DécouvrirImpatiente
Impatiente
Claim Ownership

Impatiente

Auteur: Nouvelles Écoutes

Abonnements: 4,421Lu: 14,597
partager

Description

Maëlle a 30 ans quand elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein métastatique, réputé incurable. En traitement continu depuis 3 ans, elle fait peu à peu l’expérience inattendue des injonctions à la féminité comme principale urgence face à cette maladie qui tue 12 000 femmes par an en France.

En partant de son expérience, et en allant à la rencontre d’autres patient.e.s, d’oncologues, de chirurgien.e.s, de psychologues mais aussi d’associations, de travailleurs et travailleuses sociales, d’entrepreneur.e.s, de laboratoires pharmaceutiques et de personnalités politiques, cette série questionne la narration stéréotypée du parcours de soin imposé aux femmes atteintes du cancer du sein, et les attentes très genrées que la société leur impose, et invite toutes les citoyennes et tous les citoyens à sortir de l’apathie pour lutter ensemble contre l’épidémie du siècle.

"Im/patiente" est un podcast de Nouvelles Écoutes.

10 Episodes
Reverse
#7 - La révolte gronde

#7 - La révolte gronde

2020-03-3034:172

Malgré l'ampleur de la maladie (60 000 nouveaux cas de cancer du sein et 12 000 décès par an en France, et 25% de l’ensemble des cancers dans le monde), les initiatives associatives et politiques restent majoritairement centrées autour du bien-être individuel plutôt que d'encourager un positionnement politique. Cet épisode final d’Im/patiente propose de repenser le positionnement des citoyen.ne.s, patientes ou non, face au cancer du sein.Un épisode comme un manifeste pour développer une identité militante, revendicatrice et puissante.Références entendues dans l’épisode : “120 Battements par minute”, le film de Robin Campillo sur Act Up Paris Act-Up Paris est une association militante de lutte contre le sida créée le 9 juin 1989. L’association Seintinelle a été créée par Dr. Fabien Reyal et Guillemette Jacob. Si vous souhaitez participer, vous pouvez vous inscrire iciDr. Charlotte Ngo est chirurgienne-gynécologue à Hôpital européen Georges-Pompidou HEGP AP-HP,En septembre 2019 , de nombreux urgentistes se sont mis en grève pour dénoncer le plan de refondation des urgences. La tribune sur la santé environnementale publiée en novembre 2019 dans Le MondeUn article sur les liens entre pollution de l'air et cancer, ainsi que cet article publié sur le site de l'OMS. "Dewayne Johnson, l’homme qui a mis Monsanto sur le banc des accusés", article publié dans Le Monde le 8 août 2018."Plan cancer 2014-2019 : priorités et objectifs"Un article de l'Institut National du Cancer sur le lien entre cancers et perturbateurs endocriniens Le livre "Journal du Cancer", d’Audre Lorde L’association de Nathalie Chillan, Ma Tété Impatiente a été pensé par Maelle Sigonneau, produit par Nouvelles Écoutes. Co-écrit et incarné par Mounia El Kotni, avec Laura Cuissard. Réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Mixage de Clothilde Fauchille. Avec la voix de Juliette Lebreton. Programmation Cassandra de Carvalho, avec l’aide de Mathilde Vinet. Pour cet épisode final, nous souhaitons remercier Lauren Bastide qui a cru dans ce projet dès le début, Aurore Meyer Mahieu qui a réalisé le podcast, Clotilde Fauchille qui l’a mixé, la comédienne Juliette Lebreton qui a joué Maëlle tout au long des épisodes, Rebecca Chaillon qui a lu pour nous les textes d’Audre Lorde, Lili Sohn qui a fait les dessins, Cassandra de Carvalho pour la programmation et la coordination. Merci également à Danièle et Frédéric Sigonneau, les parents de Maëlle, à Quitterie Lanta pour son aide, mais aussi à tous les ami·e·s et la famille de Maelle. Nous tenons également à remercier la journaliste Vanessa Boy-Landry, à Pauline Boscher pour ses conseils, c’est elle qui nous a fait découvrir “Journal du Cancer” d’Audre Lorde. Enfin nous remercions chaleureusement toutes les auditrices et tous les auditeurs, qui ont porté le projet, qui nous ont écrit, qui ont participé aux épisodes. Merci à vous. 
Couple, parentalité, travail : même malade, la patiente doit maintenir son rôle social et sexué de femme. Surtout, ne pas sortir du rang. Elle doit continuer à vivre “comme avant” alors que c’est souvent impossible, mais faire semblant quand même. Toujours. Pourtant, pendant et après le cancer, chaque femme doit se confronter à de nouvelles difficultés. Cet épisode traite de la double peine d’être malade quand on est une femme, et de devoir de rester celle que la société veut que l’on soit, alors que la vie de ces femmes est bouleversée. Ainsi, la maladie n’allège pas la charge mentale de ces femmes, bien au contraire. Dans cet épisode vous entendrez les voix d’Emmanuelle Caillon, psychanalyste spécialisée dans les troubles psychosomatiques, Quitterie Lanta, responsable de l’espace Patient de l’Institut Curie, Anne Sophie Tuszynski, fondatrice de l’association Cancer @work et Danièle Sigonneau, mère de Maëlle. Références :La BD de Liv Stromquist, Les sentiments du Prince CharlesUne étude publiée en 2009 dans la revue Cancer révèle qu’une femme a plus de six fois plus de risque d'être quittée après le diagnostic d'un cancer qu'un homme dans la même situation.Le “care” désigne les soins que l’on donne aux autres et la sollicitude à autrui. Les valeurs morales de ce domaine - le soin, l’attention à autrui, la sollicitude - sont identifiées comme féminines.La PMI désigne le service de protection maternelle et infantile (PMI), un service départemental, chargé d’assurer la protection sanitaire de la mère et de l’enfant.L’écart du revenu salarial annuel moyen entre hommes et femmes est de 24% selon une enquête Insee Références, sortie en 2017. Elles se retrouvent plus fréquemment en temps partiel - 4 fois plus que les hommes.La prévoyance est une prestation compensatoire pour pallier la diminution de salaire due à l’impossibilité de travailler. Ce régime est financé par les cotisations sociales obligatoires prélevées sur la paye de chaque salarié. Cela exclut donc les professions libérales, les agricultrices et les personnes qui ont moins d’un an d’ancienneté. La subrogation permet à l’employé.e de recevoir son salaire de la part de son employeur et non pas par la caisse d’assurance maladie, et d’éviter ainsi des délais de versement. Le mi-temps thérapeutique a lieu suite à un arrêt de travail consécutif à une maladie ou un accident, le médecin peut considérer que vous êtes apte à reprendre votre poste, mais avec des conditions aménagées. La rémunération du temps partiel thérapeutique se compose d’une partie du salaire payé par l’employeur et d’Indemnités Journalières versées par la CPAM.Le site de l’’association Cancer @workEn France, une personne sur trois perd ou quitte son emploi dans les deux ans après un diagnostic de cancer selon l’ Enquête VICAN2, 2012 (La vie deux ans après le diagnostic de cancer), publiée dans le rapport 2013 de l’Observatoire sociétal des cancers.La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est, en France, un statut reconnu par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées. Les formalités de demande de RQTH s’effectuent auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). La décision sera prise par le biais de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).Anne-Sophie conseille aux patientes de réaliser la visite de pré-reprise de travail, puis la visite de reprise.Allô Alex est une ligne permettant de renseigner patient.e.s et proches (0 800 400 310, appel et service gratuits).Merci à Thérèse, Carole et Laetitia d'avoir témoigné.Impatiente a été pensé par Maëlle Sigonneau, produit par Nouvelles Écoutes. Co-écrit et incarné par Mounia El Kotni, avec Laura Cuissard. Réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Mixage de Clotilde Fauchille. Avec les voix de Madeleine Olive et Lauren Bastide. Programmation Cassandra de Carvalho.
Perruques, franges, turbans, foulards, maquillage spécial pour les sourcils et les ongles, soins du visage et du corps de type crèmes, huile pour le cuir chevelu, mais aussi nouvelle garde robe pour compenser l’air fatigué, yoga pour se relaxer et naturopathie pour bien manger… Avoir un cancer du sein représente un coût important. Et par là même, rapporte beaucoup à certaines marques. Il faut alors se demander : à qui profite le cancer ? D'où viennent ces injonctions à se faire belle ?Vous entendrez les voix de Rachel Dooghe, socio-esthéticienne, Quitterie Lanta, responsable de l’Espace Patient·e·s à l’Institut Curie - un lieu où les patient.e.s et leurs proches peuvent se retrouver pour échanger et être aiguillé.e.s-, Blanche Bevillard, Responsable Projets Oncologie dans l’équipe des Relations Médicales La Roche-Posay et Fanny Viegas, créatrice de la marque Entrenoue.Références entendues dans l'épisode :Belle et Bien est une association qui organise des ateliers de soin et de maquillage gratuits pour les femmes en cours de traitement contre un cancer.Nathalie Chillan, qui témoigne dans l'épisode, est également à la tête du blog Ma Tété ainsi que d'une association du même nom. Le documentaire L’industrie du ruban rose est adapté du livre de Samantha King et a été réalisé par Léa PoolEn France, Octobre Rose est porté par l’association « le Cancer du sein parlons-en » depuis 1994. Elle a été fondée par le groupe Estée Lauder France et le magazine Marie-Claire. L'article de Manuela Wyler, autrice de Fuck my cancer, mentionné dans l'épisode.Les extraits lus par Rebecca Chaillon viennent du livre Journal du Cancer d'Audre LordeLa marque Entrenoue vend des foulards et turbans. 5% des bénéfices sont reversés à la recherche contre le cancer par le biais de l'institut Paoli-Calmettes à Marseille.Im/patiente est un podcast basé sur les écrits de Maëlle Sigonneau, co-crée et incarné par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes.Réalisation et montage : Aurore Meyer Mahieu avec l'aide de Mathilde Vinet, comédiennes : Rebecca Chaillon et Laura Marine, Mixage : Clotilde Fauchille, Programmation : Cassandra De Carvalho, Coordination Laura Cuissard
Cet épisode détaille les conséquences des biais sexistes sur la santé et le bien-être des femmes dans les prises en charge du cancer du sein et dans les messages de santé publique. Comment s’adresse-t-on aux femmes, patientes ou non ? Pour illustrer ce propos, l'épisode analyse deux éléments : d'abord les campagnes de dépistage systématique en France. Mais il interroge également le rapport des patientes avec l’hormonothérapie - une des thérapeutiques phare contre le cancer du sein. Or, de nombreuses études rapportent une non observance de la part des patientes : en moyenne, 30 % d’entre elles ne prennent pas leur traitement. La communauté médicale se demande : pourquoi ? Parce qu'elles ne sont pas assez accompagnées ? Et si l'une des origines du problème était également l’association faite par les patientes entre hormonothérapie et ménopause artificielle… et donc, perte de cette féminité dont on leur a répété qu’il fallait absolument la préserver ? Références entendues dans l'épisode :Un article de l'institut National du Cancer résumant l'organisation du dépistage du cancer du sein en FranceNathalie Clastre est chargée de mission prévention et dépistage à La Ligue nationale contre le cancer, une association qui finance des projets de recherche et agit pour informer, sensibiliser et prévenir afin de lutter efficacement contre le cancer.L'étude "Patient-assisted compression helps for image quality reduction dose and improves patient experience in mammography" (2018)Cécile Bour est médecin radiologue, fondatrice de Cancer Rose, une association qui souhaite ré-informer les femmes concernées par le dépistage. La campagne des Bouches-du-Rhône pour le dépistage du cancer du sein en 2017Martin Winckler est un médecin, auteur de plusieurs ouvrages sur les violences gynécologiques et obstétricales.Le syndrome méditerranéen est un pré-supposé raciste selon lequel les personnes d'origine maghrébine auraient tendance à exagérer leur douleur. Cela a pour conséquence qu'elles sont moins prises au sérieux quand elles décrivent leurs symptômes par les soignants. Ce sujet avait été évoqué notamment en 2018 lors de la mort de Naomi Musenga, Strasbourgeoise d'origine congolaise dont le Samu n'avait pas pas pris au sérieux son appel à l'aide. Elle est décédée d'un arrêt cardiaque quelques heures plus tard.Suzette Delaloge est une oncologue médical spécialiste du cancer du sein. Elle exerce depuis 1999 à l’Institut Gustave Roussy où elle dirige depuis 2004 le Comité de Pathologie MammaireL'article de l'Assurance Maladie sur le dépistage du cancer de la prostateLes études de la plateforme de recherche collaborative Seintinelles.comCluny Braum est la cofondatrice de Les Flux, une initiative féministe pour la réappropriation des savoirs gynécologiquesL’article “Octobre rose” par Salomé & Cluny (octobre 2018)Im/patiente est un podcast basé sur les écrits de Maëlle Sigonneau, co-crée et incarné par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes.Réalisation et montage : Aurore Meyer Mahieu avec l'aide de Marine Raut et Mathilde Vinet, Comédienne jouant Maëlle : Juliette Lebreton, Mixage : Clotilde Fauchille, Programmation : Cassandra De Carvalho, Coordination Laura Cuissard
Maëlle Sigonneau, la créatrice et la voix de ce podcast, s’est éteinte le 17 août dernier, après trois années de combat contre le cancer. En concertation avec ses proches, et avec l’anthropologue Mounia El Kotni, co-créatrice d’Impatiente, nous avons préparé cet épisode pour vous expliquer ce qu’il va advenir du podcast et comment nous allons poursuivre, avec vous, ce que Maëlle avait commencé.Références entendues dans l’épisode :L’article de Paris Match : Cancer du sein : Maëlle n'est plus, mais sa voix fait écho de Vanessa Boy-LandrySi vous souhaitez nous écrire, vous pouvez le faire sur Instagram ou à l’adresse impatiente@nouvellesecoutes.frMounia évoque le livre d’Audre Lorde “Journal d’un Cancer”Im/patiente est un podcast de Nouvelles Ecoutes, avec Mounia El Kotni et Danièle Sigonneau, mixée par Laurie Galligani.
Maëlle et Mounia ont un petit message pour vous. Elles reviennent sur l'aventure qu'est Im/patiente, de comment elles créent les épisodes, de la relation qu'elles ont avec les auditrices et donnent quelques nouvelles !Im/patiente sera de retour à la rentrée !Im/patiente est sur Instagram et Facebook.Im/patiente est un podcast écrit et incarné par Maëlle Sigonneau, co-crée par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes.
#3 - "Femmes avant tout"

#3 - "Femmes avant tout"

2019-06-2436:198

Dans cet épisode, nous abordons la question des violences verbales et sexistes qui jalonnent le parcours de nombreuses femmes ayant un cancer du sein. Faites attention, prenez soin de vous et des oreilles sensibles qui vous sont proches._______Seins, cils, cheveux, mais aussi menstruations et capacités reproductives…Le cancer du sein et ses traitements attaquent brutalement les représentations physiques de la féminité.Le sein, particulièrement, est ce symbole socialement et unanimement reconnu de ce qui fait une femme. Derrière les messages qui déferlent sur chaque patiente, se crispant autour de la préservation d’une féminité cosmétique (il faut surtout mettre une perruque, se tatouer les sourcils, se maquiller, mettre une prothèse post-mastectomie) se cache la peur ancestrale d’une société patriarcale face à la liberté des femmes.Im/patiente est sur Instagram et Facebook.Im/patiente est un podcast écrit et incarné par Maëlle Sigonneau, co-crée par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes.Réalisation et montage : Aurore Meyer Mahieu, Prise de son : Charles de Cillia, Comédiens : Juliette Lebreton, Mixage : Clotilde Fauchille, Coordination Laura Cuissard et Cassandra De Carvalho
... Voilà ce qu'on a répondu à Maëlle quand elle a raconté l'agression qu'elle a subie par un soignant alors qu'elle était à l'hôpital.Cette violence est au coeur de ce deuxième épisode. Face au traitement édulcoré des rapports de soin véhiculés par les médias, les oeuvres de fiction et les témoignages qui nous parviennent, ce chapitre nous plonge au coeur d’une question tabou et centrale de la réalité des patientes : peut-on, doit-on, et sait-on même parler de la violence subie au cours du parcours de soin ? Une violence imposée à des patientes dans une position de vulnérabilité et de dépendance vitale. Vous entendrez dans cet épisode Martin Wincker, médecin généraliste, féministe, enseignant et auteur spécialisé dans les questions de relations de soin. Mais aussi Sylvaine Perragin, psychologue, Maud Gérard, infirmière en oncologie à l’Institut Curie et Roman Rouzier, chirurgien spécialisé dans les cancers du sein et gynécologiques, et surtout directeur de l’Institut Curie Saint-CloudRéférences entendues dans l'épisode :Le livre de Martin Winckler, Le Choeur des femmes, aux éditions P.O.LLe livre de Martin Winckler, Les Brutes en blanc, aux éditions FlammarionL’article de Rose Magazine intitulé « Mon chirurgien, mon héros » (https://www.rose-up.fr/magazine/chirurgien-heros/)"On ne naît pas soumise, on le devient" de Manon Garcia, aux éditions ClimatsIm/patiente est sur Instagram et Facebook.Im/patiente est un podcast écrit et incarné par Maëlle Sigonneau, co-crée par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes.Réalisation et montage : Aurore Meyer Mahieu, Prise de son : Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique, Comédiens : Juliette Lebreton et Martin Hamelin, Mixage : Clotilde Fauchille, Coordination Laura Cuissard et Cassandra De Carvalho.
... c'est la question que Maëlle, 30 ans, pose quand elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein métastatique, réputé incurable (qui représente 10% des cancers du sein). Nous sommes alors en janvier 2016.Dans ce premier épisode, elle retrace son diagnostic, son parcours de soin, son rapport à la féminité avant/après l’annonce de son cancer, ses interrogations sur la norme physique et sociale (il aurait fallu être en couple, vouloir et avoir des enfants), et plus largement son expérience de la marginalité.C’est le récit d’une initiation brutale au sexisme profondément ancré dans une société qui, jusqu’au cœur du dépouillement qu’induit le cancer, refuse de laisser les femmes être des patientes comme les autres...Références entendues dans l'épisode :#Hackeuses, le programme au sein duquel Maëlle et Mounia se sont rencontrés. Il s'gait d'un cycle qui alterne une initiation à la programmation, des visites de fablabs et d’incubateurs, des rencontres de développeuses et un projet de groupe. Le podcast de Cheek sur la PMA "Il était une fois la PMA" d'Elodie Font avec la réalisation de Charlène Nouyoux. Un podcast qui a donné envie à Maëlle et Mounia de se lancer.Im/patiente est sur Instagram et Facebook.Im/patiente est un podcast écrit et incarné par Maëlle Sigonneau, co-crée par Mounia El Kotni et produit par Nouvelles Écoutes. Réalisation et montage : Aurore Meyer Mahieu, Prise de son : Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique, Comédiens : Juliette Lebreton et Martin Hamelin, Mixage : Clotilde Fauchille, Coordination Laura Cuissard et Cassandra De Carvalho. Merci également à Julie, Gaia, Marine, Lauriane, FLavie, Odile, Charles, Mélanie, Maï pour avoir accepté de reconstituer certaines scènes des souvenirs de Maëlle.
Bande-annonce

Bande-annonce

2019-04-2302:551

Maëlle a 30 ans quand elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein métastatique, réputé incurable. En traitement continu depuis 3 ans, elle fait peu à peu l’expérience inattendue des injonctions à la féminité comme principale urgence face à cette maladie qui tue 12 000 femmes par an en France.En partant de son expérience, et en allant à la rencontre d’autres patient.e.s, d’oncologues, de chirurgien.e.s, de psychologues mais aussi d’associations, de travailleurs et travailleuses sociales, d’entrepreneur.e.s, de laboratoires pharmaceutiques et de personnalités politiques, cette série questionne la narration stéréotypée du parcours de soin imposé aux femmes atteintes du cancer du sein, et les attentes très genrées que la société leur impose, et invite toutes les citoyennes et tous les citoyens à sortir de l’apathie pour lutter ensemble contre l’épidémie du siècle.Le premier épisode sortira le lundi 29 avril, puis tous les derniers lundi du mois.
Commentaires (14)

Marion Escudie

Je découvre avec enthousiasme qu'un nouvel épisode est paru et... me voilà vraiment bouleversée d'apprendre que la vie a quitté Maëlle. Elle qui semblait l'habiter avec tant de passion. Que d'intelligence, de sensibilité, d'ouverture. MERCI Maëlle, et pourvu que ce bébé continue de grandir, merci et bravo à vous ses marraines de continuer à nous faire penser avec elle.

Oct 30th
Réponse

Odile Cognet-Dechen

Le plus triste est que la créatrice du podcast est décédée cet été... 😞

Sep 13th
Réponse

CaptainML

Super podcast très agréable à écouter et très intéressant 🖒

Sep 6th
Réponse (1)

Léna Perdue

Tu nous as quitté récemment, mais ta voix et tes paroles resteront et aideront beaucoup d'autres femmes. Tu t'es rendue immortelle. Merci Maëlle. ❤️✨

Aug 20th
Réponse (1)

Elena Gil

Merci de commencer à parler sur la violence dans les consultations médicales. Autant de fois je me suis sentie petite et malmenée chez un médecin. Des fois c'est subtile et des fois pas. Partageons ces épisodes pour commencer à lutter contre cette soumission qu'on attend de nous et qui est si difficile à surmonter.

Aug 2nd
Réponse

Elena Gil

Vraiment nécéssaire à écouter pour n'importe quelle femme. Merci d'avoir fait ce travail qui éclaire les mythes de la maladie et de la féminité.

Aug 2nd
Réponse

Valérie Cardon Perrin Nicolas

👍😘❤

Jun 15th
Réponse

Slentu B

MERCI pour ce podcast 🙏🏻

Jun 8th
Réponse

Catherine L.

Je ne suis pas d’accord sur le transfert. La confiance ce n’est pas le pouvoir. L’amour ce n’est pas le sexe. Pour moi, en tant que patiente, le transfert c’est de l’amour, je ne donne pas le pouvoir au docteur/psy. Je lui donne ma confiance et je lui adresse une demande d’amour, d’accompagnement parce que je ne peux surmonter seule les difficultés/symptômes. Qu’est ce que l’amour si ce n’est d’abord peut être la reconnaissance de l’autre comme il vient et lui adresser une main quand il est dans le besoin ? Rien à voir avec une relation de pouvoir. La responsabilité de chacun est engagée, autant moi que le docteur/psy avançons, ensembles. Et rien à voir avec le sexe et une demande de relation amoureuse. À part ça, merci pour ce podcast.

May 27th
Réponse

Coraline Cherbit

bravo pour ce podcast, c'est un magnifique élan de vie ! quelle force. hâte d'écouter la suite

May 22nd
Réponse

Mélissa Souad

Merci beaucoup Maëlle de partager ton parcours. Tes mots m'ont émue aux larmes. J'ai hâte d'écouter le prochain l'épisode.

May 12th
Réponse

Christophe

Bonjour, je trouve ce récit très poignant et plein de courage. Merci de témoigner de votre combat et hâte d’entendre la suite

May 3rd
Réponse
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store