DiscoverPatients
Patients
Claim Ownership

Patients

Author: Livi

Subscribed: 32Played: 381
Share

Description

Et si en parler était le premier pas pour aller mieux ? 

Ils sont 10, des hommes, des femmes, comme vous et moi.
10 à avoir dû faire face au cours de leur vie à la maladie. 
10 qui aujourd’hui libèrent la parole sur les maux qui les accompagnent au quotidien. 
Je suis César Ancelle Hansen, médecin généraliste chez Livi, et je vous présente “Patients”.

Patients est un podcast proposé par le service de téléconsultation Livi (https://www.livi.fr/)  ! 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
17 Episodes
Reverse
Comment continuer de vivre quand on a traversé l'inimaginable ? Comment se relève-t-on d’un événement traumatique de cette envergure ?Que faisiez-vous lors des attentats du 13 novembre 2015 ? Ce soir-là, Fanny était au Bataclan avec ses amis, comme des centaines de personnes. Elle voulait simplement profiter d’un concert. Elle ne sait pas encore que sa vie va basculer. Victime rescapée, elle va devoir affronter les conséquences d’un stress post-traumatique. Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet très étudié depuis la guerre du Vietnam : le stress post-traumatique.Pour aller plus loin : AfVT - Association française des Victimes du Terrorisme 13 onze 15 Fraternité et vérité - Association des victimes du 13 novMémoire Traumatique et VictimologieVous pouvez suivre Fanny sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/faniparolini?utm_source=ig_web_button_share_sheet&igsh=ZDNlZDc0MzIxNw==Vous souffrez de stress post-traumatique et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute.*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Aujourd’hui dans « Patients » César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi donne la parole à une experte : Anne-Sophie Joly, présidente de la CNAO, le Collectif National des Associations d'Obèses. Ensemble, ils vous disent tout sur ce sujet qui reste encore trop souvent stigmatisé : l’obésité.Pour aller plus loin : Le site de la CNAO : CNAO : Le Collectif National des Associations d’ObèsesL’ouvrage d’Anne-Sophie Joly : Je n’ai pas choisi d’être gros.se aux éditions Solar Vous souhaitez écouter ou réécouter le témoignage de Sanam ? : L'épisode est disponible iciVous souffrez d’obésité et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment perçoit-on les injonctions et les conseils quand on est en situation d’obésité ? Comment faire de son bien-être sa priorité ?Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche plus de 8 millions d’adultes en France : l’obésité.Sanam est née à 4kg, et dès ce jour, les médecins ont prévenu ses parents qu’il fallait faire attention à son poids. Malgré la surveillance de sa mère, qui la prive de gourmandises, la petite fille grossit de jour en jour et devient très vite une source d’inquiétude pour ses parents, obsédés par le culte de la minceur, qui lui font remarquer en permanence son surpoids. Victime des pressions et des moqueries de toute sa famille, l’enfant se forge très vite une carapace. À l’école, en plus d’être une très bonne élève, Sanam est très populaire, c’est la bonne copine que les autres enfants adorent, celle qui fait rire tout le monde. Pour Sanam, le poids n’a jamais été synonyme de complexes, mais à 29 ans, elle apprend qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques et prend conscience que sa santé est importante. Elle se met en tête de perdre du poids et de descendre sous la barre des 100kg. Elle en fait alors 165. On vous laisse découvrir l’histoire de Sanam et de son combat face à l’obésité. Pour aller plus loin : CNAO : Le Collectif National des Associations d’ObèsesLigue Nationale Contre l’ObésitéAPOP FranceVous pouvez suivre Sanam sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/_queensanam_/?hl=fr Vous souffrez d’obésité et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute.*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Nous sommes très heureux de vous annoncer que “Patients” revient très bientôt pour une saison 2 !On vous donne rendez-vous le 2 mai prochain pour découvrir 6 nouveaux patients aux parcours inspirants ! À très vite dans “Patients” saison 2 le podcast imaginé par Livi, et en attendant, prenez soin de vous !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Aujourd’hui dans « Patients » César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi et Corinne Raymond Clutier dermatologue chez Livi, vous disent tout sur ce sujet qui reste encore tabou : l’alopécie.Pour aller plus loin :L’Association La tresseAssociation Alopecia AreataAssociation Luniverselle Vous souhaitez écouter ou réécouter le témoignage de Reshada ? : https://smartlink.ausha.co/patients/alopecie-une-touffe-de-cheveux-m-est-restee-dans-la-main-reshadaVous souffrez d’alopécie et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute.*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Aujourd’hui dans « Patients » César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi et Jean-Marie Le Guevel gynécologue médical chez Livi, vous disent tout sur ce sujet qui touche 1 femme sur 10 dans le monde : l'endométriose. Pour aller plus loin :EndofranceEndomindEndogirls en Outre-merEndo ActionVous souhaitez écouter ou réécouter le témoignage d'Anaïs ? : https://smartlink.ausha.co/patients/endometriose-j-ai-appris-a-anticiper-ma-douleur-anaisVous souffrez d'endométriose et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute.*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment réagit-on quand à 16 ans on apprend que son quotidien va être chamboulé à jamais ? Comment poursuivre sa vie d’adolescente et de jeune femme quand on est sous  traitement ?   Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche plus de 500 millions de personnes dans le monde, et particulièrement les jeunes : le diabète de type 1. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi, accueille Sara.  C’est à 16 ans, en vacances sur l’Île de la Réunion en famille, que Sara commence à se sentir très mal. Amincie de 10 kilos, elle ne peut envisager la moindre sortie sans avoir la possibilité de boire de l’eau en grande quantité ou faire des allers/retours réguliers aux toilettes. Médecin, c’est son papa qui, pour la première fois, suspect un diabète. Entre une peur panique des aiguilles, des avis médicaux divergents et un rejet de la prise de traitements, la vie de Sara va totalement changer du jour au lendemain.  Pour aller plus loin :  La Fédération Française des Diabétiques  Aide aux Jeunes Diabétiques  Vivre avec mon diabète Vous pouvez découvrir Mirena Paris, la marque de vêtements de sport imaginée par Sara sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/mirena.paris/ ou sur son site internet : https://mirena-paris.com/ Vous souffrez du diabète et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment envisager un avenir de parent lorsqu’on nous annonce que l’on est infertile ? Quel est l’impact de 3 fécondations in vitro, 9 transferts d’embryons et 3 fausses couches sur sa santé physique et mentale ? Comment garder l’espoir de se voir un jour maman quand son parcours pour concevoir est semé d’embûches ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 186 millions de personnes à travers le monde : l’infertilité. Margaux stoppe sa contraception en 2015 dans le but d’avoir son premier enfant avec son compagnon. Les premiers mois d’essais sont infructueux, et surtout, la jeune femme remarque qu’au bout de 6 mois sans pilule, elle n’a toujours pas ses règles. Les gynécologues qu’elle consulte ne s’alarment pas, selon eux il est courant que la reprise des cycles prenne du temps.  Les examens ne révèlent d’ailleurs rien qui pourrait indiquer un problème de fertilité.  Margaux sent néanmoins que quelque chose échappe aux médecins, et elle décide donc par elle-même de s’inscrire en PMA. La spécialiste qui la reçoit décèle tout de suite un SOPK, syndrome des ovaires polykystiques.  Mais les examens poussés réalisés en 2017 révèlent que son mari est OATS (oligo-asthéno-tératozoospermie, anomalie du sperme), et qu’ils vont devoir passer par la FIV. C’est un coup dur pour le couple qui ressent alors une grande pression, la FIV étant limitée à 4 tentatives, et représentant un protocole lourd.  C’est au bout de 3 FIV, et 9 transferts d’embryons, et après 3 fausses couches, que Margaux tombe enfin enceinte. La jeune femme se fait transférer un seul embryon, mais un autre a poussé en même temps dans son corps. Elle donne finalement naissance à de faux jumeaux en 2022, Robin et Lila, âgés de 17 mois. On vous laisse découvrir l’histoire de Margaux et de son combat face à l’infertilité. Pour aller plus loin :  Les cigognes de l’Espoir Association MAIA  Collectif BAMP Vous pouvez suivre Margaux sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/jedism_blog/?hl=fr Vous avez une question concernant l'infertilité ou vous souhaitez renouveler votre traitement ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment avoir une vie sexuelle épanouie quand le risque d’attraper le VIH plane au dessus de notre tête ? Quel est l’impact du traitement médicamenteux sur la sexualité ? Comment gère-t-on le regard des autres à l’annonce de la prise du traitement ?  Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un traitement encore trop méconnu -pourtant pris par plus de 42 000 personnes en France- et soumis aux préjugés : la PrEP. Sylvain prend la PrEP depuis 4 ans. Avant ça, il n'en avait pas vraiment besoin, il est resté en couple pendant 10 ans avec le même homme. S’il connaît l’ouverture d’esprit du milieu gay, il découvre que de nombreuses personnes ont des relations sexuelles non-protégées. Maintenant célibataire, la vie sexuelle de Sylvain évolue différemment. Il découvre le BBK (barebacking) et a donc fait le choix de prendre la PrEP afin de se protéger d'éventuelles IST comme le VIH pour conserver une vie sexuelle épanouie. On vous laisse découvrir l’histoire de Sylvain et de son quotidien sous PrEP.  Pour aller plus loin :  Aides Le Sidaction, l’association de lutte contre le sida Sida Info Service  VIH.org Vous pouvez suivre Sylvain sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/sylvainperrier.comedien/?hl=fr  Vous avez une question concernant la PrEP ou vous souhaitez renouveler votre traitement ?  Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment vit-on quand on en vient à avoir des pensées suicidaires pour ne plus avoir à aller travailler ? Quel est l’impact d’un environnement de travail toxique sur la santé physique et mentale ? Comment envisage-t-on la suite de sa carrière quand on pensait avoir trouvé le job de nos rêves mais que celui-ci vire au cauchemar ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 2,5 millions de personnes en France : le burn out. Après avoir obtenu son diplôme en 2007, Aude décroche le job de ses rêves : responsable RH pour une grande enseigne internationale. Dès le début, elle sent la pression qui repose sur ses épaules. La jeune femme se retrouve vite surchargée de travail, avec de mauvais outils pour effectuer ses tâches. Rapidement les problèmes s’accumulent. Aude est aux premières loges des plaintes des salariés, elle est débordée, et isolée du reste de son équipe. Elle enchaîne les nuits blanches pour rattraper son retard, mais elle est tellement fière d’avoir obtenue ce poste et qu’on lui fasse confiance qu’elle accepte sa condition sans sourciller. Très vite les premiers signaux du burn out arrivent, mais Aude refuse de les voir et d’écouter son corps, même quand un premier médecin pose le diagnostic de façon claire : elle fait un burn out. Pourtant quelques mois plus tard, alors qu’elle doit se faire opérer sous anesthésie générale, la jeune femme avale une boite de médicaments pour ne pas se réveiller de l’opération. On vous laisse découvrir l’histoire de Aude et de son combat face au burn out. Pour aller plus loin :  L’Association France Burn Out  Au temps pour toi  Fondation AESIO  Vaincre le burn out Pour acheter le livre de Aude : “Autopsie d’un burn out, se reconstruire et se réinventer” Vous souffrez d’un burn out et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ?  Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment vit-on quand notre cerveau part dans tous les sens ? Quel est l’impact du manque de concentration et de la procrastination sur le quotidien ? Comment gère-t-on ses émotions quand on se sent perpétuellement dépassé et que l’on fait face à une errance médicale ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 3 et 5% de la population en France : le TDAH. Du plus loin qu’il se souvienne, Raph a toujours eu des problèmes de concentration et des difficultés pour rester focus sur une seule tâche. Un problème qui lui gâche sa scolarité : l’adolescent de l’époque rate ses années lycée, incapable de trouver une organisation de travail. Anxieux, il fait un premier burn out avant l’examen du BAC, qu’il ne passera jamais. Le passage à l’âge adulte renforce ses anxiétés. Raph s’angoisse pour tout, n’arrive pas à s’organiser, peine à finir ce qu’il commence. Impossible pour lui de tenir en place, d’avoir un emploi stable, de répondre aux codes imposés par la société. Il trouve sa place dans les milieux alternatifs, vit quelques temps dans des squats, calme ses névroses en prenant de la drogue.  L’arrivée de ses enfants accentue encore plus ses troubles, il devient terriblement anxieux, s’inquiète de tout, tout le temps, et fait un burn out parental sérieux. Ce sont finalement les médecins de son fils qui lui donneront les clés : l’enfant est porteur de TDAH, un mot que le papa découvre et qui lui met la puce à l’oreille. Il consulte alors une psychologue qui lui fait passer un test et confirme qu’il est TDAH depuis toujours.  On vous laisse découvrir l’histoire de Raph et de son combat face au TDAH. Pour aller plus loin :  L’Association HyperSupers TDAH Pour une égalité des chances  Association TDAH Partout Pareil Vous souffrez d’un TDAH et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment vit-on avec une endométriose diagnostiquée tardivement ? Quel est l’impact de la maladie sur la vie quotidienne des femmes ? Comment fait-on face aux analyses et opérations multiples quand on a 25 ans et que cette pathologie est considérée comme invisible ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 1 femme sur 10 dans le monde : l’endométriose. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi, accueille Anaïs.  Dès ses premières règles l'année de ses 12 ans, Anaïs connaît des douleurs intenses, qui l'obligent parfois à manquer l'école. Sa mère la retrouve régulièrement en position fœtale dans son lit, mais les médecins des urgences qu'elles vont voir régulièrement lui disent que ses douleurs au ventre sont causées par le stress qui lui provoque des problèmes digestifs. C'est au moment de la pandémie, alors qu'elle se retrouve incapable de bouger, qu'elle se décide à nouveau à consulter.  Sur recommandation d'un ami, elle se rend chez un gastro-entérologue qui ne voit rien mais pressent une endométriose. Malgré deux opérations, et de multiples traitements hormonaux, l'endométriose d'Anaïs continue aujourd'hui de gagner du terrain, et sera présente à vie. Une maladie invisible et handicapante qu'elle ne peut maîtriser et qui génère de nombreux désagréments dans la vie sociale de la jeune femme. On vous laisse découvrir l’histoire d’Anaïs et de son combat face à l’endométriose profonde. Pour aller plus loin : Endofrance Endomind Endogirls en Outre-mer Endo Action Vous pouvez suivre Anaïs sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/helloanais/?hl=fr Vous souffrez d'endométriose et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ?  Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment vit-on quand on se prive de tout plaisir pendant 10 ans ? Comment appréhende-t-on les repas, le quotidien quand on souhaite tout contrôler tout le temps ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche près d’un million de personnes en France, et particulièrement les femmes : l’anorexie mentale. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi, accueille Laurie.  À 17 ans, très bonne élève de première, Laurie découvre qu’elle a de mauvais résultats au bac de français. Dès le lendemain de cette mauvaise nouvelle, elle cesse de se nourrir comme avant. Chaque aliment avalé est listé dans sa tête et fait l’objet d’un contrôle très strict. Au-delà de la nourriture, l’anorexie mentale de Laurie se caractérise par la privation de toutes sensations de confort ou de plaisir. À l’inverse, elle cherchait à ressentir une certaine douleur physique dans le fait de faire des efforts et des choses pas agréables. C’est à 27 ans, après dix ans d’anorexie mentale, que la jeune femme décide de suivre une thérapie. Dès lors, elle change de vie, et se libère totalement de son fardeau. On vous laisse découvrir l’histoire de Laurie et de son combat face à l’anorexie. Pour aller plus loin :  La Fédération Française Anorexie boulimie La Fédération Nationale des associations liées aux troubles des conduites alimentaires  Vous pouvez suivre Laurie sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/lauriedarmon/ Vous souffrez d’anorexie et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ?  Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
La maternité est un véritable raz-de-marée chamboulant profondément, intensément et à jamais la vie d’une femme. Dans une société où devenir maman est censé être le plus beau moment de la vie d’une femme comment vit-on le regard des autres quand finalement le rêve vire au tourment ? Comment faire face à la dépression quand on doit s’occuper d’un nouveau-né ? Comment appréhende-t-on son rôle de mère quand rien ne se passe comme prévu ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet tabou qui touche pourtant de nombreuses jeunes mamans : la dépression post-partum. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi, accueille Chloé.  Chloé travaille depuis toujours dans le domaine de la pédiatrie, d’abord en tant qu’aide soignante puis en tant qu’infirmière. Experte de la maternité, elle pense donc être parfaitement prête à accueillir sa fille à l’issue de sa grossesse. Mais à peine l’accouchement passé, l’amour immédiat et l’instinct protecteur qu’elle ressent pour sa petite Mélodie provoquent des remises en question profondes, et les pensées négatives la submergent. Après des mois de mal-être Chloé pose enfin un mot sur les maux qu'elle ressent, elle fait une dépression post-partum. À partir de là, tout s’éclaire. On vous laisse découvrir l’histoire de Chloé et de son combat face à la dépression post-partum. Pour aller plus loin : Association Maman Blues Association Supermamans Vous pouvez suivre l’association de Chloé sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/mal_de_meres/ Pour acheter le livre de Chloé : “Dépression Post-Partum : la face cachée de la maternité” Vous traversez une dépression post-partum et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Qu'est-ce que ça veut dire être séropositif aujourd'hui ? Comment vit-on lorsqu’on apprend à 21 ans qu’on est atteint du VIH ? Comment appréhende-t-on le regard des autres face à la maladie ?  Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui, depuis bien trop longtemps, est soumis aux préjugés : le VIH. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi, accueille Nicolas.  À 21 ans, alors qu’il vit au Canada, Nicolas se lève un matin et réalise qu’il ne peut plus marcher. Le calvaire dure plusieurs jours, mais les médecins sur place ne parviennent à lui donner aucune explication. Son médecin français lui demande alors de rentrer en urgence. Une fois rentré en France, Nicolas apprend dans la confusion la plus totale qu’il est séropositif. S'ensuit alors une véritable descente aux enfers, entre dépression, stigmatisation et isolement. Ce n’est qu’au bout de 6 ans que Nicolas décide de commencer un traitement et de créer son association pour sensibiliser sur ce virus dont l'acronyme soulève de nombreux amalgames.   On vous laisse découvrir l’histoire de Nicolas et de son combat face au VIH. Pour aller plus loin : Aides  Sidaction L’ALCS  Sida Info Service  VIH.org Vous pouvez suivre l’association de Nicolas sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/supersero_/ Vous avez des questions concernant le dépistage du VIH et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comment vit-on la chute massive et brutale de ses cheveux ? Comment appréhende-t-on la maladie quand elle se déclare du jour au lendemain ? Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet longtemps resté tabou, et particulièrement chez la femme : l’alopécie. Dans cet épisode, César Ancelle-Hansen, médecin généraliste et urgentiste chez Livi accueille Reshada.  Reshada fait partie de ces personnes solaire, bienveillante et à l’énergie débordante, qui, en un quart de seconde parviennent à illuminer toute une pièce. Un beau matin, elle découvre un trou de la taille d’une pièce sur le côté droit de son crâne. Ne comprenant pas ce qui se passe mais ne cédant pas à la panique, elle laisse passer un an avant de consulter, alors qu’elle commence à retirer des poignées entières de cheveux de sa tête. Son médecin pense à une dépression et décide de l’hospitaliser pour faire des examens. Elle découvre que son alopécie est provoquée par un lupus. Femme active et maman d’enfants en bas âge, Reshada décide d’ignorer sa maladie, et les traitements qui vont avec. On vous laisse découvrir l’histoire de Reshada et de son combat face à l’alopécie. Pour aller plus loin :  L’Association La tresse Association Alopecia Areata Association Luniverselle  Vous pouvez suivre Reshada sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/reshada_soistoi/ Vous souffrez d’alopécie et vous souhaitez en parler avec un médecin généraliste ou spécialiste ? Nos médecins sont à votre écoute. *Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Et si en parler était le premier pas pour aller mieux ?  Patients est un podcast proposé par la plateforme de téléconsultation Livi !  Episodes bientôt disponibles.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Comments 
loading
Download from Google Play
Download from App Store