DécouvrirMarguerite Stern
Marguerite Stern
Claim Ownership

Marguerite Stern

Auteur: Marguerite Stern

Abonnements: 71Lu: 594
partager

Description

Mon journal intime militant. 
Ça parle de moi, de mes rencontres, de féminisme, de FEMEN, de la place des femmes dans l'espace public, d'activisme, de Marseille.
15 Episodes
Reverse
L'eau, c'est toute une problématique en squat. On a mis un mois à l'avoir et ça a été toute une aventure. Je vous passe les détails technique, mais sachez que quand on retrouve l'eau après un mois, on se sent un peu comme dans Koh Lanta après avoir gagné une épreuve de confort. Musiques : "Stop" sur le site Fugue. "Rough and deep" sur le site Fugue. "Crazy" - Britney Spears
Je m'appelle Marguerite Stern, j'ai 29 ans, j'ai été activiste Femen pendant trois ans, et y a quelques mois, j'ai lancé le mouvement des collages contre les féminicides. Ça, c'est la partie publique de ma vie. Le reste, l'intime, je le raconte rarement. Parce que même si la vie intime est politique, et surtout celles des femmes, j'en ai un peu marre de parler de moi. Mais en même temps, j'aime les histoires, et l'histoire de ma vie est surement celle que je peux raconter avec le plus de légitimité. Y a plein d'autres projets que cette nouvelle série de podcasts sur lesquels je dois travailler en ce moment, mais comme ils sont sensés être rémunérés, c'est plus stressant. Ça n'est pas pareil de créer pour répondre à un contrat, que de créer purement pour soi. J'ai envie de travailler dessus, mais j'ai besoin d'une fenêtre de sortie. Alors ici ça sera mon espace de liberté, ma chambre à moi.  ___ musiques :  Jeanne Addead - "Mutate" Beyoncé - "If I were a boy" Alicia keys - "No one" & "Doesn't mean anything"
J'ai rencontré Joséphine et Valérie un jour en traversant la gare St Charles. elles en imposaient vraiment. Elles chantaient au piano et elles prenaient tout l'espace autour d'elles. J'ai pas tout de suite compris le délire, mais quand j'ai pris leur carte, y avait écrit "église évangélique". musique : "rough and deep" - sur le site Fugue
Je vous ai laissé à la fin de l'été en vous disant que la diffusion de cette série reprendrait en Septembre. Là on est fin Octobre, et je n'ai toujours pas posté de nouvel épisode. J'étais trop occupée à faire l'héroïne de la rue dans le réel.  __ Musiques : "Independant women" des Destiny's child "Millenium" sur le site Fugue
Ceci est un message de service pour vous dire que j'interromps la diffusion d'Héroïnes de la rue pour l'été. J'ai besoin de temps pour moi, de temps pour changer de vie, parce que j'ai décidé de revenir habiter à Paris, de temps aussi pour mettre en ordre d'autres projets dont je ne vous parle pas encore. En attendant, si vous avez envie de m'écouter encore un peu, rendez-vous dans le dernier épisode du podcast 4h12 où je vous raconte ce qui m'empêche de dormir la nuit. On se retrouve en Septembre pour les 3 derniers épisodes de la série. En attendant je vous souhaite un bel été. __ Habillage sonore :  "The dome" sur le site Fugue.
Un jour où j'allais coller mes messages féministes dans Marseille, je suis tombée sur une sculpture de chatte. Elle était blanche, en plâtre, posée sur une plaque rectangulaire, avec des légendes soigneusement tracées au marqueur rouge. Ça m'a fait une drôle de sensation de voir non pas une chatte dessinée à la va vite ou même au pochoir comme on en voit se multiplier sur les murs de Marseille, mais une chatte bien réelle en trois dimensions, comme si elle sortait du mur. Derrière cette sculpture un peu précieuse, j'ai vu le temps qu'il avait fallu pour la penser précisément, pour la mouler, pour la poser. J'ai collé mon message à côté d'elle, je suis rentrée chez moi et j'ai mené l'enquête. Je l'ai retrouvée sur instagram. Et j'ai bien évidemment eu envie d'en savoir plus. (Avec une apparition de la brillante Elvire Duvelle Charles.) __ Habillage sonore :  "The dome" et "Stop" sur le site Fugue. "Mytho" de Suka
Aujourd'hui, on va partir partir à la rencontre d’Héroïnes peu communes. Un groupe de 11 femmes de chambre d'un hôtel de luxe du groupe Elior, en grève depuis le 11 Avril 2019. Elles s'appellent Manuela, Nascelinda, Leila, Denise, Nascimento, Theresa Maria, Amel, Anna Christina, Inès, Elisandra, Jacquelina. Et elles sont en lutte. Aucune de ces femmes n'avait jamais manifesté, jusqu'au soir où Manuela, leur a envoyé un message à toutes.  __ Leur caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/mcvvrkn0 __ Habillage sonore : "Dance of princess" sur le site Fugue. "Bella ciao" de Milva
Aujourd'hui, on va partir à la rencontre d’héroïnes de la rue version junior. J'avais déjà une petite idée de ce que peuvent vivre les adolescentes à Marseille, mais ayant grandi à la campagne, je n'ai pas tout à fait eu la même expérience. Alors, j'ai eu envie d'en avoir le cœur net. Je suis allée me planter devant des lycées et j'ai attendu la fin des cours. Elles s'appellent Sarah, Sarah, Inès, Myriam, Lilibelle et Anais, elles ont entre 15 et 19 ans, et ce sont toutes des héroïnes.  ___ Habillage sonore : "Nobody" et "Dance of princess" sur le site Fugue. "La Grenade" de Clara Luciani "Fria - Trap RnB Instrumental" d'Ubeats
Comme je l'ai évoqué dans le premier épisode, j'ai été activiste Femen pendant trois ans. Ça m'a donné beaucoup de force, ça m'a appris beaucoup de choses. Mais au bout d'un moment, je me suis sentie usée par tout ça. Les gardes à vue, les procès, le sentiment d'insécurité que procure la vie en squat. J'ai déménagé à Marseille en me disant que j'allais commencer une nouvelle vie, qu'il était temps de penser à trouver un travail sérieux, à me construire un peu... Pendant quelques années, j'ai laissé tomber la rue. __ Habillage sonore : "Rough and deep" et "Stop" (https://icons8.com) "Price tag" de Jessie J "Je n'ai pas besoin de toi" d'Aya Nakamura
Depuis que j'ai 13 ans, des hommes commentent mon apparence physique dans la rue. Vers mes 20 ans, j'ai découvert que j'avais le pouvoir de leur répondre. Prendre sa place dans l'espace publique.  Peut-être que sans mes trois ans d'activisme dans Femen, je n'aurais jamais osé taper des scandales à des inconnus comme j'en tape encore régulièrement. C'est ce que cet épisode raconte. __ Comme promis, le site de Muriel Salmona : https://www.memoiretraumatique.org __ Habillage sonore : "Rough and deep" et "Disco kid" (https://icons8.com) "Garçon" de Koxie  "Cross volé" de Jul
Je m'appelle Marguerite Stern, j'ai 28 ans, et un jour, j'ai pris une décision qui a changé ma vie. Je suis devenue activiste Femen. Ça a duré trois ans, et ça a radicalement changé mon rapport au monde. Mon rapport au corps, à la vie, à l'amour, à la rue.  Quand j'ai vu ces nanas débarquer sur nos écrans, sur un coup de tête j'ai décidé de les rejoindre. Avec elles, j'ai appris à mettre en scène ma colère, à aller la cracher dans la rue. Six ans après ma première action, j'ai décidé de mettre des mots sur ça, sur ce qui a été ma première révolte, ma porte d'entrée dans le féminisme.  Dans « Héroïnes de la rue », je vous parlerai de mon expérience à moi, mais je donnerai aussi la paroles à d'autres femmes. Comment s'approprie-t-on l'espace publique, qu'a-t-on à redire du comportements des hommes qu'on y croise, quels sont les effets des discriminations qu'on y subit. Le premier épisode sera mis en ligne le 29 Avril 2019. Musique : "Rough and deep" sur Fugue.
Nabilla feat. Baccara

Nabilla feat. Baccara

2019-04-0103:40

Nabilla notre reine. Musique : "Yes sir, I can boogie" de Baccara. 
Dans ce troisième et dernier épisode, on parle de poissons dans des aquarium, de pauvreté, d'une célèbre citation et des femmes qu'on admire.
Dans ce deuxième épisode, on parle masturbation, travail à la chaine, télé réalité, baskets et littérature. 
Marie a été ma colocataire pendant plusieurs mois. J'ai eu envie de l'enregistrer parce qu'elle me fait rire, parce que j'aime le grain de sa voix, et parce que maladroitement, sans en avoir conscience elle dit quelque chose de notre société.  Son rapport à l'argent, au corps, aux hommes, aux addictions, au territoire qu'elle habite, à la solitude : je me suis reconnue en elle. Inadaptée à la société, elle la survole. Elle vit dans des conditions précaires.  Dans ce premier épisode, on parle soins repigmentants maison, politique de la ville, médicaments, sorties et féminisme. 
Commentaires (1)

Mathis B

Génial comme petite série 😍

May 3rd
Réponse
Télécharger sur Google Play
Télécharger sur l’App Store