DiscoverEditions KarthalaLes rencontres de Karthala #4 : "Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"
Les rencontres de Karthala #4 : "Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"

Les rencontres de Karthala #4 : "Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"

Update: 2018-08-28
Share

Description

Rencontre enregistrée le 4 mai 2018 à la librairie Karthala.

À quelques jours des cérémonies de commémoration des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata, les éditions Karthala ont invité Emmanuel Alcaraz et Alain Messaoudi à discuter sur l'enjeu mémoriel de la guerre d'indépendance d'Algérie.

Modérateur :
Alain Messaoudi est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Nantes. Il a travaillé sur l'histoire de l'orientalisme (Les arabisants et la France coloniale (1780-1930). Savants, interprètes, médiateurs, Lyon, ENS Éditions, 2015). Actuellement en délégation dans le laboratoire du CNRS Invisu, il étudie le développement des beaux-arts et la circulation des artistes en Tunisie, depuis la seconde moitié du XIXe siècle.

Avec :
Emmanuel Alcaraz est docteur en histoire, chercheur associé à l'Institut des sciences sociales du politique de l'université de Nanterre et à l'Institut de recherches sur le Maghreb contemporain de Tunis. Il enseigne au lycée Gustave Flaubert à La Marsa à Tunis. Il est l'auteur de nombreuses contributions sur l'histoire de la mémoire de la guerre d'indépendance algérienne.

Bibliographie :
http://www.karthala.com/hommes-et-societes/3182-les-lieux-de-la-memoire-de-la-guerre-d-independance-algerienne-9782811119034.html

Extrait de l'introduction d'Emmanuel Alcaraz, « Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne », Karthala, 2017 :
« En Algérie, existe une « boulimie commémorative », au sujet de la guerre d'indépendance algérienne. (...) il n'y a pas un jour qui ne s'écoule sans la publication d'un témoignage d'un mujâhid dans un journal, sans une commémoration de ce conflit ou encore sans son évocation à la télévision algérienne. (...) La mémoire de ce conflit fait partie du paysage visuel algérien. Depuis 1962, les monuments aux martyrs sont présents dans toutes les villes et les villages algériens. Ils occupent une place comparable à nos monuments de la Première Guerre mondiale. Toutes les villes d'une certaine importance possèdent leur musée du mujâhid. (...)
L'omniprésence dans l'espace algérien de la mémoire de ce conflit permet de faire appel à l'approche des lieux de mémoire, des unités matérielles et symboliques permettant de conserver les traces du passé d'une société. Elle a été marquée en France par le travail collectif réalisé sous la direction de Pierre Nora , et a été exportée en dehors de l'Europe de l'Ouest et de l'Amérique du Nord. (...)
Il existe des milliers de lieux de mémoire de la guerre d'indépendance en Algérie. Les étudier tous de manière exhaustive est impossible. Il faut faire des choix et les justifier. Il faut voir comment les lieux de mémoire importés ont été adaptés aux traditions culturelles locales. Il s'agit de revisiter l'identité nationale algérienne pour mettre à jour les différents syncrétismes culturels. Comment est opérée une reconstruction de l'histoire a posteriori par les acteurs politiques et sociaux dans ces lieux de mémoire nécessaires au pouvoir, à la société et à la construction du nationalisme algérien ? Ces usages du passé sont révélateurs des éléments de permanence et des évolutions des cadres idéologiques, politiques et sociétaux de l'Algérie contemporaine de l'indépendance à nos jours. Il s'agit de s'intéresser aux liens entre ces lieux et les modes de légitimation du pouvoir algérien, point d'aboutissement et maître d'œuvre du nationalisme algérien. Les commémorations organisées dans ces lieux avec leurs rituels sont particulièrement importantes pour le pouvoir qui peut mettre en scène sa légitimité en tant qu'héritier des combattants qui ont mené la lutte pour l'indépendance de l'Algérie. Cette étude analyse également la relation entre les lieux de mémoire et la transmission du pouvoir, les dirigeants algériens, même s'ils n'ont pas vécu la guerre d'indépendance, se présentant comme les héritiers des mujâhidîn et les descendants des martyrs, les chuhadâ. »
Comments 
loading
In Channel
Download from Google Play
Download from App Store
00:00
00:00
1.0x

0.5x

0.8x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

3.0x

Les rencontres de Karthala #4 : "Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"

Les rencontres de Karthala #4 : "Les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"