DiscoverIncroyable !Il n'y a qu'un seul juif en Afghanistan
Il n'y a qu'un seul juif en Afghanistan

Il n'y a qu'un seul juif en Afghanistan

Update: 2021-09-19
Share

Description

"Seul au monde" : c'est cette sensation étrange que doit éprouver... le seul Juif d'Afghanistan !

En effet, bien que ce pays d'Asie Centrale ait comporté l'une des communautés juives les plus anciennes et les plus influentes de la région, il n'y reste – à ce jour – qu'un seul israélite.

La faute, notamment, à une histoire récente plus que mouvementée.


D'exil en exil


Nation exilée aux quatre coins du monde (particulièrement après la destruction du Temple, lors de la prise romaine de Jérusalem ; en 70 de notre ère), le peuple juif a trouvé refuge dans de nombreuses zones d'Europe, d'Afrique du Nord mais aussi d'Asie.


Ainsi, la première mention de l'établissement d'une population juive au sein de l'actuel Afghanistan date du VIIe siècle de notre ère.


Étroitement liée au monde persan, cette zone du monde allait toutefois subir des invasions brutales : celles initiées par les Mongols au XIIIe siècle.


À l'instar des autres peuplades de la région, les communautés juives installées en Asie Centrale subissent de plein fouet le joug des hordes nomades.

C'est même le premier gros choc pour les Juifs d'Afghanistan, donc les rangs se réduisent à quelques poches isolées.


En voie de disparition


Il faut attendre plusieurs siècles pour que la population juive locale augmente de nouveau.


En effet, ce n'est qu'en 1839 que des réfugiés juifs en provenance de l'Empire perse viennent donner un coup de fouet à la démographie locale.

La population juive de la région atteint alors 40 000 âmes.


Cette embellie ne dure, toutefois, qu'un seul petit siècle.

L'année 1948 (qui est également celle de la création de l'État d'Israël) marque effectivement le début d'un exode massif de la population juive locale, en direction de la "Terre promise".


Réduite à quelques centaines de personnes, à la fin des années 1960, la communauté israélite ne comporte seulement que quelques dizaines d'âmes au cours de l'invasion soviétique de 1979.


Cette chute inexorable allait accoucher d'une fin étonnante : à la fin de l'année 2004, il ne restait que deux Juifs – Zebulon Simentov et Isaac Levy - en Afghanistan.

Tous deux étaient installés de part et d'autre de l'unique synagogue de Kaboul.


Mort en 2005, Levy laissa toutefois son coreligionnaire seul représentant du judaïsme en Afghanistan.


Un véritable sacerdoce que même le retour des talibans (en 2021) ne semble pas avoir remis en cause.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Comments 
00:00
00:00
x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Sleep Timer

Off

End of Episode

5 Minutes

10 Minutes

15 Minutes

30 Minutes

45 Minutes

60 Minutes

120 Minutes

Il n'y a qu'un seul juif en Afghanistan

Il n'y a qu'un seul juif en Afghanistan