DiscoverInto the job
Into the job
Claim Ownership

Into the job

Author: Laura Pironnet

Subscribed: 47Played: 815
Share

Description

"Tu fais quoi dans la vie ?" "Non mais, concrètement, c'est quoi ton job ?" Des petites phrases qui en disent long sur nos métiers et nos rapports aux métiers. Car même si nous connaissons nos proches par coeur, il est souvent - pour ne pas dire toujours ! - difficile de savoir ce qu'ils font réellement de leurs journées au travail. 

Into the job donne la parole à ceux et celles qui ont des métiers à clichés, des métiers atypiques, des métiers du 21ème siècle, des métiers qui font rêver. Dans le podcast, les invités vous parlent des dessous de leur métier, pour dépasser les simples banalités que l'on se contente de présenter. Ils  prennent le temps d'expliquer en toute simplicité de ce qu’elles font réellement de leurs journées : la variété de leurs missions, leur organisation, les défis cachés de leur quotidien.

Un nouvel épisode tous les deux mercredis.
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
68 Episodes
Reverse
Episode #64 - A la rencontre d'un métier artisanal méconnu : maître confiturierIl existe pleins de sujets sur lesquels il est facile de se mettre d’accord. Et ça vaut aussi pour les métiers et le travail. Quand on les annonce, certains métiers suscitent des interrogations ou des débats, je pense par exemple à celui de Gestionnaire financier, lobbyiste, avocat, professeur, ou encore footballeur.Mais il y en a quelques uns, où sincèrement, on ne peut que penser du bien. On ne peut qu' avoir les yeux qui brillent, l’imaginaire qui s’emballe et de bonnes images qui nous viennent. Pour le métier du jour, on est en plein de dedans : comment ne pas être fan du métier d’artisan confiturier ?Et aujourd’hui, on va parler d’un métier artisanal qui n’est plus si répandu en France mais qui pourtant, parlera à tout le monde. Car tout le monde connaît la confiture et on est une grande majorité à en consommer régulièrement. Alors qu’elle soit classique ou exotique, faite maison ou produite de manière industrielle, la confiture, c’est un sujet généralement fédérateur. Et je dois dire que ça fait du bien, dans un monde où tout peut devenir sujet à réflexion. Sandrine est artisan confiturière depuis 5 ans. Depuis qu’elle a ouvert sa boutique “La fabrique de confitures”, elle a énormément appris et évolué, jusqu’à aujourd’hui sortir son propre livre de recettes. Faire de la confiture son métier, ce n’est pas seulement faire comme votre grand-mère ou votre oncle qui cuisinent et vous donne quelques pots chaque année. C’est une sacré organisation qui demande de la technique, de l’anticipation, de la patience et aussi de la créativité. Et celle de Sandrine n’a pas de limite, vous le verrez.Préparez vous à saliver dans cet épisode, avec toutes les recettes que vous entendrez. Bonne écoute !Production, animation et réalisation : Laura PironnetRéférences : le magasin de Sandrine "La Fabrique de confitures", le compte Instagram, son livre "La bible de la confiture" (Editions Marabout) Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. TeddInstagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
[Episode enregistré dans le cadre de la 2ème édition du Podcasthon]Aujourd’hui, on parle de plus en plus d’avoir un métier qui ait du sens. Alors, avoir du sens, ça peut vouloir dire beaucoup de choses : avoir un impact sur la société et le monde qui nous entoure ; mais aussi un métier qui correspond à vos valeurs, vos croyances ; ou simplement un métier qui nous donne envie de nous lever le matin !Le sens, c’est presque devenu un terme galvaudé, mais il veut bien dire un besoin d’autre chose. Le milieu associatif sait ce qu’il en est : même si les professions qui contribuent de manière positive à la société ne sont pas du tout réservées qu’aux ONG et aux associations, il faut avouer qu’elles en regroupent un certain nombre.Et aujourd’hui, je vous propose de découvrir un métier bien propre au milieu associatif avec GreenPeace France !Depuis les débuts du podcast en 2019, je n’avais jamais vraiment donné la parole à un métier d’ONG ou d’association. Et avec la 2ème édition de la Semaine du Podcasthon qui se tient fin mars 2024, je me suis dit que c’était l’occasion. Me voilà donc partie à la rencontre de François, qui travaille chez GreenPeace France en tant que chargé de campagnes dédiées aux océans. Chargé de campagne. Voilà un drôle de nom de métier qui dit à la fois un peu le sujet et d’un autre côté, pas tellement. On imagine toutes et tous que les grandes organisations internationales mènent des combats, de plein de manières différentes et sur plus de sujets différents : et bien c’est le quotidien de François qui dédie ses journées de travail à la protection des océans. La protection des océans c’est encore très vague mais promis, François en dit plus dans l’épisode.Alors : c’est quoi une campagne ? combien de temps ça prend ? comment Greenpeace choisit les problématiques auxquelles elle s’attaque ? comment vit-on le fait d’avoir un métier aussi engagé dans sa vie personnelle ?Je vous souhaite une très bonne écoute.Production, animation et réalisation : Laura PironnetRéférences : Podcasthon ; le site de Greenpeace France ; la campagne sur les exploitations minières en eaux profondes ; les campagnes sur le nucléaire ; l'histoire de Greenpeace et l'histoire du Rainbow WarriorMusique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. TeddInstagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Derrière l'application podcast que vous êtes en train de consulter pour écouter cet épisode, se cache certainement un ou plusieurs UX Designers !Il y a des métiers dont le nom dit tout. Rien qu'à lire leur titre, on devine ce qu'ils font. Les gardes forestiers, les dentistes, les pâtissiers, les gardes du corps, etc. Et puis, il y a les métiers dont le nom n'est pas si évocateur. Il n'y pas d'indices dans les mots qui puissent nous faire deviner. Et il faut dire que certains usages du monde du travail n'arrangent rien. Rien qu'à citer les intitulés de postes en anglais, la confusion peut vite arriver. Et si on ajoute des acronymes, alors là, ça devient l'incompréhension totale. C'est le cas du métier que je vous propose de découvrir aujourd'hui : celui de UX Designer.Si je vous dis “UX Designer”, qu'est-ce que vous imaginez ? Si c'est le flou total, ne vous inquiétez pas, c'est le cas pour beaucoup de personnes. Et c'est normal parce que ça reste un métier relativement récent en comparaison avec bien d'autres. Il s'est vraiment développé dans les années 2000 et 2010. Même si au final le concept de l'UX design a vu le jour dans les années 40 jusqu'à être théorisé en 1988 aux États-Unis. C'est pour vous dire aussi le temps long qui est souvent nécessaire pour qu'on s'imprègne de nouvelles méthodes, jusqu'à impacter tout le monde du travail. Margaux est UX Designer et elle a notamment exercé dans des agences. Ce qui veut dire qu'elle travaille pour différents clients, qui sont des marques, des entreprises. Et en tant que UX Designer, elle va être sollicitée sur certaines étapes de projets qui sont tous des projets digitaux: refonte d'un site web ou d'une application, lancement d'un nouveau service en ligne ou d'une nouvelle fonctionnalité, etc. Vous aurez remarqué que je ne vous ai toujours pas expliqué ce que veut vraiment dire UX Designer… il ne vous reste qu'à écouter l'épisode pour connaître les missions et le quotidien des UX Designer.Bonne écoute à vous !Production, animation et réalisation : Laura PironnetRéférences : les outils Figma, FigJam et Miro ; la méthode du Design Thinking, du robust design et du lean designMusique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. TeddInstagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Episode #61 - Découvrez la vraie vie des maroquiniersEst-ce que les métiers les plus anciens sont forcément mieux compris ? Est-ce qu’après avoir traversé les siècles, on peut dire qu’ils sont davantage lisibles pour les autres ?A priori, c’est surtout leur nom et leur image qui ont perduré tout ce temps. Parce que le métier et les usages, eux, évoluent au fur et à mesure. Et la profession finit parfois par ne plus ressembler à celle dont on a entendu parler dans les livres ou dans les films.Parmi les métiers les plus ancestraux que j’ai interrogé dans le podcast, on retrouve celui de berger, de marin-pêcheur, ou encore de sage-femme. S’ajoute désormais à cette liste un autre métier de tradition que j'ai eu le plaisir de découvrir : celui de maroquinier.Le travail du cuir remonte à la nuit des temps, depuis la préhistoire, et il s’est peu à peu complexifié, exporté, professionnalisé. Alix, qui est mon invitée maroquinière, m’expliquait que le terme maroquinerie tire ses racines du pays du Maroc, où le travail du cuir était justement très perfectionné. Et ce savoir-faire s’est progressivement exporté en passant par l’Espagne et Cordoue d’où vient également le terme cordonnier. Mais attention, cordonnier et maroquinier, ce n’est déjà pas la même chose et Alix nous l’expliquera très bien.Et ce qui est génial, c’est qu’Alix a déjà bien baroudé dans ce petit milieu : elle est passée par des grandes marques du luxe aux établis de plus petits artisans, puis par des bureaux d’étude jusqu’à aujourd’hui enseigner la maroquinerie à des apprentis. Elle explique comment on passe de l’idée d’un sac, jusqu’à sa réalisation finale. Et ce qui est marrant, c’est que si tout le monde voit ce qu’est un sac en cuir, et en possède même généralement plusieurs, on est très loin d’imaginer tout le travail qu’un tel objet demande.Je ne vous en dis pas plus, je vous souhaite une bonne écoute !Production, animation et réalisation : Laura PironnetRéférences : le profil Instagram d'Alix avec ses réalisations en image et vidéoMusique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. TeddInstagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Episode 60 - A la rencontre du métier de makeup artist !Je pensais que les métiers du maquillage étaient des métiers qui opéraient dans l'ombre, loin des caméras et de ce que nous voyons nous.Au contraire, mon invitée Monica m'a fait découvrir un métier multi facettes.A la fois hypra connectée, dans l’analyse et l’action, sachant être dans la discrétion mais s’imposer par moment, elle est là de bout en bout. Avant le show, pendant le show et après le show. C’est elle qui donne le ton, qui fait que la personne maquillée se sente bien. Monica me rappelait la responsabilité du métier : une personne qui maquille est à la fois une technicienne, une artiste mais, on s’en doute moins, une confidente, une coach ou une amie. Et contrairement à ce qu'on a pu dire à une certaine époque, le maquillage est un vrai métier. Et à écouter Monica, j'ai bien compris qu'entre le hobby et la profession, il y a de très nombreuses étapes.Cet épisode m’aura appris beaucoup de choses et vous l’entendrez sûrement, j’ai passé un très bon moment aux côtés de Monica. Très bonne écoute !Production, animation et réalisation : Laura PironnetRéférences : le site de Monica avec ses réalisations, le magazine Cosmopolitan (édition février 2024 avec Iris Mittenaere), Georgio Armani, Danse avec les stars, la formation de MonicaMB Make up AcademyMusique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. TeddInstagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... producteur et réalisateur ? Même si on ne vient pas du domaine audiovisuel et plus particulièrement du cinéma, on peut facilement imaginer ce que font un caméraman, un monteur, un costumier, un ingénieur du son ou encore un acteur.  On visualise assez bien leur poste et leur place dans ce grand groupe des métiers du cinéma. Alors que si je vous dis réalisateur et producteur. Tout de suite, c’est un peu moins clair. Mais je vous rassure, c’est le cas pour beaucoup de personnes. Et moi la première : avant de préparer cet épisode, c’était encore relativement flou. Alors j’ai fait des recherches et je vous partage ce que j’ai appris. On cite souvent les noms des producteurs et peut-être encore davantage des réalisateurs quand on parle de films ou de séries. Ces métiers ne sont donc pas totalement des termes inconnus - pour autant, on ne sait pas toujours exactement ce qu’ils recouvrent et on ne cherche pas toujours à creuser plus loin.  Et puis, c’est un peu comme pour les métiers de jardiniers et paysagistes - même si les origines des termes “réalisateur” et “producteur” sont plutôt claires (réaliser et produire), ça ne nous aide pas tellement à les distinguer. Alors les producteurs et les réalisateurs, quelles sont leurs différences ? Et pourquoi est-ce qu'on continue toujours de les confondre ? Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : Episode #31 avec Benoît, comédien Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Benoît pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... boulanger et pâtissier ? Quand vous dégustez un éclair au chocolat, un croissant, une brioche, ou une part de flan, est-ce que vous sauriez dire qui du boulanger ou du pâtissier l’a réalisé ?  Boulanger et pâtissier, voilà deux métiers que l’on fréquente dès notre plus jeune âge. Depuis, vous êtes sûrement rentrés des centaines de fois dans des boulangeries, des boulangeries-pâtisseries ou des pâtisseries.  Et pourtant si ces métiers sont connus, est-ce que vous pourriez spontanément citer tout ce qui les distingue ? Si vous pensez que leur différence se résume aux produits finaux (le pain pour les boulangers et les pâtisseries pour... et bien les pâtissiers), vous n'avez qu'à moitié raison. Les différences sont bien plus nombreuses et je vous propose de découvrir ça dans ce nouvel épisode. Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : Episode #5 avec Fabien, chef cuisinier Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Cyrielle pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... psychologue et psychiatre ? Aujourd’hui, de plus en plus de personnes vont consulter des psys. Alors quand je dis psy, ça recouvre pas mal de professionnels de santé différents que l’on a souvent tendance à confondre. D’ailleurs, quand on va mal et qu’on cherche à se faire accompagner, on peut rapidement se retrouver face à une première barrière : quel professionnel aller consulter ? Et pour quoi ? Le plus connu reste le psychologue mais bien évidement il existe beaucoup d’autres métiers : psychiatre, psychanalyste, psychologue clinicien, psychopraticien, etc.  L’utilisation du diminutif “psy” n’aide pas à nous y retrouver, c’est sûr. Quand on dit : “je vois un psy” ou “Il ferait mieux d’en parler à un psy”, au final, on ne sait pas de qui on parle. Et autre chose qui ne nous facilite pas la tâche, c’est que le sujet reste encore assez tabou pour beaucoup de personnes - même si je nuancerais car ça se démocratise de plus en plus et que certaines personnes n’hésitent plus à dire ouvertement qu’elles consultent un psy. Alors comment différencier les psychologues des psychiatres ? Est-ce seulement une question d'approche ? de types d'accompagnement ? Sont-ils complémentaires ou pas du tout ? Pour ne plus confondre, j'ai fait mes recherches, que j'ai confronté à des professionnels du secteur. Je vous livre en 10 minutes top chrono tout ce que j'ai appris sur les deux métiers ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : épisode #48 avec Emma, ostéopathe ; épisode #35 avec Fanny, sage-femme Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Brigitte pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... jardinier et paysagiste ? Parmi les métiers que l’on confond souvent entre eux certains ne travaillent jamais ensemble ; d’autres se retrouvent parfois dans des missions de travail ;  tandis que certains forment carrément un duo qui se complète. Dans ce dernier cas, le fait de travailler ensemble n’aide pas forcément à y voir plus clair sur qui fait quoi. A force de les voir collaborer, on peut avoir du mal à distinguer leurs rôles respectifs ! C’est le cas des paysagistes et des jardiniers, que l’on a souvent tendance à confondre. La création d’un jardin, d’un espace vert est un vrai travail d’équipe qui fait appel à des compétences artistiques, intellectuelles et manuelles.  Mais qu'est-ce qui fait vraiment la différence entre les jardiniers et les paysagistes ? Peuvent-ils intervenir sur un même projet ? Quelles sont leurs missions respectives ? Comment se complètent-ils ?  Pour ne plus confondre, j'ai fait mes recherches, que j'ai confronté à des professionnels du secteur. Je vous livre en 10 minutes piles tout ce que j'ai appris sur les deux métiers. Un épisode au vert 🌱 Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : épisode #45 avec Leslie, paysagiste ; épisode #22 Florent, gestionnaire forestier Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Leslie pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... kinésithérapeute et ostéopathe ? Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vouloir prendre un rendez-vous médical et d’hésiter sur le bon professionnel de santé à aller voir ? Vous vous demandez qui consulter en fonction de votre douleur et de votre besoin… Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de confusion entre le métier de kinésithérapeute et d’ostéopathe. Dans l’épisode 48, Emma, qui est ostéopathe, parlait justement des questions que continuent de se poser de nombreux patients sur la pratique des ostéopathes. Et puis pour d’autres, les clichés sont encore bien ancrés : les ostéo font craquer et les kinés font des massages. Mais vous vous en doutez, la différence entre les deux n’est pas là et elle est bien plus complexe que ça ! Alors, les kinés et les ostéos, pourquoi on continue de les confondre ? Est-ce seulement une question de techniques ? De statut ? Qui peut soigner quoi ? Je vous propose un épisode spécial consacré aux métiers du soin avec un focus sur les ostéos et aux kinés !  Référence :  Episode #48 avec Emma, ostéopathe  Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Emma pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... journaliste et communiquant ? Depuis quelques années, la frontière entre journaliste et communiquant a tendance à s'effacer. Les deux métiers évoluent en permanence avec de nouvelles méthodes de production, de nouveaux canaux, de nouvelles technologies, etc. Aujourd'hui, les formations se rapprochent et les professions sont de plus en plus amenées à collaborer. En plus de se cotoyer de plus en plus, les deux métiers ont beaucoup de points communs. Alors bien évidemment, les confusions sont faciles.  Mais qu'est-ce qui fait vraiment la différence entre les communiquants et journalistes ? Est-ce seulement la carte de presse ? Est-ce que l'on écrit vraiment de la même façon dans les deux cas ? Les journalistes travaillent-ils forcément pour des médias et les communiquants pour des agences ?  Laissez de côté vos idées reçues et prenez le temps de comprendre les vraies différences entre les journalistes et les professionnels de la communication ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références :  Episode #51 avec Agathe, journaliste reporter Partie 1 et Partie 2 ;  Episode #42 avec Marine, attachée de presse ;  Classement mondial de la liberté de la presse par Reporters Sans Frontières  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Malix pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... policier et gendarme ? On sait qu'ils ne font pas la même chose et pourtant, on aurait parfois du mal à précisément expliquer leurs spécificités. Lesquels interviennent où ? Peuvent-ils collaborer ? Travaillent-ils sur le même rythme ? Quelles sont les obligations de leur statut ? Est-il possible de trouver la police et la gendarmerie dans une même ville ? Pour cette nouvelle saison, je vous propose une série spéciale dans laquelle je m’intéresse aux différences entre les métiers. A force d’interroger les métiers, je me suis rendue compte que beaucoup de professions étaient encore confondues malgré le fait qu'elles soient connues de tous. Dans cet épisode, je me demande quelles sont les différences entre gendarme et policier. J’ai fait quelques recherches, j’ai interrogé des gens autour de moi qui sont dans le secteur et voici ce que j’en ai retenu ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : Episode #49 Aurélien, surveillant pénitentiaire  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Paul pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Quelles différences entre... avocat et notaire ? Vous avez forcément déjà entendu parler du métier d’avocat et de notaire ! Ce ne sont pas des métiers totalement inconnus ni mêmes rares. Peut-être même que vous avez fait appel à l'un ou l'autre dans votre vie. Mais soyons honnête : quand on n’appartient pas au milieu, on peut rapidement confondre le rôle d’un notaire avec celui d’un avocat. A qui faire appel quand on a un conflit juridique ? Qui peut nous aider dans la création d'une société ? Un mariage ? Une donation ? Pour cette nouvelle saison, je vous propose une série spéciale dans laquelle je m’intéresse aux différences entre les métiers. A force d’interroger les métiers qui nous entourent, je me suis rendue compte que beaucoup de métiers étaient encore confondus (car flous pour beaucoup de personnes). Dans cet épisode, je m'intéresse aux métiers d’avocat et de notaire. Pourquoi a t'on tendance à les confondre ? Ont-ils vraiment beaucoup en commun ? Comment être sûr de les distinguer à tous les coups ?  J’ai fait quelques recherches et j’ai interrogé des gens autour de moi qui sont dans le secteur et voici ce que j’en ai retenu ! (Promis, j'ai essayé d'utiliser le moins de jargon possible et de vulgariser un maximum... chose pas simple dans un domaine comme celui-là !) Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : Episode #46 avec Thomas, greffier du tribunal de commerce  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Merci à Paul pour son aide sur cet épisode !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Cet été, je vous propose de découvrir un épisode du podcast Basilic, animé par Jeane, dans lequel elle part à la rencontre d'un métier plutôt méconnu ! Le métier de maître-composteur ! Vous connaissez certainement le compostage, vous le pratiquez peut-être même chez vous. Et bien sachez qu'il existe des spécialistes qui oeuvrent à faire découvrir cette méthode de conversion des déchets organiques et à les installer progressivement sur nos territoires (via les collectivités locales, dans les écoles, les résidences partagées, etc.). Dans l'épisode, la maître-composteur Alexandra balaie tous les clichés qu'on peut avoir sur le compostage et partage sa démarche pour professionnaliser l'activité. Alexandra est à l'initiative du projet "Alexa et ses fraises" via lequel elle partage énormement de conseils pour une transition écologique. le site web : https://alexaetsesfraises.com/ le compte instagram : https://www.instagram.com/alexa_et_ses_fraises/ 🤝Cet épisode est tiré du podcast Basilic - et il est disponible sur Into the job tout cet été 2023 ☀️ L'occasion de partir à la rencontre de nouveaux métiers au travers d'autres supers podcasts. Découvrez Basilic 🌿 les épisodes : https://basilicpodcast.com/le-podcast/ le site web : https://basilicpodcast.com/ le compte instagram : https://www.instagram.com/basilicpodcast/ Abonnez-vous à Into the job pour soutenir le podcast !  Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Vous vous apprêtez à écouter la deuxième partie de l’épisode avec Agathe, qui est journaliste reporter pour la radio france info. Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille d’écouter la première partie dans laquelle elle revient sur les différents rôles des journaliste et reporter et sur l’organisation de ses reportages, comme ceux qu’elle a produit en Pologne ou en Ukraine pour couvrir le conflit et la vie des populations sur place. Dans cette deuxième partie, Agathe continue d’expliquer les différentes étapes d’un reportage. Elle décrit le matériel qu’elle utilise pour ses enregistrements, elle nous parle de son travail de montage, des différents formats et durée de reportages diffusés sur franceinfo. Elle revient sur une journée type qu’elle a passée à couvrir l’actualité française, en l'occurrence les manifestations contre la réforme des retraites (nous avons enregistré cet épisode à la fin du mois de mars 2023). Agathe nous parle aussi de la façon dont elle se protège lors de ses reportages pour éviter les différents risques, que ce soit ceux évidents lors de conflits internationaux comme la guerre en Ukraine ou plus locaux lors des manifestations par exemple. Pour finir, on aborde l’image de son métier, la façon dont les personnes réagissent lorsqu’elles découvrent qu’elle est journaliste reporter, mais aussi le privilège dont bénéficie la profession, avec une citation d’une fiche métier qui vaut le détour. Vous vous apprêtez à écouter la deuxième partie de l’épisode sur le métier de journaliste reporter avec Agathe. Je vous souhaite une très bonne écoute et je vous retrouve à la fin de cet épisode. Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : Radio France ; radio franceinfo ; Twitter Agathe Mahuet  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
On les voit sur nos écrans, on lit leur plume dans le journal du jour et on entend leur voix sur les ondes. On les écoute nous raconter le quotidien, l’actualité, les derniers événements, sans toujours réfléchir au travail qu’ils fournissent avant et après. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir la vie d’une journaliste reporter. Alors, elle ressemble à quoi la vie des journalistes reporters en dehors des moments d’antenne ? Que font-ils réellement sur le terrain ? Comment se déroule la production d’un reportage, depuis le choix du sujet jusqu’à la diffusion, la publication ? Si j’ai bien retenue une chose avec mon invitée, c’est que les journalistes reporters sont multitâches et multi-terrains. Ce sont des couteaux suisse en puissance, avec une capacité d’adaptation ultra développée. Agathe est journaliste reporter pour la radio de service public franceinfo. Et elle a été la première correspondance de Radio France à être envoyée en Pologne, puis en Ukraine en 2022 pour couvrir le conflit. Agathe continue d’y aller régulièrement pour ses reportages. Et entre deux missions sur place, elle navigue entre la rédaction à Paris et d’autres reportages de terrain. Je vous propose de découvrir son quotidien en deux parties. Dans cette première partie, Agathe revient sur les différences entre journaliste, journaliste reporter, reporter de guerre et même grand reporter. Elle raconte le déroulé de ses missions sur le terrain : combien de temps cela lui prend ? comment aborder des inconnus pour les interroger ? quel est le rôle des fixeurs lors de reportages à l’étranger ? Elle revient notamment sur l’une de ses journées à la frontière polonaise, quelques jours après le début du conflit, où elle a recueilli la parole de mères ukrainiennes qui ont fui. Agathe fait partie des 9 reporters du service des “informations générales” et des 160 journalistes de franceinfo. Mais au total, elle appartient aux 960 journalistes de la Maison de la Radio. Vous vous apprêtez à écouter la première partie, je vous souhaite une très bonne écoute et je vous retrouve à la fin de cet épisode ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Référence : Radio France ; radio franceinfo ; Twitter Agathe Mahuet  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Episode #50 - Vivez le quotidien d'un chef de bord SNCF Il y a ces métiers que l’on croise dans notre quotidien sans y faire attention. Ils sont juste là, pas loin de nous, à exercer leur job, et croisent des dizaines, centaines voire milliers de personnes par jour. Ce sont des professionnels qui se fondent presque dans le décor, comme s’ils avaient toujours été là, à nous attendre. Ce sont les commerçants, derrière leur comptoir, les réceptionnistes, à l’accueil, les chauffeurs de taxi, à leur volant ou encore les agents d’entretien qui sillonnent les rues ou les bureaux. Parmi ces métiers qui côtoient les foules, il y a les chefs de bord. Peut-être que le nom ne vous dit rien, mais je suis quasiment sûre que vous en avez déjà croisé. Dans cet épisode, je vous propose de vous mettre dans la peau d’un chef de bord. Vous les croisez lors de vos voyages en train et peut-être vous êtes-vous déjà demandé ce qu’ils faisaient réellement. Car contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, un chef de bord n’est pas un simple contrôleur. Il est vrai que dans la grande majorité de nos trajets en train, nos interactions avec les chefs de bord se limitent à montrer notre billet. Vous vous en doutez, ce n’est pas aussi simple. David fait partie des dizaines de milliers de chefs de bord de la SNCF. Il exerce plus particulièrement  au sein des TGV Inoui et il est basé à la Gare de Lyon. Il effectue majoritairement des trajets entre Paris et Lyon, aux côtés d’une trentaine d’autres chefs de bord qui font des roulements. Bonne écoute ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : SNCF  ; TGV Inoui ;  sncf.career-inspiration.com  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcastHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Episode #49 - Découvrez le quotidien d'un surveillant pénitentiaire Parfois, on a l’impression de bien connaître un métier. Même personne de notre entourage ne l’exerce et qu’il est loin de notre quotidien, il suffit d’un film, d’une série ou encore d’un reportage pour se faire une idée. Les images que l’on regarde nous paraissent être la réalité. On oublie de prendre en compte le contexte et de poser un regard critique.  Et mine de rien, il existe beaucoup de métiers dont l’image médiatique continue de les suivre, sans que la vérité ne soit toujours bien décelée. On peut penser aux avocats, aux policiers, ou encore aux infirmiers. Mais aussi à ceux dont le nom est souvent écorché : les surveillants pénitentiaires. Dans cet épisode, vous allez entendre Aurélien, surveillant pénitentiaire au centre pénitentiaire de Fresnes. Son métier ne laisse jamais indifférent. Il faut l’avouer, c’est un métier qui fascine. En partie parce que les surveillants pénitentiaires exercent dans des lieux que la grande majorité d’entre nous n’ont jamais côtoyés donc vraiment loin de notre réalité. Mais aussi parce qu'à contrario, ils sont beaucoup représentés dans les séries ou les films. La tentation de dire qu’on voit ce qu’ils font est facile. Et dans le même temps, on se doute bien qu’on ne peut pas tout savoir. Les surveillants pénitentiaires sont au coeur d’un écosystème d’autres métiers très complémentaires : des personnels de soin médical, les forces de l’ordre, des avocats, des personnels techniques mais aussi des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation qui travaillent surtout sur les missions de réinsertion et de la lutte contre la récidive. Les surveillants pénitentiaires sont rattachés au Ministère de la Justice. Ils sont 30 500 en France, répartis sur quasi 200 établissements pénitentiaires et une centaine de services pénitentiaires d'insertion et de probation. Aurélien est l’un d’eux et il a pris le temps de nous expliquer à quoi ressemblait son quotidien au centre pénitentiaire de Fresnes. Si le métier vous intéresse, les inscriptions au concours de surveillant pénitentiaire sont ouvertes jusqu’au 25 novembre 2022 sur lajusticerecrute.fr/devenezsurveillant (inscriptions chaque année) Bonne écoute ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Références : lajusticerecrute.fr ; la liste des métiers de la surveillance et réinsertion ;  Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire (EN AP)  Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
#48 Emma, ostéopathe

#48 Emma, ostéopathe

2022-10-2639:34

Episode #48 - A la découverte du métier d'ostéopathe ! Il y a des mots qui entrent dans notre vocabulaire et dans notre quotidien sans qu’on y fasse trop attention. Et puis on s’y habitue et on a l’impression de les connaître depuis toujours. C’est parfois pareil avec les métiers. Il y a des métiers qui deviennent tellement courants qu’ils nous donnent cette impression.  Mais ce n’est pas parce que l’on entend souvent le nom d’un métier ou qu’il fait partie de notre radar des métiers que l’on sait forcément ce que ceux qui l’exercent font concrètement de leurs journées. Parmi ces métiers dont on entend de plus en plus parler, il y en a un qui m’intriguait tout particulièrement. Celui d’ostéopathe. Et dans cet épisode, je vous emmène à la rencontre d’Emma, qui est ostéopathe. Je ne sais pas pour vous, mais ostéopathe, j’en avais pas mal entendu parler. Il y a des émissions qui y sont consacrées, il y a des comptes Instagram qui partagent du contenu sur la pratique et il y a des études qui permettent de mieux comprendre leur écosystème. Aujourd’hui de plus en plus de mutuelles remboursent des séances, ce qui permet à de plus en plus de personnes d’aller consulter. On parle de plus de 36 000 ostéopathes en France, Emma dit dans l’épisode que nous sommes le pays avec la plus forte densité d’ostéopathes. L’ostéopathie a été inventée en 1874, la première école a vu le jour en 1892 aux Etats-Unis et en 1917 au Royaume-Uni et en 1960 en France. Depuis, la profession n'a cessé de se développer et notamment depuis qu’elle a été reconnue officiellement par l’Etat en 2002. Une petite rétrospective qui explique aussi pourquoi il est difficile de bien connaître le métier. Bonne écoute ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast ** Sur Into the job, je pars à la rencontre des métiers qui nous entourent pour mieux comprendre leur réalité. Je vous propose d’aller au-delà des idées reçues et de donner la parole à ceux qui pratiquent ces métiers au quotidien et qui sont encore les mieux placés pour en parler. Ensemble, on échangent autour de leurs missions, leur organisation, leur rythme, leurs outils et méthodes de travail, mais aussi les clichés et images autour de leur métier. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Episode spécial - Imaginer son métier à 17 ans Vous vous souvenez lorsque vous aviez 17 ans, de ce que vous vouliez faire plus tard  ? Du métier que vous aviez envie d’apprendre ? Des études supérieures que vous vous apprêtiez à choisir ? Peu importe votre âge au moment où vous écoutez cet épisode, on devrait tomber d’accord. A la période du lycée, à ce moment précis où on nous demande de faire des choix qui nous semblent cruciaux, on est souvent perdus. Lorsqu’Elise, une copine, m’a proposé de venir rencontrer sa classe de premières pour parler d’orientation mais aussi de podcast, j’ai pas longtemps hésité. J’en ai profité pour tendre le micro à quelques-uns d’entre eux. Ils sont tous élèves dans un lycée du Val-de-Marne et ils ont en commun une spécialité, l’anglais, ou plus officiellement “LLCE” Langue Littérature et Culture étrangère, qu’enseigne Elise. A part ça, ils ont des aspirations et des peurs totalement différentes sur ce qui les attend après le lycée. Dans cet épisode, je vous propose d’entendre les témoignages de 6 élèves. Ils nous racontent le métier qu’ils veulent faire plus tard, et ce qu’ils imaginent de leur carrière et de leur mode de travail. Je leur demande ce qu’ils pensent de la vocation, des nouveaux métiers, du salaire ou encore des professions qui ont une bonne ou une mauvaise image.  Leurs témoignages sont bruts mais ils viennent nous rappeler d’où nous venons. Vous allez me dire qu’on n’a pas fini de douter quand on a 25, 30 ou 40 ans, mais au moins, on peut se rappeler du chemin parcouru. Vous allez entendre - dans cet ordre - Aubin, Anaïs, Ryan, Noëllane, Mohammed et Rudy. Bonne écoute ! Production, animation et réalisation : Laura Pironnet Musique : La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd Instagram : @intothejob.podcast Un grand merci à Elise, à sa classe qui m'ont accueilli dans leur lycée du Val-de-Marne. Et merci à Aubin, Anaïs, Ryan, Noëllane, Mohammed et Rudy. (Et pour les oreilles les plus attentives, en fond de certains témoignages, vous entendrez une musique de fond qui venait du CDI du lycée, et qui a bien fait rire les élèves pendant l'enregistrement !)Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
loading
Comments