DiscoverSismiqueFaire confiance à la vie - Franck Lopvet
Faire confiance à la vie - Franck Lopvet

Faire confiance à la vie - Franck Lopvet

Update: 2019-08-217
Share

Description

Faut-il sauver le monde ? 

C’est je crois la question que j’avais en tête au départ de cet interview avec Franck Lopvet, avec en creux une interrogation sur ma propre responsabilité d'homme face à des évènements qui semblent nous dépasser.

Ce que j’ai voulu aller chercher chez Franck c’est sa capacité à nous faire changer de regard sur les choses en général et sur nous-même en particulier pour nous mettre face à nos mécanismes de pensée et d'action.

Ce que je l’avais entendu dire sur les notions de bien et de mal, de responsabilité, de libre arbitre et de subjectivité m’ont permis de beaucoup avancer dans mes réflexions sur quoi faire de ce futur angoissant dont je découvre la complexité et la réalité chaque jour un peu plus.

J’ai voulu partager ça avec vous dans Sismique...

Interview enregistré le 27 juillet 2019.

Abonnez vous à la newsletter !


De quoi parle-t-on ?

2” - Planter le décor

  • Qu’est ce que notre planète ? Un caillou ou un être vivant ? 
  • L’angoisse de la mort
  • Accepter que nos perceptions sont limitées
  • “ Il a d’abord fallu que je passe par l’élargissement de ma propre vision pour comprendre” 
  • L’intelligence de la vie
  • “Aujourd’hui il y a quelque chose de l’ordre du mystérieux qui est intégré à ma vision de la planète” 
  • Notre perception est polarisée : mal ou bien. 
  • L’acceleration actuelle comporte en elle-même le pire et le meilleur. 

8” - Faire des choix ? 

  • L’idée n’est pas de sauver la planète mais de sauver l’humain : le désir de survie et la peur de la mort
  • “ Le reflexe de survit nous amène à teinter notre façon de regarder le monde” 
  • La métaphore de la plage, l’humanité et du grain de sable, moi.
  • “ Quel personne ai-je envie d’être ?”
  • “ Sortir de la croyance que tout le monde voit la même chose” 
  • Ramener le drame à l’intérieur de moi.
  • “ J’ai envie de passer par l’égoïsme comme clé de l’altruisme” 

12” - Changer le monde ? 

  • “ Tout ce que je connais du monde est passé par mes sens” 
  • “ Je ne crois pas en l’objectivité "
  • “ Je crois que l’observateur d’une situation change ce qu’il est en train d’observer"
  • “ On aime se réunir contre” 
  • L’experience du 100è singe
  • Les idées sont dans l’air et on s’en saisie
  • “ Je me suis débarrassé du besoin de la preuve” 

18” - Responsabilité et engagement

  • “ Accepter de regarder que le monde fonctionne exactement comme je fonctionne” 
  • Commencer par soi
  • “ Le monde est le résultat des pensées que les humains ont à propos de ce monde” 
  • Accepter le bien et le mal à l’intérieur de soi. 
  • On perçoit à l’extérieur ce qu’on est à l'intérieur
  • “ Le désir de faire le bien pour aller combattre le mal, c’est le (aussi) le mal” 
  • Le mal et le bien se complètent, ils ne vont pas l’un sans l’autre. 
  • S’engager pour éradiquer le mal ou bien s’engager pour dire qui l’on est. Ce n’est pas la même chose. 

27" - La moral

  • La morale est-elle vraiment utile ?
  • “ Je pense que la morale est plus juste quand elle redevient un problème intérieur” 
  • On peut voir le bien et mal dans chaque évènement
  • “ Lorsque le pire se présente, le désir de meilleur se présente avec” 

31” - Changer le monde ? 

  • La culture de l’individualité et le déni de notre animalité (depuis Jésus Christ)
  • C’est l’étouffement de notre animalité qui aboutit à la situation actuelle.
  • Le libre arbitre et la métaphore de la mouche dans le train
  • “ Quand je fais un pas, il vient d’être écrit depuis toujours” 
  • “ Ma liberté est totale et en même temps elle n’existe pas du tout” 
  • “ Le choix s’inscrit dans le plan et crée le plan”
  • “ Tous les choix comportent en eux-même la possibilité du pire et du meilleur” 
  • “ Le monde que je perçois n’est qu’une infime partie de ce qu’est le monde, et il me parle de qui je suis aujourd’hui.” 

41” - Créer sa propre réalité ?

  • “ J’ai le sentiment que plus la réalité est dense plus elle est rêvée” 
  • “ La vie prend la forme ce que je pense d’elle” 
  • La vie que j’ai ressemble à l’énergie que je porte et aux croyances que j’entretiens"

45” - Le réchauffement de la planète

  • “ Nous faisons partie de la planète” 
  • “ J’entrevois cette planète comme étant un être… avec son propre vécu” 
  • “ La planète est en train de changer de tonalité vibratoire”
  • Le pire pour nous car nous avons peur de disparaitre… mais la planète s’en fou. “Cet être nous dépasse” 
  • Fonte des glaces et libération de l’information.NB: allusion à la mémoire de l’eau, théorie très controversée:cf article wikipédia.
  • Sortir de la posture du bien et du mal

52" - Notre responsabilité envers les générations futures

  • “ Ma responsabilité de père : m’autoriser à échouer devant mes enfants … montrer que je suis le mal et le bien.” 
  • “ On ne peut pas enseigner quoi que ce soit aux enfants, ils se chargent de nous copier. ” 
  • Sortir de la posture de l’homme bon, renouer avec l’homme complet.


Ecoutez le podcast sur vos applis préférées, découvrez plus de contenus sur Sismique.fr ou sur Twitter et Facebook 

Apple Podcasts

Overcast

Deezer

Spotify

Youtube



 

Comments (1)

Jean Vittonato

ça avait bien commencé ce podcast avec Testot, Bourg etc. Mais là on est quand même en train de sombrer dans le mystique, c'est du grand n'importe quoi...

Sep 3rd
Reply
loading
00:00
00:00
1.0x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Faire confiance à la vie - Franck Lopvet

Faire confiance à la vie - Franck Lopvet