DiscoverJINSÉP 54 : Stéréotypes sur les Arabes et/ou musulmans dans la pornographie - avec Tanguy DUFOURNET
ÉP 54 : Stéréotypes sur les Arabes et/ou musulmans dans la pornographie - avec Tanguy DUFOURNET

ÉP 54 : Stéréotypes sur les Arabes et/ou musulmans dans la pornographie - avec Tanguy DUFOURNET

Update: 2021-09-02
Share

Description

Re-bonjour à toustes ! Cet épisode de JINS est corollaire à l’épisode précédent. Il était crucial pour moi, comme d’habitude, de ne pas adopter un point de vue uniquement hétérosexuel dans l’analyse nous ramène aussi à des problématiques de classe sociale, de race, de sociologie du travail et d’orientation sexuelle.


Les prédicateurs musulmans disent que la pornographie est la forme de zina (« la fornication ») la plus répandue aujourd'hui. Commettre la zina est une des choses les plus condamnées par la religion. Mais regarder un porno peut aussi entrer dans le terme de fahisha, un « acte honteux », comme rapporté dans la Sourate 7 verset 33 du Coran : « Dis : Les choses que mon Seigner a en effet interdites sont des actes honteux, qu’ils soient ouverts ou secrets ». 


Bon, admettons que mater du porno, c’est interdit en islam. Pourtant, même si certains pays musulmans prohibent la pornographie, d’autres n’arrivent pas à juguler les flux énormes de vidéos en libre accès (notamment grâce aux VPN). D’aucuns distribuent même des DVDs piratés de porno. Les jeunes Saoudiens regardent du porno gay après minuit. Les Marocains en 2020 étaient dans le top 5 des visionneurs de contenus porno avec des personnes trans. Les Égyptiens raffolent des contenus vidéos lesbiens. Le Pakistan, la Malaisie, le Nigeria apparaissent en tête des pays qui réalisent le plus de recherches sur les mots « porno » et « porno gratuit ». La Turquie et l’Algérie dépassent la France dans consommation et dans la diversité de catégories pornographiques. 


Mais aujourd'hui on va s’attarder sur les stéréotypes et les archétypes formés par les imaginaires pornographiques en France, et vous allez voir, ça vaut le détour pour mieux comprendre les enjeux de domination genrée, raciale et postcoloniale encore en 2021. 




Pour cet épisode, j’ai le plaisir d’interroger Tanguy Dufournet. Tanguy est sociologue du travail. Il vient de soutenir sa thèse de doctorat intitulée « Le Travail pornographique gay : jouissance et aliénation » et de publier un article, en libre accès dans la revue « Recherches Sociologiques et Anthropologiques », intitulé « Performer pour durer : la beauté corporelle au prisme du travail pornographique gay ». Il est également enseignant à l’INSPÉ de Reims au sein de l’Université de Reims où il co-pilote l’ouverture d'un master, accessible partout en France et à l’international, nommé « Inégalités, Discriminations et Territoire » (IDT). 




« L. » --- Tanguy Dufournet




Si vous voulez bouquiner 🤓📘📚


  • Cultures pornographiques : Antholofie des porn studies (2015) de Florian Vörös

  • Homo exoticus : race, classe et critique queer (2010) de Maxime Cervulle & Nick Rees-Roberts

  • Les usages sociaux du film pornographique gay : la consommation de pornographie au prisme de l’homo/hétérosexualité (2008) de Florian Vörös

  • Introduction aux porn studies (2014) de François-Ronan Dubois

  • Gay porn (2002) de René-Paul Leraton

  • Queer zones (2018) de Sam Bourcier

  • Santé LGBT : les minorités de genre et de sexualité face aux soins (2020) – Arnaud Alessandrin, Gabrielle Richard, Anastasia Meidani, Marielle Toulze, Johanna Dagorn

  • [Thèse] Dufournet T., 2021, Le travail pornographique gay : jouissance et aliénation - Pour une sociologie située du travail (homo-)sexuel des corps

  • Séhili D., 2017, Pour une sociologie intersectionnelle du travail, Habilitation à diriger des recherches, Lyon, France, Université Lumière Lyon 2.

Si vous voulez mater des movies 🎬🎥🎞️ 


  • La Première marche (2016) de Hakim Atoui & Baptiste Etchegaray

  • Le Soleil assassiné (2003) de Abdelkrim Bahloul 

  • Malik (2018) – court-métrage de Nathan Carli

  • Homme au bain (2010) de Christophe Honoré

  • Herculanum (2016) – d’Arthur Cahn 

  • Banlieue gay (2006) de Mario Morelli di Popolo

  • Enter (2018) de Manuel Bili & Benjamin Bodi 

  • La Traction des pôles (2018) de Marine Levéel 

  • Jours de France (2016) de Jérôme Raybaud



Si vous voulez interagir, suivez JINS sur Instagram sur le compte @jins_podcast

Comments 
In Channel
loading
Download from Google Play
Download from App Store
00:00
00:00
x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Sleep Timer

Off

End of Episode

5 Minutes

10 Minutes

15 Minutes

30 Minutes

45 Minutes

60 Minutes

120 Minutes

ÉP 54 : Stéréotypes sur les Arabes et/ou musulmans dans la pornographie - avec Tanguy DUFOURNET

ÉP 54 : Stéréotypes sur les Arabes et/ou musulmans dans la pornographie - avec Tanguy DUFOURNET

JINS Podcast