DiscoverChoses à Savoir SCIENCESPourquoi la dyslexie aurait participé à notre survie ?
Pourquoi la dyslexie aurait participé à notre survie ?

Pourquoi la dyslexie aurait participé à notre survie ?

Update: 2022-09-04
Share

Description

Pour découvrir le podcast "Dodo, sons de la nature et bruit blanc":


Apple Podcast:

https://podcasts.apple.com/us/podcast/dodo/id1609342835


Spotify:

https://open.spotify.com/show/5Y9yr2NlSPEX7mPbNiEWIf


Deezer:

https://deezer.page.link/v9kNaNjzDEjE1jfq9


Google Podcast:

https://podcasts.google.com/feed/aHR0cHM6Ly9mZWVkcy5hY2FzdC5jb20vcHVibGljL3Nob3dzL2RvZG8tZGVzLW1vdHMtcG91ci1zZW5kb3JtaXI?ep=14


-------------------------------------------


La dyslexie, qui toucherait entre 5 et 15 % des enfants, est le plus souvent présenté comme un trouble de l'apprentissage. Les enfants qui en souffrent ont en effet du mal à apprendre à lire. Mais des chercheurs britanniques en donnent une autre vision, beaucoup plus positive.


Des individus créatifs...


Dans cette nouvelle étude britannique, la dyslexie n'est pas présentée comme un déficit cognitif. Bien au contraire. Les chercheurs la voient surtout comme un avantage évolutif pour l'espèce humaine.


Ils postulent en effet que, dans les premières communautés humaines, la diversité des compétences aurait été privilégiée. D'un côté, certains individus, qu'on appelle aujourd'hui "dyslexiques", auraient été doués pour ce que les scientifiques appellent l'"exploration".


Ces "explorateurs" auraient un talent particulier : chercher de nouvelles informations ou de nouvelles techniques. Ces individus créatifs et pleins d'imagination auraient donc un don pour la recherche et l'innovation.


...Et d'autres plus tournés vers l'acquis


Dans ces premiers groupes, d'autres individus se signalent davantage par leur capacité à exploiter les informations disponibles ou, tout simplement, ce qu'ils ont entre leurs mains.


Les "explorateurs" débusquent le gibier tandis que les "exploiteurs" le cuisinent pour nourrir le groupe. C'est ce que ces chercheurs appellent la "cognition complémentaire".


Pour eux, c'est cette collaboration entre individus aux compétences complémentaires qui aurait facilité la survie de l'espèce humaine. Dans ce sens, les "dyslexiques" de cette lointaine époque auraient apporté à la communauté de nouveaux moyens pour évoluer de manière plus harmonieuse et s'adapter à de nouvelles contraintes.


Par contre, ils auraient rencontré plus de difficultés dans les tâches d'exécution, qui les amenaient à exploiter des connaissances existantes. On peut voir là la préfiguration des problèmes que rencontrent les enfants dyslexiques d'aujourd'hui dans la maîtrise de la lecture.


Les dyslexiques jouant donc un rôle essentiel dans l'adaptation de l'espèce humaine, cette disposition favorable a donc dû être mise en avant par l'évolution. Une telle théorie vise également à modifier le regard négatif porté sur la dyslexie, perçue plutôt comme un avantage pour l'espèce humaine.


Elle invite en effet à considérer les compétences spécifiques des dyslexiques plus que leurs déficiences.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

Comments 
00:00
00:00
x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Sleep Timer

Off

End of Episode

5 Minutes

10 Minutes

15 Minutes

30 Minutes

45 Minutes

60 Minutes

120 Minutes

Pourquoi la dyslexie aurait participé à notre survie ?

Pourquoi la dyslexie aurait participé à notre survie ?

Choses à Savoir