DiscoverLes Chemins de la philosophieDavid Hume ou l'art d'être sceptique (4/4) : Faut-il préférer la destruction du monde à l’égratignure de son doigt ?
David Hume ou l'art d'être sceptique (4/4) : Faut-il préférer la destruction du monde à l’égratignure de son doigt ?

David Hume ou l'art d'être sceptique (4/4) : Faut-il préférer la destruction du monde à l’égratignure de son doigt ?

Update: 2019-10-173
Share

Description

durée : 00:57:57 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Pour David Hume, davantage que par la raison, l’homme est mu par les passions, motivées par la sympathie. Mais qu'est-ce que la "sympathie" dans sa philosophie morale ? Proche de l’empathie, en quoi permet-elle au philosophe de penser les origines de la société ?
- réalisation : Thomas Beau, Sonia Leyglene - invités : Céline Bonicco-Donato maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture, membre de l’UMR AAU, équipe Cresson
Comments 
loading
In Channel
Download from Google Play
Download from App Store
00:00
00:00
1.0x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

David Hume ou l'art d'être sceptique (4/4) : Faut-il préférer la destruction du monde à l’égratignure de son doigt ?

David Hume ou l'art d'être sceptique (4/4) : Faut-il préférer la destruction du monde à l’égratignure de son doigt ?

Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye