricole. Le temps d’un café, Kathia partage avec nous sa rencontre avec une de ces femmes qui a décidé de s'engager, dans ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Marie-Paule Freytag est membre du Conseil d’administration CCFD-Terre Solidaire. Anthropologue de métier et membre de l’association depuis longtemps, elle participe depuis 2 ans à un groupe de travail autour des projets concernant la cohabitation souvent conflictuelle entre les agriculteurs et les éleveurs en Afrique. En décembre 2022, elle a accompagné le chargé de mission, Bruno Angsthelm au Tchad à la rencontre des partenaires sur le terrain.  Le temps d’un café, écoutez Marie-Paule ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Photo Roberta VALERIO/CCFD-Terre Solidaire
Emilie Leroux est chargée de mission au CCFD-Terre Solidaire pour le golfe de Guinée. Elle revient du nord du Cameroun, une zone fortement touchée par le réchauffement climatique, qui entraîne des tensions sur l'accès au ressources, mais aussi par la présence de groupes armés. Elle y a rencontré des partenaires qui travaillent sur les violences intercommunautaires. Elle a pu passer un temps privilégié avec des femmes camerounaises, qui ont témoigné de leur situation, accablées de travail domestique. Le temps d’un café, écoutez une parole déliée, rare, libérée par l'absence des hommes, occupés par le mondial de football.,dans ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Mathilde est chargée de mission partenariats Pays andins (Pérou, Colombie, Bolivie) & Amazonie au CCFD-Terre Solidaire depuis peu. Sa première mission, qui s'est déroulée au Pérou, lui a permis de découvrir les partenaires de l'association. Elle partage avec nous sa rencontre avec Amanda, de la communauté Awajun, en Amazonie, qui a regroupé des femmes seules autour d'un projet d'agroécologie. Comme Amanda, à force de cultiver leur jardin, le rire reprend sa place dans leur vie. Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Elnara Petit est responsable du service Maghreb, Machrek, Europe au CCFD-Terre Solidaire. De retour de Serbie, où elle a effectué une première mission. Elle y a été marquée par l'omniprésence des symboles nationalistes dans les villes mais aussi par les signes de soutien à la Russie de Poutine et à son intervention en Ukraine. Les partenaires du CCFD-Terre Solidaire en Serbie développent le dialogue intercommunautaire, dans un contexte tendu ou les organisations de la société civile sont mal vues par le pouvoir et parfois criminalisées.  Leur travail interculturel y est une oeuvre de résistance porteuse d'espoir. Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Retour de mission : le temps d'un café avec Laura Bégu Episode 11 : Les oiseaux libres Dans l'état du Bihar, au nord-est de l'Inde, des femmes Dalits (les "intouchables" dans le système de castes) et musulmanes se sont alliées. À la croisée de diverses oppressions (genre, religion, classe ou caste), ces femmes sont la cible de violences et discriminations. Elles ont notamment créé la Eva Foundation pour travailler sur l'accès aux droits et à la justice et un réseau d'avocats. Récit d'un atelier, où une participante témoigne des terribles obstacles lorsqu'il s'agit de porter plainte. On découvre aussi la trajectoire de jeunes femmes, survivantes de violences, devenues actrices du réseau et qui ont la volonté d'y œuvrer comme avocates. Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays. Image Eva Foundation
Retour de mission : le temps d'un café avec Nicolas Gravier Episode 12 : Guérir la nature avec la sagesse des peuples autochtones Nicolas revient d'un périple dans plusieurs pays d'Amérique du Sud. Il a retrouvé en Bolivie le CIPCA (Centre de recherche et de promotion de la paysannerie), partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis les années 70, qui œuvre désormais au renforcement de l'autonomie des communautés autochtones. Il nous raconte sa rencontre avec des leaders de communautés. La Bolivie, dans sa Constitution de 2009 reconnaît désormais les droits des peuples autochtones. Mais une femme rappelle que la loi a été arrachée par une lutte ou certain.es ont trouvé la mort. Et il s'agit maintenant de passer des textes à la réalité. Nicolas est aussi allé à la recherche de nouveaux partenariats. En Équateur, une association développe des « cliniques environnementales » pour purifier les eaux polluées a retenu son attention. Peut-être un futur partenaire? Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Retour de mission : le temps d'un café avec Marion Poirot Episode 10 : Java se noie Sur cette île d'Indonésie, la montée des eaux due au réchauffement climatique atteint des niveaux tels que des villages sont entièrement submergés. Les habitant.es qui y restent dans des conditions extrêmes sont aidés par nos partenaires pour aménager des réseaux de pontons pour permettre de circuler au-dessus de l'eau. Mais il s'agit aussi de les appuyer à s'auto-organiser pour du plaidoyer auprès des autorités pour des aménagements plus durables. En effet, l'île est la cible de gros projets investissements qui aggravent parfois la situation. Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Retour de mission : le temps d'un café avec Adèle Duvert Episode 9 : Une pluie providentielle Histoire d'une rencontre, sous la pluie, avec des femmes malgaches accompagnées par notre partenaire FARM (Femmes en action rurale de Madagascar). Au cœur d'une région dévastée par plusieurs cyclones récents, elles ont du faire face à la perte de leur récolte ou de leur habitation. Au-delà des activités de formation en agroécologie, notre partenaire leur fournit des semences pour repartir. Le temps d’un café, écoutez ce nouvel épisode de notre mini podcast “Retour de mission, un café avec“  Dans cette émission, nous demandons aux salariés ou aux bénévoles qui reviennent de mission pour le CCFD-Terre Solidaire de nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué.   Le temps d'un café, transportez vous à l'autre bout du monde. Asseyez-vous sous des parapluies avec un groupe de femmes de Madagascar, immergez-vous au sein d'une cérémonie maya, ou découvrez la vie les pieds dans l'eau d'un village indonésien déjà soumis à  la montée des eaux du réchauffement climatique.  Première ONG française de solidarité internationale et de développement, le CCFD-Terre Solidaire agit depuis 60 ans aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim et qui font face aux injustices du modèle de développement actuel.  Chaque année, il soutient plus de 400 projets initiés par des organisations locales dans 60 pays.
Solène s'est rendue au Maroc pour rencontrer des femmes migrantes. Ces femmes sont formées en coiffure par notre partenaire pour sortir de leur quotidien et leur donner des perspectives d'avenir. Elle a été marquée par la force de ces femmes dont la situation est extrêmement difficile. Le brief :  Chaque année nous soutenons et accompagnons plus de 400 organisations autour de l'agroécologie, l'action citoyenne, la promotion de la paix. Au CCFD-Terre Solidaire, pas "d'expats" mais des chargés de mission qui font le suivi des projets de solidarité internationale menés par des partenaires locaux. Le temps d'un café, nous leur laissons la parole pour nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqués.
Marianne est allée à la frontière franco-italienne pour rencontrer notre partenaire Tous Migrants. A l’occasion de la Grande Maraude, un événement de sensibilisation sur les exactions de la police aux frontières, l’ensemble des participants s'est mobilisé pour protéger des personnes migrantes qui allaient être arrêtées. Le brief :  Chaque année nous soutenons et accompagnons plus de 400 organisations autour de l'agroécologie, l'action citoyenne, la promotion de la paix. Au CCFD-Terre Solidaire, pas "d'expats", mais des chargés de mission qui font le suivi de ces projets de solidarité internationale menés par des partenaires locaux. Le temps d'un café, nous leur laissons la parole pour nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqués. Partager
Émilie est partie en Côte d'Ivoire pour rendre visite à nos partenaires qui travaillent sur les enjeux fonciers et d'accaparement de terres. Lors d'un atelier elle a rencontré Sekou qui est engagé auprès des populations déplacées de force par la construction d'un pont et du métro d'Abidjan. Elle a pu échanger avec ces personnes déplacées. Le brief : Chaque année nous soutenons et accompagnons plus de 400 organisations autour de l'agroécologie, l'action citoyenne, la promotion de la paix. Au CCFD-Terre Solidaire, pas "d'expats" mais des chargés de mission qui font le suivi des projets de solidarité internationale menés par des partenaires locaux. Le temps d'un café, nous leur laissons la parole pour nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqués.
Bruno est parti au Tchad où un puits pastoral est utilisé pour abreuver les troupeaux de communautés  nomades. Cela sert à réduire la mobilité de ces communautés qui doivent se déplacer davantage à cause des changements climatiques. Le brief : Chaque année nous soutenons et accompagnons plus de 400 organisations autour de l'agroécologie, l'action citoyenne, la promotion de la paix. Au CCFD-Terre Solidaire, pas "d'expats", mais des chargés de mission qui font le suivi de ces projets de solidarité internationale menés par des partenaires locaux. Le temps d'un café, nous leur laissons la parole pour nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqués.
En partant faire sa première mission à la rencontre des organisations partenaires que nous soutenons au Mexique, dans la région du Chiapas, Jules Girardet ne s'attendait pas du tout à se retrouver dans une situation aussi incongrue. Bien sur, il savait que le Chiapas est la région la plus pauvre du Mexique. Bien sur, il savait que c'est une région où plus de 60% de la population est d'origine indigène. Il avait aussi beaucoup lu sur les luttes menées par les communautés indigènes dans un territoire gangréné par la corruption et la violence. Mais il n'avait pas du tout imaginé ce qu'il allait vivre : se retrouver physiquement et spirituellement plongé au cœur d'une cérémonie maya... Le brief : Chaque année nous soutenons et accompagnons plus de 400 organisations autour de l'agroécologie, l'action citoyenne, la promotion de la paix. Au CCFD-Terre Solidaire, pas "d'expats" mais des chargés de mission qui font le suivi des projets de solidarité internationale menés par des partenaires locaux. Le temps d'un café, nous leur laissons la parole pour nous raconter une rencontre ou un événement qui les a marqué
loading
Comments 
Download from Google Play
Download from App Store