DécouvrirLe livre d'or
Le livre d'or

Le livre d'or

Auteur: GRÉLQ

Abonnements: 0Lu: 2
partager

Description

En 2022, le Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ) fête son 40e anniversaire ! Afin de souligner cette longévité, le GRÉLQ lance une série d’entretiens en baladodiffusion animée par Karol'Ann Boivin et Maxime Bolduc, tous deux doctorants et assistants de recherche au GRÉLQ. Chaque mois, une personne invitée livre un pan de l’histoire du groupe, tout en réfléchissant à l’état actuel de la recherche en lettres et sciences humaines.

Le livre d’or est une production du GRÉLQ, en collaboration avec l’École de musique de l’Université de Sherbrooke.
10 Episodes
Reverse
Dans cet épisode, nous discutons avec Geneviève Thibault, qui a fondé en 2014 Le Cheval d’août après avoir complété le Diplôme d'études supérieures spécialisées de 2e cycle en édition de l’Université de Sherbrooke. Geneviève Thibault nous partage sa conception du travail d’éditrice et décrit la politique qu’elle défend au sein du Cheval d’août. Puis, elle met en perspective les acquis de sa formation au DESS en édition et souligne les retombées d’un tel programme pour le développement de la fonction éditoriale au Québec. Son témoignage éclaire enfin les défis et les obstacles qui touchent particulièrement les femmes dans le monde de l’édition québécoise depuis les vingt dernières années. Ce dixième épisode marque la fin de cette série d’émissions en baladodiffusion qui visait à souligner le 40e anniversaire du GRÉLQ. Nous remercions chaleureusement les invité.es, de même que les auditrices et les auditeurs qui ont suivi Le livre d’or au cours des douze derniers mois. Notice biographique Ancienne étudiante du programme en édition de Longueuil, Geneviève Thibault a travaillé douze ans comme journaliste, puis a intégré la maison d’édition La Courte échelle. Elle est aujourd’hui éditrice pour Le Cheval d’août, qu’elle a mis au jour en 2014. Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/ Pour plus de détails sur le DESS en édition de l’Université de Sherbrooke : https://www.usherbrooke.ca/dall/etudes/programmes/2e-cycle/diplome-etudes-superieures-specialisees-de-2e-cycle-en-edition Pour consulter le catalogue de la maison d’édition Le Cheval d’août : https://lechevaldaout.com/
Dans cet épisode, nous discutons avec Karine Vachon, ancienne étudiante du GRÉLQ, et aujourd’hui directrice de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL). Karine Vachon nous partage les raisons pour lesquelles elle s’est tournée, après un passage dans le domaine des communications, vers une maîtrise en histoire du livre. Elle nous parle ensuite de ses premiers pas dans le monde de l’édition, soulignant au détour les défis de l’exportation du livre québécois à l’international. Elle aborde enfin ses responsabilités actuelles au sein de l’ANEL. Son témoignage éclaire de nombreux enjeux actuels dans le monde de l’édition québécoise, comme la promotion de la littérature québécoise, la diversité dans le monde du livre ou le statut d’artiste des écrivaines et écrivains. Notice biographique Karine Vachon est directrice générale de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) et de Québec Édition depuis décembre 2020. Avant de prendre les rênes de l’ANEL, elle y a occupé pendant 10 ans les postes de directrice générale adjointe et de directrice à l’international, se consacrant principalement à l’exportation et au rayonnement international du livre d’ici. Elle est membre du conseil d’administration de la Banque de titres en langue française (BTLF) et de la Coalition pour la diversité des expressions culturelles (CDEC) et membre de la table de concertation Livres Québec. Diplômée de la maîtrise en études françaises, avec cheminement en histoire du livre et de l’édition, de l’Université de Sherbrooke (UdeS), elle a rédigé un mémoire portant sur « L’émergence de nouvelles maisons d’édition littéraire au Québec (2000-2010) : Stratégies sur le web et les réseaux sociaux », sous la direction de Marie-Pier Luneau et de Josée Vincent. Elle détient également un baccalauréat en communication, rédaction et multimédia (Udes) et une mineure en littérature comparée (Université de Montréal). Avant d’œuvrer dans le milieu du livre, elle a travaillé en communication et en relations médias au sein d’agences de publicité et de communication, d’organismes à but non lucratif et de l’Université de Sherbrooke. Elle a également été chargée de cours au DESS en édition de 2016 à 2020, au Campus Longueuil de l’Université de Sherbrooke, pour enseigner les marchés internationaux du livre. Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode double, qui souligne la parution du Dictionnaire historique des gens du livre au Québec (DHGLQ), nous discutons d’abord avec Nicholas Giguère, Marie-Hélène Jeannotte et Philippe Rioux, qui ont contribué à la rédaction de notices. Ensuite, nous rencontrons les assistantes qui ont travaillé tour à tour à la coordination du projet, Sophie Drouin, Mylène Fréchette et Fanie St-Laurent. S’étant tous les trois découvert une passion pour l’histoire du livre lors d’un séminaire de maîtrise, Nicholas, Marie-Hélène et Philippe nous partagent les joies, mais aussi les difficultés entourant la rédaction de notices pour un dictionnaire historique. Par la suite, Fanie, Sophie et Mylène nous dévoilent tout le travail invisible derrière un tel projet : la révision, la vérification des faits, la coordination des collaboratrices et collaborateurs. En décrivant leurs responsabilités, elles montrent les défis relevés au fil des années. Leurs témoignages rendent compte de l’ampleur du travail de recherche qui sous-tend chaque notice du DHGLQ, mais aussi de la manière dont ce travail a façonné les parcours universitaires et professionnels des « petites mains » du Dictionnaire. Notice biographique Agente aux communications pour Sporobole et 0/1 – Hub numérique, Sophie Drouin détient une maîtrise en études françaises de l’UdeS. Ses recherches portent sur les rapports entre l’objet livre et la création artistique. Pendant plusieurs années, elle a collaboré à titre de coordonnatrice au DHGLQ. Diplômée de la maîtrise en études françaises de l’UdeS, Mylène Fréchette a été auxiliaire de recherches au GRÉLQ de 2017 à 2020 et a étroitement collaboré à la confection du DHGLQ. Son mémoire était consacré aux interactions entre les festivalier-ière-s et les écrivain-e-s sur le site des Correspondances d’Eastman. Elle travaille actuellement comme professionnelle de recherches pour le Fonds de données linguistiques du Québec. Nicholas Giguère est chargé de cours à forfait pour les programmes en édition de l’UdeS, où il a obtenu un doctorat en études françaises. Il est également responsable du cahier critique de Lettres québécoises et directeur littéraire aux Éditions Hashtag. Il a publié plusieurs livres, dont son plus récent, Freak Out in a Moonage Daydream, paru en 2021 au Quartanier. Chercheuse postdoctorale à l’U. Queen’s, chercheuse au GRÉLQ et pour le projet Awikhiganisaskak à l’UdeS, Marie-Hélène Jeannotte est chargée de cours à l'UdeS et enseignante au Cégep de Sherbrooke. Elle travaille sur la littérature, l’édition et l’imprimé autochtones au Québec. Elle a codirigé, en 2018, l'anthologie Nous sommes des histoires. Réflexions sur la littérature autochtone. Philippe Rioux détient un doctorat de l’UdeS en études françaises. Sa thèse, qui porte sur le transfert du genre superhéroïque dans la bande dessinée québécoise, vient tout juste de paraître aux PUM. Il est présentement chercheur postdoctoral à l’U. Concordia, où il étudie l’héroïsme dans la bande dessinée publiée au Québec et au Canada anglais. Il travaille aussi à titre de professionnel de recherche au CRIFUQ, en plus d’enseigner l’histoire de la bande dessinée, du livre et des bibliothèques. Adjointe à la direction à la FLSH de l'UdeS depuis 2021, Fanie St-Laurent est titulaire d'un doctorat en études françaises sur le thème des regroupements culturels féminins au Québec. Elle a travaillé au GRÉLQ de 2002 à 2016, notamment pour le projet du DHGLQ. Pour plus de détails sur le DHGLQ, on peut consulter le site des PUM : https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/dictionnaire_historique_des_gens_du_livre_au_quebec
Dans cet épisode, nous discutons avec Pascal Genêt, chargé de cours à forfait pour les programmes de 2ecycle en édition de l’Université de Sherbrooke. Pascal Genêt nous raconte d’abord comment son parcours unique, qui allie administration et histoire du livre, a façonné ses pratiques professionnelles et sa vision du monde du livre. Chargé de cours pour les programmes en édition de l’Université de Sherbrooke depuis les débuts, Pascal Genêt est un témoin privilégié du développement du programme. Lui-même éditeur, Pascal est à même de mesurer l’impact du programme dans le monde du livre. Il explique ainsi les avantages d’une telle formation pour les étudiantes et les étudiants, mais aussi pour le tout le milieu littéraire. Son témoignage révèle l’importance des liens qui unissent le monde universitaire et celui du livre. Notice biographique Détenteur d’un Ph. D. (U. de Sherbrooke, 2015) et d’un MBA (UQÀM, 2003), Pascal Genêt a une carrière professionnelle à l’intersection du développement économique et culturel. Son expérience dans les secteurs de l’édition et des médias l’a amené à intervenir à titre de gestionnaire ou de consultant stratégique pour différents organismes et entreprises culturels — des associations artistiques, des éditeurs de livres et de magazines —, mais aussi pour des entreprises collectives. À titre d’éditeur, il possède une solide expérience en recherche, en développement et en planification de projets éditoriaux, expérience qui est le résultat de nombreuses années passées au sein de maisons d’édition littéraire, tant en France qu’au Québec, notamment Fayard, Actes Sud, Bibliothèque québécoise, les Éditions du Boréal, Leméac Éditeur, les Éditions XYZ où il cumulait les fonctions d’éditeur et de directeur général. Actuellement, il est éditeur délégué aux Éditions La Presse. En plus de ces fonctions, il est chargé de cours aux programmes de 2e cycle en édition de l’Université de Sherbrooke depuis 2007. Il avait lui-même étudié l’histoire du livre à l’Université de Sherbrooke. Ses recherches doctorales ont porté sur les défis de la relève dans le secteur de l’édition. Enfin, son parcours professionnel l’amène depuis l’automne dernier à collaborer avec la SODEC à titre de chargé de projets, veille et prospective à la direction du développement stratégique. Pour plus de détails sur le DESS en édition de l’Université de Sherbrooke : https://www.usherbrooke.ca/admission/programme/564/diplome-detudes-superieures-specialisees-de-2e-cycle-en-edition/ Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40e anniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode, nous discutons avec Frédéric Brisson, qui a été assistant de recherche au GRÉLQ lors de ses études, puis responsable du programme de deuxième cycle en édition de l’Université de Sherbrooke pendant plusieurs années. Grâce à son parcours diversifié, Frédéric Brisson porte un regard avisé sur le monde du livre canadien. Celui-ci nous raconte d’abord comment il s’est impliqué, au cours de ses études universitaires, dans une variété de projets du GRÉLQ, en particulier pour mener à bien des dossiers entourant la question de la librairie et de la distribution du livre au Québec. Il nous explique ensuite de quelle façon une expérience en France lui a donné l’idée de créer un programme universitaire québécois pour former les étudiantes et les étudiants qui désirent travailler dans une maison d’édition. Fort de son expérience au Regroupement des éditeurs franco-canadiens et de sa position actuelle aux Éditions David, il éclaire finalement les enjeux entourant l’édition dans un contexte minoritaire. Notice biographique Frédéric Brisson est directeur général des Éditions David. Jusqu’à tout récemment, Frédéric occupait le poste de directeur général du Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC), un organisme qui appuie le rayonnement des maisons d’édition franco-canadiennes. Précédemment, il a été responsable du programme de deuxième cycle en édition de l’Université de Sherbrooke, une institution où il a également complété un doctorat en Études françaises. Pour plus de détails sur le DESS en édition de l’Université de Sherbrooke : https://www.usherbrooke.ca/admission/programme/564/diplome-detudes-superieures-specialisees-de-2e-cycle-en-edition/ Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode, nous discutons avec Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke), co-directeur du GRÉLQ et directeur de la revue Mémoires du livre / Studies in Book Culturedepuis 2018. Anthony Glinoer nous raconte d’abord comment, animé par une passion pour la sociologie de la littérature depuis l’adolescence, il passe de la Belgique au Québec, puis fait un détour par Toronto, avant de revenir prendre racine à l’Université de Sherbrooke. Collaborateur de Mémoires du livre / Studies in Book Culture depuis la fondation de celle-ci, Anthony nous explique comment la revue bilingue s’est développée depuis sa fondation en 2009. Par son témoignage, il souligne l’importance du rôle des revues dans son engagement dans la recherche. Notice biographique Anthony Glinoer est professeur à l’Université de Sherbrooke. Il dirige la revue Mémoires du livre / Studies in Book Culture, est co-directeur du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ) et est responsable administratif des programmes en édition sur le campus de Longueuil de l’Université de Sherbrooke. Ses travaux ont porté principalement sur l’histoire de l’édition (Naissance de l’Éditeur. L’édition à l’âge romantique avec Pascal Durand en 2005), sur l’étude des représentations de la vie littéraire (co-direction d’Imaginaires de la vie littéraire en 2012 et de Romans à clés en 2014) et sur les groupes d’écrivains et d’artistes (L’âge des cénacles avec Vincent Laisney en 2013). Anthony Glinoer a également dirigé le projet Socius, qui a produit des rééditions de classiques de la théorie sociale littéraire, des bibliographies rééditées ou originales, et un lexique de concepts (voir le site en libre accès ressources-socius.info). Son dernier livre, publié en 2018, s’intitule La bohème. Une figure de l’imaginaire social, un livre qui a reçu pas de moins de 3 prix, dont le Grand Prix du livre de la Ville de Sherbrooke et le Prix de la recherche et de la création en sciences humaines et sociales de l’Université de Sherbrooke. Anthony Glinoer prépare en ce moment un livre sur la figure de l’éditeur en France et un ouvrage collectif sur les archives des maisons d’éditions francophones. Pour consulter gratuitement la revue Mémoires du livre / Studies in Book Culture : https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/ Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode, nous discutons avec Eli MacLaren (Université McGill), cochercheur au GRÉLQ depuis près d’une dizaine d’années. Eli MacLaren nous raconte comment une expérience de travail dans le monde de l’édition l’a amené à se passionner pour l’histoire du livre lors de ses études universitaires. Puis, il nous explique comment il s’est joint, alors qu’il était au doctorat, au projet de l’Histoire du livre et de l’imprimé au Canada. En rappelant cette expérience formatrice, il souligne l’importance d’étudier l’édition canadienne en créant un dialogue entre les littératures francophone et anglophone. Notice biographique Eli MacLaren enseigne la poésie, la littérature canadienne et l’histoire du livre et de l’imprimé au Département d’anglais de l’Université McGill. Il est l’auteur de Dominion and Agency: Copyright and the Structuring of the Canadian Book Trade, 1867–1918 (paru en 2011 chez University of Toronto Press) et de Little Resilience: The Ryerson Poetry Chap-Books(McGill-Queen’s University Press, 2020). De 2012 à 2017, il a dirigé les Cahiers de la Société bibliographique du Canada / Papers of the Bibliographical Society of Canada et, en 2015, il a coorganisé le Congrès annuel de la Society for the History of Authorship, Reading and Publishing (SHARP) à Montréal. Il est également le directeur d’un concours international de poésie, le Montreal International Poetry Prize. Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode, nous discutons avec Pierre Hébert (Université de Sherbrooke), membre du GRÉLQ depuis les années 1990. Pierre Hébert raconte comment des professeurs inspirants lui ont insufflé tout jeune une passion pour la littérature et la philosophie. Il nous dévoile ensuite comment, après avoir été professeur à l’Université de Victoria, puis à l’Université de Toronto, il s’est finalement retrouvé à l’Université de Sherbrooke. Il revient sur les motivations qui ont mené l’équipe du GRÉLQ à entamer le projet de l’Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle. Plus largement, il témoigne de l’importance de la curiosité intellectuelle qui l’a toujours animé et poussé à mener de nombreux projets de recherche. Cette passion pour la recherche amène le professeur émérite à poursuivre encore plusieurs grands projets. Son plus récent ouvrage sur Louis Dantin s’est mérité différents honneurs, signes d’une implication intellectuelle intarissable. Pierre Hébert coorganise à l’hiver et au printemps 2022, une exposition d’archives inédites de Voltaire. Notice biographique Pierre Hébert est professeur émérite à l’Université de Sherbrooke et membre de la Société royale du Canada. Il a reçu la médaille Marie-Tremaine pour ses études sur le livre, et le prix Guy-Rocher pour son engagement dans la défense de l’Université. Il a publié, seul et en collaboration, des ouvrages sur Lionel Groulx, Jacques Poulin et, La Gazette littéraire de Fleury Mesplet, entre autres. Il est aussi auteur ou coauteur de cinq livres sur la censure, dont le Dictionnaire de la censure au Québec (littérature et cinéma), avec Yves Lever et Kenneth Landry. Il dirige une équipe interuniversitaire qui prépare l’édition annotée de la correspondance de Louis Dantin. Le premier tome (de quatre), la correspondance entre Dantin et Alfred DesRochers, est paru en 2014. Le deuxième, La correspondance entre Louis Dantin et la « jeunesse littéraire » des années 1930, paraîtra en 2022. Il a fait paraître en 2020, avec Bernard Andrès et avec la collaboration d’Alex Gagnon, un Atlas de la littérature québécoise (Fides). Le plus récent ouvrage signé par Pierre Hébert, paru en 2021, a pour titre Vie(s) d’Eugène Seers / Louis Dantin, une biochronique littéraire (Prix Alphonse-Desjardins et Prix Louise-Dandurand, Presses de l’Université Laval). Plus de détails ici : https://www.pulaval.com/produit/vie-s-d-eugene-seers-louis-dantin-une-biochronique-litteraire Pour plus de détails sur l’exposition « Voltaire : sa vie, sa plume, son influence au Québec », qui a lieu à Sherbrooke jusqu’au 23 juin 2022, on peut visiter le site du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine : https://www.archivesmgrracine.org/fr/expositions-sur-place/voltaire/ Le deuxième tome de la correspondance de Louis Dantin, consacré à la jeunesse littéraire des années 1930, que Pierre a codirigé avec Stéphanie Bernier (U. de Montréal), vient de paraître également aux Presses de l'Université Laval : https://www.pulaval.com/produit/la-correspondance-entre-louis-dantin-et-la-jeunesse-litteraire-des-annees-1930-jovette-bernier-robert-choquette-alice-lemieux-simone-routier-eva-senecal-et-les-editeurs-albert-levesque-et-albert-pelletier Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Dans cet épisode, on rencontre Josée Vincent (Université de Sherbrooke), qui a été directrice du GRÉLQ pendant pas moins de douze ans, soit de 2006 à 2018. Josée Vincent raconte comment, après un détour dans un tout autre programme d’études, elle en est venue à s’intéresser à la littérature et, plus précisément, aux réseaux et à l’histoire du livre. Elle détaille les grands partenariats interuniversitaires et professionnels qui ont été mis en place dans l’histoire du GRÉLQ et les conditions nécessaires pour les rendre possibles. Ce faisant, elle souligne l’importance, pour une communauté formée de scientifiques et de praticien.ne.s, d’échanger et de collaborer afin de faire avancer la recherche. Il est aussi question du congrès SHARP que Josée Vincent a coorganisé en 2015, ainsi que du Dictionnaire des gens du livre au Québec, qu’elle a codirigé avec Marie-Pier Luneau. Notice biographique Membre du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ), Josée Vincent enseigne la littérature québécoise et l’histoire du livre à l’Université de Sherbrooke. Elle a codirigé, avec Marie-Pier Luneau, le Dictionnaire des gens du livre au Québec (PUM, sous presse). Elle a signé Les Tribulations du livre québécois en France (Nuit blanche, 1997) et dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont La fabrication de l’auteur (Nota bene, 2010), Passeurs d’histoire(s). Figures des relations France-Québec en histoire du livre (Presses de l’Université Laval, 2010) et Le Livre comme art. Matérialité et sens (Nota bene, 2013). Elle a également signé plusieurs chapitres de l’Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle (Fides, 3 vol.) et de l’Histoire du livre et de l’imprimé au Canada / History of the Book in Canada (PUM/PUT, vol 3). Elle est membre des comités scientifiques des revues internationales Mémoires du livre / Studies in Book Culture et Bibliodiversity. Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40eanniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Afin de lancer les festivités du 40e anniversaire du GRÉLQ, nous discutons avec Marie-Pier Luneau (Université de Sherbrooke), l’actuelle directrice du GRÉLQ. Elle a occupé diverses fonctions au sein du groupe de recherches, depuis les années 1990. Marie-Pier Luneau nous raconte comment elle en est venue à s’intéresser à l’histoire du livre et à la littérature populaire avant d’expliquer de quelle manière elle conçoit son rôle de directrice au sein d’un groupe de recherches qui a, au fil des ans, mené de nombreux grands projets… et accumulé son lot d’archives! Comment le groupe a-t-il évolué au cours des quarante dernières années ? Quels sont les enjeux auxquels les groupes de recherches comme le GRÉLQ devront faire face au cours des prochaines années ? Notice biographique Marie-Pier Luneau est professeure titulaire au Département des arts, langues et littératures de l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent sur la sociologie de la littérature, l’histoire du livre et la littérature populaire. Elle mène actuellement deux projets de recherche : le premier s’intitule « L’offre et les usages : pour une histoire dialogique du livre et de l’imprimé » (FRQSC, Équipe de recherche, 2020-2024). Le deuxième porte le titre « De l’amour à 10 sous : le roman sentimental en fascicules au Québec (1940-1965) » (CRSH, Savoir, 2018-2023, avec Jean-Philippe Warren, U. Concordia). Marie-Pier a publié et collaboré à plusieurs livres. Deux manuscrits sont d’ailleurs sous presse. Son plus récent ouvrage, L’amour comme un roman. Le roman sentimental au Québec, d’hier à aujourd’hui, cosigné avec Jean-Philippe Warren, vient de paraître aux Presses de l’Université de Montréal. Plus de détails : https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/lamour_comme_un_roman Pour en savoir davantage sur le GRÉLQ et ses activités à venir dans le cadre du 40e anniversaire, nous vous invitons à visiter son site Web : https://www.usherbrooke.ca/grelq/
Commentaires