DiscoverJINSÉP 24 : Les corps et les sexualités arabes au cinéma - avec Salima TENFICHE
ÉP 24 : Les corps et les sexualités arabes au cinéma - avec Salima TENFICHE

ÉP 24 : Les corps et les sexualités arabes au cinéma - avec Salima TENFICHE

Update: 2021-03-25
Share

Description

Hello les amateur·ice·s de JINS, je suis de retour aujourd'hui dans votre podcast sur la sexualité des personnes Arabes et/ou Musulmanes de France, pour vous parler… cinéma ! Dans le cadre de mes études de cinéma pour devenir un réalisateur accompli, j’ai décidé d’écrire mon mémoire sur les représentations sexuelles et la géométrie des corps arabes dans le cinéma maghrébin contemporain. Et puis je me suis dit, déjà en France, comment sont représentés les Arabes et/ou les Musulmans sur grand écran ? C’est quoi les stéréotypes que les grands médias nous renvoient sur l’identité arabe, nord-africaine, moyen-orientale ? Quelles sexualités sont autorisées et comment sont-elles montrées ? Y a-t-il déjà pu avoir une logique de sexualisation des corps arabes chez les cinéastes français ? Une chose est sûre, je vais vous inonder de références cinématographiques pour vous donner un aperçu plus large de la présence des Arabes et/ou musulmans dans le cinéma français et diversifier vos façons de voir leur corporalité et leur sexualité. 




Pour parler de toutes ses questions, j’accueille une experte du cinéma arabe, Salima TENFICHE. Salima est diplômée en lettres modernes et en sciences politiques, mais aussi doctorante en études cinématographiques à l’Université de Paris 7. Selon une approche esthétique et politique, elle s’intéresse au renouvellement des formes filmiques dans le cinéma algérien et aux dynamiques transnationales de co-production comme processus de démocratisation de la fiction nationale postcoloniale. Elle s'intéresse par ailleurs au cinéma français contemporain à travers les questions de domination (classe, genre, race). Du coup, je me suis dit je vais un peu tricher pour mon mémoire et puiser dans les merveilleuses trouvailles qu’elle a dû faire pour m’en servir à bon escient et surtout vous le partager, très chères auditeur·ice·s, parce que vous l’aurez compris, la façon dont les corps et les sexualités ont été dévoilées à l’écran est tout sauf anodine.  




« Dans le cinéma colonial, ce sont sédimentées les représentations des corps arabes autour de quatre stéréotypes : pour les hommes, celui de l’agresseur contre qui le colonisateur est obligé d’user de la violence pour pacifier le territoire ou celui du bon sauvage à civiliser ; pour les femmes, on va trouver la figure de la prostituée ou de la femme voilée. » --- Salima Tenfiche


Si vous voulez bouquiner 🤓📘📚


  • Regards sur les cinémas du Maghreb (2016) de Denise BRAHIMI – Éditions Petra

  • Cinémas du Maghreb (2004) de Michel SERCEAU – Éditions Cinémaction 

  • Créations artistiques contemporaines en pays d’islam (2006) sous la direction de Jocelyne DAKHLIA – Éditions Kimé

  • De la naissance du cinéma kabyle au cinéma amazigh (2016) de Frédérique DEVAUX YAHI – Éditions L’Harmattan

  • Screens and veils : Maghrebi Women’s Cinema (2011) de Florence MARTIN – Indiana University Press

  • Mâle décolonisation (2017) de Todd Shepard

  • Le regard féminin (2020) d'Iris Brey



Si vous voulez mater des movies 🎬🎥🎞️


France 🇫🇷


  • Much Loved (2015) de Nabil Ayouch 

  • Fatima (2015) de Philippe Faucon

  • La Vache (2016) de Mohamed Hamidi

  • Bled Number One (2006) de Rabah Ameur-Zaïmeche

  • L’Atlantide (1932) de Georg Wilhelm Pabst

  • Un de la légion (1936) de Christian Jaque

  • Pépé le Moko (1937) de Julien Duvivier

  • M (2017) de Sara Forestier

  • Ali Barbouyou et Ali Bouf à l’huile (1907) de Georges Méliès

  • Bande de filles (2014) de Céline Sciamma

  • Divines (2016) de Houda Benyamina

  • Corps étranger (2016) de Raja Amari

  • Le Chant d’Ahmed (2018) de Foued Mansour

  • La graine et le mulet (2007) d’Abdellatif Kechiche

  • La Nuit Sacrée (1993) de Nicolas Klotz

  • Malik (2018) court-métrage de Nathan Carli

  • Mektoub, my love – Canto Uno (2016) d’Abdellatif Kechiche

Maroc 🇲🇦


  • Much Loved (2015) de Nabil Ayouch 

  • Femme écrite (2013) de Lahcen Zinoun

  • Les Yeux Secs (2003) de Narjiss Nejar

  • Casablanca by night (2013) de Mostapha Derkaoui

Tunisie 🇹🇳


  • Satin Rouge (2002) de Raja Amari

  • Les Secrets (2009) de Raja Amari

  • Le Fil (2004) de Mehdi Ben Attia 

Algérie 🇩🇿


  • Viva Laldjérie (2004) de Nadir Moknèche

  • Rome plutôt que vous (2006) de Tariq Teguia

  • À mon âge je me cache encore pour fumer (2017) de Rayhana Obermeyer

Mauritanie 🇲🇷


  • Le Mariage de Vérida (2019) de Michela Occhipinti

Égypte 🇪🇬


  • Les Femmes du bus 678 (2010) de Mohamed Diab

Comments 
loading
In Channel
loading
Download from Google Play
Download from App Store
00:00
00:00
x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Sleep Timer

Off

End of Episode

5 Minutes

10 Minutes

15 Minutes

30 Minutes

45 Minutes

60 Minutes

120 Minutes

ÉP 24 : Les corps et les sexualités arabes au cinéma - avec Salima TENFICHE

ÉP 24 : Les corps et les sexualités arabes au cinéma - avec Salima TENFICHE

JINS Podcast