DiscoverpromAudio
promAudio

promAudio

Author: promaudio.fr

Subscribed: 0Played: 0
Share

Description

🎧échantillons gratuits
Le supplément audio donne au lecteur un échantillon probant pour confirmer son choix. Il lui permet en moins de trois minutes de percevoir un style, un mode narratif qui lui conviendra. Avec promAudio le lecteur pourra en un flash choisir en toute connaissance de cause. 
Evitez les désillusions, tenez-vous-en à vos sensations sans avoir à suivre aveuglément telle ou telle critique, faites confiance à votre ressenti, découvrez par vous-même, devenez à la fois acteur et prescripteur ! 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
200 Episodes
Reverse
Cédant aux commandements d’une mémoire très sûre, l’auteur d’Un jour raconte ici – pour la première fois – les trente mille jours qui firent une vie d’homme à cheval sur deux siècles et une carrière de grand écrivain. Autobiographie ? Bien davantage. On verra que, privé des artifices de la fiction, le charme singulier de Maurice Genevoix joue ici plus puissamment encore que dans aucun de ses livres. D’une enfance sur les bords de la Loire au secrétariat perpétuel de l’Académie française en passant – surtout – par l’effrayante déchirure de la Grande Guerre, ces pages évoquent neuf décennies de fidélité à soi-même : fidélité à l’essentiel, tendresse et vigilance généreuse accordée aux rythmes profonds de la vie. On le suit pas à pas, liés à lui par une sorte de connivence secrète. Qu’il évoque une marche du brame dans les forêts de Sologne, le regard de ses compagnons massacrés dans la boue des Éparges ou les premières terreurs d’un enfant découvrant la mort, il témoigne de la même douceur obstinée, de la même « justesse » qui nous font complices fraternels de sa mémoire. Voilà, certes, un extraordinaire document sur un siècle de folies modernes et d’exil bétonné, un rappel têtu des évidences vers lesquelles nous ramènent les grands désarrois du moment ; voilà aussi le chef-d’œuvre accompli d’un de nos grands écrivains. Mais il y a, décidément, autre chose dans ces Trente mille jours paisiblement restitués. L’illustration – et l’explication – du « mystère Genevoix » qui vaut aujourd’hui à l’écrivain, à un âge où l’on cède ordinairement aux honneurs et au silence, les faveurs d’un jeune public. Rejoint, sur le tard, par la sensibilité d’une époque désemparée, reconnu et spectaculairement retrouvé, qui mieux que lui pouvait nous murmurer : « Voyez vous-même que je n’ai rien trahi ni jamais renoncé. » Ces pages providentielles nous sont, d’une certaine manière, personnellement adressées. Ces Mémoires rêveurs sont un peu – et toutes générations confondues – les nôtres.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter en entierTamango est une nouvelle écrite par Prosper Mérimée (1803-1870) et publiée pour la première fois dans La Revue française en 1829. L'oeuvre Tamango s'intéresse à la traite des Africains, sujet pour lequel Prosper Mérimée, habitué des milieux abolitionnistes, portait un intérêt tout particulier, à travers l'histoire tragique du capitaine Ledoux et du redoutable Tamango.Le récit de Tamango débute lorsque Ledoux, jusqu'alors simple marin, est nommé capitaine d'un grand voilier très rapide : L'Espérance. Destiné au transport d'esclaves, le voilier part de Nantes un vendredi pour le Sénégal, où le capitaine Ledoux fait la rencontre du vendeur d'hommes africain nommé Tamango. En échange de ses « biens », Tamango exige qu'on le paie principalement en alcool et en armes. Alors qu'ils sont occupés à sceller leur affaire, les deux hommes boivent jusqu'à ce que Tamango finisse complètement ivre. Presque inconscient, l'Africain vend alors 180 esclaves qui remplissent le négrier du capitaine. Mais le lendemain, Tamango, qui reprend peu à peu ses esprits, se rend finalement compte qu'il lui a également remis l'une de ses femmes. Comprenant l'erreur qu'il a commise, il décide de rejoindre le navire du capitaine Ledoux qui tentera d'en faire un esclave. En bref, Prosper Mérimée propose un véritable réquisitoire contre l'esclavage dans son récit bref, mais réaliste.Tamango a été adapté en film par le réalisateur américain John Berry en 1958.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierLes Sensations de Mlle de La Bringue, roman à clef, Paris, Albin Michel, 1904.Née Anne-Marie Chassaigne à La Flèche, le 2 juillet 1869, dans une modeste mais respectable famille de militaires, d’un père agnostique et d’une mère très dévote, Liane éprouve les premiers frissons d’amour saphique pendant son enfance. Malgré les faibles ressources de ses parents, elle reçoit une excellente éducation au couvent des Fidèles Compagnes des Filles de Jésus de Sainte-Anne-d’Auray. Très belle et très grande pour l’époque (elle mesure 1,68 mètre), Anne-Marie épouse, à seize ans, le jeune militaire Armand Pourpe, dont elle a un seul enfant, Marc, né en 1887. Un accouchement pénible et la naissance d’un garçon, alors qu’elle désirait une fille, marquent la jeune femme, qui n’éprouve aucun instinct maternel ; étouffée par les violentes crises de jalousie de son mari, elle finit par le tromper, puis par l’abandonner, en 1889. Enfin libre, Anne-Marie part à Paris, la ville de tous les plaisirs et de tous les possibles, qu’elle avait découverte lors de son voyage de noces : après une période d’apprentissage dans une maison close et grâce aux conseils de la célèbre Valtesse de la Bigne, qui a inspiré à Zola le personnage de Nana, la pudique Anne-Marie se transforme en Liane de Pougy et gravit rapidement les échelons de la galanterie. Proust s’inspire d’elle pour créer Odette de Crécy, l’obsession amoureuse de Swann.Comme ses consœurs, Liane entame une carrière théâtrale pour accroître sa notoriété et ses gains : en 1894, elle débute aux Folies-Bergère comme magicienne et acrobate, puis se produit comme mime à l’Olympia. Sa rivalité avec la Belle Otero, son amitié avec son « âme sœur » Jean Lorrain et ses liaisons avec Émilienne d’Alençon et Natalie Clifford Barney, font la joie des chroniqueurs mondains : Liane est en particulier l’héroïne du Gil Blas, qui ne manque pas d’annoncer la parution de ses romans autobiographiques.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre intégralementUne action de grâces - mais violente, sensuelle et testamentaire - à l'amour, et à toutes les femmes aimées, réelles ou mythiques, vivantes ou mortes."Comme la plupart des nouvelles de Gobineau, celle-ci finit mal, j’entends que la vertu n’est point récompensée ni le vice puni. Cela contristera les âmes sensibles et enlèvera à Mademoiselle Irnois la popularité qui s’attache aux romans feuilletons, pour ne lui laisser que sa parure de vérité." -TANCRÈDE DE VISAN.Arthur de Gobineau, dit le comte de Gobineau, né le 14 juillet 1816 à Ville-d'Avray et mort le 13 octobre 1882 à Turin, est un diplomate, écrivain et homme politique français.Le cas de Gobineau est sans doute unique dans l'histoire de la pensée française : son œuvre, absolument méconnue dans son propre pays, a d'abord rayonné en Allemagne grâce à un biographe passionné, L. Schemann, et sous l'impulsion première de Richard Wagner, admirateur de son poème d'Amadis (1876). Personnage remarquable par la multiplicité de ses dons : poète et journaliste, orientaliste, diplomate, romancier, il n'est guère de domaine de l'art et de la pensée où il n'ait déployé avec superbe une activité un peu brouillonne d'autodidacte.Bien plus que philosophe ou historien, Arthur de Gobineau apparaît aujourd'hui comme un lyrique, un rival de Mérimée dans la nouvelle, un psychologue que son art de romancier place dans le sillage de Stendhal.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierLe petit vieux des Batignolles est une histoire policière des plus classiques : un meurtre, une victime, un enquêteur et, forcément... un coupable !Écrite à la fin du Second Empire, on y fait la connaissance de Méchinet, un enquêteur débonnaire et patient qui, bien avant Holmes ou Poirot, va mettre en place les mécanismes subtils de l'investigation policière.Emile Gaboriau est l’inventeur du roman policier, où pour la première fois sont mis en scène policiers et magistrats. Tout cela dans de longues intrigues encore nourries de toutes les images du roman-feuilleton de l’époque. Malgré une vie brève, il a laissé pour cela sa marque dans l’histoire littéraire.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Chéri - Colette

Chéri - Colette

2024-07-1303:22

« Chéri » est un roman de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette (1873-1954), publié en 1920. « Chéri » est centré sur le personnage de Léa de Lonval, une courtisane de cinquante ans.Léa est la maîtresse de Fred Peloux, appelé Chéri. Mais le temps passant, elle ressent que Chéri éprouve une passion de moins en moins grande à son égard. Léa, dans l’émerveillement désenchanté et la lucidité teintée d’amertume qu’elle ressent, sait que cette passion sera la dernière. Pourtant, quand Chéri, ayant rompu avec Léa, se marie avec la jolie Edmée, il commence seulement à être pris de regrets…Le personnage de Chéri est inspiré d’Auguste-Olympe Hériot, homme de grande richesse et ancien amant de Colette. « Chéri » dépeint un certain milieu mondain sur un ton railleur, avec l’humour un peu triste qui caractérise la romancière. Elle y analyse l’âme féminine et les charmes cruels de la séduction, présentant le scandale autour de la relation d’un jeune homme avec une femme plus âgée.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter la nouvelleLa nouvelle se déroule durant la seconde guerre mondiale. Le narrateur se rend chez son meilleur ami, Renaud, pour lui annoncer la mort de Bernard Meyer, un homme pour lequel ils avaient beaucoup d'estime. En colère contre l'humanité, Renaud s'apprête à brûler tous ses livres.Jean Bruller, dit Vercors, né le 26 février 1902 à Paris 15e et mort le 10 juin 1991 à Paris 1er, est un illustrateur et écrivain français.Il adopte le pseudonyme littéraire Vercors en 1941 pendant la Résistance. Par la suite, il garde son patronyme pour son travail d'artiste et son pseudonyme comme nom d'écrivain.Son œuvre la plus célèbre est Le Silence de la mer, publiée clandestinement en 1942.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierLes Sensations de Mlle de La Bringue, roman à clef, Paris, Albin Michel, 1904.Née Anne-Marie Chassaigne à La Flèche, le 2 juillet 1869, dans une modeste mais respectable famille de militaires, d’un père agnostique et d’une mère très dévote, Liane éprouve les premiers frissons d’amour saphique pendant son enfance. Malgré les faibles ressources de ses parents, elle reçoit une excellente éducation au couvent des Fidèles Compagnes des Filles de Jésus de Sainte-Anne-d’Auray. Très belle et très grande pour l’époque (elle mesure 1,68 mètre), Anne-Marie épouse, à seize ans, le jeune militaire Armand Pourpe, dont elle a un seul enfant, Marc, né en 1887. Un accouchement pénible et la naissance d’un garçon, alors qu’elle désirait une fille, marquent la jeune femme, qui n’éprouve aucun instinct maternel ; étouffée par les violentes crises de jalousie de son mari, elle finit par le tromper, puis par l’abandonner, en 1889. Enfin libre, Anne-Marie part à Paris, la ville de tous les plaisirs et de tous les possibles, qu’elle avait découverte lors de son voyage de noces : après une période d’apprentissage dans une maison close et grâce aux conseils de la célèbre Valtesse de la Bigne, qui a inspiré à Zola le personnage de Nana, la pudique Anne-Marie se transforme en Liane de Pougy et gravit rapidement les échelons de la galanterie. Proust s’inspire d’elle pour créer Odette de Crécy, l’obsession amoureuse de Swann.Comme ses consœurs, Liane entame une carrière théâtrale pour accroître sa notoriété et ses gains : en 1894, elle débute aux Folies-Bergère comme magicienne et acrobate, puis se produit comme mime à l’Olympia. Sa rivalité avec la Belle Otero, son amitié avec son « âme sœur » Jean Lorrain et ses liaisons avec Émilienne d’Alençon et Natalie Clifford Barney, font la joie des chroniqueurs mondains : Liane est en particulier l’héroïne du Gil Blas, qui ne manque pas d’annoncer la parution de ses romans autobiographiques.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre intégralementUne action de grâces - mais violente, sensuelle et testamentaire - à l'amour, et à toutes les femmes aimées, réelles ou mythiques, vivantes ou mortes."Comme la plupart des nouvelles de Gobineau, celle-ci finit mal, j’entends que la vertu n’est point récompensée ni le vice puni. Cela contristera les âmes sensibles et enlèvera à Mademoiselle Irnois la popularité qui s’attache aux romans feuilletons, pour ne lui laisser que sa parure de vérité." -TANCRÈDE DE VISAN.Arthur de Gobineau, dit le comte de Gobineau, né le 14 juillet 1816 à Ville-d'Avray et mort le 13 octobre 1882 à Turin, est un diplomate, écrivain et homme politique français.Le cas de Gobineau est sans doute unique dans l'histoire de la pensée française : son œuvre, absolument méconnue dans son propre pays, a d'abord rayonné en Allemagne grâce à un biographe passionné, L. Schemann, et sous l'impulsion première de Richard Wagner, admirateur de son poème d'Amadis (1876). Personnage remarquable par la multiplicité de ses dons : poète et journaliste, orientaliste, diplomate, romancier, il n'est guère de domaine de l'art et de la pensée où il n'ait déployé avec superbe une activité un peu brouillonne d'autodidacte.Bien plus que philosophe ou historien, Arthur de Gobineau apparaît aujourd'hui comme un lyrique, un rival de Mérimée dans la nouvelle, un psychologue que son art de romancier place dans le sillage de Stendhal.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierLe petit vieux des Batignolles est une histoire policière des plus classiques : un meurtre, une victime, un enquêteur et, forcément... un coupable !Écrite à la fin du Second Empire, on y fait la connaissance de Méchinet, un enquêteur débonnaire et patient qui, bien avant Holmes ou Poirot, va mettre en place les mécanismes subtils de l'investigation policière.Emile Gaboriau est l’inventeur du roman policier, où pour la première fois sont mis en scène policiers et magistrats. Tout cela dans de longues intrigues encore nourries de toutes les images du roman-feuilleton de l’époque. Malgré une vie brève, il a laissé pour cela sa marque dans l’histoire littéraire.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
"Il chante tout bas, ensorcelé de béatitude. Le soir d’automne baigne la ramée d’une égale clarté jaune et rose. L’ombre monte du pied de l’arbre et sa crue gagne de branche en branche. Elle surprend Rroû, pénètre doucement son pelage. Il frissonne tout à coup et s’étire, du bout des pattes à la cime de ses reins."Parmi les «livres de nature» de Maurice Genevoix, Rroû occupe une place bien particulière. En apparence, c’est seulement l’histoire d’un chat. En réalité, il s’agit là d’une œuvre aux prolongements multiples, où tous les tons se mêlent et s’harmonisent, où le conteur retrouve le poète.Ecrivain animalier, il est considéré comme le "premier de nos écologistes"Auteur d'une série de bestiaires de 1968 à 1971, le flâneur de Loire, qui s'est installé entre-temps dans le hameau de la Vernelle, est également un excellent écrivain animalier. Il publie notamment en 1969 Tendre bestiaire, dans lequel il rend hommage à "tant de créatures croisées dans sa vie".Académicien, Maurice Genevoix a défendu la langue française et le vocabulaire vernaculaireElu en 1946 à l'Académie française au fauteuil de Joseph de Pesquidoux, il en devient le secrétaire perpétuel en 1958. "Tu humanisais merveilleusement la fonction", regretta Joseph Kessel lorsque Maurice Genevoix, avide de liberté pour écrire, démissionna en 1973. On lui doit l'élection de Paul Morand, Julien Green, Montherlant. Membre assidu de la Commission du dictionnaire de la langue française, le pétillant conteur chasse les anglicismes de la littérature scientifique, participe à de nombreuses émissions télévisées et fait revivre tout un vocabulaire vernaculaire délaissé.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter en entierÉveil des consciences sur la peine de mort et le rôle de l’État dans l’éducation du peuple : pour l’auteur il faut agir en amont du problème, soit investir dans le peuple par l’éducation et la religion ; une fois le délit ou le crime commis, la justice se doit de proportionner la peine au crime et de sanctionner avec discernement, en prenant compte du contexte social où a grandi et où vivait l'auteur du crime. Une note est introduite au début du roman, il s’agit d’une lettre de Charles Carlier, négociant, écrite de Dunkerque, le 30 juillet 1834. Il a lu le court roman publié dans La Revue de Paris et écrit à son directeur pour le prier d'imprimer à ses frais « autant d'exemplaires qu'il y a de députés en France et de les leur adresser individuellement et bien exactement »Claude Gueux (1804-1832) est un criminel français principalement connu pour la représentation qu'en a faite Victor Hugo dans Claude Gueux, récit journalistique pamphlétaire et réquisitoire contre la peine de mort.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierLes Sensations de Mlle de La Bringue, roman à clef, Paris, Albin Michel, 1904.Née Anne-Marie Chassaigne à La Flèche, le 2 juillet 1869, dans une modeste mais respectable famille de militaires, d’un père agnostique et d’une mère très dévote, Liane éprouve les premiers frissons d’amour saphique pendant son enfance. Malgré les faibles ressources de ses parents, elle reçoit une excellente éducation au couvent des Fidèles Compagnes des Filles de Jésus de Sainte-Anne-d’Auray. Très belle et très grande pour l’époque (elle mesure 1,68 mètre), Anne-Marie épouse, à seize ans, le jeune militaire Armand Pourpe, dont elle a un seul enfant, Marc, né en 1887. Un accouchement pénible et la naissance d’un garçon, alors qu’elle désirait une fille, marquent la jeune femme, qui n’éprouve aucun instinct maternel ; étouffée par les violentes crises de jalousie de son mari, elle finit par le tromper, puis par l’abandonner, en 1889. Enfin libre, Anne-Marie part à Paris, la ville de tous les plaisirs et de tous les possibles, qu’elle avait découverte lors de son voyage de noces : après une période d’apprentissage dans une maison close et grâce aux conseils de la célèbre Valtesse de la Bigne, qui a inspiré à Zola le personnage de Nana, la pudique Anne-Marie se transforme en Liane de Pougy et gravit rapidement les échelons de la galanterie. Proust s’inspire d’elle pour créer Odette de Crécy, l’obsession amoureuse de Swann.Comme ses consœurs, Liane entame une carrière théâtrale pour accroître sa notoriété et ses gains : en 1894, elle débute aux Folies-Bergère comme magicienne et acrobate, puis se produit comme mime à l’Olympia. Sa rivalité avec la Belle Otero, son amitié avec son « âme sœur » Jean Lorrain et ses liaisons avec Émilienne d’Alençon et Natalie Clifford Barney, font la joie des chroniqueurs mondains : Liane est en particulier l’héroïne du Gil Blas, qui ne manque pas d’annoncer la parution de ses romans autobiographiques.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre intégralementUne action de grâces - mais violente, sensuelle et testamentaire - à l'amour, et à toutes les femmes aimées, réelles ou mythiques, vivantes ou mortes."Comme la plupart des nouvelles de Gobineau, celle-ci finit mal, j’entends que la vertu n’est point récompensée ni le vice puni. Cela contristera les âmes sensibles et enlèvera à Mademoiselle Irnois la popularité qui s’attache aux romans feuilletons, pour ne lui laisser que sa parure de vérité." -TANCRÈDE DE VISAN.Arthur de Gobineau, dit le comte de Gobineau, né le 14 juillet 1816 à Ville-d'Avray et mort le 13 octobre 1882 à Turin, est un diplomate, écrivain et homme politique français.Le cas de Gobineau est sans doute unique dans l'histoire de la pensée française : son œuvre, absolument méconnue dans son propre pays, a d'abord rayonné en Allemagne grâce à un biographe passionné, L. Schemann, et sous l'impulsion première de Richard Wagner, admirateur de son poème d'Amadis (1876). Personnage remarquable par la multiplicité de ses dons : poète et journaliste, orientaliste, diplomate, romancier, il n'est guère de domaine de l'art et de la pensée où il n'ait déployé avec superbe une activité un peu brouillonne d'autodidacte.Bien plus que philosophe ou historien, Arthur de Gobineau apparaît aujourd'hui comme un lyrique, un rival de Mérimée dans la nouvelle, un psychologue que son art de romancier place dans le sillage de Stendhal.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
🎧écouter le chapitre en entierÀ Dakar, à la fin des années cinquante, un officier de marine français, sa femme et sa fille se prennent d'affection pour Bigué, leur fatou. Ils la considèrent comme faisant parties de leur famille et souhaitent la ramener en France avec eux. Mais pourquoi Bigué refuse-t-elle obstinément ? Que craint-elle ? Que cache-t-elle ? Le père et sa fille confient, en alternance et chacun leur point de vue, leurs rapports avec Bigué, comment ils ont vécu ses refus et ses dérobades et comment ils ont ressenti cette incompréhension qui les séparait de la jeune Africaine.Frédérique de Lignières a passé une partie de son enfance en Afrique noire. Elle a puisé dans ses souvenirs pour restituer l'ambiance de Dakar et du Sénégal à l'époque de la colonisation. Elle a aussi publié un roman de fantasy, un recueil de nouvelles et des poèmes. Conteuse et conférencière, on peut également la retrouver sur une chaîne YouTube "La fée romancière" où elle parle des livres et de la lectureHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
loading
Comments