DiscoverCode sourceCocaïne : pourquoi autant de «mules» guyanaises atterrissent chaque jour à Orly
Cocaïne : pourquoi autant de «mules» guyanaises atterrissent chaque jour à Orly

Cocaïne : pourquoi autant de «mules» guyanaises atterrissent chaque jour à Orly

Update: 2022-11-10
Share

Description

Selon l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives, 2,2 millions de Français ont consommé de la cocaïne au moins une fois dans l’année. 20% de cette poudre blanche aurait transité par la Guyane et son unique aéroport international. 


Sur place, les trafiquants payent chaque jour des hommes et des femmes pour faire le voyage jusqu’à Paris avec plus d’un kilo de poudre sur eux. Pour acheminer la drogue, ces «mules» doivent notamment avaler des capsules contenant de la cocaïne. 


Il y a quelques mois, Mario, un jeune Guyanais de 18 ans a accepté de faire la «mule» en embarquant dans un avion à destination d’Orly. Nicolas Jacquard, journaliste au service Police-Justice du Parisien, l’a rencontré chez lui en Guyane, à Saint-Laurent-du-Maroni.


Pour Code source, Nicolas Jacquard raconte à travers l’histoire de Mario le parcours des «mules» de Guyane.


Ecoutez Code source sur toutes les plateformes audio : Apple Podcast (iPhone, iPad), Google Podcast (Android), Podcast Addict ou Castbox, Deezer, Spotify.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Raphaël Pueyo et Clara Garnier-Amouroux - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Comments 
In Channel
loading
Download from Google Play
Download from App Store
00:00
00:00
1.0x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Sleep Timer

Off

End of Episode

5 Minutes

10 Minutes

15 Minutes

30 Minutes

45 Minutes

60 Minutes

120 Minutes

Cocaïne : pourquoi autant de «mules» guyanaises atterrissent chaque jour à Orly

Cocaïne : pourquoi autant de «mules» guyanaises atterrissent chaque jour à Orly